Le boîtier de la montre désigne simplement la boite qui entoure et protège le mouvement horloger. Elle est typiquement constituée d’une glace qui protège la face avant de la montre, d’un fond qui protège la face arrière, et d’une carrure qui constitue réellement le corps de la montre.

Lexique-Boitier-Louis-Erard

Boitier d’une montre standard (Crédit LeCalibre I MichelOnTime)

Le boîtier donne à la montre sa forme générale, l’aspect que l’on retient au premier coup d’œil. Mais l’aspect général de la montre peut aussi être directement influencé par la forme de la lunette qui elle est souvent circulaire. Un bel exemple est la Panerai Radiomir, dont le boitier est de forme Coussin, et la lunette ronde.

Lexique boitier panerai

Combinaison d’un boîtier en forme Coussin et d’une lunette ronde (Source Panerai)

L’imagination des créateurs est sans limite en ce qui concerne les formes de boîtiers : si les formes les plus courantes sont le rond, l’ovale, le carré, et le rectangle, d’autres formes sont apparues au fil du temps comme le coussin, le tonneau, l’octogone, le triangle, et d’autres formes plus farfelues.

NOMOS carre Petit Four Matcha

NOMOS Petit Four de forme carrée (Source NOMOS)

 

Lexique Boccia ovale

Montre Boccia de forme ovale (Source Boccia)

 

boitier barillet factory

Exemple de forme de boîtier tout à fait atypique pour Barillet Factory (Source Barillet Factory)

 

Ce vaste sujet fera l’objet d’un article à part entière.

« Back to Glossary Index
Partager:
MichelOnTime
Written by MichelOnTime
Passionné d'horlogerie depuis une dizaine d'années, je m'intéresse autant aux marques qu'aux montres, et suis toujours à la recherche de nouvelles marques. Au-delà des aspects techniques et esthétiques de l'horlogerie, j'aime beaucoup rencontrer les créateurs de marques moins connues, comprendre leur démarche, et les faire connaître. Difficile de vous dire quelles sont mes marques préférées, disons IWC, Tudor, mais aussi Seiko, Ollech & Wajs et Gavox, et beaucoup d'autres. Je porte un intérêt particulier aux Tissot T12, une appellation peu connue et créée à l'occasion de la sortie du film de Cousteau "Le monde du silence" en 1956.