edition limitee rado

Aujourd’hui, on se penche ensemble sur une montre de plongée qui n’est pas passée inaperçue au Baselworld 2017: la Rado HyperChrome Captain Cook , et son édition limitée. Et pourtant, l’exercice n’était pas aisé, considérant le nombre de montres de sport et de plongée qui ont été présentées à l’occasion du salon. Pour n’en citer que quelques-unes, on se souvient bien évidemment de la nouvelle Rolex Sea Dweller, mais aussi des trois nouvelles Omega : La Speedmaster, la Seamaster 300 et la Railmaster, ou encore des nouveautés de chez Blancpain, de chez Oris, et de chez Tudor. Mais malgré cette compétition intense, Rado a su sortir son épingle du jeu.

Rado en quelques mots

Les débuts de la marque Rado remontent à 1917, à Longeau, en Suisse. C’est à cette époque que fut créée la fabrique d’horlogerie Schlup & Co, qui est à l’origine de la marque Rado, qui fera son apparition en tant que telle dans les années 50. Depuis le début, la marque met en avant une philosophie avant-gardiste et un esprit qui veut s’affirmer en tant que pionnier. Leur devise : “Si nous pouvons l’imaginer, nous pouvons le faire”.

Rado est donc reconnue internationalement en tant que marque de montre utilisant des matériaux de haute technologie, en développant par exemple l’utilisation de la céramique dans les garde-temps, qui deviendra leur matériau signature, mais aussi de métaux et d’autres matériaux modernes, résistants, et aux hautes performances. Les designs des montres Rado se veulent eux aussi en avance sur leur temps. Ils misent bien souvent sur des boîtiers ultra-fins, des designs minimalistes, et sortiront des sentiers battus au début des années 2000 avec des collections de montres sans couronnes. Ils sont également actifs dans le monde des montres tactiles depuis 2013, en proposant certains modèles qui se règlent d’une simple pression du doigt.

Mais aujourd’hui, c’est une montre qui sort un peu de leurs produits habituels qui nous intéresse.

La Rado HyperChrome Captain Cook

Ses origines

rado originale

Cette montre de plongée présentée au Baselworld 2017 offre un design vintage qui rappelle clairement les montres de plongée des années 60/70. Elle est en réalité inspirée d’un modèle qui remonte à 1962, et qui s’appelait déjà la Captain Cook, en référence au célèbre explorateur Anglais qui parcourait les mers du monde entier. À cette époque, comme à leur habitude, les dirigeants de Rado faisaient déjà partie des pionniers, puisque les montres de plongée n’existaient que depuis quelques années, et qu’elles étaient utilisées principalement par des professionnels. Au niveau du design en revanche, ils avaient opté pour une montre dans la même veine que leurs concurrents de l’époque. Il s’agissait d’une montre de plongée relativement simple, avec une lunette rotative et un indicateur de date. La Captain Cook de l’époque fut appréciée, mais pas acclamée. Elle a donc été retirée du catalogue assez rapidement, avant de renaître en 2017 sous de meilleurs auspices.

Sa nouvelle vie

edition limitee rado

Entre 1962 et aujourd’hui, les choses ont changé. Les montres de plongée qui sont utilisées en tant que telle sont rares, et elles sont presque toutes devenues des accessoires de mode qui ne sont au contact de l’eau que pendant que leurs propriétaires se douchent ou se prélassent dans une piscine ou un jacuzzi. Cette Rado HyperChrome Captain Cook a gardé un style résolument vintage, très similaire à celui de la montre originale. On notera quelques indices du fait que cette montre ne soit pas vraiment faite pour aller explorer les fonds marins de manière quotidienne avec un couteau à la cheville et un harpon entre les mains : son bracelet de 19 millimètres en cuir, sa couronne qui s’utilise en la tirant simplement, l’absence quasi-totale de matériaux luminescents sur la lunette ou sur le cadran (un seul indexe d’heure sera visible dans la nuit), et son boîtier de 37,3 millimètres de diamètre. Il s’agit d’une montre au design vintage rafraîchissant, que l’on a envie de porter au quotidien. Et cela tombe plutôt bien, puisqu’elle est faite pour ça.

Son verre saphir est légèrement bombé, et ressemble comme deux gouttes d’eau au verre qui était utilisé sur les premières versions de la montre en 62. Les verres bombés sont relativement courants dans l’industrie de l’horlogerie et de la haute horlogerie. En revanche, cette Rado HyperChrome Captain Cook offre une caractéristique bien moins courante : son cadran est lui aussi bombé. Ce n’est pas la seule montre sur laquelle on trouve ce détail de design, mais dans cette gamme, les modèles qui le proposent se comptent sur les doigts de la main.

rado plongee

Pour continuer à parler du cadran, sa couleur unique (en ce qui concerne l’édition limitée) est elle aussi d’un effet bluffant. Il s’agit d’une sorte de mix entre le brun et le gris, avec des reflets argentés voir bleutés. Une couleur complexe et travaillée, résolument vintage, qui semble avoir été obtenue en portant la montre pendant des décennies à braver vents et marées autour du globe.

Sa lunette, un mix d’acier et de céramique, est plus large que son boîtier, et offre une superbe finition crantée précise et élégante. Elle est également légèrement concave, inclinée vers le centre de la montre, offrant donc une tranche extérieure légèrement plus haute que le reste. C’est un style assez rare, mais original et du plus bel effet, qui fait penser aux Breitling Superocean des années 50′. Les indicateurs placés à cinq minutes d’intervalle les uns des autres, avec le 15 minutes, le 30 minutes, et le 45 minutes inscrits en chiffres, sont d’une couleur grise vintage efficace qui attire l’œil et qui se marie parfaitement avec l’ensemble.

Le boîtier de la montre ne mesure que 37,3 millimètres, ce qui est bien inférieur aux standards de la montre de plongée de nos jours qui se situe plus proche de 40 millimètres, mais ce design original, et notamment cette forme de lunette et le design avec lequel elle est installée, font paraître la montre plus imposante. Le résultat est splendide, et la montre ne souffre absolument pas de la taille de son boîtier. Au contraire, cela fait partie de ses caractéristiques qui sortent des sentiers battus, et qui en font une montre dont on se souvient. Cette taille est également en cause dans le look ultra vintage de cette Captain Cook. En effet, la version originale de 62 était équipée d’un boîtier de 35 millimètre seulement.

rado 2017

Les marqueurs des heures sur le cadran à la superbe couleur crème sont peints, mais offrent tout de même une certaine épaisseur, et une clarté parfaite pour lire l’heure dans les meilleures conditions dans n’importe quelle situation, sauf dans la nuit noire comme on le disait plus haut. Cette couleur particulière des index d’heures se retrouve également pour le remplissage des aiguilles des heures, des minutes, et des secondes. Ces trois aiguilles aux formes différentes apportent une dynamique superbe au garde-temps, et font elles aussi partie de l’identité forte de cette pièce magnifique.

Tout est une question de dosage et de choix des couleurs qui mettent les autres en valeurs. La couleur unique grise-brune du cadran, les marqueurs couleur crème avec des soupçons de jaune, et le rouge de certains autres éléments se marient tous parfaitement ensemble, presque comme s’ils avaient été inventés pour être présentés ensemble sur cette magnifique montre.

On trouve du rouge à deux endroits sur la montre : premièrement, en dessous du marqueur de 12 heures, en direction du centre du cadran, se trouve le logo de la marque Rado: Une ancre noire aux contours blancs-argentés sur un fond rouge pétant. Deuxièmement, la date du jour est indiquée en rouge, sur une fenêtre blanche, à 3 heures sur le cadran.

Ses performances

Oui, la Rado HyperChrome Captain Cook est un accessoire de style, mais cela ne l’empêche absolument pas de proposer des performances haut de gamme. Le mouvement sélectionné pour entraîner cette superbe montre de plongée est un mouvement connu des spécialistes du groupe Swatch: le calibre C07.611. Il est similaire au “Powermatic 80” utilisé chez Tissot, qui est lui-même directement inspiré du 2824-2.

C’est donc ce C07.611 qui remplace le “A. Schild automatic” qui entraînait la Captain Cook de 1962. Le nouveau mouvement offre 80 heures de réserve de marche, ce qui est possible grâce à l’utilisation de matériaux ultra haute performance et très haut de gamme pour la conception du calibre en lui-même. Rado et les matériaux de haute technologie, c’est décidément une affaire qui roule.

Le mot de la fin

nouvelle rado

Cette Rado HyperChrome Captain Cook est une édition limitée, qui n’a été produite qu’à 1 962 exemplaires, en référence bien évidemment à l’année de lancement de la montre qui a servi de modèle pour cette superbe réinterprétation. Elle était proposée au Baselworld 2017 à 1 900 dollars. À noter qu’une édition non limitée avec un bracelet en acier et un cadran différent est également sur le marché, et se vend aux alentours de 2 000 $. Il existe plusieurs couleurs de cadrans, de boîtiers, et de bracelet pour la Captain Cook, mais d’après moi, c’est l’alliage de marron complexe typique à ce modèle qui fonctionne le mieux, et qui met le plus en valeur la montre.

Vous l’aurez compris, cette Rado m’a conquis. En terme de rapport qualité prix, ce garde-temps fait partie des meilleurs deals du marché à l’heure actuelle. Rado a donc su sortir de sa zone de confort actuelle en revenant à ses origines, tout en incorporant des détails et des caractéristiques qui sont propre à la marque dans l’équation. C’est un succès, et on a hâte de voir leur prochain coup de maître.

Partager: