La répétition est souvent considérée comme l’une des complications horlogères les plus prestigieuses. Elle est née au temps où il n’était pas simple de lire l’heure la nuit, dans le noir. L’invention est apparue en Angleterre au 17ième siècle.

Pour faire simple, une montre à répétition indique l’heure en utilisant une sonnerie régulière ou enclenchée manuellement via un poussoir ou un verrou. Les premières répétitions étaient dites « à quarts » c’est-à-dire qu’elles sonnaient tous les quarts d’heure. Elles pouvaient aussi donner l’heure à la demande, au quart d’heure près. Ensuite sont venues les « répétitions à cinq minutes », qui sonnaient les heures, les quarts et les cinq minutes. Aujourd’hui les répétitions les plus courantes sont dites « répétitions minutes ».

Le principe est le suivant : la montre dispose de deux lames produisant deux sons bien différents, l’un grave, l’autre aigu. Le son est produit par deux marteaux qui frappent les lames. L’énergie mécanique est bien entendu un enjeu important, raison pour laquelle la répétition est souvent déclenchée par pression sur un levier qui génère instantanément l’énergie nécessaire. Certains modèles sont équipés d’un double barillet, un pour les aiguilles des heures minutes secondes, l’autre pour actionner les marteaux.

Sur cette photo du calibre répétition minute d’une Bulgari Octo Finissimo, on peut distinguer très clairement les deux marteaux situés dans le bas de l’image, ainsi que les deux lames circulaires. La lame la plus large est sans doute celle qui sonne le son grave.

Lexique repetition Bulgari Octo

Calibre répétition minute d’une Octo Finissimo (Source FHH)

Pour indiquer l’heure, une montre à répétition va sonner 3 types de sons :

  • Un son grave par heure,
  • Une combinaison d’un son grave et d’un son aigu par quart d’heure
  • Un son aigu par minute

Ainsi pour « sonner » 7h38, les marteaux vont frapper

  • 7 coups graves (soit 7h),
  • suivis de 2 combinaisons grave-aigu (2 x un quart d’heure soit une demi-heure),
  • suivis de 8 sons aigus.

Une bonne vidéo vaut mieux qu’un long discours : sur cette démo de la Vacheron Constantin Symphonia Grande Sonnerie 1860, vous entendrez sonner successivement 3h45 (vers 0:35), ensuite 2h00 (vers 1 :00), ensuite 3h38 (vers 1 :20) etc.

L’expertise et la créativité des horlogers va s’exprimer dans la recherche de la pureté du son et de sa meilleure diffusion. Sur cette vidéo de Chopard, vous pouvez découvrir comment le son peut être transmis et amplifié par le verre de la Chopard L.U.C Full Strike.

Il existe aussi des répétitions minutes décimales, c’est-à-dire qu’au lieu de sonner les quarts d’heure, la montre va sonner les dizaines de minutes. Un magnifique exemple de ce type de répétition est la Zeitwerk Minute Repeater de Lange & Söhne. Le design de la montre est déjà hors du commun : il s’agit d’un affichage digital avec un disque pour les heures, un disque pour les dizaines de minutes et un disque pour les unités de minutes (on distingue très bien les deux marteaux qui pour une fois sont sur la face avant de la montre).

Lexique repetition Lange zeitwerk face

Lange Zeitwerk de Lange & Söhne, avec les deux marteaux de la répétition visible sur la face avant (Source Lange & Söhne)

Vous l’aurez déjà compris : la répétition « décimale » est dictée par le disque des dizaines. Voici une vidéo qui explique de manière magistrale le fonctionnement de cette répétition minute décimale :

Credor, la marque prestige de Seiko, a également développé un modèle de répétition décimale, la Node Spring Drive Minute Repeater, avec cadran squelette.

repetition Credor-spring-drive-minute-repeater

Cadran squeletté pour cette Credor Node Spring-Drive Minute Repeater (Source Monochrome)

Vous aurez compris pourquoi la répétition est une complication prestigieuse et rare. D’ailleurs les prix de ces montres sont rarement sous les 100.000€.

Pour ceux qui veulent creuser la question, voici une comparaison de neuf modèles à répétition (vidéo de Chronomaniaz sur Youtube)

Vous entendrez successivement :

  1. Favre-Leuba, répétition minute
  2. Patek Philippe, répétition minute
  3. Jaeger-LeCoultre, répétition minute, activation par un poussoir à 6h
  4. Haas, répétition minute
  5. Julien Dubois (Le Locle), répétition minute
  6. Montre anonyme, répétition minute
  7. Gübelin Horloge de table, répétition minute
  8. Frères Montandon (Le Locle), répétition minute
  9. Montre anonyme, répétition des quarts

« Back to Glossary Index
Share:
MichelOnTime
Written by MichelOnTime
J'ai attrapé le virus de l'horlogerie très tardivement avec l'acquisition de ma première "belle" montre, une IWC Portofino Automatic. J'ai une collection assez éclectique, avec un focus particulier sur les Tissot T12, une appellation peu connue et créée à l'occasion de la sortie du film de Cousteau "Le monde du silence" en 1956. Au-delà des aspects techniques de l'horlogerie, j'aime beaucoup rencontrer des créateurs de marques moins connues et les faire connaître à travers mes deux pages Facebook "Montres intéressantes et abordables", et "Belgian Watch Brands". Je suis très heureux de participer à ce nouveau projet de LeCalibre.com.