Alpina Seastrong Diver 300 Heritage Avis : Le retour d’une plongeuse élégante !

Alpina-Seastrong-Diver-Heritage-avis

En 1969 Alpina présentait la “10 Seastrong”, une plongeuse discrète mais performante, tout aussi à l’aise à la ville que dans le fond des océans. En 2016, la marque Suisse rendait hommage à cette montre avec un modèle plus moderne et 6 ans plus tard, en 2022, une nouvelle version hommage arrive sur le marché. Elle porte le nom d’Alpina Seastrong Diver 300 Heritage et sans spoiler complètement cet avis, je peux déjà dire que c’est un joli coup de cœur !

Voir le prix

L’histoire de la Alpina 10 Seastrong de 1969

alpina-diver-10-seastrong-1969-publicite

C’est donc en 1969 que la première Alpina Seastrong est présentée. Il s’agit d’une montre de plongée professionnelle, à double couronne, dont la seconde couronne permettait de contrôler la lunette tournante interne, assurant au plongeur un décompte du temps de 1 à 60 minutes.

Elle possédait un boitier Super Compressor, fabriqué par le fabricant Ervin Piquerez, qui équipait de nombreuses plongeuses à cette époque. C’était un boitier révolutionnaire qui devenait de plus en plus étanche, par système de compression, à mesure que la montre était immergée en profondeur.

Son look original, avec sa lunette interne et sa finesse étonnante pour une plongeuse, la rendent incontournable pour les passionnés d’horlogerie. Elle devient alors l’une des montres iconiques de la marque.

Alpina Seastrong Diver 300 Heritage : Présentation !

Alpina Seastrong Diver 300 Heritage-test-avis

Lorsqu’on pense plongeuse, on imagine assez vite une montre massive avec une grosse lunette crantée et un look toujours très sportif, à l’image d’une Hamilton Khaki Navy Frogman. Avec la Seastrong Diver 300 Heritage, Alpina prend le contre-pied et propose un garde-temps très différent.

Ici pas de grosse lunette crantée, ni de boitier de 15 mm, on a presque l’impression d’avoir une montre taillée pour la ville. Le boitier en acier fait un petit 42 mm de diamètre, pour 12.2 mm d’épaisseur, ce qui est plutôt fin pour une montre capable de descendre à 300 m de profondeur. Le boitier est poli sur le haut et le bas, et il est brossé sur les côtés.

Le cadran est protégé par un verre saphir, bien bombé, qui donne un côté vintage à la montre. Le cadran est plutôt épuré, assez sobre, avec des index bâtons très classiques pour les heures, le logo et le nom de la marque à midi et les mentions « Automatic » et « Seastrong 300m/1000ft » à 6 heures.

Alpina Seastrong 300 Heritage-profil

Les aiguilles sont plutôt originales, puisque c’est l’aiguille de l’heure qui est plus imposante avec la pointe triangulaire à son bout. D’habitude c’est l’aiguille des heures qui est la plus visible, mais pour la plongée, les minutes étant plus importantes, Alpina a choisi de mettre l’aiguille des minutes en valeur. Elles sont évidemment luminescentes pour une possible lecture de l’heure dans le noir ou dans les profondeurs.

C’est probablement la lunette interne qui va donner tout son charme au boitier. Elle fait office de rehaut et se règle comme la version de 1969, à l’aide de la seconde couronne à 2 h. La couronne classique est située entre 3 et 4h et on retrouve le logo de la marque sur sa face.

À noter qu’on présente ici la version Alpina Seastrong Diver 300 Heritage AL-520BY4H6, avec le cadran et la lunette noire. C’est celle qu’on préfère à la rédaction, le noir et l’or lui donne un look très élégant voire vintage que j’adore ! Il y a d’autres versions dans cette collection, avec notamment un cadran blanc, vert ou gris et également des différences de teintes pour la lunette interne.

Un calibre très sérieux

Alpina Seastrong Diver 300 Heritage-fond-de-boite

Notre Alpina Seastrong Diver 300 Heritage est animée par un mouvement automatique AL-525, qui est un calibre SW200 de chez Sellita. C’est du bon matériel, avec 26 rubis pour 28800 A/h et offrant une réserve de marche très correcte de 38 heures.

Alpina annonce une variation de plus ou moins 12 secondes par jour, ce qui est très précis pour une automatique dans cette gamme de prix. Il n’y a pas grand-chose à dire, c’est un calibre qui fonctionnera pendant de très nombreuses années sans le moindre problème.

Un bracelet très sympa

Alpina Seastrong Diver 300 Heritage-bracelet

Sur notre version, on trouve un bracelet en cuir de veau marron beige, qui lui aussi booste encore un peu le look vintage de notre montre. Je le trouve d’abord très beau, mais surtout très agréable à porter. Il est bien épais au niveau des entre-cornes, puis il s’affine progressivement (en largeur et en épaisseur) pour un meilleur confort.

Un deuxième bracelet en caoutchouc est fourni. Il sera évidemment beaucoup plus adapté pour aller plonger. C’est toujours sympa d’avoir le choix, que ce soit au niveau de la polyvalence ou du look. Cela dit, je trouve que ce bracelet caoutchouc casse complètement le côté vintage de la montre et donc une partie de son charme. En dehors de l’eau, je vais largement préférer garder mon bracelet en cuir de veau.

Caractéristiques techniques

  • Diamètre de boitier : 42 mm
  • Epaisseur : 12,2 mm
  • Entre-corne : 21 mm
  • Corne à corne : 50,2
  • L’étanchéité : 300 m
  • Mouvement / Calibre : AL-520 (base sellita 28.800 A/h (4Hz) RDM 38h)
  • Réserve de marche : 38 heures
  • Type de verre : Saphir
  • Bracelet : Cuir de veau + caoutchouc

Alpina Seastrong Diver 300 Heritage : Mon avis !

montre-Alpina Seastrong Diver 300 Heritage-epaisseur

Je ne suis pas complètement fan de toutes les versions de la collection, mais j’adore ce modèle AL-520BY4H6. Son style rétro vintage avec la combinaison du noir et du doré, associé au bracelet vieilli en cuir de veau, je trouve ça magnifique.

La qualité de fabrication est superbe, il n’y a pas grand-chose à redire. Le niveau de finition est top, il y a du détail tout en conservant beaucoup de sobriété. C’est une montre particulièrement élégante et qui se porte aussi bien avec un jean et des baskets qu’avec une tenue de soirée.

Le seul problème que j’ai avec cette montre, c’est finalement sur sa véritable utilité en milieu sous-marin. L’étanchéité à 300 m, c’est top et largement suffisant pour l’immense majorité des plongeurs, mais la lunette interne qui se règle en dévissant la seconde couronne vissée, c’est juste impossible. On va pouvoir régler la montre avant de plonger, mais sous l’eau on ne pourra plus toucher la lunette interne.

La luminescence est également trop peu complète pour une lecture pratique sous l’eau. Seules les aiguilles s’illuminent, ce qui n’est pas idéal pour lire rapidement sans se tromper.

Alpina Seastrong Diver 300 Heritage : Le verdict Avis !

avis-Alpina-Seastrong-Diver-300-Heritage

Est-ce que je conseille cette montre à des plongeurs avertis qui ont besoin d’un outil efficace et pratique pour plonger ? Probablement pas… Comme expliqué juste au-dessus, la couronne vissée pour régler la lunette me semble rédhibitoire pour un plongeur.

Est-ce que ça me dérange à moi qui ne plonge que dans ma piscine la plupart du temps ? Absolument pas… La double couronne avec une lunette interne, c’est évidemment un des principaux attraits esthétiques de l’Alpina Seastrong Diver 300 Heritage et c’est en partie ce qui fait son charme. La double couronne dans un boitier de type “super-compressor” ce n’est pas rare d’en voir, mais celle-ci est d’une élégance rare !

Proposée à la vente dans les 1700€, ce qui est un prix tout à fait raisonnable pour un mouvement de cette qualité et ce niveau de finition. Personnellement, je la trouve superbe. Elle fait clairement partie de mes coups de cœur en 2022 et je sais déjà que je suis loin d’être le seul.

Voir le prix

Dernière modification de l’article le 03/07/2023

Alpina Seastrong Diver 300 Heritage Avis et Note !
  • Look
  • Polyvalence
  • Rapport qualité/prix
  • Fonctionnalités
4.6

Résumé

Avantages et inconvénients

Ce que j’ai aimé :

  • Un look néo-vintage classe et élégant
  • Un mouvement fiable et durable
  • Une très bonne étanchéité
  • Une double couronne et une lunette interne très sympas
  • Une belle polyvalence

Ce que j’ai moins aimé :

  • Pas forcément très adaptée aux plongeurs confirmés

Voir le prix
Theophile

Theo – LeCalibre.com.
“En horlogerie, la complication n’est jamais loin…”

Partager:
Written by Theophile
Theo - LeCalibre.com. "En horlogerie, la complication n'est jamais loin..."