Quelles montres porte Jean-Claude Van Damme ?

jean claude van damme montres UNE
LC_Banner_728x90_v2
LC_Banner_728x90_v1

Jean-Claude Van Damme est ce que l’on pourrait appeler un personnage haut en couleurs, mais saviez-vous qu’il était également passionné de montres ?

Né en 1960 en Belgique sous le nom de  Jean-Claude Van Varenberg, il découvre les arts martiaux et plus particulièrement le karaté dès l’âge de 10 ans et se met très vite à s’entraîner intensivement. Il se met aussi au bodybuilding jusqu’à remporter le titre de Mister Belgium. À 22 ans, il décide d’aller s’installer aux État-Unis et de tenter sa chance dans le cinéma. Il fait un carton dans le milieu à partir de la fin des années 80 et devient l’une des plus grandes stars du cinéma d’action des années 90. Dans le début des années 2000, il se distingue à plusieurs reprises à la télévision française par des prises de position considérées comme étranges voire absurdes par certains, ainsi que par des citations qui resteront dans les annales.

JCVD est maintenant acteur, réalisateur, producteur et évidemment toujours fan d’art martiaux. il est encore actif au cinéma et on peut le retrouver plus ou moins régulièrement dans des films à l’affiche dans les salles obscures ou sur les différentes plateformes de streaming. On peut d’ailleurs évoquer son second film d’animation après “Kung Fu Panda” qui sortira en 2022 : “Minions 2 : Il était une fois Gru” aux cotés de Dolph Lundgren et Danny Trejo.

En parallèle de tout cela, il semble que celui que l’on appelle aussi “Muscles from Brussels” soit attiré par le monde des montres et de l’horlogerie. Pour en avoir le coeur net, découvrons ensemble une partie de sa vaste collection.

 

Casio DW-400 Module 905 Tachymeter Edition

JCVD Casio DW400

On commence gentiment avec de belles Casio Vintage. Dans le film “Timecop” de 1994, on découvre à son poignet une Casio DW-400 Module 905 Tachymeter Edition. Aussi appelée la Skywalker, cette Casio est aujourd’hui assez recherchée par les collectionneurs. Elle offre une résistance à 20 ATM, un affichage 12/24h, une fonction d’alarme, un tachymètre et un chronomètre. D’occasion, elle se trouve parfois aux alentours de 200€, mais elle peut dépasser les 500€ selon son état. C’est véritablement devenu une pièce de collection.

Casio G-Shock AW-500

JCVD Casio g shock aw 500

Seconde Casio pour le fan d’arts martiaux : une G-Shock AW-500 que l’on devine à son poignet dans le film “Double Impact” datant de 1991. Il s’agit d’une montre imposante au boîtier de 47 millimètres de diamètre, étanche à 200 mètres et offrant les fonctions classiques d’une G-Shock. Ce modèle à double affichage digital et analogique est sorti pour la première fois en 1989 et la marque propose aujourd’hui une réédition plutôt réussie avec un affichage similaire. Elle est disponible en plusieurs couleurs et annonce un prix aux alentours de 100 euros, alors que des versions en acier couleur argent et or proposent des tarifs entre 450 et 500 euros.

La “montre” de “Universal Soldier”

JCVD universal soldier montre

Dans le film “Universal Soldier“, lui et plusieurs de ses acolytes portent un accessoire très imposant au poignet. Sauf erreur, il ne s’agit que d’une pièce spécialement conçue pour le film et qui représente un outil multi-fonctions pour les soldats de l’extrême. On pouvait reconnaître certaines inspirations en provenance de grosses montres digitales notamment de chez Casio, mais même la firme japonaise n’a pas osé sortir de modèle si imposant.

Luminox à boussole ?

JCVD montre boussole

Dans “Hard Target” sorti en 1993, on voit l’acteur avec une pièce qui fait penser à une montre de pilote avec une boussole fixée sur le bracelet. On sait que Luminox fait partie des maisons à proposer ce type d’accessoire, on en avait d’ailleurs parlé dans notre article à propos des montres d’aventuriers, mais impossible de trouver le modèle exact avec cette lunette lisse et ces chiffres arabes sur un cadran noir. Il est également possible qu’il s’agisse d’une boussole rajoutée, comme on le voit sur l’exemple ci-dessous, alors si vous en savez plus, faites-le nous savoir !
montres avec boussole sur strap

Omega Concept

Omega Concept Double Team

Autre montre intéressante, en provenance de chez Omega cette fois-ci : la pièce que porte JCVD dans le film “Double Team” en 1997. une montre au style futuriste qui reprenait peut-être un concept de prototype de l’époque ou qui était seulement là pour faire en sorte que les spectateurs n’aient pas de doute sur la marque de montre de l’acteur de légende. Un choix un peu douteux pour un placement produit si vous voulez mon avis, mais il semble que cela ne soit pas la seule décision étrange du film puisqu’il a offert à Dennis Rodman le Razzie Award du pire second role masculin et celui de la pire révélation de l’année 1998.

Montres JCVD

jcvd montres

Jean-Claude avait même lancé sa propre collection de montres ! Il semblerait que le site officiel ne soit plus en activité et que la marque ait donc sombré. La collection était constituée de montres bénéficiant du label Swiss Made entrainées par des calibres RONDA et ETA. Certains designs semblent prendre leurs inspirations chez des montres de chez Audemars Piguet, Panerai et d’autres encore. En terme de tarif, cela variait entre 250€ et 4 000 € selon les modèles. À priori rien de bien captivant dans ces montres, qui restent d’après moi réservées aux fans inconditionnels de l’homme et de son oeuvre. Ceci-dit, leur production étant arrêtée, il se peut qu’elles deviennent des pièces de collection ! En tout cas, on a vu l’acteur porter ses créations à plusieurs reprises en public.

Breitling Chronomat Evolution

JCVD Breitling chronomat evolution

On le voit ici avec une version de Breitling Chronomat Evolution au cadran noir. J’ai un doute sur le modèle exact mais on reconnaît les trois sous-cadrans du chronographe à 6h, 9h et 12h, ainsi que la couronne et les boutons poussoirs caractéristiques de cette montre. Les Chronomat Evolution sont assez imposantes avec leur boîtier en acier de 44 millimètres de diamètre sur lequel ont retrouve une lunette rotative unidirectionnelle. Il s’agit d’un chronographe automatique entraîné par le calibre Breitling 13, sur une base de Valjoux 7750, un mouvement robuste et efficace bien connu dans le secteur. D’occasion, elle se trouve entre 2 500€ et 5 000€ selon les références exactes. Monsieur Van Damme semble donc apprécier les montres de pilote comme on le verra à nouveau un peu plus tard.

Cartier Santos 100 bi-ton

JCVD Cartier Santos 100

La collection de Jean-Claude Van Damme nous prouve ses goûts assez éclectiques. On le voit ici avec une Cartier Santos 100 bi-ton. La montre possède un boîtier carré en acier de presque 44 millimètres de long pour 10,3 millimètres d’épaisseur, sur lequel se trouve une lunette en or jaune. Elle offre un cadran blanc sur lequel sont joliment peints les heures en chiffres romains. Elle est entrainée par un calibre automatique appelé le Cartier 049 qui a pour base un ETA 2892-A2. Elle se trouve d’occasion entre 3 500€ et 5 000€. On en profite pour rappeler rapidement que la Santos est considérée comme la première montre bracelet pour homme au monde dessinée en 1904 pour l’aviateur brésilien Albert Santos Dumont.

Chopard Mille Miglia Chrono Rosso Corsa

JCVD Chopard Mille Miglia Rosso Corsa

On a également vu l’acteur avec plusieurs Chopard. Ceci-dit connaissant la collaboration étroite entre la marque et le monde du cinéma comme on l’évoquait entre autres dans notre article sur les montres de plusieurs acteurs francais, il est possible qu’il ne s’agisse que de placements produits ou de collaborations rémunérées. En tout cas, on l’a vu avec cette superbe Chopard Mille Miglia Chrono Rosso Corsa. Cette édition de 2002 nous offre un beau cadran rouge “Rosso Corsa” qui reprend la couleur des voitures de course italiennes du début du 20 ème siècle. En effet dès le début des année 1900, les véhicules participant à des courses internationales comme la Mille Miglia étaient peints en respectant des couleurs qui faisaient référence à leur pays d’origine. On retrouvait un bleu appelé “Vintage Blue” pour la France, un vert “British Racing Green” pour l’Angleterre, un jaune “Speed Yellow” pour la Belgique, un gris “Silver Racing” pour l’Allemagne et le rouge “Rosso Corsa” pour l’Italie.

Sur ce beau cadran rouge, on découvre des sous-cadrans blancs à 3h, 6h et 9h, ainsi qu’un guichet de date à 4h30. La version de JCVD est une édition limitée à 500 pièces au boîtier en titane de 40 millimètres pour 12 millimètres d’épaisseur. Il s’agit d’un chronographe automatique qui se trouve aux alentours de 2 000 euros d’occasion.

Chopard Imperiale Chronographe

JCVD chopard imperiale diamants

Seconde montre de chez Chopard au poignet de JCVD, cette Imperiale Chronographe vue dans “The Order” sorti en 2001. Il semblerait qu’il s’agisse d’un chronographe entraîné par un mouvement ETA à quartz au boîtier en or blanc de 40 millimètres de diamètre serti des diamants. On découvre un guichet de date à 4h30 et son prix avoisine les 15 000€ à 20 000€.

Rolex Day-Date

JCVD Rolex Day-Date

Le voilà avec ce qui ressemble fort à une Rolex Day-Date, la montre de la marque à la couronne surnommée “Rolex Président” en partie en raison du nombre de chefs d’état qui l’ont porté. En réalité, c’est le bracelet que l’on trouve sur la Day-Date qui porte le nom de bracelet Président. On en avait d’ailleurs parlé dans notre article sur les montres des présidents. Cette montre est uniquement disponible en or jaune, or blanc, or rose, ou platine et il semble que celle de JCVD soit une version en or jaune au cadran foncé, bleu d’après moi.

Rolex Submariner 5512

JCVD rolex submariner 5512

Il semble qu’il ait une autre Rolex ici, et j’opterais pour une Rolex Submariner 5512, la toute première submariner avec un protège couronne. Elle fut produite de 1959 à 1980, offre un boîtier en acier de 40 millimètres de diamètre, est étanche à 200 mètres et se trouve d’occasion aujourd’hui aux alentours de 20 000 euros. C’est une superbe pièce qui a marqué un tournant dans l’histoire de la plongeuse la plus mythique de l’horlogerie et qui a posé les bases de la Submariner telle que l’on la connaît aujourd’hui.

Hamilton Khaki X-Wind

JCVD Hamilton Khaki x wind

Dans le film semi-autobiographique “JCVD” sorti en 2008, on a vu l’acteur porter une Hamilton Khaki X-Wind, un chronographe d’aviateur de 44 millimètres de diamètre en acier monté sur un bracelet en cuir brun. Il est entrainé par le calibre automatique H-21, lui aussi sur une base de Valjoux 7750. Il offre 60 heures de réserve de marche. Cette montre est la première à être équipée d’un calculateur d’angle de dérive intégré, une indication qui permet à son porteur de calculer les vents latéraux qu’il croise pendant son vol derrière le manche de son avion. Autre détail intéressant: elle est étanche à 10ATM, ce qui est relativement rare pour une montre de pilote. Elle est disponible neuve au prix catalogue de 1 495 euros.

Jacques Lemans “Liverpool” 1-1652F 

JCVD Jacques Lemans Liverpool

Dans “The Expendables 2” sortie en 2012, on a pu voir Jean-Claude avec une Jacques Lemans “Liverpool” 1-1652F. C’est un chronographe au boîtier en acier finition PVD noir de 44 millimètres de diamètre, avec 3 sous-cadrans de tailles différentes et un guichet de date à 4h30. Elle est étanche à 100 mètres, est entraînée par un mouvement à quartz et est montée sur un bracelet en cuir noir. Elle semble indisponible aujourd’hui, mais on la trouvait en dessous de 100 euros lorsqu’elle était sur le marché.

Jacques Lemans est une marque autrichienne et elle faisait partie des sponsors du film. Elle à même sortie une collection montre pour l’occasion : les Expendables II by Jacques Lemans. Cette collection contient plusieurs montres à quartz montées sur des bracelets en cuir de veau, certaines plutôt masculines, d’autres plus féminines décorées avec des cristaux Swarovski. Elle reprennent toutes un élément en 3 dimensions sur le cadran et leur diamètre varie entre 40 et 49 millimètres pour les plus grosses.

Jacques Lemans Expandables 2

Royal Oak Offshore 25721BA

JCVD RO Offshore 25721BA

En 2008, on vu Jean-Claude à Cannes avec la montre la plus chère de sa collection: Une Audemars Piguet Royal Oak Offshore référence 25721BA. Une pièce lancée en 1996, donc 3 ans après la toute première Royal Oak Offshore qui fut dévoilée en 1993. La 25721BA fur la toute première Offshore en or et contribua à faire entrer la collection dans la légende. Elle propose un boîtier de 42 millimètres en or jaune 18 carats monté sur un bracelet dans le même métal. D’occasion, elle se trouve aujourd’hui entre 40 000€ et 60 000 €.

Partager: