Parmi toutes les nouveautés présentées à Baselworld par Seiko cette année, la vraie star n’est peut-être pas celle(s) que l’on croit.

En effet, tout le monde s’est focalisé sur les nouvelles plongeuses de la marque, que ce soit les nouveaux modèles ou les éditions ou rééditions limitées. A tort ou à raison, chacun jugera et les avis divergent sur ce point.
Mais parmi ce flot de nouveautés, la plus intéressante à mes yeux est la SJE073, et son nouveau calibre, le 6L35.

Calibre SEIKO 6L35 : bienvenue dans un monde de finesse.

6L35 Movement seiko
Ce mouvement, entièrement nouveau ne mesure que 3,7mm d’épaisseur. Enfin ! aurais-je tendance à m’écrier !

La gamme Présage, présentée en 2016, compte nombre de modèles reconnus pour la qualité de leur cadrans ou des finitions, juste irréprochables à ce niveau de prix. Mais leur épaisseur impmortante empêchait définitivement de les classer dans la catégorie des « dress watch ». Grâce à ce nouveau mouvement, la SJE073 passe sous la barre des 10mm avec un 9,8mm sous la toise.

Battant à 28800 alt/h, offrant 45h de réserve de marche, ce nouveau calibre à bien des arguments à faire valoir.

Afin d’offrir à ce nouveau bijou un écrin à sa mesure, Seiko l’a emballé dans un tout nouveau boîtier, qui mérite également qu’on lui accorde quelques minutes d’attention.
SJE073 boitier
En effet, afin de ne pas ruiner les efforts de finesse concentrés pour la réalisation du 6L35, celui-ci s’insère par le haut de la boite, et est sécurisé par une lunette vissée, elle même recouverte d’une 2ème lunette décorative. Le fond de boite, quand à lui, est traditionnellement transparent, afin de profiter des jolies finitions de la masse oscillante.

Polissage Zaratsu, cadran texturé : une mini GS au poignet

Seiko-Presage-Limited-Edition-2018-2
Seiko-Presage-Limited-Edition-2018-1
Seiko-Presage-Limited-Edition-2018-3
Ce boitier, de 40,7mm de diamètre, en acier inoxydable, bénéficie sur ses flancs du fameux polissage Zaratsu, une technique de polissage qui nécessite de nombreuses années de pratique avant d’être maîtrisée et qui garantit une réflexion sans déformation d’un brillant incomparable. Afin d’en préserver la beauté et de la préserver des rayures, la boite est recouverte d’un traitement de surface couche dure.

Grâce à sa conception, et à la finesse de son mouvement, le boîtier a pu être incurvé, afin d’épouser au plus prés le poignet et accentuer la sensation de finesse de cette superbe nouveauté.

Le cadran ne s’en laisse pas compter, et son motif texturé, déjà aperçu sur la SARX055 injustement surnommée « baby snowflake » est juste sublime, et survolé d’aiguilles dauphines et d’une trotteuse bleuie.

Je dis injustement surnommée « baby snowflake », car contrairement à la Grand Seiko SBGA011 ou SBGA211 dans sa nouvelle version, dont le cadran blanc texturé est inspiré de la texture de la neige fraîchement tombé, le cadran de cette SJE073 est inspiré de la texture des tissus japonais utilisé pour la confection des kimonos traditionnels.

Le bracelet acier, à maillons alternant les polis et les brossés est fermé par une boucle déployante signée, comme l’est la couronne permettant de lancer manuellement ce mouvement si besoin.

La date à 3h, dans un guichet subtilement réalisé, tous comme le sont les index, ne gâche pas la pureté de ce cadran, dans lequel on peut se noyer à loisir grâce à un verre saphir bombé avec traitement Super-Clear.

1881 pièces pour célébrer la création de Seiko

SJE073 seiko 6l35
Ce modèle est produit à 1881 pièces, faisant référence à l’année de création de l’atelier de réparation d’horlogerie de Kintaro Hattori, qui deviendra Seiko bien des années plus tard.

Affiché au tarif de 2100€, nul doute que cette nouvelle Présage ne va pas faire long feu dans les vitrines des détaillants.

Mais c’est presque tant mieux, car j’ai hâte de voir les nouveaux modèles que Seiko va développer pour profiter au mieux de la finesse de ce 6L35 qui promet d’être un des calibres stars des années à venir.

Partager:
Richard S.
Written by Richard S.
Amateur d'horlogerie dans les 2 sens du terme, puisque je ne suis pas un professionnel du milieu, cette passion est venue s'ajouter à de nombreuses autres il y a une petite dizaine d'années. En amour, comme disent nos cousins québéquois, pour Seiko, ma collection est plutôt centrée sur les montres de plongée, mécaniques ou à quartz, une technologie qui mérite de retrouver de la respectabilité. Recul et objectivité sont des qualités qui me permettent de vouer un amour raisonné et raisonnable au monde horloger et à ses dérives.