Yema Flygraf Heritage: Une réédition 40 ans après ? Test / Avis complet !

Flygraf-montre-aviateur-avis

En ce début d’été, chez LeCalibre.com, on a des envies de voyages, de nouveaux horizons, de découverte et d’aventures nouvelles. On a donc décidé de combler ces envies, et de vous emmener avec nous. Aujourd’hui, on vous propose donc une petite virée dans les airs en découvrant la nouvelle Yema Flygraf Heritage. Test / Avis

Yema : Quelques mots sur la marque

yema-flygraf-heritage-2018

Yema est une marque horlogère française, qui a vu le jour dans le Doubs à Besançon en 1948. Cette ville est considérée comme la capitale française de l’horlogerie depuis la fin du 18e siècle, lorsque des horlogers suisses y ont installé leurs ateliers.

Depuis ses débuts, Yema s’est concentré sur la création de montres sportives de qualité, et plus précisément de montres de plongée, de sports de voile, d’aviation, ou encore de course automobile. Si vous êtes familier avec les montres françaises de l’époque de la région de Besançon, vous trouverez d’ailleurs très certainement quelques similarités entre des modèles de Yema, et des modèles de leur voisin d’antan, la mythique LIP.

La marque Yema appartient aujourd’hui au groupe Montres Ambre, basé à Morteau, également dans le Doubs. On vous invite à lire l’interview de son directeur William Germain ainsi que l’article sur la Superman ici.

Yema Flygraf Heritage : Notre avis ?

Flygraf-Heritage-avis

Cette Flygraf Heritage est une réédition d’un modèle de Yema Flygraf sorti en 1978, et elle reprend de nombreux codes de sa grande sœur. C’est d’ailleurs quasiment une reproduction parfaite du modèle de l’époque.

Elle fait partie d’une collection de réédition de modèles emblématiques de Yema qui a vu le jour en 2018 pour célébrer les 70 ans de la marque.

Le suffixe “graf” est utilisé dans plusieurs noms de garde-temps Yema qui étaient, à l’origine, des montres outils. L’ajout du “graf” fait référence au Grec “graphe”, qui signifie “qui écrit”, et qui est souvent utilisé pour designer des instrument de mesure ou d’enregistrement. Chez Yema, aux côtés de cette Flygraf, on retrouve donc la Rallygraf, la Yachtingraf, la Spacegraf, ainsi que la Navigraf.

Un packaging réussi

yema-flygraf-packaging

Cette Flygraf Heritage, tout comme chacune des autres rééditions de Yema qui font partie de la gamme Heritage de 2018, est livrée dans un écrin de voyage en cuir brun, maintenu fermé grâce à une fermeture éclaire de bonne facture. L’intérieur de cet écrin est revêtu d’un matériau effet velours, brun lui aussi. D’un côté de l’étui, et comme vous le verrez sur notre vidéo de test, on trouve des élastiques qui maintiennent un bracelet supplémentaire vendu séparément, ainsi qu’une petite notice explicative du fonctionnement de toutes les montres de la gamme Yema Heritage. En dessous de ces élastiques, on trouve une petite pochette dans laquelle est glissée une carte de garantie internationale de 2 ans, offrant un service après-vente directement auprès de la marque. De l’autre côté de l’étui, on trouve la montre dans son emplacement en mousse dense, maintenue elle aussi par des élastiques bruns, et emballée dans un papier-bulles pour assurer un transport sans embûche.

On retrouve aussi les habituels films plastiques de protection sur les deux faces de la montres, qui protègent le verre saphir et le fond de la boite contre les rayures et autres poussières. Avec tout ça, on peut dire que la montre est en sécurité.

C’est un packaging travaillé, vraiment efficace, qui donne un sentiment de qualité, et qui s’avère très pratique pour garder votre montre protégée lors de vos déplacements.

Un style pilote plus qu’efficace

yema-flygraf-heritage-cadran

Pour ce qui est du style de cette Flygraf Heritage, l’inspiration pilote est très marquée. D’un coup d’œil, on peut percevoir un style faisant penser à une Omega Speedmaster, mais en s’arrêtant un peu sur la Flygraf, on découvre d’intéressants détails propres à ce modèle de Yema.

Sur le cadran noir, on trouve 4 sous-cadrans :

  • Le jour et la date à 3 h,
  • Le compteur d’heures du chronographe à 6 h,
  • Un cadran petite-secondes à 9 h,
  • Un compteur de minute du chronographe à 12 h.

Les cadrans à 3 h, 6 h, et 9 h, sont tous les trois entourés par un insert unique en aluminium brossé très distinctif du modèle, que l’on retrouvait déjà dans les années 70 sur les premières Flygraf.

En dessous du sous-compteur à 12 h, on trouve une silhouette d’avion peinte en blanche, en dessous de laquelle on peut lire « Patent Pending », exactement comme sur le modèle de base de 1978. Pour la petite histoire, le “patent Pending” signifie “brevet en cours”. Le temps de délivrance d’un brevet dans l’horlogerie pouvait atteindre 3 ans à l’époque. Yema ne voulant pas attendre ces 3 ans pour sortir ce modèle de Flygraf avec l’inscription “Patented” ou “Breveté”, la décision fut prise de sortir le modèle en avance, avec la mention “Patent Pending”. Ils ont d’ailleurs pris la même décision sur d’autres modèles pour lesquels leurs brevets étaient déposés et en cours, comme par exemple la Yema Yachtingraf Valjoux 92.

Mais revenons à notre Flygraf: Juste en dessous du centre du cadran, on trouve l’inscription FLYGRAF en majuscules.
Dans le sous-cadran à 3 h, comme on l’a évoqué, on trouve le jour, la date, la marque Yema au-dessus de ces derniers, et la mention “automatic” en dessous. Toutes ces inscriptions respectent les polices d’écriture de l’époque, ce qui ajoute un effet vintage des plus agréables.

cadran-flygraf-yema

Sur le rehaut entre le cadran et le verre, on trouve une échelle logarithmique, a priori uniquement décorative ici, puisqu’il faudrait que la lunette soit elle aussi dotée de ces index pour pouvoir effectuer des calculs, comme c’est le cas par exemple sur une Breitling Navitimer ou sur d’autres montres pilotes. Les premières Flygraf étaient d’ailleurs bien livrées avec un rehaut et une lunette logarithmiques, permettant aux pilotes de faire différents calculs précis en rapport avec leur vol, notamment concernant l’altitude, la vitesse, les distances, la consommation de carburant, et j’en passe. Et oui, les montres de pilotes étaient de vrais outils pour les professionnels du ciel !

Le boîtier est entièrement en acier inoxydable 316 L, et va donc dans l’eau sans problème. Il a été légèrement redessiné en 3D, tout en gardant la base du modèle d’origine de 78. Le fond du boîtier offre un beau logo Yema en 3D au centre, et quelques inscriptions autour, indiquant le nom du modèle: Flygraf, mais aussi l’étanchéité 10 bar, l’inscription Fabriquée en France, tout acier, et le marquage CE indiquant la conformité aux normes européennes du produit.

La lunette est une lunette tournante crantée sur l’extérieur uniquement, avec une simple échelle des secondes de type “Countdown”, et un triangle traité au super Luminova au niveau de l’index du 0.

Cette Flygraf Heritage est livrée un bracelet rallye, qui ajoute vraiment quelque chose au style de la montre. C’est un bracelet en cuir végétal noir, qui patine naturellement avec le temps et qui offre un aspect vintage/contemporain intéressant, sans être du goût de tout le monde.

Les aiguilles des heures et des minutes sont des aiguilles bâtons droites, aux bouts droits également. Elles sont traitées avec du Super-Luminova C3, tout comme les index des heures et le triangle référent sur la lunette rotative qu’on a déjà évoqué.

Les aiguilles des sous-compteurs sont des sortes de pointes montées sur des rectangles blanc, qui font penser aux aiguilles des compteurs sur les tableaux de bord des avions des années 60/70.

Une montre confortable, avec un petit plus

details-flygraf-heritage

Cette Flygraf Heritage a un boîtier de 39 millimètres. Une taille raisonnable, et très efficace sur ce chronographe. Elle pèse 93,3 grammes, et le poids est parfaitement réparti, si bien qu’on ne la sent pas au poignet. C’est une montre très agréable à porter, et le bracelet rallye, monté sur le garde-temps par défaut lors de sa livraison, ne fait qu’améliorer ce confort et ce plaisir quotidien.

Il peut être intéressant de noter qu’elle est si légère qu’il se peut que vous sentiez parfois le mouvement de la masse oscillante du calibre automatique à votre poignet si vous êtes vraiment attentif. C’est un détail qui m’a beaucoup plus, surtout lorsqu’on sait de quel calibre on parle..

Une montre d’aviateur aux caractéristiques de haut vol

flygraf-montre-aviation-francaise

Dans son boîtier de 39 millimètres de diamètres et de 15,35 millimètres d’épaisseur, cette Flygraf Heritage cache un mouvement ETA Valjoux 7750. C’est le même mouvement qui était utilisé dans la Flygraf de 1978, à la différence près que celui d’aujourd’hui comporte 25 rubis, contre 17 sur le modèle de 1978. Il s’agit donc d’un mouvement suisse automatique, battant à 28 800 alternances par heure. C’est un des mouvements emblématiques de chez le fabricant suisse ETA, réputé pour sa fiabilité et sa précision. Il est également connu pour être un peu bruyant sur des montres aux dimensions modestes, et cela se confirme ici. Comme je l’ai évoqué en parlant du confort, à condition d’être vraiment attentif, il se peut que vous entendiez et que vous ressentiez la masse oscillante du 7750 se déplacer pendant certains mouvements de bras. Personnellement, je trouve que cela donne un peu de vie au garde-temps, et que c’est un point inattendu agréable au quotidien, mais je peux aussi comprendre que cela soit perçu comme un aspect négatif par certains utilisateurs.

Cette Flygraf Heritage vous laissera choisir le verre qui vous conviendra le mieux. Vous aurez le choix entre un verre saphir, dans quel cas la montre vous coutera 2 049 €, et un verre minéral, qui baissera le prix à 1 899 €. Dans les deux cas, le verre serra légèrement bombé, et épais de 2 millimètres. Sur le modèle que l’on a testé et que l’on vous présente dans notre vidéo, il s’agit du verre saphir, qui offre une lisibilité parfaite de toutes les informations de ce chronographe relativement chargé, en plus d’offrir une protection efficace contre les rayures.

On l’a évoqué, le boîtier est en acier inoxydable 316 L, cet alliage spécifique souvent utilisé dans la marine pour des utilisations immergées. La couronne est équipée d’un double joint pour renforcer l’étanchéité du tout. La position 1 de cette couronne est sa position de marche, et de remontage manuel du mouvement en la tournant vers le bas. Une fois en position deux, elle permet de changer la date en la tournant vers le haut, et de changer le jour en la tournant vers le bas. À noter que la “zone de la mort”, ou le créneau horaire pendant lequel il ne faut pas changer manuellement la date ou le jour sur ce chronographe, se situe entre 20 h et 02 h.
La position 3 de la couronne quant à elle, arrête le compteur petites-secondes, et vous permet de régler l’heure.

L’utilisation du chronographe est relativement classique : Le bouton poussoir A, situé à 2 h, permet de mettre le chrono en route et de l’arrêter, puis de le remettre en marche si besoin. Le bouton poussoir B, situé à 4 h, va lui remettre le chrono à zéro.

Conclusion

Flygraf-montre-aviateur-avis

Pour conclure, je dirais que cette Yema Flygraf Heritage est pour moi un chronographe de qualité, original et efficace, entièrement conçu dans l’esprit du monde de l’aviation, et offrant une sensation vintage très réussie. L’insert en acier brossé englobant les trois sous-cadrans de la partie basse de la montre est du plus bel effet, et vous transporte instantanément dans un cockpit des années 60/70. De plus, je trouve que l’utilisation du bracelet rallye en cuir végétal donne une dimension décalée très agréable au produit. Cela lui offre une place entre le vintage et le contemporain, un peu comme un hommage aux réussites d’antan sans pour autant tomber dans la nostalgie, et en gardant en tête que l’alliance du passé et du présent peut donner de réels succès.

Le slogan de Yema dit « Time of Heroes », comprenez “le temps des héros”. Cela explique certainement pourquoi cette Flygraf vous fera vous sentir comme un pilote chevronné, héros fendant les nuages aux commandes d’un superbe coucou vintage. Yema nous montre encore aujourd’hui que la France n’a pas dit sont dernier mot dans le monde de l’horlogerie, surtout en s’aidant des calibres suisses…

Pour en savoir un peu plus, je vous laisse aller jeter un œil à notre vidéo de test de cette Yema Flygraf Heritage, qui vous aidera à vous faire votre propre idée de ce garde-temps fruit d’une collaboration franco-suisse. D’ailleurs, n’hésitez pas à vous abonner à notre chaine pour d’autres tests et vidéos sympas autour des montres, et à nous faire vos retours pour que l’on puisse s’améliorer au fur et à mesure…

 

Pour ceux qui voudraient commander, c’est ici que ça se passe :

Share: