CODE41 X41 5ème génération : Le poids de la communauté, le choc des idées !

CODE41-X41-5g-test

Le monde n’est plus ce qu’il était, mais n’est pas encore ce qu’il sera… ! La dernière preuve en date eu lieu lors de notre dernière conférence de rédaction. Alors que je pensais m’être relativement bien intégré au sein de l’équipe « vintage » je me suis retrouvé volontaire désigné d’office pour tester la X41 – 5ème génération. J’eu beau protester : le choix du rédac’ chef fut sans appel. Soi-disant que ça ne me ferait pas de mal de parler d’autre chose que de chronos… Bref, une fois passé le déni, la colère, la peur et la tristesse, c’est l’acceptation qui finit par triompher. Mais par où commencer ? Tant de choses ont déjà été écrites sur CODE41 qu’il serait inutile d’en rajouter bêtement… Il fallut me rendre à l’évidence : il était grand temps d’avoir recours à la synthèse. Riche idée me direz-vous, mais comment faire ? Dans ces cas-là, il n’y a pas de mal à faire appel à des esprits bien plus brillant que le sien.

Et pour faire écho aux bases communautaires qui définissent CODE41, libre à vous de choisir (de voter pour) la citation qui résumerait le mieux l’esprit qui les anime :

  • 1) Détruis-toi pour te connaitre, construit-toi pour te surprendre.
    L’important n’est pas d’être, mais de devenir.
    Franz Kafka 
  • 2) Il existe une chose plus puissante que toutes les armées du monde :
    C’est une idée dont l’heure est venue.
    Victor Hugo 
  • 3) Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait.
    Mark Twain

Vous pouvez voter en commentaire !

Et si vous ne voyez pas le rapport avec l’équipe des disrupteurs de Lausanne, vous trouverez ici ou quelques éléments de réponse pour mieux appréhender leur projet.

Bon, ce n’est pas le tout de faire de l’esprit, mais j’ai surtout une montre à présenter :

La X41 – 5ème génération

X41 - Red

Commençons tout d’abord par les apports de cette nouvelle itération :

Si depuis 2019 le design n’a que peu (voir pas) évolué, il s’en trouve renforcé par l’utilisation de matériaux hi-tech, tel que l’AeroCarbon ou le Titane. Par ailleurs, celui-ci passe du grade 2 au grade 5, offrant ainsi une meilleure résistance aux rayures et permettant un détail plus fin des finitions. Quant à l’AeroCarbon, il se pare de 2 nouvelles couleurs de ponts, portant ainsi le nombre de déclinaisons possible à 6. L’étanchéité a également été améliorée, passant désormais de 50 à 100 mètres.

 

Mais place au test de cette 5ème édition de la X41 !

Puisque l’on a qu’une seule chance de faire une bonne première impression, la X41 n’y va pas par quatre chemins ! Mes a priori d’amateur de vintage se sont envolés sitôt la montre en main, et l’effet « Wow » était incontestablement au rendez-vous : la profondeur est tout simplement saisissante ! Certes, les montres squelettes ne datent pas d’hier, mais là, j’ai presque envie de dire que ça n’a rien à voir. Au lieu de simplement montrer tout le bazar (!) qui se cache habituellement sous le cadran, un énorme travail a été réalisé pour épurer ce calibre, permettant ainsi à l’œil, non seulement d’y rentrer en profondeur, mais également de le traverser. La transparence est incontestablement un élément fort de cette montre, et ça tombe bien, c’est également un des piliers de CODE41 !

CODE41-X41-5g-avis

De plus, cette architecture est subtilement mise en valeur par des finitions très bien étudiées : l’alternance des brossés et des surfaces micro-billées de cette X41, fait si bien équipe avec la lumière que chaque regard à votre poignet vous fait découvrir une nouvelle montre (ou presque) et renforce incontestablement la profondeur de sa construction. J’ai également beaucoup aimé l’utilisation restreinte des polis-miroirs, et particulièrement celle du chanfrein de lunette.

Quant à la « Grande date » à midi, elle est tout aussi flatteuse. Le manège des deux disques transparents est des plus ludique et s’intègre parfaitement à cette X41. Toutefois, c’est ici que j’aurai un léger bémol à souligner… Une fois la mise à date effectuée, grosso modo une fois tous les deux mois, ce n’est qu’au moment du changement de jour que vous pouvez profitez de la valse conjointe des disques de cette complication. Seulement, comme le changement de date a lieu à minuit, les aiguilles cachent le spectacle ! (OK, seuls les couche-tard s’en trouveront lésés mais quand même…)

X41 - Grande date

Quoiqu’il en soit, ceux qui par le passé auront regretté la taille du boitier ont peut-être été un peu vite en besogne. En effet, mes a priori basés sur le vintage furent là encore balayés, tant cette X41 trouva facilement sa place à mon poignet, pourtant de taille jockey… !

Et quand bien même il serait techniquement possible de faire plus petit, l’effet qu’elle produit s’en trouverait à coup sûr amoindri…

En outre, il faut souligner la grande polyvalence de la X41. Alors qu’il est malheureusement de coutume d’enfermer les créations horlogères dans des cases (dresswatch, toolwatch et cie), cette dernière création de CODE41 est aussi à l’aise au bureau qu’en terrasse, à la ville qu’en rando…

Bref, si ma place au sein de la rédaction n’est pas fixe, CODE41, par l’intermédiaire de leur X41 5ème génération, démontre qu’il en va de même de nos avis et de nos a priori… !

 

Ce que j’ai franchement aimé :

  • La grande cohérence entre le concept et le produit final
  • La qualité des finitions
  • La transparence (!)
Ce qui m’a un peu contrarié :

  • La montre ne m’a pas été livrée par Nigel Bailly en personne… (!)
  • Pourquoi réserver la masse périphérique côté cadran seulement à la NB24 ?
  • Cette histoire de grande date à midi…

 

CODE41-X41-5g-ok

 

Partager:
Written by Hippolyte
Travaille au sein d'un cabinet d'expertise comptable du côté de Clermont-Ferrand. Passionné d'horlogerie de longue date, je le suis tout autant d'origami. Quel est le rapport me direz-vous ? Je vous répondrai que ces deux disciplines ont en commun le sens du détail et que, quelle que soit la technique à l'oeuvre, l'équilibre faisant la réussite ou l'échec d'une pièce, est tout aussi délicat à trouver. D'une manière générale, je suis très attaché au design, à l'esthétique et à la cohérence, jusque dans les moindres détails.