test-avis-objectif-horlogerie

Août 2018, nous avons testé pour vous le cours Master Time de chez Objectif Horlogerie. Objectif Horlogerie est une société qui propose à ceux qui le souhaitent, de faire un cours d’initiation à l’horlogerie. Il existe actuellement 3 formules : First Time (avec 5 autres personnes), Master Time (en cours particulier) ou My Time (qui permet de créer sa montre et de repartir avec !)

Notre Avis
  • Capital sympathie de OH
  • Organisation
  • Explications
  • Prix
5

Avis en bref.

C’est pour nous un sans faute. Cela faisait un petit moment déjà que l’on se disait que cette formation / initiation à l’horlogerie pourrait être intéressante et malgré notre attente, on a pas été déçus ! On a d’ailleurs envie de revenir le mois prochain pour aller un peu plus loin et bosser sur une complication !

Nous avions déjà un peu échangé par mail avec l’équipe de OH (Objectif Horlogerie) au lancement du site, ainsi que pour l’organisation de ce cours Master Class : ils avaient toujours été très réactifs et très arrangeants. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous nous sommes rendus au 48 de la rue de Rivoli à Paris, juste à coté du BHV (métro Hotel de Ville).

Pas eu le temps d’ouvrir notre boite mail pour y chercher le code d’entrée de la porte du bas que nous croisons Selim, notre maitre horloger du jour, qui nous accueil :

– On peut se tutoyer ?
– Bien sûr !

salon-objectif-horlogerie

Photos : Objectif Horlogerie

Avant de passer à la salle d’opération, on nous propose un petit café ou soda dans le salon. Cela nous permet de faire plus ample connaissance et d’installer tout de suite une très bonne relation avec notre tuteur.

Il nous demande si nous avons des questions précises, des complications que l’on aimerait aborder etc.

Au programme du jour : Un peu de théorie, le démontage / remontage d’un mouvement mécanique ETA 6498, mais aussi des explications sur la tribologie, le système incabloc, le nettoyage, les réglages du chronocomparateur et j’en passe…

 

La théorie

ateliers-oh

Photos : Objectif Horlogerie

On passe ensuite dans la salle du bloc opératoire. Le ton y est donné, 6 bureaux sont présents dans l’atelier. On se laisse diriger vers notre espace de travail et nous découvrons le matériel :

  • Un tapis de travail
  • Une loupe
  • Une lampe
  • Un outil à barrette pour enlever les pompes
  • Une potence
  • Une poire
  • Un jeu de tournevis
  • Une brucelle
  • Un arrache aiguilles
  • Un coussin d’emboîtage
  • et bien sûr la montre et son mouvement

Avant de passer à la pratique, un petit cours sur les essentiels de la montre mécanique en 5 points :

  1. Source d’énergie
  2. Réservoir d’énergie
  3. Distribution
  4. Entretien
  5. Régulation

Le cours est vivant et les explications sont très claires. On peut y poser nos questions en direct, la bonne humeur de Selim nous fait passer le cours relativement vite et nous pouvons poser toutes les petites questions sur les points qui nous posent problème.

La pratique

cloche-MT

Ça y est ! Nous y sommes ! La théorie est finie. On y voit plus clair dans les différents composants du mouvement et on peut enfin soulever notre cloche qui nous fait de l’oeil depuis le début de l’après midi !

On met alors nos petits doigtiers et on s’équipe non sans hâte !

C’est alors une trentaine de fournitures que l’on retire de notre mouvement. Les étapes sont détaillées sur la TV accrochée au mur et Selim est à côté pour nous guider et nous donner ses conseils.

tv-instructions

Une fois le mouvement complètement démonté, on fait une petite pause, l’occasion de parler de quelques sujets comme les révisions des chronographes, les heures sautantes ou encore de quelques marques qui mériteraient plus de reconnaissance.

On prend un petit café et on retourne alors dans le bloc pour passer au remontage.

Lors du réassemblage du mouvement 6498 on se sent déjà plus à l’aise dans nos gestes et dans notre précision. C’est le métier qui rentre ! On fait alors le même process dans le chemin inverse. L’aiguille des secondes est un peu compliqué à « ré-emboîter » mais dans l’ensemble tout se passe plutôt bien !

On passe alors ensuite la montre au chronocomparateur afin de la régler et de la calibrer de correctement. J’ai même été invité à tester les fréquences de la Seiko que je portais au poignet ce jour là. C’est sympa !

Conclusion

objectif-horlogerie-avis

C’est après de nombreuses explications et la tête vidée de plusieurs questions que l’on termine le cours. On ne manque pas de remercier encore Selim qui nous remet alors notre certificat ainsi qu’un petit livret « support d’atelier » qui récapitule tout ce que l’on a vu dans la journée.

Certes, ces cours d’initiation peuvent être un peu coûteux. Mais ils sont encadrés par des horlogers diplômés d’État et le matériel représente aussi un coût. On en ressort avec des compétences supplémentaires, et cela nous permet vraiment de nous faire une idée plus précise des bases de l’horlogerie. Cela me semble une étape très intéressant si vous désirez achetez une montre à un certain prix.

On a parlé de montres bracelets, manipuler notre brucelle toute l’après midi et on a pas vu le temps passé de toute la journée. On aura même débordé un peu sur l’heure de fin initiale !

Pour ceux qui seraient intéressés par cette expérience riche d’enseignements, vous pouvez vous rendre ici pour réserver. (À noter que si vous n’êtes pas Parisien, il existe aussi des sessions à Lyon, Aix-en-Provence, Bordeaux, Luxembourg, Lille, Bruxelles, Genève et Cannes).

Partager: