Beaubleu Ecce. La première collection de montres permanente !

Beaubleu ECCE Lys metal 3
Partager avec vos amis :

2023 est un grand millésime pour les montres Beaubleu ! L’arrivée de la collection Ecce, leur première collection permanente, représente une étape très importante pour la marque parisienne. C’est l’occasion pour nous de revenir sur leur parcours avec leur fondateur, et de découvrir ce que la Ecce a à nous offrir.

Beaubleu Ecce : La note !
  • Look
  • Lisibilité
  • Polyvalence
  • Originalité
  • Rapport qualité/prix
4.4

Résumé

Avantages et inconvénients

Ce que j’ai aimé :

  • Un design travaillé et unique
  • Des dimensions parfaites pour une pièce polyvalente
  • Ces superbes aiguilles rondes !
  • Des finitions complexes réussies
  • Un bracelet intégré original et élégant
  • Un prix accessible

Ce que j’ai moins aimé :

  • Une étanchéité à 5 ATM seulement
  • Une lisibilité qui peut prendre un peu de temps

 

Retour rapide sur l’histoire de Beaubleu

Beaubleu ECCE Smalt 3

Ah, Paris ! La ville lumière, le berceau de la mode, de l’art, de la gastronomie… Mais aujourd’hui, Beaubleu nous rappelle que l’horlogerie a aussi son importance dans la capitale. L’histoire de Beaubleu débute en 2017, lorsque le jeune Nicolas Ducoudert Pham décide de lancer sa première collection horlogère. À l’origine, il explique qu’il s’agissait simplement d’un projet personnel, pour avoir sa propre montre, différente de ce qu’il se faisait sur le marché. Mais après en avoir parlé autour de lui, il décide de faire grandir le projet, et de proposer des montres originales en édition limitée, sans gros marketing, sans communication particulière, principalement avec du bouche à oreille. Et surprise, ça marche !

Ce qu’il a proposé n’était pas simplement une nouvelle marque sur le marché, mais une vision rafraîchissante de l’horlogerie, qui s’écarte des sentiers battus pour offrir une perspective nouvelle sur le design horloger. Comme inspiré par la célèbre citation de Baudelaire, “le beau est toujours bizarre”, Beaubleu est né avec une ambition : sortir des codes classiques et apporter une singularité qui reflète l’âme de Paris et la créativité de Nicolas, qui dit aimer jouer avec les évidences, ce qui l’a poussé à réinventer le concept des aiguilles.

Beaubleu ECCE vesperal 2

Dans le passé spécialisé en design automobile et produit de luxe, Nicolas est animé par une passion pour créer des produits qui racontent une histoire, tant dans leur utilisation que dans le choix des matériaux et des finitions. Avec Beaubleu, cette passion se traduit par des montres aux aiguilles rondes, une réflexion profonde sur le temps et l’expérience. Pour lui, le temps est une matière malléable, une entité avec laquelle nous interagissons constamment. Cette interaction avec le temps est capturée par les aiguilles circulaires de Beaubleu, offrant une lecture du temps poétique. Un peu étrange au début, certes, mais comme Nicolas aime à le rappeler, c’est un coup à prendre, rien de plus.

Depuis ses débuts, Beaubleu est reconnue pour ses collections en édition limitée, un choix audacieux qui met en avant la créativité du designer tout en privilégiant la qualité de production et le bon rapport qualité prix. De la première collection B01 de 2017, limitée à seulement 125 pièces par modèle pour 4 modèles, à la collection Union de 2020, limitée à 500 pièces par modèle pour 7 modèles, puis à la collection Vitruve de 2022 et ses 6 modèles, chacun limité à 888 exemplaires, Beaubleu a toujours cherché à se démarquer. Mais comme Nicolas nous l’expliquait pendant notre interview, il est compliqué de faire des éditions limitées à 10 000 pièces ou plus. Il était donc temps de passer à l’étape supérieure, et de lancer une collection permanente, en gardant le concept des éditions limitées pour d’autres pièces qui graviteront dans l’écosystème Beaubleu dans le futur.

 

Beaubleu Ecce, un triptyque élégant

Des cadrans travaillés

La collection Ecce s’articule autour d’une trilogie de cadrans, incarnant la vision singulière de Beaubleu. Ces trois modèles reprennent les fondamentaux de la marque, et ajoutent de nouvelles notions. Et comme toujours avec Beaubleu, une touche d’extravagance est au rendez-vous. Chaque création met en valeur un savoir-faire spécifique, offrant des personnalités distinctes à chaque montre. On retrouve évidemment les emblématiques aiguilles rondes de Beaubleu, ici au nombre de 3 : heures, minutes, et secondes. Ces aiguilles, reconnaissables entre mille, sont mises en valeur par des cadrans délicatement travaillés, sur lesquels une date discrète mais lisible à 6 heures vient s’ajouter à la composition.

Beaubleu ECCE Lys

Beaubleu Ecce Lys

La première, la “Ecce Lys“, arbore un cadran blanc épuré, rappelant la douceur et la simplicité du grain d’un papier finement texturé. Sur son pourtour, des chiffres arabes sont finement peints en noir pour marquer les intervalles de 5 minutes. À 6 h, on retrouve la date sur un fond bleu entouré d’un œillet d’or rose en applique. Au centre du cadran, un fin disque ajouré et doré couleur or rose, en applique lui aussi, est gravé de douze traits qui marquent les heures, créant un effet subtil et élégant, et facilitant grandement la lecture des heures. Les aiguilles des heures et des minutes sont en acier finition or rose elles aussi, pour un contraste superbe, et l’aiguille des secondes se pare de bleu.

Beaubleu ECCE vesperal

Beaubleu Ecce Vesperal

Ensuite, la “Ecce Vesperal” nous présente un cadran en acier brossé vertical, séparé en deux cercles concentriques par un liseré creusé, comme sculpté dans la matière, qui révèle un fin reflet d’un bleu profond. Nicolas nous explique dans l’interview (disponible plus haut) que cet effet est obtenu grâce à un travail d’anglage, une technique d’habitude réservée aux finitions des mouvements haut de gamme, qui vient ici sublimer le cadran. Les chiffres des heures sont peints sur le cadran dans un second cercle concentrique plus petits, facilitant la lisibilité de l’aiguille des heures. Les aiguilles des heures et des minutes, argentées et polies, se détachent magnifiquement sur ce fond, tout comme la trotteuse d’un bleu brillant, créant une superbe harmonie visuelle.

Beaubleu ECCE Smalt

Beaubleu Ecce Smalt

Enfin, la “Ecce Smalt” reprend la couleur phare de la marque, avec son cadran bleu orné d’un motif géométrique qui évoque une tapisserie inversée. On retrouve ici le fin disque ajouré de la Lys facilitant la lecture des informations, mais cette fois-ci couleur acier poli. Les aiguilles des heures et des minutes sont blanches, tout comme les chiffres arabes marquant les intervalles de 5 minutes, encore une fois pour appuyer sur le contraste et la profondeur, et la trotteuse est d’un bleu ciel presque pastel très sympa.

Chacun de ces cadrans est une célébration de l’art horloger, combinant des techniques traditionnelles avec des éléments de design contemporains. Le travail précis des matières et des courbes pour jouer avec la lumière et les ombres reprend l’expertise de Nicolas dans le monde de l’automobile, et apporte beaucoup au rendu final de ces trois pièces.

Un boîtier joliment complexe

Beaubleu ECCE Lys 2

Le boîtier des Ecce est lui aussi une déclaration de style à part entière. Il mesure 39 mm de diamètre pour 9,5 mm d’épaisseur, et est fabriqué en acier inoxydable 316L pour offrir une robustesse et une résistance à la corrosion efficaces, tout en conservant une élégance et une finesse remarquables. Avec ses cornes rapportées, il évoque une sophistication qui rappelle les grandes époques de l’horlogerie. Chaque détail, chaque courbe a été pensé avec soin, faisant de ce boîtier une véritable réussite qui transpire les valeurs et les codes de la marque. L’alternance de surfaces brossées et polies joue encore une fois avec la lumière, créant un jeu d’ombres et de reflets qui fait changer la montre en fonction du temps, de l’heure, des ambiances et de l’environnement de manière générale.

Ce design est le résultat d’une quête de pureté, de symétrie et de jeux de lumières. Pendant l’interview, Nicolas nous expliquait l’importance des ombres, du travail de finition et des textures dans les recherches design de toutes les pièces de la marque. La Lys se dote d’un boîtier en acier finition or rose, alors que la Smalt et la Vesperal offrent un boîtier en acier.

Un bracelet acier toujours aussi réussi

Beaubleu ECCE Lys metal 1

Le bracelet de la collection Ecce n’est pas un simple accessoire. Il est une pièce maîtresse qui joue un rôle crucial dans l’expérience globale de la montre. Conçu avec une attention méticuleuse aux détails, ce bracelet en acier inoxydable est une merveille d’ingénierie et de design. Il vous rappelle quelque chose ? Normal, il fut conçu pour la première fois pour la collection Vitruve de 2020. Nicolas nous a d’ailleurs expliqué que sa conception avait été un véritable tour de force, et que le résultat était si satisfaisant qu’il se devait de le garder pour cette nouvelle collection.

Les maillons fins et délicats du bracelet s’articulent parfaitement, épousant les courbes du poignet pour un grand confort. Chaque maillon a été soigneusement pensé pour assurer une flexibilité et une robustesse optimales, garantissant que le bracelet résistera à l’épreuve du temps et des éléments. On sent une sorte d’inspiration “maille milanaise”, mais retravaillée, modernisée, et plus élégante. Le système de boucle permet de régler le bracelet au millimètre près à votre guise.

Dans l’entre-corne de 20 millimètres du boîtier, ce bracelet complète et rehausse le design élégant des Ecce, créant une harmonie visuelle qui ne laisse pas indifférent. Que vous soyez en réunion d’affaires, en soirée ou simplement en train de profiter d’un moment de détente, ce bracelet s’adapte à toutes les occasions, ajoutant une touche d’élégance et de raffinement à la montre.

Mais il peut aussi être changé en quelques secondes pour un bracelet cuir, grâce au système de changement de bracelet rapide qui se fait à la main, sans outil. Ce changement rapide change complètement l’aspect général des Ecce, et on a vraiment l’impression d’avoir deux montres différentes.

Caractéristiques techniques de la collection Beaubleu Ecce

Beaubleu ECCE Lys metal 2

Derrière l’élégance raffinée et le design sophistiqué des pièces de la collection Ecce se trouve une mécanique bien connue : le mouvement automatique Miyota 9015. Ce calibre japonais est le fruit de décennies de recherche, d’innovation et de maîtrise technique. Reconnu et apprécié par les horlogers du monde entier pour sa fiabilité et son rapport qualité/prix, le 9015 est également salué pour sa finesse, permettant de concevoir des montres au profil élégant sans compromettre leur performance. Sa robustesse est un gage de durabilité, assurant que chaque montre Beaubleu résistera à l’épreuve du temps.

Il offre une réserve de marche classique de 42 heures, et le travail minutieux de réglage de l’horloger Beaubleu permet d’annoncer une marge d’erreur de -7/+7 secondes par jour, alors que Miyota annonce un -10/+30 secondes par jour en sortie d’usine. En discutant avec l’horloger en question à la soirée de lancement de la Ecce, ce dernier m’expliquait qu’avec un réglage précis, un Miyota pouvait en effet devenir bien plus précis qu’il ne l’est lorsqu’il sort de la chaîne de production. Le temps de livraison servant de temps de rodage des mouvements, la mécanique de cette manufacture japonaise permet donc des ajustements fiables et précis, pour un résultat durable.

La couronne vissée contribue à la résistance à l’eau de la montre, la rendant étanche jusqu’à 50 mètres, et c’est un verre saphir qui protège le cadran. Celui-ci assure une clarté impeccable en plus d’une résistance aux rayures, garantissant que la montre conservera son aspect neuf même après des années d’utilisation. C’est d’ailleurs aussi un verre saphir que l’on retrouve sur le fond de boite, permettant de voir le Miyota, aux finitions simples mais efficaces, en action.

Autre point important : Beaubleu inclut une garantie de 10 ans sur ces montres, point assez rare pour le souligner, qui témoigne de leur confiance dans la mécanique, et dans leur travail d’assemblage et de réglage qui se passe à Paris même, non loin de leur Showroom qui est lui situé au 70 Rue Notre Dame de Nazareth, 75003 à Paris.

Conclusion : Notre avis sur les Beaubleu Ecce

Beaubleu ECCE Lys 2

Cette première collection permanente est un agréable vent de fraîcheur dans le monde de l’horlogerie accessible. Avec la Ecce, Beaubleu s’impose comme un acteur résolument tourné vers l’original, le travaillé, et le bon rapport qualité prix. Le choix de garder un tarif en dessous de 1000 euros malgré l’inflation prouve une volonté de rester accessible au plus grand nombre, même en offrant des designs poussés qui sortent de l’ordinaire. Ces Ecce sont de véritable “conversation-starters” et prouvent un amour pour l’horlogerie nouvelle, pour le design osé et pour l’élégance passe-partout.

Pour devenir une vraie alternative à la mode du sport-chic, elles auraient mérité une étanchéité à 10 ATM, mais on se contentera du 5 ATM, suffisant pour une utilisation quotidienne classique. Le choix de rester à 39 millimètres de diamètre rend ces pièces foncièrement unisexes et très polyvalentes, pouvant se marier avec une tenue habillée ou plus décontractée. Pour moi, l’équipe Beaubleu nous prouve ici que ses 6 ans d’expérience ont permis à la marque de s’affirmer et de se spécialiser dans ce qu’ils font de mieux, à savoir proposer une horlogerie moderne, réfléchie, accessible, décalée et novatrice, sans pour autant oublier les origines du secteur.

Beaubleu ECCE vesperal 3

Je trouve que cette première collection permanente est une porte d’entrée intéressante dans le monde de l’horlogerie pour celles et ceux qui veulent se faire plaisir sans se prendre trop au sérieux, et qui veulent affirmer un certain décalage en plus d’un respect pour le savoir-faire et la qualité. Personnellement, c’est la Lys sur bracelet cuir couleur cognac qui risque bien de venir s’ajouter dans ma collection en tant que montre habillée polyvalente qui fait parler…

Mais d’ailleurs ! Ce n’est pas tout ce qu’il y a de nouveau ! Vous l’avez remarqué ? Pour marquer le coup de cette nouvelle étape, les Ecce arborent un tout nouveau logo Beaubleu, rempli de sens… Allez en apprendre plus en visionnant notre vidéo sur le sujet !

Dernière modification de l’article le 23/10/2023

jeremy-gremillet-lecalibre

Basé entre Paris et la région de Genève, avec des explorations fréquentes à l’international, mon itinéraire professionnel m’a vu évoluer de l’événementiel en Asie et du secteur immobilier français en passant par des sphères variées telles que la formation, la création multimédia et l’intelligence artificielle. Ma curiosité m’a conduit vers l’horlogerie sur le tard. Depuis des années, je suis fier de pouvoir partager les subtilités de ce domaine sur lecalibre.com, média devenu une véritable référence francophone sur le secteur !


Partager avec vos amis :
Partager:
Written by Jeremy
Basé entre Paris et la région de Genève, avec des explorations fréquentes à l'international, mon itinéraire professionnel m'a vu évoluer de l'événementiel en Asie et du secteur immobilier français en passant par des sphères variées telles que la formation, la création multimédia et l'intelligence artificielle. Ma curiosité m'a conduit vers l'horlogerie sur le tard. Depuis des années, je suis fier de pouvoir partager les subtilités de ce domaine sur lecalibre.com, média devenu une véritable référence francophone sur le secteur !