Verre de montre. Les différentes types. Quel est le meilleur?

differents-verre-de-montre

Qu’il soit acrylique, minéral ou saphir, une montre est toujours dotée d’un verre pour protéger son cadran et pour fermer son boîtier. Mais que signifient réellement ces termes, quelles sont les caractéristiques des différents verres de montre et quel est le meilleur d’entre eux ? Aujourd’hui, LeCalibre.com vous propose une découverte simple, claire et précise des verres de montres et on finira avec des techniques et astuces qui vous permettront de tester le verre d’une montre pour en découvrir la composition.

Le verre de montre : qu’est-ce que c’est ?

Le verre de montre est une des parties principales de l’objet. C’est entre autres grâce à lui que les composants de la montre et du mécanisme sont protégés contre les poussières, les gouttes d’eau et les autres agressions extérieures, tout en vous permettant de lire les différentes informations disponibles sur le cadran. Sauf pour de très rares exceptions, toutes les montres sont dotées d’un verre au dessus du cadran. Certaines d’entres elles sont également dotées d’un fond transparent, bien souvent fait du même matériau que le verre principal, qui se trouve sur l’envers de la montre et qui laisse entrevoir le mouvement du garde-temps en action.

Il peut être intéressant de noter qu’en anglais, le verre de montre est appelé “Crystal“. Cela devrait vous aider à mieux comprendre les informations sur les différents sites et ou magazines internationaux traitant de garde-temps.

Aujourd’hui, tous les verres de montres sont fabriqués artificiellement, mais comme on l’évoquait en introduction, il existe différentes sortes ou catégories de verres de montres que nous allons vous présenter maintenant.

Le verre minéral

verre mineral

Les premiers verres de montre étaient faits de verre minéral, le même matériau qui est utilisé pour les vitres et dont la plus vieille recette connue remonte à 700 avant J-C. Ce verre est fait principalement à base de sable chauffé à haute température et offre de nombreux avantages correspondant aux caractéristiques nécessaires pour le verre de montre puisqu’il est malléable, transparent avec peu de réflexion, simple à produire et très bon marché.

Son inconvénient principal réside dans sa fragilité. Ce n’était pas très important pour les montres de poche lorsque ces dernières étaient les seuls garde-temps disponibles puisqu’elles étaient le plus souvent protégées par un couvercle métallique et rangées dans une poche à l’abri des chocs. Pour une montre bracelet en revanche, c’est une autre histoire. Les chocs du quotidien, même minimes, auraient suffi à briser les premiers verres minéraux. Les chercheurs ont donc mis au point des variantes de verre minéral plus résistantes au fil du temps que l’on appelle le verre trempé. Les premières innovations dans ce secteur consistaient à chauffer le verre pour le rendre plus résistant, puis dans les années 70, un procédé à base de bain de sel a vu le jour.

L’ajout d’oxyde d’aluminium et d’oxyde de bore dans le verre a également permis d’améliorer sa résistance aux rayures, qui reste inférieure à celle du saphir mais qui est supérieure à celle de l’acrylique.

Le verre minéral est utilisé aujourd’hui sur des montres d’entrée de gamme principalement, mais on trouve aussi des versions durcies plus ou moins complexes sur de belles pièces, notamment chez Seiko qui a renommé son type de verre minéral développé en interne “Hardlex”.

Avantages:

  • Facile à produire
  • Malléable
  • Economique
  • Résistant aux rayures
  • Peu de réflexion
Inconvénients:

  • Fragile

 

Le verre acrylique

verre acrylique

Le verre de montre acrylique est un verre en plastique. Il est également appelé Plexiglas ou encore Perspex mais vous trouverez également des variantes propres à certaines marques comme l’Hésalite chez Omega. De manière générale, le verre acrylique est le moins cher à produire d’entre tous. Il est également le plus simple à travailler et à modeler. Il peut être moulé dans toutes les formes possibles. Les premiers cyclopes de chez Rolex au début des années 50 étaient d’ailleurs inclus dans le moule des verres acryliques, avant que la marque n’équipe ses modèles de verre saphir au début des années 70 et développe donc une nouvelle technique consistant à coller une seconde pièce de saphir sur le verre principal, technique qui est encore utilisée pour les cyclopes d’aujourd’hui.

Le fait d’être malléable a également comme effet de le rendre très exposé aux rayures, mais ces dernières, si elles sont superficielles, peuvent aussi être atténuées grâce au polissage. Pour ce faire, on peut utiliser de papier ponce, ou du Polywatch. En cas de grosse rayure en revanche, il faudra certainement changer le verre. Certains verres acryliques sur des montres vintage non-entretenues sont tellement rayés que les cadrans sont pratiquement illisibles. Le remplacement d’un verre acrylique ne coûte d’habitude que quelques dizaines d’euros.

Le verre acrylique est bien souvent utilisé sur des modèles d’entrée de gamme, mais on le retrouve également sur des pièces bien plus nobles, dans le milieu voire le haut de gamme, principalement pour des raisons techniques. Nous reviendrons d’ailleurs un peu plus tard sur un exemple célèbre qui est allé sur la lune. Pour la petite histoire, les vitres de sous-marins sont elles aussi faites à base de verre acrylique.

Au niveau visuel, le verre acrylique offre une réflexion très limitée ce qui permet une lisibilité claire et simple peu importe la lumière. Les vieux verres acryliques que l’on trouve sur les montres vintage peuvent parfois prendre une teinte légèrement jaunie, ce qui donne un aspect authentique qui plait à de nombreux collectionneurs, dans la même idée que la patine de cadran.

Avantages:

  • Peu cher
  • Facile à travailler
  • Possibilité de le polir
  • Plus résistant que les autres options
  • Se fissure mais n’éclate pas
  • Très peu de réflexion
Inconvénients:

  • Peu résistant aux rayures

Le verre saphir

verre saphir

Il s’agit du verre le plus fréquemment utilisé sur les montres haut de gamme d’aujourd’hui. Par exemple, sauf exceptions, toutes les Rolex actuelles sont équipées de verre saphir.

Comme les autres, le verre saphir est un matériau synthétique. Il s’agit d’un cristal d’oxyde d’aluminium créé à base de corindon en suivant un procédé mis au point en 1902 par un chimiste français du nom de Auguste Victor Verneuil. Cela consiste à chauffer du corindon à plus de 2000 degrés sous haute pression.

Le Corindon est une espèce minérale assez courante de laquelle est faite le saphir à l’état naturel. On peut aussi noter qu’à l’état naturel, le saphir est le plus souvent de couleur bleue mais qu’il peut prendre d’autres couleurs selon les impuretés qu’il contient. Un rubis à l’état naturel est d’ailleurs lui aussi à base de corindon. C’est donc à base de cette matière minérale que sont fabriquées les pierres d’horlogerie, communément appelées rubis, qui sont des pièces synthétiques utilisées dans les mouvements de montres pour minimiser les effets de frottement.

Le verre saphir est 10 fois plus dur que le verre minéral et 4 fois plus dur que le verre acrylique. Il est virtuellement impossible à rayer sauf par du diamant qui est encore plus dur. Cela signifie également qu’il est bien plus difficile à travailler et à usiner. Il est robuste, mais moins résistant aux chocs que l’acrylique. Le verre saphir peut donc se briser en cas de choc important, mais il convient de nuancer cette information. Il y a peu de chance qu’une simple chute de montre ne brise son verre saphir. En revanche, lorsqu’il se brise, il éclate en mille morceaux plus ou moins coupants.

Avantages:

  • Virtuellement inrayable
  • Plus résistant que le verre minéral
Inconvénients:

  • Cher à produire
  • Difficile à travailler
  • Impossible à polir
  • Eclate en morceaux en cas de (très) gros choc

Des boîtiers entiers en saphir ?

RM056

RM056

En effet, dans les montres très haut de gamme, on découvre depuis quelques années des boîtiers entiers faits de saphir. L’un des premiers à s’être frotté à cet exploit technique est l’innovateur Richard Mille, avec sa RM056 sortie au début des années 2010. Comme on l’a vu, le saphir synthétique n’est pas malléable et est très difficile à usiner. La conception d’un boîtier de montre entier presque exclusivement fait de cette matière constitue donc une prouesse technologique. C’est une des raisons pour lesquelles la RM 56 ne fut produite qu’à quelques exemplaires. Cette grande première offrait un prix catalogue à sa sortie d’1 650 000 dollars. Sa première évolution, la RM 65-01, était elle aussi dotée d’un boîtier en saphir, et était proposée à 1 950 000  dollars. En 2014, la RM 56-02, la petite soeur, fut produite à 10 exemplaires seulement mais rapporta tout de même plus de 20 000 000 de dollars à la marque puisqu’elle annonçait un prix catalogue au dessus de 2 000 000 de dollars…

D’autres marques se sont intéressées au concept de la boîte de montre en saphir. Hublot a par exemple proposé des versions de sa célèbre Big Bang avec un boîtier en saphir. C’est le cas entre autres de la Big Bang Unico Sapphire, de la Big Bang MP-11 Power reserve 14 Days Green SAXEM avec son boîtier en saphir vert, mais aussi de la Spirit of Big Bang Blue Sapphire, qui comme son nom l’indique, propose un boîtier en verre saphir à la teinte bleutée élégante et originale. Cette dernière à la forme tonneau a un prix catalogue de 106 000 dollars. Sa version en saphir jaune est elle annoncée à 122 000 dollars. On est loin des millions qu’il faut dépenser pour s’offrir les pièces de Richard Mille que l’on a évoquées, mais cela reste le prix d’un petit appartement dans certaines régions de France. On peut également évoquer la Hublot MP-05 LaFerrari Saphir, dont on parlait dans notre article sur les montres de Floyd Mayweather.

Quel verre de montre acheter ?

trois types de verres

Dans la plupart des cas, l’acheteur n’a pas le choix sur le verre de sa montre, mais il existe quelques exceptions. La plus célèbre se trouve chez Omega, qui propose sa Speedmaster Moonwatch en deux versions: une version avec un verre saphir et une autre avec un verre en Hésalite, l’appellation de l’acrylique propre à la marque.

Les Omega Speedmaster qui ont été sélectionnées pour équiper les astronautes dont ceux qui ont mis le pied sur la lune étaient en effet équipées de verres en Hésalite. Le fait qu’il se fissure ou se casse net mais ne se brise pas en mille morceaux en cas de choc important est une caractéristique déterminante dans certaines situations, notamment dans une fusée ou un module spatial. Des morceaux de verre coupant en suspension dans l’air en raison de l’absence de gravité représenteraient un danger considérable pour les astronautes sur place.

À part ce cas particulier, il est très rare de pouvoir choisir son verre de montre. Un modèle de montre est d’habitude proposé avec un seul type de verre.

Alors, quel est le meilleur verre de montre ?

À vrai dire, la réponse à cette question est subjective. Elle dépendra des individus, de l’utilisation prévue pour la montre et des conditions dans lesquelles elle sera portée. Comme on vient de le voir, les astronautes avaient besoin d’un verre robuste, mais surtout qui ne serait pas dangereux en cas de choc important. La NASA a donc opté pour un verre acrylique sur les Omega Speedmaster utilisées, même si ce dernier n’offre pas une résistance aux rayures aussi importante que le verre saphir.

Pour être franc, d’après moi, lors d’une utilisation classique quotidienne d’une montre, la nature du verre importe peu. A l’oeil nu, il est pratiquement impossible de faire la différence entre les différents types de verre. Personnellement, pour une montre vintage ou d’inspiration vintage, j’aime l’option du verre acrylique qui ajoute un petit quelque chose en offrant un rendu original et authentique du plus bel effet. À l’inverse sur une montre habillée, un beau verre saphir offre un aspect immaculé en toutes circonstances. Quant au verre minéral, il reste un très bon compromis.

Je ne pense donc pas que l’on puisse élire un verre de montre comme objectivement meilleur que les autres. Cela dépend de vos goûts et de votre utilisation du garde-temps en question, tout en gardant en tête le fait que les différences esthétiques sont extrêmement légères.

Comment vérifier la nature d’un verre de montre ?
diamond selector test

Comme prévu, on termine avec quelques astuces pour différencier les types de verre de montre. Veuillez noter que ces techniques à faire chez vous ne donnent pas d’informations exactes. Les variétés de verres sont grandes et les différents revêtements ou traitements utilisés sur les différentes catégories peuvent modifier leurs caractéristiques.

La façon la plus sûre de s’assurer qu’un verre est un verre saphir consiste à utiliser ce que l’on appelle un “Diamond Selector”. Il s’agit d’un appareil qui vous indique si vous êtes en présence d’une pierre précieuse type diamant, rubis, saphir, cristal, agate, ect. En le plaçant sur un verre de montre, si l’appareil sonne, il s’agit d’un verre saphir. S’il ne sonne pas, c’est certainement un verre minéral ou acrylique. Ces petits appareils sont bon marché et bien pratiques.

verres goutte d eau

Seconde technique, que nous avions d’ailleurs évoquée dans notre article expliquant comment reconnaître une fausse montre Omega: La technique de la goutte d’eau. En posant votre montre sur une surface plane et en déposant une goutte d’eau sur le verre propre, vous aurez déjà quelques informations: si la goutte garde sa forme de goutte, semble comme en suspension sur le verre, et glisse lentement sur sa surface sans laisser de trace lorsque vous inclinez la montre, il s’agit certainement d’un verre saphir. Si en revanche la goutte s’aplatit d’un coup, s’étale sur le verre et laisse une trace sur la surface après avoir glissé rapidement, il s’agit très probablement d’un verre minéral.

Autre point: au toucher, le verre saphir a tendance à être plus froid que les autres options. Le verre minéral peut l’être également, mais le verre acrylique a souvent un toucher plus neutre et plus chaud.

En tapotant avec votre ongle sur les différents verres, vous pouvez également vous faire une idée du type de verre. Le verre minéral va produire un son très aigu, et le toucher “plastique” est souvent reconnaissable. Le verre minéral aura lui aussi assez souvent un son aigu, mais le verre saphir étant plus dense, il émet d’habitude un son plus grave et sourd, offrant un toucher de qualité plus élevée. Le verre saphir est également plus lourd que les autres.

Partager: