Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin Perpetual Calendar : De subtils changements

Jaeger-lecoultre-master-utra-thin-perpetual-calendar
Partager avec vos amis :

La Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin Perpetual Calendar s’offre une petite fraîcheur sans pour autant bousculer son esthétique raffinée et moderne. Cette nouveauté est dévoilée pour les Watches and Wonders 2024.

Très prisée par les collectionneurs, dont entre autres Eric Dupond Moretti, la collection Master Ultra Thin est très complète et impressionne dans sa capacité à proposer des grandes complications tout en maintenant la finesse de son boîtier et de son calibre. Cela en fait une pièce élégante par excellence. Une recherche de raffinement supplémentaire que l’on découvre tout de suite.

Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin Perpetual Calendar : fine à tous égards

Jaeger-lecoultre-master-ultra-thin-perpetual-calendar-2024

Crédit : Jaeger-LeCoultre

S’il y a bel et bien des changements avec l’arrivée de ces nouveaux modèles, ils sont pour la plupart subtils. Les proportions du boîtier restent inchangées, c’est du côté des cornes qu’un changement est appliqué. Elles ont été retravaillées pour être amincies et allongées et proposer un confort supplémentaire au poignet. Trois déclinaisons de boîtiers sont disponibles, l’un est en acier tandis que les deux autres sont en or rose, dont l’un avec une lunette sertie de 60 diamants.

Jaeger-lecoultre-master-ultra-thin-perpetual-calendar-tranche

Crédit : Jaeger-LeCoultre

Côté cadran, on note également des index et des aiguilles retravaillés, affinés pour les index et avec une finition différente pour les aiguilles dauphines qui peuvent être polies ou satinées. Un travail appliqué également sur les trois compteurs pour offrir une meilleure lisibilité des informations qu’ils délivrent. En effet, ils indiquent : la date à 3h, le mois à 6h et le jour à 9h. Et pour compléter le calendrier perpétuel, un guichet affiche l’année entre 7 et 8h. Modification plus notable, c’est la partie montrant la phase de lune sous l’index de 12h qui dévoile une nuit étoilée du plus bel effet.

Pour ce qui est des coloris, un choix différent s’applique à chaque boîtier. Celui en acier dispose d’un cadran argenté avec une finition soleillé et ceux en or rose affichent quant à eux un cadran blanc cassé.

Enfin, un petit détail devait être mis en exergue. Juste au-dessus des aiguilles des heures et des minutes, se loge un indicateur de zone de sécurité, qui devient rouge lorsque le réglage de l’heure ou des indications de date pourrait endommager le mécanisme.

Caractéristiques :

  • Diamètre : 39 mm
  • Epaisseur : 9,2 mm
  • Etanchéité : 50m
  • Calibre : Calibre automatique Jaeger-LeCoultre 868
  • Réserve de marche : 70h

Un calibre maison à la performance accrue

Jaeger-lecoultre-master-ultra-thin-perpetual-calendar-fond-de-boite

Crédit : Jaeger-LeCoultre

Entièrement élaboré de la conception à l’assemblage par la manufacture Jaeger-LeCoultre, le Calibre 868 allie autonomie et précision. Il est inédit et se présente comme l’évolution du précédent mouvement à calendrier perpétuel dévoilé en 2013. Doté d’une réserve de marche de 70h, c’est d’autant plus impressionnant pour ce genre de mouvement hautement complexe. Un calibre qu’il sera de plus possible de contempler à travers le fond de boite ouvert. L’occasion d’apercevoir la masse oscillante travaillée et décorée, à l’instar du calibre évidemment.

Ces Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin Perpetual Calendar ont un prix de vente de 31100€ pour la version en acier, de 44500€ pour la version simple en or rose et de 52500€ pour celle avec la lunette sertie de diamants.

C’est une nouvelle preuve de l’innovation technique quasi constante chez Jaeger-LeCoultre. Cette collection continue d’allier la finesse et les grandes complications, tout en maintenant une précision accrue.

Dernière modification de l’article le 11/04/2024

Romain Barrier

Je vois l’horlogerie comme un art. Mon intérêt pour celui-ci passe notamment par son histoire, qu’il s’agisse d’une marque, d’un modèle ou encore un personnage marquant. Mêlant l’Histoire et l’horlogerie, j’ai un petit faible pour les montres militaires, de la field watch à la montre de pilote. Et une fois l’histoire racontée, je n’oublie pas l’essentiel, contempler l’œuvre elle-même. Admirer un cadran ou un mouvement, comme on peut admirer un tableau, une sculpture ou encore une architecture…”


Partager avec vos amis :
Partager:
Written by Romain Barrier
Je vois l'horlogerie comme un art. Mon intérêt pour celui-ci passe notamment par son histoire, qu'il s'agisse d'une marque, d'un modèle ou encore un personnage marquant. Mêlant l'Histoire et l'horlogerie, j'ai un petit faible pour les montres militaires, de la field watch à la montre de pilote. Et une fois l'histoire racontée, je n'oublie pas l'essentiel, contempler l'œuvre elle-même. Admirer un cadran ou un mouvement, comme on peut admirer un tableau, une sculpture ou encore une architecture..."