7 montres abordables pour débuter l’horlogerie !

selection-montres-accessibles
Partager avec vos amis :

A la recherche de montres abordables pour débuter dans l’horlogerie ? La sélection qui va suivre va pouvoir en contenter plus d’un.

Ces 7 montres vont de la montre habillée à celle plus militaire et robuste, en passant par l’inconditionnelle plongeuse. Pour ce qui est de la fourchette de prix, on démarre sous la barre des 400€ pour rejoindre et à peine dépasser le seuil des 1000€. Démarrons sans plus attendre cette sélection !

Citizen Tsuyosa NJ0153-82X : 349€

Citizen-Tsuyosa-nj0153-82x

  • Diamètre du boîtier : 40 mm
  • Verre : Saphir
  • Calibre : Citizen 8210 (automatique)
  • Réserve de marche : 42h
  • Étanchéité : 50 m

Une collection qui a fait et qui fait toujours beaucoup parler, la Tsuyosa de Citizen. Nous l’avions présentée dès sa première sortie, victime très rapidement de son succès. Forte de son excellent rapport qualité prix et de ses codes esthétiques très demandés en ce moment, la collection s’est agrandie. Elle dispose désormais de 8 déclinaisons, et nous avons choisi celle qui sort du lot, avec son cadran rouge et son bracelet PVD or rose.

L’heureux destinataire de cette montre à Noël sera accompagné par ses couleurs chaudes tout l’hiver. Tout d’abord le cadran, d’un rouge soleillé, changera de ton selon la lumière. Comme sur les autres modèles, sur ce cadran, sont appliqués des index bâtons blancs, doublés à midi et à 6h. Vous retrouvez également la date à 3h, et le cyclope sur le verre saphir.

Ce qui fait la différence avec le reste de la collection, c’est bien évidemment le bracelet. Toujours intégré, toujours travaillé avec des alternances de poli et de brossé, c’est uniquement sa couleur qui le distingue. En effet, il a subi un revêtement PVD or rose qui offre un rendu du plus bel effet accompagné du rouge du cadran. Et puis le rouge, après tout, ça fait partie des couleurs de Noël non ?

 

 

Venezianico Redentore 36 Laguna : 450€

Venezianico-Redentore-36-laguna-1121511

  • Diamètre du boîtier : 36mm
  • Verre : Saphir
  • Calibre : Seiko NH35A (automatique)
  • Réserve de marche : 41 h
  • Étanchéité : 50 m

Cette marque vénitienne, si elle est un peu moins connue du grand public, mérite tout de même le coup d’œil. Pour cette sélection de montres abordables, nous avons choisi un modèle de la gamme Redentore. Cette gamme est inspirée de l’église du Rédempteur située à Venise et son esthétique néoclassique. Le modèle est baptisé Laguna pour la couleur bleu de son cadran, et est aussi disponible en rouge et en vert.

Cette Redentore laguna coche les codes esthétiques de la dress-watch. Son diamètre de 36 conviendra au poignet homme ou femme et en fait une montre parfaitement mixte. Son cadran type sector dial, alterne entre touches classiques et modernes. Il se compose d’une base avec une finition clous de Paris, qui accueille avec élégance des aiguilles dauphines, idéales pour ce genre de pièce. Par-dessus, le cerclage en acier brossé où sont appliqués des index en chiffres Breguet, offre un joli contraste. Et encore autour de ce cerclage, on distingue le reste du cadran texturé et une minuterie des secondes. Enfin, la lunette polie du cadran est inspirée de la fameuse basilique et de son dôme parfaitement circulaire.

C’est donc une montre à offrir à un amoureux ou une amoureuse de l’architecture, du néoclassique, de Venise… En somme, des jolies choses.

 

 

Depancel Allure Chronographe Manuel (650€)

Allure-Chronographe-manuel

  • Diamètre du boîtier : 39mm
  • Verre : Saphir
  • Calibre : ST1901 (mécanique)
  • Étanchéité : 50 m

Je crois que c’est la première fois que je vous parle de la marque Française Depancel. En effet, Jeremy les a rencontrer au salon Retromobile et a particulièrement apprécié leur chronographe mécanique ALLURE.

Je me suis dit que j’allais alors les intégrer dans cette sélection car comme vous le savez probablement, je suis un grand amateur de la Seagull 1963 et cette montre est, si je peux le dire comme ça, une version un peu plus aboutie, et aux couleurs de la France. En effet, si la Seagull est une montre assez « brut » pour l’armée de l’air chinoise, la Depancel, elle, est une version plus sophistiquée destinée au coureurs-automobiles !

On y retrouve donc un beau bracelet racing avec surpiqure rouge, une couronne avec une petite bague comme je les aime ! Et un cadran beaucoup plus typé racing avec aussi forcément un tachymètre…. et même un pulsomètre des fois qu’il faille prendre la fréquence cardiaque d’un pilote ! J’aime beaucoup l’index de midi qui reprend le logo du bouclier ! La montre a vraiment un look très sportif tout en restant dans un élégant diamètre de 39 mm.

Le Seagull ST1901 est de plus un joli calibre mécanique que vous pourrez observez à travers son fond de boite transparent, je pense que ce calibre a d’ailleurs grandement participé à mon amour pour l’horlogerie et il permet d’avoir un chronographe mécanique pour pas cher ! On rappel au passage que les origines de ce calibre sont d’ailleurs Suisse avec le Venus 175 ! La réserve de marche, elle, est de 45h pour 3Hz, le verre est en saphir, et bon point aussi pour cette montre, c’est que tous les bracelets lui vont !

 

 

Nove Marine : 840€ > 669€

nove-marine-m003-7.jpg

  • Diamètre du boîtier : 41,5 mm
  • Verre : Saphir
  • Calibre : Sellita SW 200 (Automatique)
  • Réserve de marche : 41h
  • Étanchéité : 200 m

Je vous avait déjà parlé de cette micro marque sur notre chaîne secondaire Montre Ton Calibre. C’était avec la Atlantean et son cadran en coquille d’ormeau, sa splendide Lume, son étanchéité de 300 m et bien sûr son système ingénieux de lunette tournante ! J’avais trouvé cette montre vraiment belle et intéressante …. Le problème ? C’est qu’en vue de ses dimensions, (50,5 mm de diamètre pour 14 mm d’épaisseur), je ne pouvais pas la porter !

Mais vous me voyez venir… je continuais à guetter la marque ! Et ils viennent de sortir une plongeuse en 41,5 mm de diamètre pour 47,7 mm de corne à corne et 13,2 mm d’épaisseur avec le verre saphir bombé

Ce que j’aime sur cette montre, c’est d’abord le petit twist que l’on va voir plus tard, mais aussi, c’est forcément la forme de ce boitier aux 2 couronnes qui peut rappeler les boitiers super-compressor. Comme pour une super-compressor, la couronne à 4h avec le logo Nove sert pour remonter la montre, et la couronne à 2h permet de faire tourner la lunette interne. Mais aussi, regardez moi cette carrure ! Je ne sais pas quelle forme vous voyez quand vous regardez la montre de face, je ne serai pas lui donner de nom ! Mais je peux dire que ce n’est pas courant et que ça donne un coté très sportif !

Ce look sportif est d’ailleurs accentuer avec la couleur rouge que l’on retrouve sur la mention « Automatic », sur la trotteuse ou encore sur les 2 bagues que l’on peut apercevoir à la base des couronnes !

Concernant le petit twist, c’est que normalement la montre super compressor possède une lunette graduée interne…. et c’est tout, sauf que ici, la Marine possède une lunette graduée interne MAIS possède AUSSI une lunette externe qui elle est fixe ! Donc MERCI Nove de venir sur de plus petits diamètre ! (Parce que oui, croyez moi, 42, c’est du très petit pour Nove 😉 !

Et d’ailleurs, merci aussi Nove pour vous offrir -20% avec le code « LECALIBRE20 » qui fait passer la montre de 836€ à 669€ !

 

 

Hamilton Khaki Aviation Pioneer Mechanical : 975€

Hamilton-Khaki-Aviation-Pioneer-Mechanical

  • Diamètre du boîtier : 36 mm
  • Verre : Saphir
  • Calibre : H-50 (manuel)
  • Réserve de marche : 80h
  • Étanchéité : 100 m

On quitte le Japon, direction la plus américaine des entreprises suisses, Hamilton. Outre sa présence dans l’univers cinématographique, on connaît également Hamilton pour ses pièces militaires. C’est de cette deuxième catégorie dont nous allons parler, avec la Khaki Aviation Pioneer, réédition d’un modèle qui équipait la British Royal Air Force dans les années 1970.

Cette réédition comporte un boîtier tonneau. Son diamètre de 36mm et 41 mm de longueur corne à corne en fait une montre contenue pour une montre d’aviateur. Elle se doit d’être très lisible, c’est pourquoi son cadran est épuré, avec des index en chiffres arabes et des aiguilles glaives, qui sont elles assez imposantes. On retrouve des marqueurs beiges et un triangle pour remplacer le chiffre de 12h, de quoi rappeler l’aspect Neo-vintage de la montre, on remarquera aussi au passage l’ancien logo Hamilton qui correspond parfaitement à ce cadran grainé, et qui nous rappelle forcément l’univers de l’aviation. Le tout est équipé de matière luminescente, indispensable pour voler la nuit.

En ce qui concerne le cœur de la montre, son calibre est bien connu. C’est le fameux H-50, conçu à partir d’une base ETA et modifié par Hamilton. Ce mouvement est à remontage manuel. Ce sera une contrainte pour certains, mais pas pour moi, car ce calibre permet d’avoir moins de 10 mm d’épaisseur ce qui fera une différence considérable sur le confort de la montre ! D’autant plus que le H-50 possède une réserve de marche de 80h ! De quoi être tranquille pendant un bon moment !

Ici aussi, c’est une pièce qui sera d’ailleurs parfaitement mixte !

 

Tissot Sidéral S : 1095€

Tissot-sideral-s

  • Diamètre du boîtier : 41mm
  • Verre : Saphir bombé
  • Calibre : Powermatic 80
  • Réserve de marche : 80h
  • Etanchéité : 300 m

Dans une sélection avec des montres automatiques abordables, difficile de ne pas retrouver Tissot. On se rappelle notamment du succès rencontré par la marque suisse avec la réédition d’un de ses modèles phares de la fin des années 1970, la fameuse PRX. Nous vous présentons aujourd’hui une nouvelle réédition qui respire les seventies, la Tissot Sidéral S.

Adeptes du style rétro, cette montre est faite pour vous. Tout d’abord, vous retrouvez un boîtier coussin, en acier et en carbone forgé, qui confère au tout un effet marbré noir et gris. Il est associé à un bracelet en caoutchouc jaune perforé, parfait pour l’été. A noter sur ce bracelet, un système d’attache original remplace la boucle traditionnelle.

Pour ce qui est du cadran, point culminant de l’aspect rétro grâce à ses couleurs vives, il possède également des fonctions pratiques. En effet, en plus d’une minuterie délimitée en jaune, vous avez également un compte à rebours de régate en vert et rouge. Ce cadran est orné par une lunette unidirectionnelle et gradué pour la plongée et la régate.

Enfin, côté calibre, il n’est plus à présenter, c’est le fameux Powermatic 80. Conçu à partir d’une base ETA, la fiabilité et la robustesse sont au rendez-vous. Et pour couronner le tout, vous pourrez laisser la montre pendant 80 h avant de devoir la remonter.

 

Lip Nautic 3 : 1100€

Lip-Nautic-3

  • Diamètre du boîtier : 39mm
  • Verre : Saphir double dôme bombé
  • Calibre : HD G100 (automatique)
  • Réserve de marche : 68h
  • Étanchéité : 200 m

Quoi de mieux qu’une maison horlogère française iconique pour conclure cette sélection de montres abordables ? Lip a ressorti à la surface une plongeuse du passé, la Nautic 3. Modèle sorti à l’origine dans les années 1960, il a quasiment tout gardé de l’époque, excepté quelques améliorations et son mouvement, qui lui est une nouveauté.

En effet c’est le calibre G100 qui a été choisi par Lip pour équiper cette Nautic 3, fabriqué par la manufacture suisse Lajoux-Perret et assemblé en France. Ce n’est pas la première fois qu’une marque horlogère française décide d’équiper ses montres de mouvements “franco-suisse”, on se souvient notamment de Charlie Paris et sa montre Alliance.

Comme pour la réédition de l’iconique Nautic Ski, cette nouvelle Nautic 3 respecte au maximum les traits esthétiques de l’originale. On joue sur les formes rectangulaires, avec une minuterie blanche imposante agrémentée par des chiffres à 6, 9 et 12h sur fond bleu, comme le centre du cadran. Des notes orangées pour le reste des heures et le bout des aiguilles viennent donner un coté sportif tout en améliorant la lisibilité.

Le verre double dôme en saphir possède de très beau reflets et ici aussi, on apprécie le diamètre contenu de 39mm.

Ce modèle est disponible en bleu et en noir. Vous pouvez le commander sur bracelet en acier, mais également sur bracelet tropic de la couleur correspondant au modèle choisi.

 

Alors, parmi ces 7 modèles de montres abordables, lequel choisiriez-vous pour offrir ou tout simplement pour vous faire plaisir ?

 

Et si vous n'avez toujours pas fait votre choix, on vous propose ces 2 montres en bonus !

Orient Star RE-AV0B02Y : 779€

Orient-Star-RE-AV0B02Y

  • Diamètre du boîtier : 41mm
  • Verre : Saphir
  • Calibre : Orient F6F44
  • Réserve de marche : 50h
  • Étanchéité : 100 m

Retour au Japon avec Orient Star, la marque de la maison mère Orient, proposant des modèles plus “haut de gamme” tout en restant à un prix modéré. Ce modèle est possède un cadran ajouré à travers lequel vous pouvez observer son calibre F6F44 qui possède une réserve de marche de 50h ce qui vous permettra de la laisser le week-end sans devoir la remettre à jour ! La partie la plus intéressante de cette pièce est bien entendu son cadran. Il est composé de deux couches, la première bleu et la seconde marron, et chacune de ces couches a sa propre texture.

La partie bleue que l’on voit sur le côté gauche du cadran vient mettre en valeur le cœur ouvert de la montre, mais aussi sa réserve de marche que l’on retrouve à midi comme c’est souvent le cas sur les Orient Star.

Le jeu de contrastes sur les couleurs est aussi utilisé sur les index et les aiguilles. En effet, les index batons sont de couleur acier et seuls ceux de midi et 6h sont de couleur or rose.

Les aiguilles dauphines sont elles aussi de couleur or rose aux extrémités, ce qui offre une bonne lisibilité, mais aussi un aspect, on ne plus élégant et travaillé. Enfin, une petite seconde se loge à 6h.

Le seul regret serait peut-être l’épaisseur de la montre de 13,6 mm. Un mouvement à remontage manuel aurait peut-être permis de réduire un peu, mais aussi d’éviter de voir parfois la masse oscillante à travers le cadran ajouré.

 

 

Tissot Héritage COSC 1938 : 895€

Tissot-heritage-cosc-1938

Diamètre du boîtier : 39 mm
Verre : Saphir
Calibre : ETA 2824-2 certifié COSC
Réserve de marche : 38h
Étanchéité : 50 m

Place maintenant à une marque Suisse qui a beaucoup fait parler d’elle ces dernières années grâce à leurs fameuses PRX. C’est bien évidemment Tissot, avec ici un modèle moins populaire, mais qui vaut tout de même le détour.

Cette Tissot Héritage 1938 s’adresse aux amoureux du néo-vintage. Le cadran est simple mais efficace : 3 aiguilles, des index en chiffres arabes et une minuterie chemin de fer. Tout le charme réside dans l’aspect vintage volontairement appliqué à la pièce. Cela passe par ce cadran anthracite sablé, cet effet de patine appliquée sur les index, ou encore le logo sortant tout droit des années 1930. Ses proportions, 39mm de diamètre pour à peine 11mm d’épaisseur, renvoient également aux modèles plus anciens.

Un détail du cadran qui n’a pas encore été évoqué, c’est la mention chronomètre à 6h. Car le nom complet de ce modèle est Tissot Héritage COSC 1938, et ce n’est pas pour rien. En effet, le cœur de la montre est un calibre qui lui aussi a un bel héritage derrière lui. C’est le calibre ETA 2824-2, notamment certifié chronomètre par le COSC, et synonyme d’une précision accrue qui lui confère une dérive d’entre -4 et +6 secondes par jour. Et il faut bien avouer que trouver de pareils mouvements dans des modèles de cette gamme de prix, c’est assez rare.

Dernière modification de l’article le 18/02/2024

Romain Barrier

Je vois l’horlogerie comme un art. Mon intérêt pour celui-ci passe notamment par son histoire, qu’il s’agisse d’une marque, d’un modèle ou encore un personnage marquant. Mêlant l’Histoire et l’horlogerie, j’ai un petit faible pour les montres militaires, de la field watch à la montre de pilote. Et une fois l’histoire racontée, je n’oublie pas l’essentiel, contempler l’œuvre elle-même. Admirer un cadran ou un mouvement, comme on peut admirer un tableau, une sculpture ou encore une architecture…”


Partager avec vos amis :
Partager:
Written by Romain Barrier
Je vois l'horlogerie comme un art. Mon intérêt pour celui-ci passe notamment par son histoire, qu'il s'agisse d'une marque, d'un modèle ou encore un personnage marquant. Mêlant l'Histoire et l'horlogerie, j'ai un petit faible pour les montres militaires, de la field watch à la montre de pilote. Et une fois l'histoire racontée, je n'oublie pas l'essentiel, contempler l'œuvre elle-même. Admirer un cadran ou un mouvement, comme on peut admirer un tableau, une sculpture ou encore une architecture..."