5 montres complètement WTF à découvrir

Une 5 montres WTF

Dans l’immensité du secteur horloger, on trouve de tout. Des grandes marques, des plus modestes, des montres basiques, des très compliquées, des designs classiques, d’autres beaucoup plus rocambolesques…  Alors quelles sont les montres qui sortent le plus des sentiers battus ?

Aujourd’hui, nous avons sélectionné des modèles qui sortent de l’ordinaire que ce soit par leur design, leurs complications, leur concept, ou autres. L’inventivité et l’imagination des horlogers comme des designers n’ont pas de limite et ces quelques pièces nous le prouvent avec brio. Plongeons ensemble dans les profondeurs de l’horlogerie hors-normes et découvrons notre sélection de 5 montres pour le moins originales.

 

 

Konstantin Ckaykin / Andersen Genève Joker Automaton

Dans l'immensité du secteur horloger, on trouve de tout. Des grandes marques, des plus modestes, des montres basiques, des très compliquées, des designs classiques, d'autres beaucoup plus rocambolesques...  Alors quelles sont les montres qui sortent le plus des sentiers battus ? Aujourd'hui, nous avons sélectionné des modèles qui sortent de l'ordinaire que ce soit par leur design, leurs complications, leur concept, ou autres. L'inventivité et l'imagination des horlogers comme des designers n'a pas de limite et ces quelques pièces nous le prouvent avec brio. Plongeons ensemble dans les profondeurs de l'horlogerie hors-normes et découvrons notre sélection de 5 montres pour le moins originales. Konstantin Ckaykin / Andersen Genève Joker Automaton Commençons cette sélection avec un peu de légèreté dans ce monde d'habitude si sérieux. Il s'agit d'une pièce présentée au Baselworld de 2018 qui est le fruit de la collaboration de deux grands noms du secteur de l'horlogerie indépendante: Konstantin Chaykin et Svend Andersen. Konstantin Chaykin avait déjà présenté ses premières versions de la Joker en 2017, entrainées par un calibre appelée K07-0 sur une base de ETA 2824-2 modifié par l'horloger russe. La lecture de l'heure s'effectue grâce à deux disques rotatifs, un pour les heures et un pour le minutes, utilisant des points noirs en guise d'aiguilles. Ces disques représentent les yeux du visage du Joker et les points noirs leurs pupilles. Les heures et les minutes défilant à des allures différentes, on peut observer de nombreuses expressions faciales différentes basées sur ces deux yeux imposants auxquels s'ajoute une bouche avec une langue réinterprétant la complication de phase de lune. En effet, on retrouve une ouverture en forme de sourire sur toute la partie basse du cadran, à travers laquelle on découvre un disque doté d'une lune rouge indiquant de manière ingénieuse la phase de lune du moment. La version de base de 2017 proposait un boîtier en acier de 42 millimètres de diamètre pour 13,7 millimètres de diamètres avec une couronne classique à 3h et un bouton poussoir à 9h permettant de régler la phase de lune imitant le style de la couronne, de manière à créer les oreilles du personnage hommage au méchant de l'univers DC Comics. Dans la version 2018 dont on vous parle aujourd'hui, le boîtier de 42 millimètres est passé en or rose 18 carats, a adopté une belle épaisseur de 16,8 millimètres et a perdu son oreille de 9h au profit d'un bouton poussoir à 8h. La Joker était déjà assez originale, mais la collaboration avec Andersen Genève pousse le concept encore plus loin. Afin de découvrir cette évolution, il faut retourner la montre pour découvrir une véritable scène de film d'animation sous la forme d'un automate, spécialité de Sven Andersen qu’il a souvent utilisé sur des montres érotiques. La pièce de Sven Andersen qui a inspiré cette collaboration est la “Montre à Tact Poker”, elle même reprenant et miniaturisant une peinture du début des années 1900 de l’artiste Marcellus Coolidge intitulée “A Bold Bluff” mettant en scène des chiens jouant au poker. Sur la Joker Automaton, l'un des chiens de la "Montre à Tact Poker" est rejoint à la table de jeu par le joker en personne, la sulfureuse Poison Ivy, et le glacial Pingouin. En tournant la couronne dans la bonne direction, on peut remonter le mécanisme activant l'automate, puis appuyer sur le bouton poussoir à 8h pour le voir se mettre en marche. On découvre alors Poison Ivy cacher des jetons dans sa robe et les autres protagonistes jouer leurs mains respectives. Cette pièce qui a beaucoup fait parler d'elle est sorti en édition limitée à 21 exemplaires au prix unitaire de 88 000 euros. Nous avons eu la chance de l’essayer à Genève en 2020 et croyez-moi, au poignet, c’est un véritable chef d’œuvre.  Si vous voulez en savoir plus:  Roger Dubuis Excalibur Chevaliers de la Table Ronde 2021 Roger Dubuis affiche son amour pour la légende arthurienne sur ses garde-temps depuis bien longtemps. On a découvert la collection Excalibur en 2005 et la première version "Table Ronde" remonte à 2013. En 2021, on a eu droit à un modèle amélioré qui trouve tout à fait sa place dans cette sélection. La maison n'a pas pour habitude de faire dans le discret et le classique comme elle nous le prouve à nouveau ici, avec un boîtier de 45 millimètres de diamètre sculpté dans un bloc de Damas de titane. Il s'agit d'un matériau très léger, amagnétique, très résistant et ne souffrant pas de la corrosion, qui donne un aspect unique haut de gamme à la pièce. Le travail de finition à la main sur cette montre hors du commun est saisissant. On retrouve des parties au rendu mat sur l'extérieur du boîtier et des angles d'une précision impressionnante, sans parler du fascinant cadran en trois dimensions. Ce dernier a une structure en émail gris foncé tendant vers le noir et en or blanc, sur laquelle viennent se glisser 12 sculptures de chevaliers en or rose de 7 millimètres de haut chacun, entièrement faits à la main eux aussi, dont les épées prennent la place des index des heures. Le style de ces micro-sculptures utilisant des successions de faces polygonales est appelée Low Poly Art. Pour parfaire l'aspect solennel et le2gendaire du garde temps, on retrouve sur son fond de boîte une citation des chevaliers qui se traduit ainsi: «Autour de cette table, les chevaliers les plus courageux se rassembleront et seront égaux. Ils partiront à la recherche de l'aventure, redresser les torts, protéger les faibles et humilier les orgueilleux ». Cette édition limitée à 28 pièces est entrainée par le calibre RD821 et montée sur un beau bracelet en cuir de veau gris aux coutures rouges. Son prix catalogue est de 295 500 euros. Xeric Vendetta Marquons une petite pause dans les prix qui font tourner la tête et découvrons cette pièce bien plus accessible. Xeric est une micro-marque lancée en 2013 suite à une campagne réussie sur Kickstarter. L'entreprise se concentre sur des pièces qui sortent des sentiers battus et ils annoncent que leur but est de "Make Time Fun Again!".  Avec cette Vendetta automatique, on peut essayer d'appréhender leur positionnement et l'image qu'ils veulent renvoyer. Au niveau de l'affichage de l'heure, cette pièce s'inspire de modèles de la marque Urwerk, dont nous avions parlé entre autres dans notre vidéo sur les montres des basketteurs. Le concept des trois satellites indiquant l'heure sur la partie basse du cadran n'est donc pas une nouveauté ni une idée propre à la marque, mais elle reste bien réalisée ici. Le cadran est assez déroutant au premier abord, notamment en raison du verre teinté sur toute la partie haute qui laisse entrevoir les trois bras à l'extrémité desquels on trouve trois disques avec 4 chiffres inscrit sur chacun d'entre eux. En réalité pour lire l'heure, il suffit de se concentrer sur la partie basse du cadran, sous la partie non-teintée du verre. Le chiffre qui se trouve dans le sens de la lecture sur le disc indique l'heure et on trouve une flèche en dessous de ce dernier qui pointe vers les minute sur une échelle fixe en périphérie. Le disc en question se deplace donc de droite à gauche pour vous indiquer les minutes qui s'écoulent, puis c'est au tour du prochain disc à l'extrémité du bras suivant de prendre le relais. C'est le calibre X2.0 qui entraine la bête. Ce dernier est basé sur un mouvement automatique japonais Miyota 90S5 qui a donc été lourdement modifié en interne pour l'occasion. On trouve deux couronnes sur le flanc de la montre, une à 2h et une à 4h. Celle de 4h est utilisée pour régler l'heure alors que celle à 2h permet de changer l'échelle des minutes. La montre vous donne le choix entre trois échelles aux couleurs et index différents qui vous modifier sensiblement le style de la montre en cachant les deux non-utilisées sous le verre teinté et en mettant la troisième en avant. Cette Xeric Vendetta automatique fut d'abord lancée en 7 combinaisons de couleurs différentes, chacune en édition limitée à 75 pièces, au prix catalogue de 1 250 dollars soit un peu plus de 1 050 euros. Les premières éditions sont épuisées, mais de nouvelles couleurs sont prévues et les préventes sont ouvertes. MB&F HM10 Bulldog Nous avons eu l'honneur de rencontrer les équipes d'MB&F en 2020 à l'occasion des Geneva Watch Days et à cette occasion, en plus de découvrir leur nouvelle horloge en collaboration avec L'Épée 1839, nous avons pu manipuler plusieurs de leurs montres. Cela incluait les collaborations avec H.Moser and Cie, mais également la MB&F HM10 Bulldog qui nous a bluffé. Pour cette HM10, l'horloger indépendant suisse s'inspire à nouveau de la faune comme il l'avait fait par le passé en reprenant par exemple des traits d'une grenouille ou d'une méduse. Mais cette fois-ci, le concept va un peu plus loin car la montre dans son ensemble représente bel et bien un chien aux yeux globuleux, avec ses quatre pattes et sa gueule plus ou moins ouverte. Maximilian Büsser, l'homme derrières la maison indépendantes ( MB&F signifie en réalité Maximilian Büsser & Friends), a d'ailleurs expliqué que lors d'un voyage au Japon, il avait tout à coup vu une montre bulldog dans son esprit. Sa vision fut si claire qu'il parvint à la dessiner et à travailler avec sa petite équipe pour lui donner vie. C'est comme cela que serait née cette HM10, qui reflète aussi d'après son créateur une volonté rester fidèle à ses convictions comme dans l'adage d'outre atlantique "Stubborn as a Bulldog", une version de notre "Têtu comme une mule" national. Cette Bulldog nous offre un boîtier en titane ou en or rouge de 54 millimètres de long de la truffe à la queue, 45 millimètres de large et 24 millimètres d'épaisseur. On peut lire l'heure sur les deux domes rotatifs en aluminium qui font office d'yeux pour la bestiole, en se référant aux petits triangles fixes qui indiquent l'heure sur celui de gauche et les minutes sur celui de droite. Entre les yeux, placé juste sous le verre saphir, on peut observer le balancier qui semble comme en suspension, un détail esthétique impressionnant que l'on retrouve sur plusieurs des Horological Machines de la marque. Et ce n'est pas fini, En regardant la Bulldog de face, on peut découvrir sur sa partie inférieur deux mâchoires qui forment sa gueule. Difficile de s'en rendre compte au premier coup d'oeil, mais il s'agit en réalité d'un indicateur de réserve de marche pour le moins original. Lorsque la montre est entièrement remontée, le bulldog à la gueule grande ouverte et semble nous adresser un sourire. En revanche lorsque son mouvement maison a besoin d'énergie, la gueule du chien est fermée. Le prix catalogue de la version en titane est de 105 000 dollars soit environ 90 000 euros et on passe à 120 000 dollars pour celle en or rose, soit un peu plus de 100 000 euros. C'est sûr, à ce prix là, il faut beaucoup aimer chiens et les montres hors normes, la qualité des finitions, la pureté des matériaux, l'originalité et l'exclusivité de cette pièce en font une pièce à part qui n'a d'après moi aucune compétition sur son secteur pour ainsi dire niche... H.Moser and Cie Swiss Alp Watch En 2016, H.Moser and Cie nous avait présenté sa première version de la Swiss Alp Watch, un pied de nez affirmé à la montre connectée qui représente aujourd'hui plus de vente par an que toute l'horlogerie suisse réunie. La maison n'en était pas à son premier coup dans la provocation puisqu'elle était également à l'origine de la première montre au boîtier entièrement en fromage suisse, la H.Moser Swiss Mad Watch, la plus suisse des montres suisse d'après la marque. Depuis, nous avons eu droits à plusieurs versions du concept imitant l'accessoire de poignet connecté de la marque à la pomme, venant rappeler le savoir-faire horloger helvétique avec une pointe d'humour décalé et un aspect poil à gratter bienveillant. Pour notre sélection, nous avons choisi la version 2021 qui marque l'apparition de la petite-seconde à 6h dessinée en rappel au logo qui s'affiche lorsqu'un appareil de la firme de Cupertino est en cours de chargement. A propos de la première Swiss Alp Watch, le PDG de H.Moser & Cie avait participé à la campagne de communication en disant: "Sans téléphone, sans message, sans dessins ou battement de coeur à envoyer, la Swiss Alp Watch va changer votre vie. Elle va vous laisser reconnecter avec les gens en sortant de chez vous... "So get a life, upgrade to a mechanical watch". Vous l'aurez compris, il s'agit encore ici d'une douce moquerie de la stratégie marketing bien huilée de Tom Cook et ses équipes. Pour revenir à la Swiss Alp Watch de 2021, son boîtier en acier avec traitement DLC noir mesure 44 millimètres de long et 38,2 millimètres de large pour 10,5 millimètres d'épaisseur, des dimensions très proches de la version 44 millimètres de la Apple Watch. Elle nous offre un intense cadran Vantablack, l'une des substance les plus sombres qu'il soit, absorbant plus de 99% de la lumière visible. Cela donne un rendu proche d'une montre connectée en mode veille avec un aspect un peu plus dramatique. Comme on l'évoquait plus tôt, une petite seconde à 6h imite une roue de chargement grâce à 12 ouvertures sur le cadran et à un disc dégradé du gris au noir tournant en-dessous. Sa face visible est donc tout en élégance, en clin d'oeil, mais surtout en minimalisme. Lorsqu'on la retourne en revanche, c'est une autre histoire. Le fond du boîtier est en verre saphir et vous laissera observer le coeur de cette montre hors du commun: le mouvement manufacture HMC324. Il s'agit d'un mouvement à remontage manuel annonçant pas moins de 4 jours de réserve de marche, ayant bénéficier comme d'habitude chez Moser d'un travail de finitions grandiose. L'indicateur de réserve de marche se trouve sur une roue crantée visible juste en dessous du balancier et on retrouve une finition en biseaux double, signature de la marque, sur de Le tout est monté sur un élégant bracelet en alligator noir et fut proposée en édition limitée à 50 pièces. Prix catalogue: 27 000 euros, soit presque 63 Apple Watch Serie 6. À vous de faire votre choix, vous vous en doutez, le notre est fait et n'a pas besoin de chargeur. Vous pourrez retrouver quelques références ici.

Commençons cette sélection avec un peu de légèreté dans ce monde d’habitude si sérieux. Il s’agit d’une pièce présentée au Baselworld de 2018 qui est le fruit de la collaboration de deux grands noms du secteur de l’horlogerie indépendante : Konstantin Chaykin et Svend Andersen.

Konstantin Chaykin avait déjà présenté ses premières versions de la Joker en 2017, entraînées par un calibre appelé K07-0 sur une base d’ETA 2824-2 modifié par l’horloger russe. La lecture de l’heure s’effectue grâce à deux disques rotatifs, un pour les heures et un pour les minutes, utilisant des points noirs en guise d’aiguilles. Ces disques représentent les yeux du visage du Joker et les points noirs leurs pupilles. Les heures et les minutes défilant à des allures différentes, on peut observer de nombreuses expressions faciales différentes basées sur ces deux yeux imposants auxquels s’ajoute une bouche avec une langue réinterprétant la complication de phase de lune. En effet, on retrouve une ouverture en forme de sourire sur toute la partie basse du cadran, à travers laquelle on découvre un disque doté d’une lune rouge indiquant de manière ingénieuse la phase de lune du moment.

La version de base de 2017 proposait un boîtier en acier de 42 millimètres de diamètre pour 13,7 millimètres d’épaisseur avec une couronne classique à 3h et un bouton poussoir à 9h permettant de régler la phase de lune imitant le style de la couronne, de manière à créer les oreilles du personnage hommage au méchant de l’univers DC Comics. Dans la version 2018 dont on vous parle aujourd’hui, le boîtier de 42 millimètres est passé en or rose 18 carats, a adopté une belle épaisseur de 16,8 millimètres et a perdu son oreille de 9h au profit d’un bouton poussoir à 8h.

La Joker était déjà assez originale, mais la collaboration avec Andersen Genève pousse le concept encore plus loin. Afin de découvrir cette évolution, il faut retourner la montre pour découvrir une véritable scène de film d’animation sous la forme d’un automate, spécialité de Sven Andersen qu’il a souvent utilisée sur des montres érotiques.

La pièce de Sven Andersen qui a inspiré cette collaboration est la “Montre à Tact Poker”, elle-même reprenant et miniaturisant une peinture du début des années 1900 de l’artiste Marcellus Coolidge intitulée “A Bold Bluff” mettant en scène des chiens jouant au poker.

Sur la Joker Automaton, l’un des chiens de la “Montre à Tact Poker” est rejoint à la table de jeu par le joker en personne, la sulfureuse Poison Ivy, et le glacial Pingouin. En tournant la couronne dans la bonne direction, on peut remonter le mécanisme activant l’automate, puis appuyer sur le bouton poussoir à 8h pour le voir se mettre en marche. On découvre alors Poison Ivy cacher des jetons dans sa robe et les autres protagonistes jouer leurs mains respectives.

Cette pièce qui a beaucoup fait parler d’elle est sortie en édition limitée à 21 exemplaires au prix unitaire de 88 000 euros. Nous avons eu la chance de l’essayer à Genève en 2020 et croyez-moi, au poignet, c’est un véritable chef d’œuvre.

Si vous voulez en savoir plus :

Roger Dubuis Excalibur Chevaliers de la Table Ronde 2021

Roger Dubuis Chevalier table ronde 2021

Roger Dubuis affiche son amour pour la légende arthurienne sur ses garde-temps depuis bien longtemps. On a découvert la collection Excalibur en 2005 et la première version “Table Ronde” remonte à 2013. En 2021, on a eu droit à un modèle amélioré qui trouve tout à fait sa place dans cette sélection.

La maison n’a pas pour habitude de faire dans le discret et le classique comme elle nous le prouve à nouveau ici avec un boîtier de 45 millimètres de diamètre sculpté dans un bloc de Damas de titane. Il s’agit d’un matériau très léger, amagnétique, très résistant et ne souffrant pas de la corrosion, qui donne un aspect unique haut de gamme à la pièce. Le travail de finition à la main sur cette montre hors du commun est saisissant. On retrouve des parties au rendu mat sur l’extérieur du boîtier et des angles d’une précision impressionnante, sans parler du fascinant cadran en trois dimensions. Ce dernier a une structure en émail gris foncé tendant vers le noir et en or blanc, sur laquelle viennent se glisser 12 sculptures de chevaliers en or rose. Ils mesurent 7 millimètres de haut chacun et sont entièrement faits à la main dans un style utilisant des successions de faces polygonales appelée Low Poly Art. Leurs épées prennent la place des index des heures.

Pour parfaire l’aspect solennel et légendaire du garde-temps, on retrouve sur son fond de boîte une citation des chevaliers qui se traduit ainsi :

« Autour de cette table siégeront égaux les plus vaillants des chevaliers. Ils partiront à la recherche d’aventures pour redresser les torts, protéger les faibles et abaisser les orgueilleux ».

Cette édition limitée à 28 pièces est entraînée par le calibre RD821 et montée sur un beau bracelet en cuir de veau gris aux coutures rouges. Son prix catalogue est de 297 500 euros.

Xeric Vendetta

Xeric Vendetta Auto

Marquons une petite pause dans les prix qui font tourner la tête et découvrons cette pièce bien plus accessible. Xeric est une micro-marque lancée en 2013 suite à une campagne réussie sur Kickstarter. L’entreprise se concentre sur des pièces qui sortent des sentiers battus et ils annoncent que leur but est de “Make Time Fun Again!”.  Avec cette Vendetta automatique, on peut essayer d’appréhender leur positionnement et l’image qu’ils veulent renvoyer.

Au niveau de l’affichage de l’heure, cette pièce s’inspire de modèles de la marque Urwerk, dont nous avions parlé entre autres dans notre vidéo sur les montres des basketteurs. Le concept des trois satellites indiquant l’heure sur la partie basse du cadran n’est donc pas une nouveauté ni une idée propre à la marque, mais elle reste bien réalisée ici, en plus d’être proposée à un tarif accessible.

Le cadran est assez déroutant au premier abord, notamment en raison du verre teinté sur toute la partie haute qui laisse entrevoir les trois bras à l’extrémité desquels on trouve trois disques avec 4 chiffres inscrits sur chacun d’entre eux. En réalité pour lire l’heure, il suffit de se concentrer sur la partie basse du cadran, sous la partie non-teintée du verre. Le chiffre qui se trouve dans le sens de la lecture sur le disque indique l’heure et on trouve une flèche en-dessous de ce dernier qui pointe vers les minutes sur une échelle fixe en périphérie. Le disque en question se déplace donc de droite à gauche pour vous indiquer les minutes qui s’écoulent, puis c’est au tour du prochain disque à l’extrémité du bras suivant de prendre le relais.

C’est le calibre X2.0 qui entraîne la bête. Ce dernier est basé sur un mouvement automatique japonais Miyota 90S5 qui a été lourdement modifié en interne pour l’occasion. On trouve deux couronnes sur le flanc de la montre, une à 2h et une à 4h. Celle de 4h est utilisée pour régler l’heure alors que celle à 2h permet de changer l’échelle des minutes. La montre vous donne le choix entre trois échelles aux couleurs et index différents qui vont modifier sensiblement le style de la montre en cachant les deux non-utilisées sous le verre teinté et en mettant la troisième en avant.

Cette Xeric Vendetta automatique fut d’abord lancée en 7 combinaisons de couleurs différentes, chacune en édition limitée à 75 pièces, au prix catalogue de 1 250 dollars soit un peu plus de 1 050 euros. Les premières éditions sont épuisées, mais de nouvelles couleurs sont prévues et les préventes sont ouvertes.

MB&F HM10 Bulldog

MB n F Bulldog HM10

Nous avons eu l’honneur de rencontrer les équipes d’MB&F en 2020 aux Geneva Watch Days et à cette occasion, en plus de découvrir leur nouvelle horloge en collaboration avec L’Épée 1839, nous avons pu manipuler plusieurs de leurs montres. Cela incluait des collaborations avec H.Moser and Cie, mais également la MB&F HM10 Bulldog qui nous a bluffés.

Pour cette HM10, l’horloger indépendant suisse s’inspire à nouveau de la faune comme il l’avait fait par le passé en reprenant par exemple les traits d’une grenouille ou d’une méduse. Mais cette fois-ci, le concept va un peu plus loin car la montre dans son ensemble représente bel et bien un chien aux yeux globuleux, avec ses quatre pattes et sa gueule plus ou moins ouverte. Maximilian Büsser, l’homme derrière la maison indépendante ( MB&F signifie en réalité Maximilian Büsser & Friends), a d’ailleurs expliqué que lors d’un voyage au Japon, il avait tout à coup vu une montre bulldog dans son esprit. Sa vision fut si claire qu’il parvint à la dessiner et à travailler avec sa petite équipe pour lui donner vie. C’est comme cela que serait née cette HM10, qui reflète aussi d’après son créateur une volonté de rester fidèle à ses convictions comme dans l’adage d’outre-atlantique “Stubborn as a Bulldog”, une version de notre “Têtu comme une mule” national.

Cette Bulldog nous offre un boîtier en titane ou en or rouge de 54 millimètres de long de la truffe à la queue, 45 millimètres de large et 24 millimètres d’épaisseur. On peut lire l’heure sur les deux dômes rotatifs en aluminium qui font office d’yeux pour la bestiole, en se référant aux petits triangles fixes qui indiquent l’heure sur celui de gauche et les minutes sur celui de droite. Entre les yeux, placé juste sous le verre saphir, on peut observer le balancier qui semble comme en suspension, un détail esthétique impressionnant que l’on retrouve sur plusieurs des “Horological Machines” de la marque.

Et ce n’est pas fini. En regardant la Bulldog de face, on peut découvrir sur sa partie inférieure deux mâchoires qui forment sa gueule. Difficile de s’en rendre compte au premier coup d’oeil, mais il s’agit en réalité d’un indicateur de réserve de marche pour le moins original. Lorsque la montre est entièrement remontée, le bulldog à la gueule grande ouverte et semble nous adresser un sourire. En revanche lorsque son mouvement maison a besoin d’énergie, la gueule du chien est fermée.

Le prix catalogue de la version en titane est de 105 000 dollars soit environ 90 000 euros et on passe à 120 000 dollars pour celle en or rose, soit un peu plus de 100 000 euros. C’est sûr, à ce prix là, il faut beaucoup aimer les chiens et les montres hors normes. La qualité des finitions, la pureté des matériaux, l’originalité et l’exclusivité de cette pièce en font une pièce à part qui n’a d’après moi aucune compétition sur son secteur pour ainsi dire niche…

H.Moser and Cie Swiss Alp Watch Final Edition

h Moser and cie Swiss Alp Watch Final Edition

En 2016, H.Moser and Cie nous avait présenté sa première version de la Swiss Alp Watch, un pied de nez affirmé à la montre connectée qui représente aujourd’hui plus de ventes par an que toute l’horlogerie suisse réunie. La maison n’en était pas à son premier coup dans la provocation puisqu’elle était également à l’origine de la première montre au boîtier entièrement en fromage suisse, la H.Moser Swiss Mad Watch, la plus suisse des montres suisses d’après la marque. Il s’agissait d’une pièce marquant l’engagement de la maison contre le Swiss Made qui n’a d’après eux aucune valeur.

Depuis, nous avons eu droit à plusieurs versions du concept imitant l’accessoire de poignet connecté de la marque à la pomme, venant rappeler le savoir-faire horloger helvétique avec une pointe d’humour décalé et un aspect poil à gratter bienveillant. Pour notre sélection, nous avons choisi la version 2021 qui marque l’apparition de la petite seconde à 6h dessinée en rappel au logo qui s’affiche lorsqu’un appareil de la firme de Cupertino est en cours de chargement.

A propos de la première Swiss Alp Watch, le PDG de H.Moser & Cie Edouard Meylan avait participé à la campagne de communication en disant : “Sans téléphone, sans message, sans dessins ou battement de coeur à envoyer, la Swiss Alp Watch va changer votre vie. Elle va vous laisser reconnecter avec les gens en sortant de chez vous… “So get a life, upgrade to a mechanical watch”. Vous l’aurez compris, il s’agit encore ici d’une douce moquerie de la stratégie marketing bien huilée de Tom Cook et ses équipes.

Pour revenir à la Swiss Alp Watch Final Edition de 2021, son boîtier en acier avec traitement DLC noir mesure 44 millimètres de long et 38,2 millimètres de large pour 10,5 millimètres d’épaisseur, des dimensions très proches de la version 44 millimètres de la Apple Watch Series 6. Elle nous offre un intense cadran Vantablack, l’une des substances les plus sombres qu’il soit, absorbant plus de 99% de la lumière visible. Cela donne un rendu proche d’une montre connectée en mode veille avec un aspect un peu plus dramatique. Comme on l’évoquait plus tôt, une petite seconde à 6h imite une roue de chargement grâce à 12 ouvertures sur le cadran et à un disque dégradé du gris au noir tournant en-dessous.

La face visible de la montre est donc toute en élégance, en clin d’oeil, mais surtout en minimalisme. Lorsqu’on la retourne en revanche, c’est une autre histoire.

Le fond du boîtier est en verre saphir et vous laissera observer le coeur de cette montre hors du commun : le mouvement manufacture HMC324. Il s’agit d’un mouvement à remontage manuel annonçant pas moins de 4 jours de réserve de marche, ayant bénéficié comme d’habitude chez Moser d’un travail de finition grandiose. L’indicateur de réserve de marche se trouve sur une roue crantée visible juste en dessous du balancier et on retrouve une finition en biseau double, signature de la marque, sur les ponts et d’autres composants du mouvement très haut de gamme.

Le tout est monté sur un élégant bracelet en alligator noir et fut proposé en édition limitée à 50 pièces. Prix catalogue : 27 000 euros, soit presque 63 Apple Watch Series 6. À vous de faire votre choix, vous vous en doutez, le notre est fait et n’a pas besoin de chargeur.

Vous pourrez retrouver quelques références ici.

Partager: