Breitling rachète la marque Universal Genève !

universal-geneve-breitling
Partager avec vos amis :

Une nouvelle excitante vient de sortir et agite le monde de l’horlogerie : Universal Genève, la marque légendaire, est en passe de renaître sous la houlette de Breitling et du groupe Partners. Ce rachat, annoncé comme une renaissance, soulève toutefois des questions quant à l’avenir et l’intégrité de cette marque historique. Regardons cela de plus près :

Universal Genève : Un Héritage Historique

Universal-Geneve-usine-1960

Les horlogers à l’usine d’Universal Geneve travaillant dans les années 1960. Source : Breitling, Universal Genève

Fondée en 1894 à Le Locle, en Suisse, Universal Genève s’est rapidement établie comme une marque pionnière dans l’industrie horlogère. Son déménagement à Genève dans les années 1930 a marqué un tournant, avec la création de montres chronographes révolutionnaires, comme la ligne Compax. Ces créations, alliant innovation technique et esthétique raffinée, ont établi Universal Genève comme un concurrent de poids face à des géants comme Rolex et Patek Philippe. Il fut d’ailleurs une époque à laquelle le siège d’Universal Genève était situé entre le siège de ces 2 marques, rue du Rhône à Genève

universal geneve 1894

Mais forcément, il y a eu un “mais” et comme souvent en horlogerie, c’est la crise du Quartz apparue à la fin des années 1970 / début des années 1980. Cette période a vu de nombreuses marques suisses traditionnelles lutter pour leur survie face à l’arrivée massive de montres à quartz bon marché, mais aussi face à l’arrivée et notamment de Seiko. La marque a bien tenté d’adapter sa production, mais ces efforts n’ont pas suffi à maintenir son statut d’antan.

C’est donc en 1989 que Stelux Holdings, un groupe d’investissement basé à Hong Kong, a acquis Universal Genève. À plusieurs reprises, on a cru voir la marque reprendre du service que ce soit en 1994 pour son centenaire ou bien encore en 2005, mais rien de bien concret. C’était à chaque fois très décevant. D’ailleurs de nombreuses personnes n’ont jamais été au courant de la reprise de la marque et celles qui le sont auraient souvent préféré ne pas l’apprendre. Il n’y a qu’à simplement consulter le site actuel d’UG pour comprendre que la marque était loin d’être la priorité du groupe.

L’Acquisition par Breitling : Enfin un nouveau départ ?

georges-kern-ceo-breitling

Doit-on se réjouir ou pas de ce rachat par Breitling ? C’est encore un peu tôt pour se prononcer. Georges Kern a rejoint Breitling en 2017, et on peut dire que depuis son arrivée, la marque ne s’est jamais aussi bien porter. Il a su complètement redynamiser la marque, doublant presque son chiffre d’affaires et la plaçant parmi les dix plus grands horlogers suisses. On peut donc penser que son expérience et sa vision stratégique sont considérées comme des atouts majeurs pour la relance d’Universal Genève.

La stratégie de Kern pour Universal Genève semble s’articuler autour du respect de l’héritage historique de la marque et son positionnement dans le segment haut de gamme de l’horlogerie. L’objectif serait de monter un peu en gamme pour transformer Universal Genève en une marque de luxe tout en préservant son identité et son histoire. Cette approche nécessitera un équilibre délicat entre innovation et tradition, entre création de nouveaux modèles et hommage aux pièces historiques qui ont fait la renommée d’Universal Genève. Je pense qu’ils vont forcément vouloir ressortir les modèles phares comme la dynastie compax (compax, uni-compax, tri-compax, space compax etc), la Polerouter de Gérald Genta) et j’en passe. C’est toujours un peu comme lorsque l’on se rend dans une salle de ciné et que l’on a déjà lu le livre, on est partagé entre l’excitation et la peur d’être déçu.

En-tout-cas, même si les chiffres ne sont pas officiels, nos confrères du site ablogtowatch parlent de $70 millions… Oui oui, 70 millions, tu te doutes bien qu’à ce prix, ils vont essayer de tout faire pour rentabiliser au maximum. D’ailleurs, ils auraient même prévu une introduction en bourse en 2027… Le problème, c’est qu’en tant que passionné, la dernière chose que l’on souhaite voir, c’est qu’une aussi belle marque qu’Universal Genève devienne la vache à lait d’un grand groupe.

Que penser donc de ce rachat ?

universal geneve breitling-3

Ne faisons pas de conclusion hâtive et attendons d’en savoir plus afin de voir comment Breitling et Kern vont raviver (ou non) la flamme d’Universal Genève. La tâche est immense et on espère pouvoir vous reparler (en bien !) du renouveau de la marque très bientôt sur notre site LeCalibre.com !

En-tout-cas, si Stelux détenait la marque Universal Genève depuis 1989, on se doute bien qu’ils aient dû avoir plusieurs propositions. Si le montant communiqué se rapproche du montant réel, alors peu de marques auraient pu venir faire un tel achat. G. Kern a aussi annoncé qu’ils allaient constituer une nouvelle équipe uniquement pour Universal Genève et que les 2 marques (UG et Breitling) seraient gérés de manières complètement indépendantes.

Si la mission est accomplie avec succès, Universal Genève pourrait non seulement retrouver sa gloire passée, mais aussi s’établir comme un acteur majeur dans le futur de l’horlogerie de luxe.

Dernière modification de l’article le 12/12/2023

Theophile

Theo – LeCalibre.com.
“En horlogerie, la complication n’est jamais loin…”


Partager avec vos amis :
Partager:
Written by Theophile
Theo - LeCalibre.com. "En horlogerie, la complication n'est jamais loin..."