Une montre chronographe permet de mesurer des périodes de temps plus ou moins longues de manière plus ou moins précise. Outre les traditionnelles aiguilles des heures, minutes et secondes, le chronographe possède en plus au minimum deux aiguilles et un ou deux poussoirs. Les chronographes Rolex Cosmograph Daytona et Omega Speedmaster sont sans doute les chronographes les plus médiatisés. Pour leur part, Breitling et Heuer ont bâti leur réputation sur la qualité de leurs chronographes.

Voici un chronographe Heuer Autavia, équipé de l’un des premiers calibres chronographes automatiques en 1969, ici dans une version GMT.

Chronographe Heuer-Autavia automatique 1969

Chronographe Heuer-Autavia automatique 1969 (Source TAG Heuer)

Ici l’Omega Speedmaster dans une version peu connue, « From the Moon to Mars », sortie en 2003 à l’occasion de l’annonce du projet d’installation d’une base permanente sur la lune, permettant des vols habités vers Mars.

Lexique-chronographe-speedmaster

Chronographe Omega Speedmaster From the moon to Mars (Crédit LeCalibre I MichelOnTime)

 

Comment se servir d’un chronographe ?

Afin de se servir d’un chronographe, les étapes sont généralement :

  1. Une pression sur le bouton poussoir de 2h qui va servir à lancer le chronographe.
  2. Une seconde pression sur le même bouton poussoir à 2h afin d’arrêter la mesure.
  3. Une pression sur le bouton, cette fois situé à 4h, afin de remettre le chronographe à zéro.

A noter quand même qu’il existe d’autres type de chronographes comme …

 

Le chronographe « flyback » ou « retour en vol »

Le chronographe  « flyback » ou « retour en vol » permet de relancer une mesure à partir de 0 et ce instantanément en une seule pression sans avoir à l’arrêter puis de le remettre à 0 et le relancer. (autrement dit : une seule pression au lieu de 3). C’est une fonction pratique notamment pour mesurer une succession d’événements lors d’une course.

 

Le chronographe à rattrapante

Le chronographe à rattrapante va déclencher deux aiguilles superposées en appuyant sur le poussoir à 2h.

Une fois lancé, une pression sur le poussoir de 4h arrêtera une seule aiguille sur les deux ce qui permettra de mesurer un temps intermédiaire pendant que la seconde aiguille continue. Une fois la mesure prise, une autre pression sur le poussoir de 4h permettra à la première aiguille alors arrêtée de rejoindre la seconde aiguille toujours en mouvement on dit donc qu’elle va la « rattraper » .

 

Notons qu’il existe des chronographes dits « monopoussoir », c’est-à-dire avec une seule couronne avec un poussoir intégré, comme cette Longines Pulsometer Chronograph “Doctor’s watch”. Une première pression sur le poussoir déclenche le chrono, une deuxième pression l’arrête, et une troisième pression le remet à zéro. Voir pulsomètre.

Longines Pulsomètre Chronographe "Doctor'swatch"

Longines Pulsomètre Chronographe “Doctor’swatch” (Source Longines)

 

« Back to Glossary Index
Partager:
MichelOnTime
Written by MichelOnTime
Passionné d'horlogerie depuis une dizaine d'années, je m'intéresse autant aux marques qu'aux montres, et suis toujours à la recherche de nouvelles marques. Au-delà des aspects techniques et esthétiques de l'horlogerie, j'aime beaucoup rencontrer les créateurs de marques moins connues, comprendre leur démarche, et les faire connaître. Difficile de vous dire quelles sont mes marques préférées, disons IWC, Tudor, mais aussi Seiko, Ollech & Wajs et Gavox, et beaucoup d'autres. Je porte un intérêt particulier aux Tissot T12, une appellation peu connue et créée à l'occasion de la sortie du film de Cousteau "Le monde du silence" en 1956.