Frédérique Constant Hybrid Manufacture. Une révolution ? Test Avis

Frederique-Constant-hybrid-Test-avis

Lorsque l’agence de communication de Frédérique Constant m’a proposé de tester un modèle, je n’ai pas beaucoup hésité,

j’ai choisi la fameuse “Frédérique Constant Hybrid Manufacture”.

Petit historique

Fin 2015, je m’étais déjà intéressé à la première montre connectée de Frédérique Constant, l’Horological SmartWatch. Elle est toujours au catalogue. C’est une montre très jolie, avec un mouvement connecté spécifique à la marque. Elle offre quelques fonctions du type « activity tracking » de base comme mesure des pas, estimation des calories brulées, et un Sleep monitoring, qui analyse la qualité de votre sommeil. Mais ce n’est pas une montre automatique, c’est « juste » une montre à quartz.

Frederique-Constant-horological-montre-connectee

La première montre connectée de Frédérique Constant, l’Horological Smartwatch.

Les fondements de la stratégie de Peter Stas

Avant d’aborder le test de cette Hybride Manufacture, penchons-nous sur la stratégie poursuivie par Frédérique Constant avec ces montres connectées.

La marque Frédérique Constant a été créée en 1988 par Peter et Aletta Stas-Bax, deux entrepreneurs néerlandais. Alpina a rejoint le groupe en 2002. Ces dernières années, les deux marques ont suivi les mêmes évolutions technologiques, chacune dans son segment. En 2016, le groupe japonais Citizen rachète Frédérique Constant, mais les époux Stas restent à la barre pour quelques années.
Sur son blog personnel, Peter Stas, explique les fondements de la stratégie de diversification de la marque dans le domaine des montres hybrides. Une étude menée par un bureau d’étude anglais prévoit une augmentation des ventes de montres hybrides connectées de 14 millions en 2017 à 80 millions en 2022. Et ces ventes se répartiront à 50/50 entre les montres à écran tactiles (style Apple Watch) et les montres hybrides. Aujourd’hui déjà, l’Horological Smart Watch représente 12% des ventes du groupe. Sur cette période, le volume des ventes de montres à quartz est passé de 30% à 25%.

FC Test Peter and Aletta Stas

Les fondateurs de Frédérique Constant, Peter et Aletta Stas

Peter Stas nous livre également ses réflexions à propos de la perception de l’industrie horlogère suisse par rapport à cette évolution. Il est persuadé que l’impact réel de ce nouveau segment est sous-estimé par les suisses, en particulier en ce qui concerne les montres à quartz. En effet, à force de s’émerveiller sur les dernières montres automatiques à grandes complications, on en vient à oublier que les montres à quartz représentent une part très importante des ventes de montres suisses, si pas en valeur, certainement en nombres de pièces vendues. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les catalogues de Tissot ou Hamilton par exemple.

Peter Stas s’inquiète en particulier des progrès réalisés par Apple avec la 4° génération de l’Apple Watch dans le domaine paramédical par exemple. Aujourd’hui l’Apple Watch n’est qu’une dalle noire qui rebute encore pas mal d’amateurs d’horlogerie, que se passera-t-il si Apple réussit à fournir les mêmes services avec une montre au look analogique ?
Ce sont ces considérations qui ont conduit Frédérique Constant à développer l’Horological Smartwatch, et cette Hybrid Manufacture que nous allons maintenant découvrir.

Frédérique Constant : L’Hybrid Manufacture

Frederique Constant Hybrid Manufacture
  • Design / Style
  • Confort
  • Prix
  • Fonctionnalités
3.5

Frederique Constant Hybrid Manufacture Avis

Avantages et inconvénients

Ce que j’ai aimé :
Le design classique “à la Breguet”
La présence au poignet
La fonction d’analyse du sommeil
La fonction d’analyse de la performance du calibre
Ce que j’ai moins aimé :

L’assistance à la prise en main de la montre
Les petits détails comme le bracelet mal conçu et l’aiguille du dateur mal réglée
Le manque de clarté de l’affichage des fonctions connectées
Le manque de fiabilité
Le prix, bien que justifié pour une montre aussi innovante

Commander maintenant !

Début 2018, Frédérique Constant annonce un nouveau modèle de montre connectée, mais cette fois, il s’agit bien d’une vraie montre automatique, avec un module additionnel ajoutant les fonctions de montres connectées. C’est l’Hybrid Manufacture, une technologie présentée comme une véritable révolution pour l’industrie horlogère suisse, la montre 3.0 !

La technologie se base sur trois piliers : un calibre automatique manufacture, des fonctions de « Smartwatch », et une fonction d’auto-diagnostique du mouvement.
Le calibre est le FC-750, développé, fabriqué et assemblé en interne, c’est avant tout un mouvement mécanique automatique manufacture. Le module électronique est également développé, fabriqué et assemblé en interne, c’est lui qui permet les fonctions de Smartwatch.

Les fonctions de Smartwatch sont assez classiques dans le domaine : suivi de l’activité, analyse du sommeil, horloge mondiale, indicateur de batterie et coach dynamique. Plus original, le mouvement intègre une fonction d’autodiagnostique qui mesure en permanence la marche, l’amplitude et l’erreur de battement, soit les trois paramètres importants qui permettent de juger du bon fonctionnement d’un mouvement mécanique.
Précisons tout de suite : la batterie sert uniquement à commander le module électronique, le mouvement fonctionne très bien avec la batterie à plat, ce n’est pas une montre à quartz.

Frederique-Constant-test-calibre-combo

Le calibre FC-750

L’interaction avec les fonctions Smartwatch se font via une application disponible sur l’Apple Store et Android.

Le déballage et mise en route

Première surprise, je reçois une grosse boîte de 25cm sur 30 cm, qui fait plus de 2 kg ! Après ouverture, je découvre un monumental remontoir en beau bois.

Frederique-Constant-hybrid-boite

Le remontoir, qui sert en même temps de boite.

La boite comprend un petit dépliant du type Quick Start, qui donne les instructions de base pour coupler la montre avec le Smartphone grâce à une application téléchargeable sur Google Play. L’appariement avec le mobile se fait sans trop de problème, à la troisième tentative.

La suite de la mise en route a été un peu laborieuse, je passe les détails, mais en résumé, la batterie avait juste assez de charge pour faire l’appariement, il fallait donc la recharger, mais l’adaptateur du remontoir était pour des prises US. J’ai donc du recharger la batterie en utilisant le câble USB en attendant de recevoir le bon adaptateur. A ce stade je peux dire que le dépliant Quick Start est très sommaire, et la visite du site dédié à l’Hybrid Manufacture est indispensable.

FC-Test-Quick-Start

Le dépliant Quick Start

 

Description générale de la montre

Au premier coup d’œil, la Frédérique Constant Hybrid Manufacture est une « belle » montre, d’aspect très classique, un look un peu « à la Breguet ». Avec 42 mm de diamètre elle offre une présence certaine au poignet. Elle est relativement épaisse, ce qui est assez logique puisque le mouvement mécanique est complété par un module électronique.

Le modèle que j’ai pu tester porte la référence FC-750MC4H6 : boitier acier, cadran blanc aiguilles noires. Le bracelet est en cuir alligator noir avec boucle déployante.
Comme expliqué plus haut, cette Frédérique Constant Hybrid Manufacture est avant tout une belle montre automatique. La couronne se manipule facilement, le remontage manuel du ressort de barillet est souple avec un bon retour de sensation. La couronne à deux positions permet un réglage aisé de l’aiguille de date à 6 h.

FC-Test-Hybrid-au-poignet

Une montre élégante au poignet

 

Le calibre

Le calibre FC-750 Hybrid Manufacture est un mouvement automatique complété par un module électronique. Il offre une réserve de marche de 38h pour la partie mécanique, tandis que le module électronique est alimenté par une batterie avec 7 jours d’autonomie.
La platine est décorée de Côtes de Genève circulaires. La masse oscillante est originale et très plaisante à regarder. Je n’ai pas trouvé de quelle matière elle est faite.

calibre-FC750

Le calibre FC750, qualifié d’hybride puisqu’il combine un mouvement mécanique automatique classique avec un module électronique.

 

Le cadran

Le cadran est tout à fait analogique : pas d’écran LCD avec des chiffres digitaux. Il divisé en plusieurs parties bien distinctes :

  • Un anneau reprenant les index en chiffres romains de grande taille
  • Un sous-cadran à 6h reprenant l’indication de date
  • Un sous-cadran à 12h reprenant les fonctions connectées

Le centre du cadran est guilloché avec un motif pyramidal. En périphérie, les petits index des minutes sont encerclés par deux anneaux guillochés. La mention « FREDERIQUE CONSTANT GENEVE » est reprise à 9h, et la mention « HYBRID » à 3h.

Frederique-Constant-hybrid-cadran

Détail du cadran

 

Les aiguilles rappellent le style des aiguilles Breguet, aussi appelées à pomme excentrées. Il n’y a pas de guichet puisque la date est indiquée par un sous-cadran à 6h. La configuration du dateur est assez classique : les dates impaires sont indiquées par un chiffre, et les dates paires par un point. Notons que sur le modèle reçu, l’aiguille de date était mal positionnée et ne permettait pas une lecture univoque de la date. C’est un problème basique d’horlogerie et cela pourrait être corrigé facilement par un retour à l’atelier. Mais je trouve cela dommage pour une montre qui revendique un tel niveau de qualité. C’est certainement un point d’attention à mettre en évidence pour le contrôle qualité.

Le boitier

Le boitier d’un diamètre de 42 mm est en acier inoxydable poli. La couronne de forme « oignon » est très confortable à manipuler. Notons la présence à côté de la couronne d’un petit bouton dont j’ignore l’utilité, il n’est mentionné nulle part dans la (maigre) documentation et même en demandant à la marque, j’en ai pas su davantage. Il en va d’ailleurs de même pour un petit outil fourni avec la montre pour lequel je n’ai trouvé aucune fonction et aucune mention dans la documentation. Le fond de la montre est transparent et permet d’admirer le mouvement et la masse oscillante.

Frederique Constant-Test-boitier-couronne

Détail de la carrure et de la couronne

Le bracelet

Le bracelet est en cuir alligator noir, avec une boucle déployante arborant une pièce ajourée reprenant l’emblème de la marque. Le tout est du plus bel effet.

Frederique Constant hybrid boucle deployante

Détail de la boucle ajourée

Mais la boucle déployante est très mal dimensionnée : en position la plus serrée, le bracelet reste trop large pour mon imposant poignet. Mais s’il y avait un trou en plus, je ne pourrais plus passer la montre au poignet à cause de la largeur de la main !

Frederique-Constant-boucle-trop-serrante

Le bracelet passe difficilement la main

Le problème vient donc de la longueur de la boucle déployante : elle est de +/- 5 cm, alors que sur un autre modèle de catégorie similaire (IWC Portofino) elle est de 7,5 cm.

Frederique-Constant-Test boucle trop courte

La boucle déployante est trop courte.

 

Le remontoir

Le remontoir est assez impressionnant, le bois est de belle facture, l’ouverture du clapet se fait très souplement. Au centre se trouve le support qui permet d’accueillir la montre et qui effectue les rotations qui remontent le ressort de barillet. Une fois branché sur le secteur, le remontoir est prêt à recharger la batterie de la montre. L’interrupteur situé à l’arrière enclenche le mouvement de rotation du support. Il est donc possible de recharger la batterie sans devoir remonter le ressort de barillet. Pour partir en voyage, il suffit d’enlever le support central et de recharger avec le câble USB.

hybrid-boite-et-accessoires

Le remontoir et ses accessoires

Les fonctions de montre connectée

Passons à ce qui fait la particularité de cette belle montre : ses fonctions connectées. Elle propose d’une part des fonctions classiques de montres connectées, et d’autre part une fonction qui reste je pense unique à ce jour : l’analyse de la qualité de fonctionnement du mouvement.
L’illustration suivante nous fait découvrir les entrailles du module électronique. On peut y distinguer la batterie rechargeable, l’antenne Bluetooth, l’accéléromètre, le module d’analyse (une sorte de chrono-comparateur en réduction) et également le moteur qui actionne l’aiguille située à 12h et qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet pour sa protection antimagnétique.

calibre-FC750

Descriptif du module électronique

 

L’application sur Smartphone

L’écran d’accueil de l’application (ici sur Android) affiche les différentes fonctions disponibles. L’écran « Ma montre » permet de gérer la liaison avec la montre et de définir les différentes fonctions accessibles avec le poussoir à 10h.
Pour chaque « session » d’interaction avec la montre, il faut réaliser un couplage Bluetooth, il n’y a pas de détection automatique. C’est compréhensible d’un point de vue économie d’énergie, mais ce n’est pas très pratique. L’utilisation du NFC pourrait peut-être résoudre ce problème, une idée à creuser ?

FC-Test-Hybrid-ecran-combo

L’écran d’accueil et l’écran “Ma montre”

 

Le suivi d’activité

En pratique, la montre compte les pas, comme le fait aujourd’hui n’importe quel Smartphone. Mais l’avantage de la montre, c’est qu’en général on la porte beaucoup plus souvent que le mobile, que l’on dépose facilement sur une table. C’est ainsi que je me suis rendu compte que sur une journée de travail, je parcoure facilement 1000 à 2000 pas sans même sortir. Il en va bien sûr de même pour un bracelet de suivi d’activité, mais je n’aurais aucune envie d’avoir ce machin en plastique noir à mon poignet. C’est donc un avantage de cette montre hybride.

Le suivi du sommeil

A condition de la porter pendant son sommeil, la montre enregistre les mouvements durant la nuit et en fait une analyse. Le temps passé à dormir est divisé en périodes de sommeil profond, sommeil léger, temps endormi et temps éveillé. J’avoue ne pas avoir saisi la nuance entre « sommeil » et « endormi ». Le 64% affiché indique le pourcentage par rapport à l’objectif (ici de 7h), et je n’ai effectivement pas beaucoup dormi cette nuit-là.

FC-Test-hybrid-ecran-sommeil

L’écran de suivi du sommeil avec les stats de la nuit passée

 

Le manuel d’instruction indique que la mesure peut également se faire en plaçant la montre sous l’oreiller, mais soyons sérieux, avec un bracelet à boucle déployante, je me vois mal démonter tous les soirs le bracelet pour le mettre sous mon oreiller.
Le mode « suivi du sommeil » s’enclenche soit via le Smartphone (après couplage), soit via pression sur le poussoir à 10h pendant quelques secondes. En théorie le changement de mode s’affiche sur le sous-cadran à 12h, en pratique je n’ai rien vu, ce qui signifie que je ne peux pas vérifier que le mode sommeil s’est bien enclenché. Et de fait, seules 4 nuits ont été enregistrées sur toute la semaine. Rien de grave, mais c’est juste un peu frustrant.

Coaching dynamique

L’écran de coaching dynamique affiche un résumé journalier, hebdomadaire ou mensuel de votre activité, des calories brulées, et du sommeil. Il délivre aussi de petits conseils pour améliorer vos stats, mais avouons que ces conseils sont très basiques et symboliques.

avis-test-Hybrid-ecran-coach-combo

Le coaching dynamique et les astuces du jour

 

Heures mondiales

Le manuel annonce les fonctions de deuxième fuseau horaire et d’affichage de l’heure locale sur 24 h, je ne les ai pas testées.

Analyse du mouvement

Cette fonction est tout à fait originale, à ma connaissance elle n’existe sur aucune autre montre connectée, ce qui est logique puisqu’à ma connaissance c’est la seule montre automatique équipée d’un module électronique. Les paramètres analysés sont la marche, l’amplitude et l’erreur de battement. Les résultats affichent de bonnes performances . Mais le souci est que je n’ai eu ces informations que pour deux jours complets, alors que j’ai porté la montre pendant une semaine.

Frederique-Constant-Test Hybrid ecran analyse mouvement

Affichage des performances du calibre automatique

 

Paramètres du poussoir

Il est aussi possible de modifier les fonctions associées au poussoir situé à 10h.

FC-Test-Hybrid-config-poussoir

La configuration du poussoir

 

Mes conclusions

Frederique-Constant-hybrid-manufacture-black-blue

Une autre version de l’Hybrid Manufacture, avec le cadran gris foncé et le sous-cadran bleu

La stratégie de Frédérique Constant est clair : prendre les devants dans le domaine de la montre automatique connectée pour ne pas se laisser surprendre par les purs players de la montre connectée comme Apple. Après l’Horological Watch, l’Hybrid Manufacture résulte de la volonté de Frédérique Constant d’occuper ce terrain en plein développement, et cette démarche est certainement pionnière dans un secteur qui est resté assez traditionnel.

Dans la pratique, mon expérience avec cette Frédérique Constant Hybrid Manufacture est un peu mitigée. C’est avant tout une belle montre automatique classique qui a de la classe et qui se porte facilement. Les soucis de réglage du bracelet et de l’aiguille du dateur sont secondaires, quoi que un peu frustrants pour une montre qui affiche quand même un prix de vente de 3 295€ en version acier. (la version noire est dispo chez notre partenaire Ocarat)

Mais j’ai été moins convaincu par les fonctions connectées. La mise en œuvre de la connection fût un peu laborieuse, mais je mettrai cela sur le compte de mon inexpérience avec ce genre d’équipement. Un manuel d’utilisateur digne de ce nom serait certainement utile. Mais c’est surtout le manque de fiabilité qui est préoccupant : pourquoi l’analyse du sommeil ne s’est faite que  pour 4 nuits sur toute la semaine ? Pareil pour le chrono-comparateur intégré qui n’a mesuré que deux jours de fonctionnement. De plus la lecture du sous-cadran à 12h, sensé fournir les informations connectées, n’est pas du tout évidente, impossible de savoir avec certitude si on est en mode “sommeil” ou en mode “deuxième fuseau” etc. il faut le Smartphone pour en être certain. Un affichage du mode en cours serait une aide précieuse, un affichage analogique, bien sûr, certainement pas digital.

FC Test alternative FC et Alpina

Je ne doute pas une seconde que Frédérique Constant sortira à terme une version améliorée de cette Hybrid Manufacture. Il n’est pas simple de défricher de nouveaux territoires et la démarche ne peut qu’être applaudie. Si vous êtes un “geek” de technologie et que vous cherchez une montre élégante, n’hésitez pas, cette montre est faite pour vous. Une alternative est aussi de se faire plaisir à moindre coût avec une belle Frédérique Constant Classics Automatic GMT et de compléter le tableau avec par exemple une Alpina Seastrong Horological Smartwatch, une montre sportive qui offre quasiment les mêmes fonctions connectées que l’Hybrid Manufacture. Frédérique Constant et Alpina offrent ensemble de quoi satisfaire aussi bien les amateurs de belles montres que les férus de technologie.

Liens utiles : 
👉 L’Hybride Manufacture
👉 La gamme de Frédérique Constant
👉 L’Aplina Seastrong Horological Smartwatch

 

Frederique Constant Hybrid Manufacture
  • Design / Style
  • Confort
  • Prix
  • Fonctionnalités
3.5

Frederique Constant Hybrid Manufacture Avis

Avantages et inconvénients

Ce que j’ai aimé :
Le design classique “à la Breguet”
La présence au poignet
La fonction d’analyse du sommeil
La fonction d’analyse de la performance du calibre
Ce que j’ai moins aimé :

L’assistance à la prise en main de la montre
Les petits détails comme le bracelet mal conçu et l’aiguille du dateur mal réglée
Le manque de clarté de l’affichage des fonctions connectées
Le manque de fiabilité
Le prix, bien que justifié pour une montre aussi innovante

Commander maintenant !
Share:
MichelOnTime
Written by MichelOnTime
J'ai attrapé le virus de l'horlogerie très tardivement avec l'acquisition de ma première "belle" montre, une IWC Portofino Automatic. J'ai une collection assez éclectique, avec un focus particulier sur les Tissot T12, une appellation peu connue et créée à l'occasion de la sortie du film de Cousteau "Le monde du silence" en 1956. Au-delà des aspects techniques de l'horlogerie, j'aime beaucoup rencontrer des créateurs de marques moins connues et les faire connaître à travers mes deux pages Facebook "Montres intéressantes et abordables", et "Belgian Watch Brands". Je suis très heureux de participer à ce nouveau projet de LeCalibre.com.