CODE41 : DAY41 : La montre femme qui plait aux hommes

UNE DAY41

CODE41, cette maison horlogère suisse récente qui croit en la puissance communautaire, avait décidé mi-2019 de se pencher sur la question de l’horlogerie féminine avec son projet DAY41.Cependant au cours du développement du projet, ce dernier a pris une nouvelle tournure. Connaissant les idées fortes et les pratiques novatrices de cette jeune équipe, nous avons voulu en savoir plus. Les précommandes de la premières série de DAY41 ont eu lieu début 2020. Suite à une forte demande, les pré-commandes de la deuxième série ont commencé fin novembre 2020. Le moment parfait pour LeCalibre.com de proposer un test avis sur une pièce de cette collection sans genre et de vous donner notre avis sur la question.

Avis CODE41 DAY41
  • Look
  • Polyvalence
  • Fonctionnalités
  • Rapport Qualité/Prix
3.6

Résumé

Avantages et inconvénients

Ce que j’ai aimé :

  • Une marque jeune et dynamique
  • Un look original engagé
  • Un mouvement suisse
  • L’aspect communautaire
  • Une squelette qui a du sens

Ce que j’ai moins aimé :

  • Certains bracelets un peu classiques
  • Un style très affirmé, on aime ou on déteste

Le coffret

day41 coffret 2

Avant de revenir rapidement sur l’histoire et la philosophie de CODE41 puis de se pencher sur la DAY41 en détails, il nous semblait important de dire quelques mots sur le coffret de cette montre, similaire à celui que l’on retrouve pour la X41. Un gros travail a été fait sur cette boite et sur l’expérience client dans son ensemble. Les codes couleurs, les formes, les textures, il est clair que tout à fait l’objet de réflexion afin d’inscrire ce coffret dans une cohérence de marque. La sérigraphie brillante ton sur ton qui reprend le design d’un calibre que l’on découvre autour de la montre en elle-même est du plus bel effet. Comme vous allez le découvrir, ce travail et cette attention portés aux détails se retrouvent sur les garde-temps en eux-mêmes et ne sont bien heureusement pas réservés aux accessoires.

Petit point noir que je voulais relever : La boîte semble être un standard unique utilisé pour leurs différents modèles du moment. On aurait apprécié une personnalisation en rapport avec la montre reçue, peut-être simplement en ajoutant le nom du modèle quelque part à l’intérieur de la boîte, pourquoi pas sous l’emplacement destiné à recevoir la montre, ou sur la petite plaque en plastique qui protège la notice d’utilisation et le bracelet.

CODE41 en quelques mots

day41-avis-code41

CODE41 a fait ses débuts dans le monde horloger en 2016, par l’intermédiaire de la plateforme de financement participatif Kickstarter. Tout a commencé lorsqu’un petit atelier de design horloger suisse basé à Lausanne et composé de 3 personnes seulement, a décidé de s’élever contre le label « Swiss Made ». Les membres de l’atelier estiment que ce label transmet une information qui peut être faussement interprétée, et ils dénoncent le fait que dans une montre affublée du label « Swiss Made », la grande majorité des composants peut très bien provenir de fournisseurs peu scrupuleux, de Chine ou d’ailleurs.

Mais Cosanova ne fait pas que critiquer. Le petit atelier en profite pour lancer son nouveau label : le TTO, pour « Total Transparency on Origin ». Ce label est délivré à toutes les maisons horlogères qui acceptent de rendre public la provenance des matériaux qu’ils utilisent, mais également la localisation des différentes étapes de la conception d’une montre, ainsi que les coûts de revient détaillés des différents composants, du packaging au mouvement, en passant par le boîtier ou le verre. Autant dire que dans l’horlogerie ou ailleurs, les entreprises qui proposent une transparence pareille à ses acheteurs potentiels représentent une infime minorité de la masse globale. Dans les faits, CODE41 est pour le moment la seule firme à utiliser ce label qu’elle s’auto-applique. Il s’agit donc d’un pari osé, mais le petit atelier suisse ne s’arrête pas là.

Pour démontrer l’efficacité de son label TTO, l’atelier lance un projet appelé « Goldgena Project », qui consiste à révolutionner l’horlogerie telle qu’on la connait. Pour cela, ils se lancent sur Kickstarter en expliquant qu’ils veulent proposer des garde-temps haut de gamme au rapport qualité-prix imbattable. Pour y parvenir, ils se basent donc sur leur label TTO, mais également sur le fait de supprimer les intermédiaires dans la chaine de distribution, et sur le concept de l’entre-aide en donnant une importance capitale à l’aspect communautaire.

Rapidement et après avoir sollicité les membres de leur communauté créée sur Kickstarter et sur divers réseaux sociaux, ils optent pour le nom de marque CODE41 en rapport avec leur pays d’origine ( 41 est le code pays de la Suisse) et avec le concept d’erreur informatique, et ils proposent deux collections appelées Anomaly-01 et Anomaly-02 en financement participatif, qui rencontrent un franc succès.

Si vous voulez en savoir plus sur leur histoire et sur la manière dont ils voient leur rôle d’agent perturbateur d’un secteur si fermé et attaché à l’héritage que celui de l’horlogerie, vous trouverez plus de détails sur notre article concernant leur première collection Anomaly-01, ainsi que sur celui traitant de leur projet X41 voulant démocratiser la Haute Horlogerie.

DAY41, par les femmes, pour les femmes ?

day41-presentation

CODE41 prône donc la différence, et s’annonce comme une des entités qui veut révolutionner le monde horloger en bousculant les choses établies. Dans leurs premières collections, Anomaly-01 et Anomaly-02, on trouve des modèles unisexes, qui tendent plus vers un esprit masculin. Leur projet X41, entrainé par le premier mouvement manufacture communautaire, est lui aussi plutôt destiné aux hommes, même si certaines femmes apprécieront très certainement son aspect racé. Mais CODE41 étant ce qu’ils sont, ils ont décidé d’emprunter un nouveau chemin pour leur projet lancé en juin 2019 appelé DAY41. L’idée de base était relativement simple : proposer une collection de montres pensées par des femmes, pour des femmes.

L’équipe à la tête de CODE41 est composée de 4 personnes, dont 1 femmes designer. Alors est-ce que c’est elle qui s’est occupé de ce projet de bout en bout ? Elle est impliquée évidemment, mais ce n’est pas ce que CODE41 voulait dire par « Par les femmes, pour les femmes ».

Comme on l’a expliqué, CODE41 se considère plus comme un projet communautaire que comme une marque à proprement dit. L’organisation met un point d’honneur à impliquer sa communauté de passionnés et d’acheteurs potentiels dans le plus grand nombre de décisions possible tout au long du processus de création de ses différentes collections. Plusieurs techniques sont utilisées dans cet optique, dont des sondages sur leur site officiel et sur les réseaux sociaux. Pour le projet DAY41, les sondages ont gardé une importance primordiale, mais seules les réponses des femmes ont été prises en compte.

Concrètement, depuis le début du projet, en arrivant sur la page de DAY41, une fenêtre apparaissait en vous demandant votre sexe. Une fois que vous aviez répondu, vous pouviez naviguer tranquillement sur la page et donner votre avis sur différents aspects du projet.

Ce sont donc des avis féminins qui ont été pris en compte, mais au fur et à mesure que le projet avançait, l’équipe a découvert un intérêt certain chez la gente masculine pour la montre qui voyait gentiment le jour.

 

 

Combattre les idées reçues à grands coups de sondages

day41-reflets-cadran

Le constat de départ de CODE41 était simple lui aussi : De nombreuses maisons horlogères proposent des montres à destination des femmes, mais elles sont bien souvent créées par des hommes, et reflètent donc l’image qu’ont les hommes du goût des femmes, et non pas ce qu’elles recherchent réellement. Avec ce projet, l’idée est de renverser la vapeur, en « abolissant le droit de vote des hommes » comme on pouvait le lire ironiquement dans l’annonce du projet avant ses débuts. A cette époque ils ne se doutaient pas que la pièce sur laquelle ils travaillaient allait plaire autant aux hommes qu’aux femmes.

