rolex zoom

La Rolex Sky-Dweller est un modèle récent de la marque à la couronne, mais cela ne l’empêche en rien d’être une référence en la matière, et une montre déjà culte. Une des raisons qui font de ce modèle une montre incontournable, c’est le fait qu’il s’agisse de la montre la plus mécaniquement complexe de chez Rolex, au coude-à-coude avec la Yacht-Master II. Lors de son lancement en 2012, le moins qu’on puisse dire, c’est que la Sky-Dweller ne faisait pas partie des montres les plus accesibles de la marque Suisse. Elle se vendait entre 40 000 et 50 000 dollars, selon le choix du bracelet du modèle exact. Elle n’était alors disponible qu’en or blanc ou en or rose Everose. Pour rappel, Everose est le nom de l’alliage aux teintes rosées spécialement conçu par Rolex. Il contient au moins 76 % d’or, un peu plus de 2 % de platine, et du cuivre qui lui donne cette couleur rosée. L’or rose existe depuis bien longtemps, mais sa couleur avait tendance à s’estomper avec les années. Ce nouvel alliage de chez Rolex assure une magnifique couleur rosée qui restera intact pour toujours grâce à l’utilisation du platine. Pour celles et ceux que cela interesse, voilà une petite vidéo qui présente cet alliage de prestige:

Mais revenons à nos moutons, et à la Sky-Dweller. Lorsqu’elle a été présentée au public en 2012, il s’agissait d’une montre très difficilement abordable pour le commun des mortels, en partie en raison des métaux précieux utilisés pour sa conception. Mais en 2017, les choses ont changé. Rolex , comme à son habitude, décida de faire une surprise à ses fans, et dévoila deux modèles de la Sky-Dweller Rolesor, qui est le terme de la marque pour indiquer l’utilisation sur une même montre d’acier et d’or.

Comme vous le voyez sur la photo ci-dessous, plusieurs styles étaient disponibles, mixant l’acier avec de l’or jaune ou blanc, et en proposant des cadrans de couleur noire, bleue, ou blanche. La montre est alors devenue bien plus accessible, et se vend aux alentours de 12 000 euros. C’est sur cette nouvelle Sky-Dweller que nous allons nous pencher aujourd’hui.

rolex 2017

Une merveille passe-partout

La version Rolesor de la Sky-Dweller propose un boîtier et un bracelet en acier, et une lunette (et sur certains modèles, une partie du braclet) en or. Il s’agit d’un modèle bien plus passe-partout que les premières Sky-Dweller entièrement en or, qui étaient tape-à-l’oeil et un peu plus difficiles à porter. Mais il ne fait aucun doute qu’une fois au poignet, cette Sky-Dweller reste une montre de luxe absolument fantastique, même avec un peu moins d’or que ses grandes soeurs. Le luxe et le raffinement d’une Rolex ne s’arrêtent pas à l’utilisation de matériaux nobles et précieux. Il réside principalement dans la qualité d’exécution, le niveau de performance, et la précision à tous les niveaux. Rolex fait partie des rares entreprises sur cette planète qui semblent porter la même attention aux détails pour ses produits les moins chers que pour les plus chers. Cette stratégie présente depuis les débuts de la marque a grandement contribué à ce qu’elle est devenue aujourd’hui. Même si la marque ne correspond pas à tout le monde, on est obligé de reconnaître l’incroyable savoir-faire et l’excellence dans les finitions, que ce soit au niveau du boîtier, du cadran, ou du mouvements, et l’irréprochabilité des produits proposés par la marque à la couronne. Cette Sky-Dweller ne fait évidemment pas exception à la règle. Même passée au microscope, tous les composants de la montre sont absolument parfaits.

Une double complication

La Sky-Dweller est équipée de deux complications : un calendrier annuel, et une double zone horaire. Le calendrier annuel indique donc le mois et la date exacte, en prenant bien soin d’adapter le nombre de jours au mois en cours. A noter que les montres à calendrier annuel ne gèrent pas les années bissextiles, et qu’il faudra donc changer la date manuellement à la fin février (si vous cherchez une montre qui gère les années bissextiles, mettez-vous à la recherche d’une montre à calendrier perpétuel). Sur la Sky-Dweller, la date s’affiche dans la petite fenêtre prévue à cet effet située à trois heures sur le cadran. Pour ce qui est du mois, il suffit de regarder les petites fenêtres rectangulaires situées devant chaque index d’heure. Chaque heure correspondant à un mois, et le mois en cours sera indiqué par un petit carré rouge dans la fenêtre qui correspond. Si la fenêtre située à une heure est rouge, nous sommes en janvier. Si c’est la fenêtre située à deux heures qui est rouge, alors nous sommes en février. Et ainsi de suite.

rolex zoom

La double zone horaire, comme son nom l’indique, permet de lire simultanément l’heure sur deux fuseaux horaires différents. Cette complication est aussi appelée complication GMT. Sur les montres dotées de cette complication, l’aiguille des heures est contrôlable séparément, sans arrêter la montre. C’est le cas sur la Sky-Dweller. On peut ainsi sauter d’une heure à une autre, dans le sens des aiguilles ou dans leur sens opposé, pour indiquer l’heure locale du nouveau fuseau horaire lors d’un voyage.

L’aiguille des heures indique donc l’heure locale. Pour ce qui est de l’heure du deuxième fuseau horaire, souvent celui de votre pays de résidence, elle est indiquée par l’anneau tournant que vous voyez sur le cadran de la montre, décentré vers le bas, et numéroté de 1 à 24. Le triangle rouge à 12 heures au-dessus de l’anneau est fixe, et indique l’heure qu’il est grâce à l’anneau qui tourne pour aligner l’heure correspondante.

Une lunette tournante un peu spéciale…

Vous aurez sûrement remarqué l’absence de boutons poussoirs sur cette Sky-Dweller. Mais alors comment faire pour régler l’heure sur les différents fuseaux horaires, ainsi que la date et le mois ? Facile, grâce à la lunette tournante. La lunette de commande tournante est une alternative aux boutons poussoirs, et permet tout configurer avec une couronne qui n’a qu’une position de réglage. Dans sa position initiale, la couronne ne peut pas tourner vers la droite.

rolex fuseaux horaires

 

Pour mettre la montre à l’heure, il suffit de dévisser la couronne et de la tirer au maximum, jusqu’à ce que l’on entende un clic, pour la mettre en position de réglage (si vous tirez la couronne mais que vous n’entendez pas de clic, vous êtes sur la position nécessaire pour remonter votre montre en tournant la couronne dans le sens des aiguilles d’une montre). Ensuite, on tourne la lunette vers la gauche en position trois, jusqu’à ce qu’elle se bloque. Si la lunette était bel et bien en position neutre lorsque vous avez commencé, vous sentirez les positions un et deux pendant que vous la tournerez vers la gauche. La dernière position donc, arrête l’aiguille des secondes, et vous permet de régler l’heure en tournant la couronne. Dans cette position, l’aiguille des heures et l’anneau des 24 heures du second fuseau horaire sont synchronisés. Vous pouvez donc régler d’abord l’heure de l’anneau des 24 heures.

Une fois que c’est fait, vous pouvez changer l’heure locale uniquement, en tournant la lunette une fois vers la droite, ce qui la placera dans sa deuxième position. Cela permet de caler la couronne avec le mécanisme de réglage de l’aiguille des heures, qui peut maintenant être avancée ou reculée indépendamment du reste par intervalles d’une heure, sans arrêter la montre comme évoqué précédemment. La date changera également à minuit, soit vers l’avant, soit vers l’arrière si nécessaire.

Quand vous aurez réglé l’heure locale indiquée par l’aiguille des heures, vous pourrez alors régler la date. Pour ce faire, il vous faudra tourner la lunette encore une fois vers la droite, pour la mettre dans sa position numéro une. En tournant alors la couronne, vous ferez défiler les jours, jusqu’à ce que vous tombiez sur celui qui correspond à la date du jour. C’est également avec la lunette dans cette position que vous pourrez régler le mois, tout simplement en faisant défiler les jours au-delà du nombre de jours dans le mois indiqué. Si la montre est réglée sur janvier, faites tourner les jours jusqu’à 31, puis vous verrez la fenêtre correspondant au mois de janvier changer de couleur lorsque vous atteindrez le jour 1 du mois de février.

Pour clarifier tout ça, voilà une vidéo d’explication du fonctionnement de la couronne rotative pour régler les différentes fonctions de la montre:

Vous comprenez mieux pourquoi la Sky-Dweller est considérée comme la montre la plus mécaniquement complexe de chez Rolex ? Ceci dit, on rappelle que son utilisation est très accessible. Ces quelques lignes vous ont peut-être paru indigestes, mais avec la montre entre les mains, c’est un jeu d’enfant.

Le mot de la fin

Pour finir ce passage en revue de la version Rolesor de la Sky-Dweller, on peut dire que Rolex a su écouter les nombreux professionnels et amateurs de montres de luxe, qui depuis le lancement des versions en or de 2012, ont exprimé leur envie de voir l’apparition d’un modèle en acier. Le résultat est un succès international, et un modèle plus élégant et discret que ses grandes soeurs toutes d’or vêtues, en offrant tout de même un sentiment de luxe extrême et d’exclusivité rare.

Comme on l’évoquait en préambule, cette version 2017 rend cette montre aux caractéristiques techniques absolument grandioses plus accessible au commun des mortels. Mais attention : plus accessible ne veut pas dire bon marché. Il vous faudra tout de même débourser plus de 13 000 euros pour vous offrir ce bijou de technique et de design. Mais malgré cette somme, la Sky-Dweller version Rolesor offre un superbe rapport qualité prix.

Partager: