baselworld 2019

Le Baselworld 2019 prendra place du 21 au 26 mars de l’année prochaine à Bâle comme depuis plus de 100 ans, et il va subir des modifications importantes par rapport aux éditions précédentes.  De nouvelles têtes vont faire leur apparition, d’autres vont disparaître, le concept dans son ensemble va prendre une nouvelle direction, et de nouveaux formats vont venir bousculer le monde parfois un peu rigide des salons de haute horlogerie.

De nouvelles têtes et un nouveau concept

Beaucoup de ces changements sont liés au fait que depuis le 1er juillet 2018, le Baselword a un nouveau directeur général : Michel Loris-Melikoff, ci-dessous. C’est sous sa direction que les modifications de 2019 se dessinent, dans le but annoncé de faire évoluer le Baselworld vers une nouvelle ère. Le temps de la plateforme de commande uniquement est révolu. À partir de maintenant, cette manifestation internationale, l’une des plus importante dans le monde de la haute horlogerie, va devenir une plateforme attrayante et innovante de marketing, de communication, et d’évènements.

directeur baselworld

Parmi les nouveaux formats inclus dans le Baseloworld, on peut noter l’accent mis sur l’art horloger indépendant, qui avait fait sont entrée au Baselworld 2018. Dans un autre hall, on retrouvera une partie appelée « Métiers des Horlogers », qui se penchera sur l’artisanat et le savoir-faire. Au niveau de la restauration aussi, les choses vont bouger. Les différents traiteurs et restaurants actifs sur le salon seront placés au centre de l’action, et les visiteurs pourront profiter à leur guise de restauration rapide et autres plats sur le pouce, mais également de cuisine bien plus raffinée, allant jusqu’à des menus préparés par des chefs de restaurants étoilés.

Le secteur des bijoux prendra également de l’ampleur avec la partie intitulée « Show Plaza », dans lequel on retrouvera un catwalk grandiose. Ce dernier sera utilisé évidemment pour les défilés des différents créateurs, mais aussi pour les interventions à destination de la presse.

baselworld 2019

Le départ d’un acteur de taille

Ce nouveau format de salon semble excitant, mais apparemment pas pour tout le monde. Le groupe SWATCH a en effet annoncé qu’il ne ferait plus partie du Baselworld, et ce, dès l’édition 2019. À première vue, il s’agit d’un coup dur pour la manifestation, surtout lorsque l’on sait que le groupe SWATCH est proprietaire de 18 marques qui font d’habitude partie intégrante de ce salon vieux de plus d’un siècle, comme Longines, Omega, Tissot, et bien d’autres, qui représentaient à elles seules plus du tiers de la place dans le hall principal du Baselword.

marques swatch

Le directeur général de SWATCH GROUP, Nick Hayek, s’est exprimé en disant que d’après lui, « Les foires horlogères annuelles, telles qu’elles existent à l’heure actuelle, n’ont plus beaucoup de sens ». Il semblerait donc que tous ces changements en prévisions n’auraient pas suffit à le convaincre de la légitimité d’un tel salon.

Quel futur pour le Baselworld ?

SWATCH n’est pas le premier grand groupe à décider de se retirer de la manifestation internationale. En effet, Louis Vuitton, Hermès, ou encore Movado ont déjà pris la décision de ne plus participer au Baselworld. Mais alors, ce choix de SWATCH pourrait-il mettre en péril l’existence même du salon ?

directeur swatch

Plusieurs géants comme Rolex et autres semblent rester fidèles au salon. Michel Loris-Melikoff se dit confiant sur le futur du Baselworld et sur sa nouvelle recette, mais il s’est également exprimé pour dire qu’il serait heureux de parler avec le groupe suisse afin de comprendre cette décision, et éventuellement de trouver un moyen de leur faire entendre raison afin de réintégrer le salon. Affaire à suivre donc…

Partager: