5 montres parmi les plus compliquées du monde

Une montres compliquees

Pour faire simple, on peut décrire une complication horlogère comme toute fonction d’une montre autre que celle de donner l’heure. Certaines pièces n’en ont pas, d’autres en ont une ou deux, d’autres encore, parmi les montres les plus compliquées du monde, en ont plus de 10, voire plus de 20 et pourquoi pas plus de 50…

Une fonction de date est donc une complication, le fait d’avoir une option de changement de date rapide en est une autre, le chronographe également, tout comme la répétition minute, l’aiguille rétrograde et bien d’autres. Plus une montre a de complications, plus le travail nécessaire à sa conception est important. On parle souvent de “Grandes Complications” pour évoquer un nombre de fonctions au dessus de la moyenne, ce qui signifie bien souvent que les prix atteignent eux aussi des sommets.

Lorsque l’on veut évoquer le niveau de complexité d’une montre, on peut prendre plusieurs critères en compte. Le nombre de complications évidemment, mais surtout leur nature. Une complication de grande sonnerie par exemple sera bien plus complexe qu’une date + aiguille GMT indiquant un second fuseau horaire. On peut aussi prendre en compte le nombre d’indications données, le nombre d’heures nécessaires à la conception de la montre ou à son assemblage, le niveau de complexité des finitions et de la décoration, ou encore le nombre de composants, en gardant en tête que certaines maisons améliorent leurs mouvements en limitant au maximum ce nombre et que cela peut être vu comme une complication. Frédérique Constant a par exemple remplacé 26 composants par 1 seul dans sa Monolithic. Tout cela pour dire que le classement exact des montres les plus compliquées du monde est en partie subjectif, cela peut dépendre de votre définition d’une montre compliquée, même si certaines mettent tout le monde d’accord.

Alors quelles sont les montres considérées comme les plus compliquées du secteur d’après LeCalibre.com ? Voilà notre sélection de 5 pièces qui font clairement partie du haut du tableau en terme de complexité, plus une dernière en bonus qui risque de vous faire tourner la tête.

Pour un peu de précision, selon la Fondation de Haute Horlogerie : « Une complication désigne toute fonction autre que l’indication de l’heure, de la minute et de la seconde et ce quels que soient le mode manuel ou automatique de remontage d’une montre, de sa force motrice mécanique ou électrique et de l’épaisseur de son mécanisme. On admet toutefois que le tourbillon et le système de remontage automatique sont des complications bien qu’ils ne correspondent pas à la définition générique. »

 

Patek Philippe Sky Moon Tourbillon 6002G

Patek Philippe Sky Moon Tourbillon 6002G

Patek Philippe est connue entre autres pour sa conception de montres à Grandes Complications. On commence donc avec cette Patek Philippe Sky Moon Tourbillon référence 6002G et ses 12 complications. Comme souvent, les Grandes Complications impliquent un format un peu plus imposant que la moyenne. Cette montre nous offre par exemple un boîtier en or gris de 44 millimètres de diamètre pour 17,35 millimètres d’épaisseur. Difficile donc de la ranger dans les dress-watches. Le boîtier en question a bénéficié d’une impressionnante décoration entièrement gravée à la main jusque sur ses deux couronnes à 2h et 4h. Ce n’est pas considéré comme une complication mais c’est tout de même important de le souligner, tout comme le travail d’orfèvre sur le cadran noir en émail cloisonné et champlevé.

On en profite pour rappeler que le champlevé est une technique consistant à creuser une matière puis à y déverser une autre matière, en l’occurence de l’émail. Le terme cloisonné, lui, fait référence au fait de placer un fil d’or ou d’un autre métal séparant les différents compartiments ainsi creusés.

À l’intérieur de cette imposante oeuvre d’art, on découvre l’incroyable calibre R TO 27 QR SID LU CL fait de 705 composants. Il s’agit d’un calibre à remontage manuel doté d’un tourbillon qui permet d’entraîner les deux faces de la montre. Sur son recto, on découvre un quantième perpétuel avec indication de la date par aiguille rétrograde centrale, que l’on peut lire sur l’échelle en périphérie du cadran noir en émail. Dans un guichet à 12h, on découvre le cycle des années bissextiles en chiffres romains. Le mois en cours se retrouve dans un guichet à 3h et le jour jour de la semaine dans un troisième guichet à 9h. À 6h, on découvre un bel indicateur de phase de lune. Les 2 autres aiguilles centrales classiques indiquent l’heure légale, autrement dit le temps solaire moyen.

À 9h sur l’extérieur du boîtier se trouve un levier qui permet de lancer la complication de répétition minute, qui va donc faire sonner la montre pour vous indiquer l’heure de manière sonore.

Au verso de la montre, on retrouve des aiguilles centrales indiquant l’heure sidérale, une carte mobile de la voute étoilée, ainsi que des informations concernant les phases et les mouvements angulaires de la lune.

Des instructions de réglage très précises sont disponibles dans le mode d’emploi du garde-temps. Tout a été simplifié au maximum, mais il faut tout de même s’accrocher pour comprendre et tout faire dans le bon ordre.

Le tout est monté sur un beau bracelet noir brillant en alligator à écailles carrées cousu main, doté d’une boucle déployante ayant elle aussi bénéficié de gravure à la main.

Le boîtier est protégé contre l’humidité et la poussière mais n’est pas étanche, mais avec un prix aux alentours d’1,5 million d’euros, vous ne pensiez par la garder pour vous laver les mains, si ?

Vacheron Constantin 80250 Tour de l’Île

Vacheron Constantin 80250 Tour de lIle

Petit détour chez Vacheron Constantin avec cette pièce unique anniversaire, la référence 80250 Tour de l’Île sortie en 2005 pour fêter les 250 ans de la marque, dont les origines remontent donc à 1755. Une montre au boîtier de 47 millimètres en or rose 18 carats à deux faces faite de plus de 830 composants. Elle offre 16 complications, incluant entre autres un calendrier perpétuel avec phase de lune, un calendrier annuel céleste, un tourbillon, une indication de lever et de coucher du soleil, une équation du temps, un second fuseau horaire avec indicateur jour nuit, une répétition minute, une représentation du ciel étoilé, le tout avec une réserve de marche de 58 heures. Une belle prouesse pour Vacheron dont nous reparlerons plus tard pour une pièce qui a secoué le secteur.

Il s’agit d’une édition limitée à 8 exemplaires, l’un d’entre eux restant la propriété de la marque alors que les 7 autres ont été vendus au public. Parmi ceux-ci, une seule est dotée d’un cadran noir guilloché, ce qui fait de la pièce en question une pièce unique vendue pour la première fois en 2005 à plus d 1 700 000 euros aux enchères. Elle a réapparu début 2021 dans une nouvelle vente aux enchères, mais elle est absente du résumé de la vente…

Patek Philippe Grandmaster Chime 6300G

Patek Philippe Grandmaster Chime 6300G

On revient chez Patek Philippe avec l’incroyable Grandmaster Chime 6300G et ses 20 complications.  Elle est l’évolution de la référence 5175 et est considérée par la marque elle-même comme la montre-bracelet la plus compliquée jamais produite par Patek Philippe. Il s’agit encore une fois d’une montre à deux faces reversible qui change de style selon l’envie de son porteur. Elle a fait l’objet de 6 nouveaux brevets déposés par la marque et elle a nécessité plus de 100 000 heures de travail lorsque l’on compte le développement, la fabrication et l’assemblage.

C’est le calibre 300 GS AL 36‑750 QIS FUS IRM à remontage manuel qui l’entraîne et qui fait fonctionner les 20 complications. Parmi celles-ci, on trouve 5 fonctions sonores dont deux considérées comme des premières mondiales : une alarme programmable et une répétition de la date. Oui, cette montre, en plus de vous indiquer l’heure exacte avec des complications de grande et petite sonnerie, vous indique aussi la date de manière sonore.

À cela viennent s’ajouter un second fuseau horaire avec son propre indicateur jour/nuit, des indicateurs de réserve de marche pour le mouvement et pour la sonnerie, un indicateur de position de la couronne et un autre renseignant sur le type de sonnerie sélectionné et j’en passe.

Au verso, on retrouve un quantième perpétuel, une indication de l’année par 4 chiffres dans un guichet au centre du cadran, un indicateur du cycle des années bissextiles, un sous-cadran auxiliaire sur 24 heures avec minutes, etc.

Le boîtier réversible de la 6300G est en or blanc guilloché motif « Clou de Paris » et mesure 47,7 millimètres de diamètre pour 16,07 millimètres d’épaisseur. Depuis 2019, les deux cadrans sont bleu opalin. Avant cela, le recto était noir et le verso blanc, comme on l’avait vu dans notre article sur les montres des rappeurs. Prix catalogue de cette édition limitée lors de sa sortie : un peu au dessus de 1,8 millions d’euros. D’occasion, elle approcherait des 2,5 millions.

Jaeger-LeCoultre Hybris Mechanica à Grande Sonnerie

Jaeger-LeCoultre Hybris Mechanica Grande Sonnerie

Comme on l’a évoqué dans une vidéo sur les sorties qui nous ont marqué lors des Watches & Wonders 2021, Jaeger-LeCoultre a présenté la Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 Quadriptyque, la première montre à 4 faces au monde et la Reverso la plus compliquée jamais produite avec 11 complications. Mais en 2009, la marque avait déjà présenté la Hybris Mechanica à Grande Sonnerie qui proposait elle 26 complications.

C’était le résultat de 5 ans de travail et d’environ 15 dépôts de brevets. Parmi ses complications, on retrouve une heure sautante affichée de manière digitale, une minute sautante, un calendrier perpétuel instantané avec affichage du jour et du mois par indicateurs rétrogrades et de la date par aiguille rétrograde elle aussi, un affichage de l’année bissextile, une grande et une petite sonnerie avec un mode silence, utilisant le Carillon Westminster à la mélodie si caractéristique rendue célèbre notamment par Big Ben, une répétition minute, un tourbillon volant, un indicateur de réserve de marche pour la montre et un autre pour la sonnerie et j’en passe.

Le calibre 182 qui l’entraine est constitué de plus 1 300 composants décorés à la main et est enfermé dans un boîtier en or gris de 44 millimètres de diamètre pour 15 millimètres d’épaisseur.

Cette montre est une édition limitée à 30 pièces qui était vendue à son lancement dans un coffret de trois montres censé démontrer l’étendue de l’expertise de Jaeger LeCoultre. Les deux autres garde-temps étaient la Jaeger LeCoultre Gyrotourbillon et de la Reverso à Triptyque. Ce trio s’appelait Hybris Mechnanica 55 , en référence aux 55 complications que représentent ces trois modèles réunis. Il annonçait un prix catalogue un peu au dessus de 2 millions d’euros.

Franck Muller Aeternitas Mega 4

Franck Muller Aeternitas Mega 4

Source : Time and Tide Watches

Présentée fin 2009, la Franck Muller Aeternitas Mega 4 est considérée par beaucoup comme la montre bracelet la plus compliquée du monde avec 36 complications et 1 483 composants entièrement produits en interne par la marque qui siège à Genève. La montre offre 23 indications différentes grâce à 18 aiguilles et 5 disques, son calibre maison contient 99 rubis et 91 roues crantées et elle est équipée de 7 boutons poussoirs.

Découvrons une partie de la liste officielle des complications de cette pièce qui d’après la marque a nécessité elle aussi 5 ans de préparation et une année entière d’assemblage. En plus des trois aiguilles centrales classiques pour heures, minutes et secondes, la montre propose un indicateur jour/nuit, une grande et une petite sonnerie avec option silence et carillon Westminster, une répétition minute, des indicateurs de réserve de marche différents pour la montre et pour la sonnerie, un tourbillon volant que l’on retrouve à 6h sur le cadran, un calendrier perpétuel avec date rétrograde et indication des années bissextiles, un système de remontage automatique de la montre et de la sonnerie, un affichage de deux fuseaux horaires supplémentaires, un chronographe flyback et j’en passe.

Son boîtier mesure 42 millimètres de large, 61 millimètres de long et 19.15 millimètres d’épaisseur. Elle est donc très loin de passer inaperçue. Son poids et son épaisseur peuvent faire penser qu’il s’agit d’une pièce difficile à porter, mais Franck Muller a mis un point d’honneur à offrir une montre confortable et l’integration du bracelet en alligator cousu main est très réussie.

Cette pièce hypnotisante semble être là pour rappeler au monde que Franck Muller est bel et bien capable de chef-d’oeuvre au niveau technique. Le prix catalogue de celui-ci lors de sa sortie se situait aux alentours de 2 250 000 euros.

Bonus: Vacheron Constantin 57260

Vacheron Constantin 57260

Source : Hodinkee

On termine donc avec la montre considérée comme la plus compliquée du monde, la Vacheron Constantin référence 57260 et ses 57 complications d’après la marque. Je dis bien « d’après la marque » car plusieurs experts ont déclaré qu’elle en avait en réalité plus de 60. Quoi qu’il en soit, plusieurs de ces complications sont des premières dans le monde de l’horlogerie. C’est le cas par exemple du calendrier hébraïque sur le recto, un calendrier luni-solaire composé d’années solaires, de mois lunaires, et de semaines de sept jours commençant le dimanche et se terminant le samedi, jour du chabbat.

Plus de 10 nouveaux brevets ont été déposés sur cette pièce incroyable, elle pèse 957 grammes et est constituée de 2 826 composants dont 242 rubis. Elle a 31 aiguilles et a nécessité 8 ans de travail acharné. C’est une pièce unique absolument inestimable.

Autre anecdote : la montre fut entièrement conçue à la main par trois horlogers dont deux frères. Chacun des presque 3000 composants de la montre est donc fait maison, incluant le balancier spiral, ce qui est une première pour la marque.

Il s’agit encore une fois d’une montre à deux faces et la boite dans laquelle la pièce est entreposée est équipée d’un fond en miroir de manière à pouvoir si on le désire observer les deux faces en même temps.

Pour évoquer rapidement quelques détails sans devenir trop technique, on peut parler du recto de la montre. En plus du calendrier hébraïque que l’on a évoqué, on y découvre entre autres un affichage de l’heure semblable à celui d’un régulateur, avec donc une aiguille centrale pour les minutes alors que celle des heures est dans un sous-cadran à 3h, même sous-cadran qui indique l’âge et la phase de lune. C’est également sur ce recto que l’on a la fonction de chronographe à rattrapante au 5 ème de seconde d’un nouveau genre : les deux aiguilles des secondes de ce chronographe sont des aiguilles rétrogrades évoluant chacune sur une échelle séparée, une sur la droite d’une cadran et l’autre sur la gauche. Vacheron appelle cela un système de chronographe à rattrapante détachée.

C’est aussi sur le recto que l’on trouve les informations concernant la répétition minute, la grande et la petite sonnerie, ainsi que l’alarme. La grande sonnerie a d’ailleurs une fonction spéciale qui permet de ne pas sonner entre 22h et 8h, heures choisies par le millionaire anonyme qui a commandé cette pièce hors normes.

Au verso, à 6h, on découvre un tourbillon qui mesure trois fois la taille d’un tourbillon classique, mais qui ne pèse qu’un tiers de son poids. On a également accès à plusieurs complications astronomiques et astrologiques. Bref, la montre mériterait largement un article à elle seule.

Pour finir, vous souvenez-vous lorsque nous vous disions que les ultra-compliquées se trouvaient souvent dans des boîtiers imposants ? Cette 57260 a un boîtier en or blanc de 98 millimètres de diamètre pour 50.55 millimètres d’épaisseur.

Partager: