Citizen Challenge Diver Automatic NY0121. Une plongeuse avec un excellent rapport qualité/prix

Citizen-Promaster-Marine-ny0121-test
Partager avec vos amis :

Penchons nous aujourd’hui sur la Citizen Promaster Marine NY0121-9XE qui vient s’ajouter à une gamme de montres de plongée  déjà existantes.

Citizen est réputée pour offrir la possibilité d’acquérir une véritable plongeuse à des prix abordables. Pour continuer dans cette optique, ce nouveau modèle s’écarte un peu, en terme de design, des Promaster Diver que l’on connaît pour adopter une esthétique plus classique. Il est maintenant temps de vous présenter celle qui pourrait devenir incontournable pour s’initier à l’horlogerie ! Voici notre test / avis de la Citizen Promaster Marine et plus particulièrement la référence NY0121-9XE !

Brève présentation de Citizen

Comme de nombreuses marques, Citizen doit son existence à la passion pour l’horlogerie d’une personne. Et cet homme s’appelle Kamekichi Yamasaki. Ce joaillier japonais, après avoir visité des usines produisant des montres de poche, désire en faire de même au Japon. C’est ainsi que naît le Shokosha Watch Research Institute en 1918.

premiere-montre-citizen

Première montre de poche Citizen sortie en 1924. Crédit : verygoodlord.com

Le nom Citizen arrivera quelques années plus tard. C’est le maire de Tokyo et ami de Yamasaki, Goto Shinpei qui le choisit. Ce choix aurait été fait dans le but que les montres soient accessibles à tous les citoyens. Et dans les années 30, après un rachat par un importateur de montres suisses, la Schmitt Company, naît la Citizen Watch Company.

La maison se veut par la suite innovante et développe des montres électroniques, puis à quartz et rencontre le succès. Elle va ensuite être à l’origine d’une technologie qui va participer à son renom, le fameux système Eco-drive. Depuis, la marque s’évertue de proposer des modèles accessibles à tous, en témoigne par exemple la collection Citizen Tsuyosa et son succès retentissant.

Citizen Challenge Diver Automatic : la revue d’une plongeuse

Cette Citizen Challenge Diver Automatic NY0121 qui appartient à la collection Promaster Marine Promaster Marine est véritablement considérée comme une plongeuse, tant elle répond aux critères de la norme ISO 6425. En plus d’être résistante sous l’eau, elle résiste également à la condensation, à la surpression, aux chocs thermiques, au magnétisme ou encore à la corrosion.

  • Boitier : Acier inoxydable
  • Diamètre boîtier : 41mm
  • Épaisseur du boîtier : 13,7
  • Corne à corne : 51mm
  • Entre-cornes : 20mm
  • Verre : Minéral (double sphère)
  • Étanchéité : 200 mètres (20 ATM) – (Couronne est vissée)
  • Calibre : Citizen / Miyota 8204
  • Fréquence : 21,600 alternances / heure (4hz).
  • Réserve de marche : 42 heures
  • Fonctions : heures, minutes, secondes, jour, date
  • Bracelets : Caoutchouc / Uréthane
  • Prix : 269€.

Un travail appliqué sur le boitier

Ce boitier est fabriqué en acier 316L, avec une finition brossée. Pour ce qui est des mesures, c’est 41mm de diamètre et 13,7mm d’épaisseur. Vous l’aurez facilement deviné, s’il est assez contenu par sa taille, son épaisseur reste un point d’amélioration. La couronne vissée se dévisse et se visse assez facilement et vous permettra, en position 1, de changer le jour et la date, et en position 2, de changer l’heure. Elle se pare également du logo de la marque, encore une petite touche qui montre le degré d’attention portée à cette pièce d’entrée de gamme. On note par ailleurs que cette couronne est à 3h, contrairement à d’autres Promaster où elle pouvait être à 4 ou à 8h. Un placement plus classique pour sans doute viser plus large, au détriment des gauchers ou amateurs d’originalité.

Citizen-Promaster-Marine-couronne

Le fond de boite est vissé et plein, ce qui n’est pas choquant pour une plongeuse. Il donne des indications sur le calibre ou encore la référence de la montre. On peut également y trouver la mention “Diver’s Watch 200m” qui confirme son statut.

Citizen-Promaster-Marine-fond-de-boite

Détail qui a son importance pour certains, c’est un verre minéral qui a été choisi et non un verre saphir. Il est vrai que c’est assez dommage car beaucoup de marques n’hésitent plus à opter pour le saphir. Cependant, sa disposition permettra tout de même d’éviter un maximum de rayures. En effet, il est placé d’une telle manière qu’il est sous la lunette. De plus, ce verre bombé offre de jolis reliefs selon l’endroit d’où on observe le cadran.

Citizen-Promaster-Marine-poignet

La lunette est quant à elle unidirectionnelle (60 clics), crantée et facile à manier. Elle se pare de vert, faisant écho à celui du cadran.

Un cadran texturé efficace

Lorsqu’on présente des plongeuses, qui plus est dans cette gamme de prix, on observe souvent des cadrans assez simples. La sobriété est donc de mise avec cette Citizen Challenge Diver Automatic mais sans pour autant lésiner sur le design. Le cadran se doit d’être parfaitement lisible, et c’est respecté avec des index rectangulaires imposants, tout comme le triangle inversé disposé à midi. Cela n’échappe pas non plus aux aiguilles, de type Mercedes pour celle indiquant les heures et flèche pour les minutes. Le tout est équipé de matière luminescente. Et qui dit plongeuse, dit indicateur de marche sur la trotteuse. On trouve enfin une graduation des secondes en périphérie et comme évoqué précédemment, un guichet de jour et de date à 3h.

Citizen-Promaster-Marine-poignet-test-avis

On a donc tous les attributs d’une montre lisible, mais avec en plus un côté élégant grâce à la texture du cadran et son vert fumé. La montre est verte et ne passera évidemment pas inaperçue, mais le fumé ajoute tout de même un peu de sobriété au tout.

Le bracelet rubber

Citizen-Promaster-Marine-bracelet

La montre est montée sur un bracelet rubber vert. Il est confortable au porté, cependant les passants sont assez étroits et cela peut s’avérer gênant lorsqu’on met la montre au poignet. Cela dit, à ce prix, on peut s’offrir un autre bracelet en complément. L’entrecorne de 20mm permet d’en trouver assez facilement ou encore d’utiliser celui d’une autre de vos montres, et c’est appréciable.

Citizen Challenge Diver Automatic : son calibre Citizen/Miyota

Le cœur de cette Promaster Marine n’est autre que le Citizen 8204, que vous connaissez probablement mieux sous le nom Miyota 8204 ce qui est peut étonnant quand on sait que la société de mouvements Miyota appartient justement à Citizen ! Ce calibre 8204 est doté de 21 rubis, il oscille à 21 600 alt/h et offre une réserve de marche de 42h. Ce qui est très raisonnable pour cette gamme de prix.

Citizen Promaster Marine : le verdict

Citizen-Promaster-Marine-vue-avis

Cette Citizen Challenge Diver Automatic qui provient de la collection Promaster Marine est parfaite pour démarrer une collection ou tout simplement pour s’offrir une plongeuse mécanique automatique abordable. En son temps, il y avait les Seiko SKX, désormais cette gamme de Citizen s’inscrit dans la même veine. Mais pour cela, il faut savoir faire des compromis. On aimerait par exemple un verre moins propice aux rayures ou encore une épaisseur plus contenue… Mais pour moins de 300€, on peut tout de même dire qu’on en a pour notre argent.

Nous vous avons présenté le modèle vert mais il existe également d’autres coloris. Un noir plus sobre et un orange pour encore plus de couleur. Enfin, un modèle bleu est aussi disponible mais à un prix un peu plus cher, parce que monté sur un bracelet en acier.

 

Dernière modification de l’article le 29/11/2023

Romain Barrier

Je vois l’horlogerie comme un art. Mon intérêt pour celui-ci passe notamment par son histoire, qu’il s’agisse d’une marque, d’un modèle ou encore un personnage marquant. Mêlant l’Histoire et l’horlogerie, j’ai un petit faible pour les montres militaires, de la field watch à la montre de pilote. Et une fois l’histoire racontée, je n’oublie pas l’essentiel, contempler l’œuvre elle-même. Admirer un cadran ou un mouvement, comme on peut admirer un tableau, une sculpture ou encore une architecture…”


Partager avec vos amis :
Partager:
Written by Romain Barrier
Je vois l'horlogerie comme un art. Mon intérêt pour celui-ci passe notamment par son histoire, qu'il s'agisse d'une marque, d'un modèle ou encore un personnage marquant. Mêlant l'Histoire et l'horlogerie, j'ai un petit faible pour les montres militaires, de la field watch à la montre de pilote. Et une fois l'histoire racontée, je n'oublie pas l'essentiel, contempler l'œuvre elle-même. Admirer un cadran ou un mouvement, comme on peut admirer un tableau, une sculpture ou encore une architecture..."