Spinnaker Sorrento SP-5067: Test / Avis + JEU CONCOURS !

spinnaker-sorrento-test-avis

J’ai souvent tendance à considérer le monde de l’horlogerie comme un mélange de codes classiques et de vision futuriste, qui doivent être précisément dosés pour s’inscrire dans le monde contemporain. On connaît tous les maisons horlogères les plus influentes de l’industrie, dont beaucoup sont très clairement ancrées dans le concept d’héritage et d’histoire chacune à leur manière, et qui font avancer le secteur selon leur vision. Certaines maisons plus récentes et plus modestes ne renient pas les origines classiques de l’horlogerie, mais apportent leur propre interprétation du secteur, et se diversifient en proposant des pièces efficaces, qui changent de l’ordinaire. C’est le cas de la marque Spinnaker, comme elle nous le prouve avec la nouvelle Spinnaker Sorrento SP-5067 dont on vous parle aujourd’hui dans ce test avis. Non seulement on l’a testée pour vous, mais en plus on vous offre une chance d’en gagner une avec notre tirage au sort. Toutes les infos pour participer se trouvent en fin d’article. On vous a aussi préparé une vidéo test / avis assez sympa et travaillée, dont vous nous direz des nouvelles…

Spinnaker Sorrento : Les origines

Spinnaker Sorrento SP-5067

La marque Spinnaker fait partie du groupe anglais Dartmouth Brands, qui distribue plusieurs marques et travaille avec des horlogers et des partenaires dans plusieurs pays aux quatre coins du monde, dont l’Angleterre, la Suisse, l’Allemagne et la Chine. C’est un groupe très actif à Hong Kong.

Pour celles et ceux qui ne sont pas passionnés de navigation, Spinnaker est le nom complet de ce qu’on appelle communément le “spi”. C’est la grande voile à trois points d’attache qui se trouve à l’avant des bateaux de course et autres voiliers. La marque a d’ailleurs utilisé une représentation de cette voile pour leur logo, comme vous pouvez le voir sur les photos. Spinnaker est donc clairement engagé dans la conception et la distribution de montres qui se rapprochent de près ou de loin de l’univers marin, et plus précisément de celui de la navigation.

Sorrento, qui est le nom du modèle dont on parle aujourd’hui, est aussi le nom d’une ville sur la cote italienne, près de Naples, donc plutôt au Sud du pays, jute en face de l’île de Capri, qui se dit Sorrente en français. Si le nom vous dit quelque chose, c’est sûrement parce que Sorrente est mondialement connu pour sa production de limoncello. C’est aussi une ville connue par les fans de navigation, notamment en raison de la beauté de ses côtes, qui attirent toutes sortent de bateaux, et c’est de là que cette Spinnaker Sorrento tire ses inspirations marines. La marque avait déjà proposé une Sorrento il y a quelques années, mais elle revient avec une nouvelle interprétation assez réussie comme vous allez le voir.

La Sorrento : Un style résolument marin

Spinnaker-Sorrento-avis

Au niveau du style, on perçoit tout de suite les inspirations marines de cette Sorrento, et on comprend pourquoi elle est considérée comme une montre de navigation de plaisance ou de yachting. Pour notre test, j’ai d’ailleurs décidé de l’amener faire un tour au bord de la mer, pour voir si elle se sentait vraiment comme un poisson dan l’eau…

La fameuse lunette en bois

lunette-Sorrento.

Un des points principaux que l’on remarque, c’est cette lunette en bois, qui rappelle les finitions des hublots des bateaux de plaisance de luxe et de certains voiliers en bois. Le bois utilisé pour cette lunette fait partie de la famille des palissandres. C’est un bois sombre et assez rare, souvent utilisé en ébénisterie ou en lutherie, pour la conception par exemple de certaines pièces sur des guitares électriques et d’autres instruments. Spinnaker insiste sur le fait que le bois utilisé pour cette lunette est issue d’une agriculture durable et raisonnée, pour rassurer les clients qui savent que certains arbres à l’origine du palissandre sont des espèces protégées.

Cette belle lunette en bois incrustée est vissée sur le boîtier en acier inoxydable avec six vis bien visibles, qui créent cet aspect hublot vintage vraiment réussi. Petit détail, on peut voir que les pas de vis visibles sur la lunette sont parfaitement alignés avec les indexes d’heure près desquels ils sont situé. Vous voyez par exemple que les pas des vis situées à 3 h et à 9h sont parfaitement horizontaux. Si vous voulez mon avis, Spinnaker est parvenue à un alignement si parfait grâce à un tour de passe-passe assez simple. La partie visible de la vis sur la lunette est en réalité le fond de l’écrou, dans laquelle la vis vient se visser. Les vraies têtes de vis sont certainement dissimulées dans le boîtier, sous la lunette. C’est le même concept que pour les pas de vis parfaitement alignés sur une Audemars Piguet Royal Oak par exemple. La partie visible des vis si caractéristiques sur la lunette est le fond de l’écrou. Sauf qu’en retournant une Royal Oak, vous verrez les vrais pas de vis, qui sont eux orientés aléatoirement.

Le cadran et les aiguilles

cadran-aiguilles

details-cadran

Le centre du cadran est joliment fini avec des sortes de bandes horizontales, à la texture lisse en relief qui fait penser au plancher que l’on peut trouver sur les bateaux en bois. Le nom de la marque Spinnaker est apposé à 12 h sur cette partie centrale, avec un effet brillant poli bien réussi. A l’extérieur du cadran, on trouve un anneau avec une finition différentes, plus brute, qui fait penser à une sorte de métal vieilli, toujours dans l’esprit bateau. C’est sur cet anneau que sont apposés les index d’heures joliment facettés, et avec le 6 et le 12 écris en chiffres et finis avec un aspect brossé qui donne de superbes reflets sous la lumière. À l’extrémité du cadran, on a un dernier cercle avec les index des minutes finement gravés. Le résultat est un cadran complet, assez chargé sans en faire trop, au rendu final vraiment agréable, et exprimant parfaitement les inspirations navales du garde-temps.

Spinnaker-Sorrento-details-cadran

Les aiguilles des heures, des minutes, et celle du cadran petites secondes, reprennent une forme appelée « pencil hands» en anglais, qui veut dire aiguilles crayons en français, mais qu’on appelle aussi aiguilles chandelles. C’est une forme assez souvent utilisée sur les montres de plongée, notamment sur de nombreuses Tudor, ou encore de vieilles Omega, comme par exemple certaines Seamaster 300. Sur la Sorrento, les trois aiguilles sont traitées avec un luminova classique pour permettre une lecture de l’heure dans le noir, que ce soit au cinéma, ou dans les profondeurs marines. Il n’est pas ultra efficace, mais il fonctionne.

Le boîtier

avis-Spinnaker Sorrento

Cette Sorrento à un boîtier de 43 mm de diamètres, bien plus gros que ce que j’ai l’habitude de porter. Il est en acier inoxydable, joliment poli brillant sur la tranche tout de suite en dessous de la lunette, et avec un aspect plus brossé sur le reste. Le dos du boîtier est en verre transparent, pour vous laisser admirer le mouvement en action. On remarquera la belle masse oscillante noire, sur laquelle on trouve le nom de la marque avec leur logo, et une inscription indiquant qu’il s’agit d’un mouvement japonais, avec 21 rubis. Sur l’acier inoxydable autour du verre, lui aussi fini en aspect poli brillant, on retrouve d’autres inscriptions, notamment la mention “all stainless steel”, qui signifie que le boîtier et entièrement en acier inoxydable. On peut aussi lire « automatic Mouvement », “Water résistant 100m”, et “SP-5067”, qui est la référence de ce modèle.

Un confort surprenant

J’ai souvent du mal avec les bracelets en cuir des montres de cette gamme de prix, mais celui choisi ici est très réussi. En plus de se porter à merveille et d’être vraiment agréable au toucher, il apporte un look en totale cohérence avec la montre et son identité. Son traitement waterproof n’affecte en rien son confort une fois au poignet, et l’utilisation de cordelette pour les finitions rappelle gentiment l’univers des bateaux sans en faire trop.

Avec son boîtier de 43 millimètres, j’avais peur qu’elle soit trop encombrante et trop lourde, mais ce n’est pas du tout le cas. J’ai été surpris de son confort, et du fait qu’elle se sente à peine au poignet. Au niveau du poids, sa documentation indique 100 grammes, mais ma balance indique 87,4 grammes avec le bracelet en cuir. Dans tous les cas, le poids est bien reparti et elle est vraiment agréable à porter.

Quelques caractéristiques

caracteristiques-Spinnaker Sorrento

montre-spinnaker-sorrento

On l’a vu plus haut, cette Sorrento SP-50-67 propose un boîtier imposant de 43 mm de diamètre pour 13,6 millimètres d’épaisseur. En plus de ça, le verre minéral avec traitement saphir est légèrement bombé, pour simplifier la lisibilité des informations une fois dans l’eau.

Au niveau mécanique, elle est entraînée par un mouvement japonais, le Miyota 8218, avec comme vous l’avez remarqué, un cadran petites secondes entre 4 et 5 h, et un guichet de quantième à 3 h. Le 8218 fait partie d’une gamme de calibres robustes et durables, utilisés par de nombreuses maisons proposant des montres dans cette gamme de prix. Ce sont des machines assez basiques, mais efficaces et faciles à entretenir.

Sorrento-couronne

On peut noter que le boîtier est fait avec de l’acier inoxydable 316 L, qui correspond à un alliage spécifique utilisé dans la marine, pour offrir une qualité parfaite et durable dans le temps, même en cas d’utilisation dans l’eau. Pour assurer une étanchéité sans faille, la couronne est une couronne vissée. Une fois dévissée, elle offre trois positions. La première permettant de remonter le mouvement manuellement, la seconde permettant de changer la date facilement et rapidement, et la troisième vous laissant régler l’heure. Le logo de la marque est joliment gravé sur la couronne. C’est un point efficace qui montre l’attention aux détails de Spinnaker concernant ses produits.

Le mot de la fin

spinnaker-sorrento-avis-conclusion

Vous l’aurez compris, j’ai été très agréablement surpris par cette Spinnaker. Je trouve qu’elle a une vraie identité et qu’elle se démarque de la concurrence, tout en respectant quelques codes classiques efficaces. L’utilisation du bois pour la lunette est un détail qui ne passe pas inaperçu, et ce genre d’attention aux détails est rare pour les montres automatiques de cette gamme de prix. C’est une montre qui attire et qui intrigue, et j’ai eu plusieurs réflexions positives de gens dans la rue ou au restaurant la concernant.

Vendue à 275 euros, elle offre un très bon rapport qualité prix, et elle permet de se faire plaisir avec une montre accessible qui sort de l’ordinaire, et qui a l’air de valoir bien plus que ce qu’elle ne vaut réellement. Les matériaux utilisés sont de qualité, et les finitions sont à la hauteur de ce que l’on peut attendre d’une montre automatique vendue moins de 300 €. Le résultat est aussi agréable à regarder qu’à porter. C’est une montre modeste mais efficace, qui annonce de belles choses pour la suite de Spinnaker.

Jeu Concours ! Tirage au sort !

spinnaker-concours

spinnaker-ambiance.jpg

Si cette Spinnaker Sorrento SP-5067 vous a plu, vous pouvez participer à notre tirage au sort pour en gagner une. Pour participer, deux solutions assez simples :

Il vous suffit d’être abonné à la chaîne YouTube du site lecalibre.com, de partager la vidéo de notre test de cette Sorrento en la mettant bien en public sur votre réseau social préféré, qu’il s’agisse de Facebook, Twitter, ou autres. Une fois que c’est fait, ajoutez un petit commentaire sous la vidéo sur YouTube pour nous indiquer votre participation.

Deuxième solution, vous pouvez liker la page Facebook lecalibre, et partager notre post en public sur votre profil. Ajoutez encore une fois un petit commentaire sous notre post à propos du concours, et vous serez inscrit pour le tirage au sort.

Il n’y a qu’une montre à gagner, mais en partageant la vidéo et l’article, vous doublez vos chances d’être tiré au sort, et de vous faire livrer cette belle Sorrento chez vous, pour vous sentir en vacance sur la cote italienne à chaque fois que vous regardez l’heure..

Fin du concours Dimanche 21 Avril 2019 !

Partager: