La collection de Nicolas Sarkozy : Que des Rolex ?

Sarkozy Patek Philippe

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a fait parler de lui dans le monde des montres à une époque, notamment en rapport avec la marque à la couronne. Mais que peut-on trouver dans sa collection de montres ?Des Rolex, mais pas seulement !

Né en 1955 à Paris, Nicolas Sarkozy fut président de la France entre 2007 et 2012 et on se souvient évidemment du sobriquet de « Président Bling-Bling » dont était affublé monsieur Sarkozy entre autres en raison de ses montres de luxe, ainsi que de la phrase prononcée par Jacques Séguéla, son ami publicitaire, en réponse à cette polémique: « Si à cinquante ans, on n’a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie ! ».  On pourra également relever l’épisode durant lequel, pendant un bain de foule, une personne semble tenter de lui subtiliser sa montre. Heureusement pour lui, il s’en rend compte et la glisse dans sa poche. Comme nous allons le voir tout de suite, la collection de l’ancien président est bien plus étendue que ce que l’on peut voir dans les médias classiques.

En tout cas quelque-soit votre bord politique, cela serait une erreur de penser que monsieur Sarkozy se limite à sa Daytona. Il semblerait que nous soyons en présence d’un vrai passionné du secteur horloger et aujourd’hui pour le prouver, LeCalibre.com se penche un peu plus en détail sur sa collection.

 

 

Ebel Discovery ?

Sarkozy Ebel Discovery

On a pu le voir à plusieurs reprises avec des montres de la marque Ebel, une marque suisse créée en 1911 à La Chaux-de-Fonds. Ici, difficile d’être sûr du modèle exact, mais il semble faire partie de la collection des Ebel Discovery, les montres de plongée de la marque. S’il s’agit bien d’un modèle automatique bi-ton or et acier datant du milieu des années 90, son prix d’occasion se trouve aux alentours de 1 300 euros.

Ebel El Modulor

Sarkozy Ebel chrono bleu

Toujours chez Ebel, marque que l’on a aussi vu pas exemple au poignet de Yannick Noah lors de sa victoire de Rolland Garros en 1983, on a vu monsieur Sarkozy avec un model appelé El Modulor. Encore une fois difficile de trouver le modèle exact. On retrouve bien les 3 sous-cadrans sur le cadran bleu soleillé, mais celle qu’il porte comporte des index en bâtons et non en chiffres romains ou arabes. Selon le modèle exact, son prix d’occasion peut varier entre 1 500 et 6 000 euros.

Ebel Or jaune

Sarkozy Ebel or

Encore une Ebel plus discrète et élégante au poignet de l’ancien président. Il semblerait qu’il s’agisse d’un modèle de la fin des années 90, à l’origine destiné aux femmes avec un boîtier en or jaune de 34 millimètres de diamètre, entrainé par un mouvement à quartz qui se trouve d’occasion entre 1 500 et 3 000 euros selon la condition et la référence exacte.

Cartier Santos Galbée

Sarkozy Cartier Santos

Monsieur Sarkozy apprécie également Cartier comme on le voit ici. Il porte une Santos Galbée au boîtier en acier inoxydable et à la lunette en or jaune, tout comme les vis du bracelet. C’est une montre discrète de 29 millimètres de large par 41 millimètres de long. Elle est également très fine, entre autres grâce à l’utilisation d’un mouvement à quartz: le calibre Cartier 687. Elle annonce une étanchéité à 3 ATM et se trouve d’occasion le plus souvent entre 3 000 et 4 000 euros.

Jaeger-LeCoultre Reverso Grande Taille

Sarkozy Reverso Jaeger or

On reste dans la montre aux lignes fortes et aux angles affirmés avec cette Jaeger Lecoultre Reverso Grande Taille au boîtier en or jaune 18 carats de 26 millimètres de large pour 42 millimètres de long, au poignet de l’ancien président dès le début des années 2000. On rappelle que la Reverso a vu le jour en 1931 et qu’elle était à l’origine destinée aux joueurs de polo qui voulaient protéger leur montre pendant les matchs en en retournant le boîtier. Avec le succès du concept, la marque a développé de très nombreuses versions et ré-interprétations de cette montre désormais iconique. Celle de l’ancien président offre une petite seconde à 6h et se trouve d’occasion entre 6 500 et 9 000 euros.

Breguet Classique référence 3137

Sarkozy Breguet 3137

Monsieur Sarkozy affirme définitivement son intérêt pour les montres au petit diamètre avec cette superbe Breguet Classique référence 3137, une pièce extrêmement élégante au boîtier en or jaune 18 carats de 35,5 millimètres de diamètre. Son cadran est lui aussi en or, de couleur argenté. Elle est entraînée par un calibre automatique et offre une complication de phase de lune, une indication de date par aiguille dans un sous-cadran à 6h et un indicateur de réserve de marche. Prix d’occasion aux alentours de 20 000 euros.