Lors des premières phases de test, CODE41 a découvert que 70% des votes des femmes se sont orienté vers un mouvement automatique en opposition au mouvement à quartz. L’équipe a donc déclaré que l’idée reçue selon laquelle les femmes préféraient les mouvements à quartz était fausse. Cela tombe bien, c’est également le cas chez les hommes.

Dans les faits, la majorité des montres pour femmes du marché est bien équipée de mouvements à quartz, souvent parce qu’ils sont plus fins et permettent donc de proposer des modèles plus discrets et légers. Mais d’après le sondage de CODE41 auprès de leur communauté de passionnés et de passionnées, les femmes seraient plus enthousiastes à l’idée d’une montre vivante entrainée par un mouvement mécanique plutôt que par un mouvement à quartz, certes plus précis et plus fin, mais plus « froid » et moins magique. Le marché propose bel et bien des montres féminines à mouvements mécaniques, mais elle se trouvent bien souvent chez des géants du secteurs, et à des prix exorbitants, souvent en raison entre autres des métaux et pierres précieuses utilisées, en plus du prix de la marque.

Le sondage qui a suivi traitait de l’esthétique de la futur DAY41. On vient de le voir, une seconde idée reçue consiste à dire que les femmes préfèrent les montres élégantes aux lignes simples et renient les designs complexes et mécaniques. De nombreux modèles du marché qui leur sont destinés sont également flashy et parfois plus proches du bijou que de l’horlogerie, mais il est rare de trouver un entre deux.

Encore une fois, l’étude de CODE41 auprès de ses aficionados femmes prouve que ces dernières s’intéressent plus à un design utilisant la mécanique apparente et le concept de la montre « squelette » qui laisse le loisir d’observer la montre vivre et son cœur battre, au détriment d’un design plus épuré, ou d’un concept sportif et technique.

day41 37 et 40

Concernant le diamètre, les résultats de l’étude étaient partagés entre 36 millimètres et 38 millimètres. CODE41 a donc décidé de trancher, et d’opter pour un diamètre de 37 millimètres. Avec l’évolution du projet vers une montre sans genre plus qu’une montre féminine, d’autres formats ont été ajoutés de manière à proposer une montre pour tous les poignets. On trouve donc maintenant des DAY41 en 40 millimètres.

DAY41: Un lancement réussi

day41 close up

Grâce à tous ces sondages et au travail des équipes de CODE41 en collaboration avec leur communauté et leurs partenaires divers, le projet DAY41 a vu le jour en février 2020. Les montres de cette collection sont entrainées par un mouvement automatique, et c’est le jeune fabricant suisse STP, « Swiss Technology Production », qui a été sélectionné comme fournisseur. Cette entreprise qui fait maintenant partie du groupe Fossil s’est lancée en 2006 et produit de plus en plus de calibres dans le Tessin, en Suisse. C’est le calibre STP6-15 qui est utilisé pour le projet DAY41. Il s’agit d’un mouvement entièrement squeletté lancé en 2016, basé sur le STP1-11, lui-même clone du célèbre ETA2824-2, reconnu comme un mouvement robuste, fiable et simple à modifier, au bon rapport qualité-prix. Ce STP6-15 est doté de 26 rubis, bat à 28 800 alternances par heure, et offre une réserve de marche de 44 heures grâce à un ressort de barillet plus fin et plus long que celui du ETA2824-2 qui annonce 2 heures de moins en réserve.

Comme c’était le cas pour la collection Anomaly-01, les montres DAY41 proposent un cadran utilisé comme une sorte de prolongement du mouvement. Les finitions de certaines parties du cadran reprennent celles souvent utilisées sur des mouvements, notamment les célèbres Côtes de Genève que l’on découvre sur les ponts. Cette fusion mouvement/cadran était une réussite dans leur première collection, et le concept est réutilisé ici avec brio.

Le fond de boîte est en verre saphir de manière à pouvoir observer ce mariage boîtier/cadran/mouvement sous toutes les coutures et de profiter de l’important travail de finition.

Les variantes

day41 rose gold

Concernant les variantes, on trouve 5 couleurs différentes sur le format en 37 millimètres et 3 variantes pour la 40 millimètres:

En 37 millimètres, en plus de la version acier que l’on a eu entre les mains pour ce test, on a le choix entre une version aux finitions PVD anthracite, une en PVD noir, une autre en PVD or rose, et la version acier aux ponts en partie sertis de diamants, qui est l’un des seul clins d’oeil restant aux origines purement féminines du projet, même si l’on sait bien que les pierres précieuses plaisent aussi aux hommes. En 40 millimètres, les choix sont acier, PVD noir, ou PVD anthracite.

code 41 40mm

Détail important à noter que j’ai personnellement trouvé réussi et presque central dans le concept : ce choix de couleur concerne le boîtier de la montre ainsi que la boucle déployante du bracelet sur lequel on reviendra juste après, mais aussi et surtout son mouvement. Comme on vient de l’évoquer, le cadran est ajouré et travaillé de manière à ne faire qu’un avec le mouvement et le boîtier. Le fait d’utiliser un calibre de la même couleur que le boîtier et que le cadran s’inscrit donc dans cette logique et prend tout son sens ici. On découvre tout de même quelques composants du mouvement qui restent couleur or jaune, dont le balancier et plusieurs roues crantées.

Sur toutes ces différentes versions, les arêtes vives et les finitions satinées du boîtier offre un rendu travaillé aux beaux reflets de lumières. Les têtes de vis hexagonales évidées sur l’extérieur des cornes et sur le fond de boîte renforcent l’aspect industriel et mécanique du garde-temps. On retrouve clairement un design engagé, affirmé et non conventionnel, cohérent avec les autres modèles de chez CODE41 ainsi qu’avec leur logique et leur philosophie de marque.

Un peu comme si le fait de prôner la transparence au niveau de l’origine des composants et autre se ressentait jusque dans le design des montres, jouant sur la transparence, l’ajourage et le squelettage laissant la possibilité d’observer l’intérieur et le fonctionnement de cette DAY41.

Le concept de la montre squelette ne plait pas à tout le monde et beaucoup préfèrent cacher la mécanique de leur garde-temps, aussi belle soit-elle, derrière des cadrans plus ou moins sobres, ce qui se défend complétement. Ici, on prend le parti de ne rien cacher. Je ne suis d’habitude pas un fervent défenseur du concept de la montre squelette, mais celle-ci fait partie des exceptions qui me conviennent et me rappellent que lorsque le squelettage à un sens et qu’il est bien réalisé, il peut être un vrai plus.

day41 2

La montre est également proposée avec une belle gamme de bracelets différents qui permettent de la faire changer de style en quelques secondes seulement. Le système d’attache vous laissera changer de bracelet à la main sans outil en deux temps trois mouvements. Un détail pratique qu’il serait intéressant de voir vieillir pour en connaître la fiabilité sur le long terme. Difficile de se prononcer pour le moment même si le mécanisme à l’air d’être de bonne facture.

Vous aurez le choix entre un bracelet acier et plusieurs en matériaux colorés aux différentes finitions, dont une option en cuir biodégradable, une autre en lin, et une dernière en papier recyclé pour appuyer sur l’aspect « vert » et respect de l’environnement. Ils sont tous dotés d’une boucle déployante trois lames avec double-poussoirs. Sur la quasi-totalité des modèles de la marque, ce type de boucle est venu remplacer la boucle ardillon que l’on trouvait sur les premières versions de la Anomaly-01. Cela permet de moins solliciter le cuir du bracelet lorsqu’on la manipule et d’assurer une certaine sécurité au moment de son ouverture.

Celui que nous avons entre les mains monté sur la version acier, un bracelet en cuir gris clair relativement classique, ne nous a pas laissé de souvenir impérissable. J’aurais préféré pouvoir tester le bracelet brun perforé qui d’après moi apporterait un contraste plus intéressant avec ce boîtier en particulier.

Notons que l’entre-cornes est de 21 millimètres sur les versions en 37 millimètres et en 40 millimètres. Les bracelets sont donc interchangeables entre les deux versions sans problème.

DAY41 et TTO

DAY41 et TTO

Comme l’exige leur propre Label TTO, CODE41 annoncent sur leur site l’origine et le coût des différents composants et opérations nécessaires à la conception de la DAY41.

On découvre par exemple que le mouvement suisse coûterait 130€, l’assemblage en Suisse 21€, le boîtier acier avec fond transparent et le cadran en provenance de Chine, 89€ + 36 €, etc. On vous laisse aller jeter un œil sur leur site si vous voulez en savoir plus.

Le coût total de leur production est en tout cas annoncé à 355 euros, auquel est appliqué un coefficient multiplicateur de 3,5 en guise de marge pour l’entreprise, ce qui donne un prix public de 1 245 euros. Le prix de lancement en prévente pour les 800 pièces disponibles de cette nouvelle série est lui juste au-dessus de 1000 euros. Un prix qui nous semble adéquate pour une pièce novatrice entrainée par un mouvement automatique suisse. Si vous voulez en savoir plus et peut-être vous procurer une DAY41, c’est par ici que ça se passe!

Conclusion: mon avis sur cette DAY41

day41 side

La collection DAY41 parvient donc à offrir des garde-temps engagés aux lignes fortes avec des aspects mécaniques et industriels, tout en gardant un rendu relativement subtil et esthétique. Personnellement, après le test de cette version acier en 37 millimètres, je suis agréablement surpris par le résultat. Les anciens modèles, dont la Anomaly-01 et son diamètre de 42 millimètres, me semblaient trop imposants, surtout avec un design si engagé. Cette option aux dimensions plus raisonnables correspond beaucoup mieux à mes attentes. Évidemment c’est une question de goût et dans certaines des vidéos de présentation de la marque, l’un des co-créateur de CODE41 explique qu’il opterait pour la version en 40 millimètres car la 37mm serait trop fine pour lui. Je trouve au contraire que cette version plus discrète est en quelques sorte plus modeste et moins tape à l’œil.

En misant comme à leur habitude sur la puissance communautaire, CODE41 s’est offert une étude de marché précise et qualifiée, tout en offrant aux clients et passionnées du secteur la possibilité de s’embarquer dans une aventure excitante et grisante, en suivant pas à pas le développement d’une collection qui leur ressemble.

code41 fond closeup

Vous l’aurez compris, on ne nous propose pas ici de Haute-Horlogerie, mais on nous offre une montre qui change, qui s’inscrit dans une vision de l’horlogerie particulière et engagée, en gardant les pieds sur terre. En tant que média horloger récent, nous sommes toujours enchantés de pouvoir suivre l’évolution et la concrétisation de projets de jeunes équipes qui ont des choses à dire et à proposer. L’équipe de CODE41 arrive en plus à le faire en gardant un certain sens de l’humour, chose assez rare dans le secteur pour être soulignée.

Les précommandes de la première série de DAY41 on eut lieu début 2020, mais suite au succès de cette étape et à une forte demande, CODE41 a décidé de lancer une série 2, dont les pré-commandent on commencé le 26 novembre. Alors, que vous ayez participé ou non aux étapes précédentes, vous pouvez encore faire le pas et prendre part à l’aventure du projet communautaire qui veut révolutinner l’horlogerie à sa manière.

Vous pouvez également jeter un oeil à cette vidéo qu’on adore sur la naissance de leur projet X41. A visionner avec un casque audio si possible:

Avis CODE41 DAY41
  • Look
  • Polyvalence
  • Fonctionnalités
  • Rapport Qualité/Prix
3.6

Résumé

Avantages et inconvénients

Ce que j’ai aimé :

  • Une marque jeune et dynamique
  • Un look original engagé
  • Un mouvement suisse
  • L’aspect communautaire
  • Une squelette qui a du sens

Ce que j’ai moins aimé :

  • Certains bracelets un peu classiques
  • Un style très affirmé, on aime ou on déteste

Partager: