Reservoir Tiefenmesser Bronze

La jeune marque Reservoir fait beaucoup parler d’elle. Un affichage de l’heure quasi unique sur le marché à ce niveau de prix, de belles finitions, une cohérence stylistique indéniable, elle est doucement en train de se faire une belle place au soleil. J’avais d’ailleurs présenté la gamme de manière exhaustive il y a quelques mois. Elle se décompose en 3 familles, Air, Terre et Mer. C’est à cette dernière qu’appartient la Tiefenmesser Bronze.

Reservoir Tiefenmesser Bronze-cadran.jpg

Reservoir Tiefenmesser Bronze

Une personnalité affirmée

Forte de 3 modèles, la gamme Tiefenmesser se décline en acier, en acier PVD noir, ou dans cette superbe déclinaison bronze que j’ai pu essayé pendant de longues semaines.

Motorisée par le calibre ETA 2824-2, auquel vient se greffer le module additionnel de 124 pièces gérant les heures sautantes et les minutes rétrogrades, cette Tiefenmesser joue la carte du contraste et de la lisibilité. Ainsi, le boitier en bronze abrite un cadran blanc, parcouru par une aiguille bleuie.

La montre est livrée avec un magnifique bracelet en cuir marron vintage, montée sur une boucle déployante en acier et bronze. Un 2ème bracelet, de type Nato, aux couleurs étonnantes à première vue, mais qui se marie parfaitement avec la montre est livré dans la superbe boite en bois vernie qui sert d’écrin.

Reservoir Tiefenmesser Bronze

Mélangeant les indications noires et bleues, ainsi que le rouge de la réserve de marche, le cadran blanc qui pourrait paraître un peu triste au premier abord est finalement assez plaisant au quotidien, clair et lisible. Le guichet d’heure sautante placé à 6h est entouré d’un fin liseré noir pour une meilleure lisibilité, et le disque d’heure est de la même couleur que le cadran. Les heures sont sérigraphiées en bleu.

Sous ce guichet, l’indicateur de réserve de marche se présente sous la forme d’un segment en arc de cercle constitué de 5 points, qui se teintent de rouge en fonction du niveau de remontage du barillet.

Étonnamment, entre ces petites touches de couleur et le logo de la marque appliqué doré, le cadran n’est pas fade. Ce choix chromatique est pertinent sans verser dans l’outrance. De plus, l’aiguille bleuie offre un vrai spectacle, en fonction des reflets qui viennent la caresser. Surtout, ces couleurs soulignent le bronze de la boite.

Métal «vivant », le bronze bénéficie d’un effet de mode ces dernières années et est très utilisé en horlogerie. Cet alliage, qui concourt à donner une légitimité historico-marine aux modèles qui en sont constitués, offre une couleur chaude, sans afficher l’ostentation de l’or. Il n’en a ni la rareté ni la cherté non plus !

Vivant disais-je, car le bronze a cette particularité de se teinter sous l’effet de l’oxydation, au fil des mois et des années. Il vire au vert, et prend donc une patine unique, lentement façonnée par son porteur, à l’insu de son plein gré !

Le bracelet en cuir marron vintage, à l’aspect nubuck prendra lui aussi une patine, façonnée par les frottements et la vie que lui fera vivre son propriétaire. La Tienfenmesser bronze va donc changer de physionomie.

La couronne en bronze est gravée du logo de la marque, de même que la boucle déployante. Le fond de boite est lui en titane, afin d’éviter les dépôts disgracieux que pourrait provoquer le bronze sur la peau du porteur. Il bénéficie d’une ouverture sur 240°, reprenant la course de l’aiguille des minutes rétrogrades. Notons que Reservoir aurait pu s’éviter cette peine, le mouvement, sans aucune décoration, ne méritant guère le coup d’œil. Les gravures, par contre, joliment réalisées, sont agréables. Un fond plein gravé aurait été, de mon point de vue plus pertinent.

reservoir-fond-boite

Le fond de boîte de la Tiefenmesser Bronze est en titane

La Tiefenmesser au quotidien

Vous vous demandez sans doute ce que ça fait de vivre au quotidien avec cette Reservoir ? C’est agréable, je dois le reconnaître. La taille de la montre, pour mon poignet de 18,5cm est idéale. Elle est très confortable et passé les premières minutes de curiosité, on la porte comme n’importe quelle montre plus classique. L’affichage ne déroute pas, et deviens très rapidement naturel. Surtout, la relative virginité du cadran est-elle très reposante. Moi qui aime les cadrans lisibles et simples, j’ai été plus que séduit par cette proposition. La réserve de marche est là pour la forme, tant que la montre est au poignet, mais est bien pratique quand on l’a posé pour un autre modèle de sa collection personnelle, afin de s’assurer qu’elle est toujours en marche. En effet, rien ne vient indiquer que la montre fonctionne côté cadran. Point de petite seconde ici. Il faut la retourner pour s’assurer que le balancier balance toujours. C’est là le seul intérêt du fond partiellement ouvert.

Le bracelet cuir sur boucle déployante est de belle facture, et confortable. Cette Reservoir m’a accompagné pendant mes vacances et je l’ai alors passé sur le nato fourni dans la boite. Les couleurs, surprenantes à première vue, se marient en fait harmonieusement avec le bronze ! Seul bémol, les boucles de ce dernier sont en acier. Mais il est évident que des boucles en bronze déteindraient  sur le tissu, donnant un résultat sans doute fort disgracieux ! Mais au final, on n’y prête guère attention, d’autant que ces boucles sont gravées, donnant une petite touche d’exclusivité à ce Nato, que l’on retrouve aujourd’hui très communément en première monte ou en aftermarket.

Reservoir Tiefenmesser Bronze

Le Nato livré avec la Tiefenmesser Bronze lui va à merveille.

2 bémols à ce joli tableau cependant. Le premier concerne la lisibilité … de nuit. Et oui, point de Luminova ici, oublions donc une lecture nocturne de l’heure. Bon c’est un détail, je l’avoue. Accessoirement, Reservoir offre au moins 2 modèles pourvus de matière luminescente, ce qui comblera les insomniaques et autres oiseaux de nuit. 2éme bémol, la montre est bruyante lors du changement d’heure. La minute rétrograde émet un claquement lors de son retour à 0 qui est assez sonore et surprenant. Un peu comme la remise à zéro de certains chronos. Là encore, rien de rédhibitoire, mais les adeptes de la discrétion en seront pour leurs frais…

Ceci mis à part, la montre fait preuve d’une belle polyvalence. Bien sûr, on ne la portera pas avec un smoking au dîner de la reine, mais elle se porte en toute décontraction avec un t-shirt ou un polo, de même qu’en bras de chemise ou avec une veste casual comme disent les magazines de mode. Et puis, elle permet de multiplier les contacts, son affichage intriguant les plus observateurs et les plus curieux de nos concitoyens (en un mot !).

Une place sur le marché horloger qui reste à travailler

Lors de mon essai, j’ai eu l’occasion de présenter la pièce à de nombreux amateurs d’horlogerie. Une des critiques qui est revenu le plus, est le fait d’avoir le sentiment de se retrouver avec un manomètre au poignet. J’aurai tendance à considérer que c’est plutôt un compliment qu’une critique. En effet, c’est clairement l’inspiration qu’est allé chercher la marque pour ce modèle. Même si c’est le profondimètre qui est la source exacte de cette inspiration. C’est d’ailleurs ce qui a donné son nom à cette gamme, Tiefenmesser signifiant profondimètre en allemand, notamment dans les fameux U-Boat, les sous-marins allemands. Le parti pris stylistique de la marque à ses amateurs, dont je fais partie, et ses détracteurs. L’audace ne paie pas toujours…

L’autre critique récurrente est le positionnement prix. Affichée à 4700€, elle semble chère pour certains. Il est vrai que dans cette gamme de prix, l’offre est large, notamment auprès de marques reconnues et plus statutaires. Omega, Zenith, Mont-Blanc, Breitling, et bien d’autres proposent plusieurs modèles à même de rentrer en concurrence avec cette Reservoir.

Relativisons cependant, la jeune marque française est la seule à proposer une triple complication de cet acabit sous les 5000€. Et le tryptique heure sautante/minute rétrograde/réserve de marche est assez rafraîchissant et diablement séduisant.

Alors, pour qui cette Tiefenmesser ? Pour les esthètes, pour les collectionneurs qui possèdent déjà des pièces plus classiques, pour les amateurs de pièces originales et finalement techniques, qui font fi de l’image que peut véhiculer leur montre, en s’intéressant plus au contenu horloger.

Ce parti pris technologique et marketing marqué constitue indéniablement le gros point fort de la marque. Mais c’est sans doute aussi son plus gros point faible.

Reservoir nous promet une plongeuse dans les mois à venir. Je suis très très impatient de la découvrir. Car nonobstant quelques faiblesses, cette Tiefenmesser m’a franchement emballé.

cadran lumineux

Un cadran lumineux

Partager:
Richard S.
Written by Richard S.
Amateur d'horlogerie dans les 2 sens du terme, puisque je ne suis pas un professionnel du milieu, cette passion est venue s'ajouter à de nombreuses autres il y a une petite dizaine d'années. En amour, comme disent nos cousins québéquois, pour Seiko, ma collection est plutôt centrée sur les montres de plongée, mécaniques ou à quartz, une technologie qui mérite de retrouver de la respectabilité. Recul et objectivité sont des qualités qui me permettent de vouer un amour raisonné et raisonnable au monde horloger et à ses dérives.