Breitling Navitimer Chronographe

Sarkozy Breitling Navitimer

Aux alentours de 2006, on passe d’une dress-watch aux plusieurs complications à une montre d’aviateur avec cette Breitling Navitimer Chronographe. Probablement une ref A23322 avec un boitier de 41,5 mm. Les versions actuelles sont un peu plus grosses car elles sont disponibles en 43 ou 46 mm avec le calibre manufacture Breitling 01 de 70 heures de réserve de marche mais une réédition du modèle original de 1959 est également disponible en 41 mm en édition limitée.  Les prix catalogue, suivant les versions se trouvent aux alentours des 8 000 euros.

Celle de Nicolas Sarkozy est plus dans les 4 000 / 5 500 euros d’occasion.

Rolex Datejust 16220

sarkozy rolex datejust 16220

Parmi ses différentes Rolex, on retrouve souvent cette Datejust en acier au cadran argenté montée sur un bracelet jubilé. Nicolas Sarkozy la porte à partir de 2006 environ. Un grand classique de la marque à la couronne mêlant élégance, modernité et touches vintage efficaces. Il semblerait que celle de l’ancien président soit une version en 36 millimètres entrainée par le calibre 3135 que l’on trouve aux alentours de 5 000 euros.

Rolex Daytona

Sarkozy daytona 116520

Toujours chez Rolex, une de celles qui ont donné le surnom de président Bling-Bling à ce personnage publique est cette Daytona en acier au cadran noir et au boîtier mesurant 40 millimètres de diamètre. On trouve cette version d’occasion à des prix évoluant entre 20 000 et 30 000 euros. Il a aussi été vu avec un modèle similaire au cadran blanc.

Rolex Milgauss référence 1019

Sarkozy Millgauss Vintage

Ici, il porte une superbe Rolex Milgauss vintage référence 1019, une pièce rare qui prouve que sa passion est vaste et que ses connaissances sur le sujet sont importantes. Ce modèle semble dater de 1970 et était équipé d’un mouvement automatique enfermé dans un sous-boîtier en fer doux de manière à le protéger contre les champs électro-magnétiques. On verra plus tard que cette technique est aussi utilisé chez d’autres marques. Le prix d’occasion de cette Milgauss vintage atteint sans problème les 25 000 euros.

Patek Philippe 3940G

Sarkozy Patek Philippe

On monte clairement d’un niveau avec cette impressionnante Patek Philippe 3940G en or blanc qu’il porte depuis environ 2012. Encore une montre de connaisseur très élégante au boîtier de 36 millimètres de diamètre avec un calendrier perpétuel et une phase de lune, un fond de boîte en verre saphir et un bracelet en cuir. L’histoire raconte que cette montre lui aurait été offerte par sa femme Carla Bruni aux alentours de 2008. Neuve, elle coûtait déjà au dessus de 50 000 euro. Son prix d’occasion, lui, peut maintenant avoisiner les 90 000 euros. Il semble que ce soit cette montre qu’un passant tenta de lui subtiliser lors d’un bain de foule à la Concorde en 2012…

Péquignet Moorea

Sarkozy Pequignet Moorea

On revient dans du plus raisonnable avec cette Pequignet Moorea, une montre à quartz en acier au boîtier de 38 millimètres de diamètre montée sur un bracelet acier également assez original. Pequignet est une maison horlogère française indépendante basée à Morteau, fondée par Émile Pequignet en 1973. La collection Moorea est inspirée par l’île du même nom en Polynésie française. Cette pièce avec son guichet de date rond à 12h se trouve d’occasion en dessous de 1 000 euros.

Girard Perregaux 1966 Annual Calendar

Sarkozy Girard Perregaux

Voilà une autre dress-watch de haut vol qui apparaît à son poignet au début des années 2010, une Girard Perregaux 1966 à quantième annuel. Les heures et les minutes sont indiquées par les aiguilles centrales classiques, les secondes se retrouvent dans un sous-cadran à 9h, la date indiquée par aiguille est dans un sous-cadran à 1h30 et la montre nous offre une complication d’équation du temps. Pour rappel: « L’équation du temps est une complication horlogère qui permet l’affichage de la variation existante entre le temps solaire moyen et le temps solaire réel. Cette équation permet, en connaissant une des deux informations et en la corrigeant, de connaître la deuxième. » Celle-ci est indiquée ici à l’aide d’une aiguille à 4h30 sur le cadran. Concernant le mois en cours, on peut le lire dans un guichet s’étendant entre 6h et 8h. Cette pièce rare et technique se trouve d’occasion entre 23 et 30 000 euros.

Chopard Mille Miglia 161250

Sarkozy Chopard Mille Miglia

On a également vu monsieur Sarkozy au début des années 2000 avec cette Chopard Mille Miglia 161250, un chronographe automatique au boîtier de 39 millimètres avec un guichet de date à 4h30, monté sur un bracelet en cuir élégant. La collection Mille Miglia de chez Chopard rend hommage à la course automobile du même nom qui a commencé en 1927 en Italie et qui consistait à parcourir 1000 kilomètres. La dernière édition de cet évènement à eu lieu en 1957. Il existe de nombreuses versions de ce chronographe comme on a pu le voir au poignet de Jean Dujardin ou encore de Philippe Etchebest. Cette belle pièce à l’histoire forte que porte monsieur Sarkozy se trouve aux alentours de 7 000 euros d’occasion.

Partager: