Accutron – Explication avec la Bulova Accutron

Accutron est le nom commercial donné par l’américain Bulova à son mécanisme horloger révolutionnaire basé sur le principe de la résonance. Ce principe avait déjà été imaginé par Breguet Le système « ACCUracy through ElecTRONic » est issu de plusieurs années de recherche menées dans les années 50, et aboutit à la production de la première montre à diapason en 1960. Avec une fréquence de 360 Hz (au lieu de 4 à 6 Hz pour une bonne montre mécanique classique), sa précision écrase tout ce qui se fait à l’époque, avec une dérive d’une minute par mois. C’est la Spaceview, elle n’a pas de cadran, l’intérieur de la montre est tout à fait visible. Il n’y a pas de couronne, le réglage de la montre se fait par l’arrière. Et le plus beau dans l’histoire, c’est le doux bruit qu’elle émet : un léger bruissement ressemblant pour certains à un moustique, pour d’autres un bourdonnement. Je vous déconseille dans tous les cas de déposer la montre sur la table de nuit avant de vous endormir !

Accutron Spaceview modèle 770, calibre 214 à résonance

Accutron Spaceview modèle 770, calibre 214 à résonance (Crédit LeCalibre I MichelOnTime)

Ce mouvement a été produit sous licence par d’autres fabricants, et utilisé par de nombreuses marques de prestige comme IWC ou Omega dans des modèles souvent dénommés « Electronic F300Hz ».

Omega Electronic 300Hz

Omega Electronic 300Hz (Source Catawiki)

Ce type de mouvement a disparu du marché avec la généralisation des mouvements à Quartz. Notez que la réparation d’une montre Accutron est assez délicate, il est conseillé de faire appel aux quelques rares spécialistes existants en Europe. Il est à noter que l’horloger indépendant François-Paul Journe a également développé une montre appelée « chronomètre à résonance », mais qui fonctionne sur base d’un tout autre système.

« Back to Glossary Index
Share:
MichelOnTime
Written by MichelOnTime
J'ai attrapé le virus de l'horlogerie très tardivement avec l'acquisition de ma première "belle" montre, une IWC Portofino Automatic. J'ai une collection assez éclectique, avec un focus particulier sur les Tissot T12, une appellation peu connue et créée à l'occasion de la sortie du film de Cousteau "Le monde du silence" en 1956. Au-delà des aspects techniques de l'horlogerie, j'aime beaucoup rencontrer des créateurs de marques moins connues et les faire connaître à travers mes deux pages Facebook "Montres intéressantes et abordables", et "Belgian Watch Brands". Je suis très heureux de participer à ce nouveau projet de LeCalibre.com.