Les montres de John Mayer, la plus folle collection du monde ?

UNE Montres John Mayer
Partager avec vos amis :

Si vous êtes un tant soit peu intéressé par le monde des montres et / ou celui de la musique, il y a de grandes chances pour que vous ayez entendu parler de la collection de John Mayer.

John Clayton Mayer est né en 1977 dans le Connecticut. À 20 ans, il s’installe à Atlanta et commence sa carrière musicale avec un ami. Le duo ne dure pas longtemps et John décide d’évoluer en solo dans la musique acoustique. Son premier album remonte à 2001 et son premier Grammy Award à 2003. À partir de 2005, il se lance dans le rock et le blues et collaborera avec B.B King, Eric Clapton et d’autres pontes du secteur. Il continue d’enchaîner les albums et les récompenses, s’essayant à plusieurs styles, dont la pop. Il se fit plus discret à partir de 2010 puis revint sur le devant de la scène en 2013 avec son 6e album aux fortes inspirations country. En 2014, il atteint les 20 millions d’albums vendus pendant sa carrière. Il présenta son 7e album en 2017 et son huitième en 2021.

En parallèle de la musique, il est impliqué dans la comédie, la télévision et l’écriture en plus d’œuvrer pour plusieurs associations caritatives. C’est donc en plus de tout cela qu’il est reconnu comme un expert du monde des montres. Il est d’ailleurs contributeur pour le média Hodinkee, très reconnu sur le secteur. Il a même fait partie du jury lors du Grand Prix d’Horlogerie de Genève !

Sa collection serait estimée, d’après lui, à des dizaines de millions de dollars, rien que ça. Il se dit qu’à Hollywood, il est reconnu comme celui à qui il faut demander conseil avant d’investir dans les montres. C’est en tout cas ce qu’ont fait Drake ou encore l’acteur Aziz Ansari…

Son voyage de collectionneur ne s’est pourtant pas passé sans embûche. En 2014, il a porté plainte contre un revendeur de montres, qui était aussi devenu son ami, en l’accusant de lui avoir vendu sept pièces contenant certains composants non-authentiques, en appuyant ses dires par les recherches de différents experts de chez Rolex. Il a demandé le remboursement de 656 000 dollars, représentant le prix des sept montres, plus des dommages et intérêts. Après 2 ans de recherches sur le sujet, Mayer a pourtant retiré sa plainte et les deux hommes ont expliqué que le chanteur avait retrouvé confiance en son dealer, auprès duquel il avait à l’époque déjà dépensé plus de 5 000 000 de dollars…

Rolex Explorer II 16570

mayer Rolex Explorer II 16570

Commençons par le début avec sa toute première “vraie” montre comme il l’appelle : une Rolex Explorer II qu’il s’est offerte après avoir reçu son premier “vrai” chèque suite au succès de son album de 2001. La Rolex Explorer II 16570 fut produite de 1989 à 2011. Elle offre un boîtier en acier de 40 millimètres de diamètre et une aiguille rouge 24 h permettant entre autres d’indiquer un second fuseau horaire ou de savoir s’il est 6 h ou 18 h lors d’exploration aux pôles, endroits dans lesquels le soleil ne se couche ou ne se lève pas pendant plusieurs mois. D’occasion, cette pièce se trouve souvent aux alentours de 9 000 euros.

Rolex Day-Date 36 “Jigsaw Dial”

Mayer Rolex Day-Date 36 Jigsaw Dial

Maintenant que l’on a vu sa première “vraie” montre, voilà probablement l’une de ses dernières en date au moment d’écrire ces lignes ! Pendant l’été 2023, on a découvert le musicien avec ce qui semble bien être l’une des toutes premières pièces vendues de la Rolex Day-Date 36 “Jigsaw Dial”, aussi appelée “Day-Date Puzzle” ou “Day-Date émoji”. Cette Day-Date ne donne ni le jour, ni la date ! Les jours de la semaine sont remplacés par des mots censés être inspirants comme Peace, Love et autres, et le disque de date affiche lui des émojis dont une couronne Rolex, un cœur, etc. La version qu’il s’est offerte est en or blanc et nous avons eu la chance d’en avoir un exemplaire entre les mains pendant notre rendez-vous avec Rolex à Genève lors des Watches & Wonders 2023. Comme l’expliquait Théo dans une de nos vidéos sur le salon, si cette pièce avait leak avant le jour de sortie officielle, tout le monde aurait cru à un hoax, mais c’est bel et bien une réalité, aussi étonnant que cela puisse paraître.

Cette pièce n’est pas au catalogue et son prix officiel est difficile à trouver, mais il semblerait qu’elle se vende entre 50 000 et 60 000 euros, seulement aux rares clients ayant une relation assez privilégiée avec leur AD ou avec la marque directement. Quand on connaît l’ampleur de la collection de monsieur Mayer, c’est sans surprise que l’on le retrouve dans le groupe des VIP ayant accès en avant-première à ce type de pièce qui fait couler beaucoup d’encre, et qui divise encore plus que la marque ne le fait déjà avec ses pièces plus classiques.

Rolex Daytona 116508 “John Mayer”

Rolex Daytona 116508 John Mayer

Restons chez Rolex pour le moment et penchons-nous sur son incroyable collection de Daytona en tout genre. Il semble tellement fasciné par ce modèle en particulier qu’une référence à même pris son nom… Cette Rolex Daytona 116508 en or jaune et cadran vert est donc surnommée “la John Mayer”. Le musicien a très souvent été vu avec cette pièce au poignet et il en a vanté les louanges lors d’une interview à propos de ces montres pour Hodinkee. Elle fut lancée au Baselworld de 2016, mais elle reçu un accueil mitigé, comme c’était souvent le cas pour les modèles professionnels en or. À l’époque, tout le monde s’était tourné vers la Daytona avec lunette céramique lancée la même année. John Mayer en possède d’ailleurs également une, la référence 116500 au cadran blanc et lunette céramique noire.

Mayer daytona 116500

La hype autour de la version or jaune cadran vert est donc venue plus tard, entre autres grâce à des sportifs et autres acteurs hollywoodiens ayant jeté leur dévolu sur cette référence. Elle propose un boîtier en or jaune 18 carats de 40 millimètres de diamètre dans lequel se cache le calibre manufacture 4130.

Lors de son passage sur Hodinkee en 2019, John annonçait d’ailleurs que cette référence en particulier ferait partie des montres qui passent plus ou moins inaperçues à leur sortie, mais qui deviennent de véritables graals horlogers des années plus tard. Il semble qu’il ait vu juste puisque son prix de vente officiel à son lancement était de 34 900 francs suisse soit un peu plus de 32 000 euros, alors qu’elle se trouvait sur le marché gris entre 70 000 et 100 000 euros en 2021, et qu’elle dépasse parfois les 110 000 euros en 2023.

Rolex Daytona 116509

Mayer Rolex Daytona 116509

Pendant que nous sommes dans les Daytona modernes, voici une référence 116509. Elle fut elle aussi lancée en 2016 aux côtés de la “John Mayer” et de la Daytona lunette céramique. Il s’agit d’une pièce entièrement en or blanc avec un beau cadran bleu. Le rendu final est relativement discret et élégant tout en gardant un aspect sportif puissant. D’occasion, elle se trouve aux alentours de 50 000 euros.

Rolex Daytona 6265 “Omani Khanjar”

Mayer Rolex Daytona 6265 Omani Khanjar

Le voilà avec une troisième Daytona, et pas n’importe laquelle : il s’agit d’une référence 6265 avec l’emblème du sultan d’Oman dans le sous-cadran à 6 h. Ce type de pièce fait partie de commandes spéciales de la part de familles royales et est extrêmement rare. Une Daytona 6265 classique est d’habitude estimée entre 250 000 et 500 000 euros, mais il semblerait qu’il n’y ait qu’une dizaine d’exemplaires dotés de ce logo spécifique placé à cet endroit sur le cadran. On peut donc estimer sans trop prendre de risque qu’elle vaut plus de 650 000 euros, surtout dans cet état superbe.

Rolex Daytona 6265 “UAE Stamp”

Mayer Rolex Daytona 6265 UAE Stamp

Encore une 6265, mais cette fois-ci avec un autre logo : l’aigle des Émirats Arabes Unis. Lors d’une vente aux enchères de Phillips en 2018, une Daytona 6263 avec le même logo fut vendue aux enchères pour 327 000 dollars, soit un peu plus de 300 000 euros. Il ne s’agit pas de la même référence, mais elle est assez proche pour estimer que la pièce de Mayer s’échangerait contre un montant similaire.

Rolex Daytona 6263 en or

John Mayer Rolex Daytona 6263 or

En parlant de la référence 6263, en voilà une dans la collection du chanteur. Il s’agit d’une version entièrement en or qui ne fait pas partie des “Paul Newman Daytona”. Encore une fois, une référence similaire fut vendue par Phillips en 2018 pour 225 000 francs suisses, soit un peu plus de 205 000 euros.

Rolex Daytona 6264 “Paul Newman”

Mayer Rolex Daytona 6264 Paul Newman Dial

Toujours dans la Daytona vintage, mais cette fois-ci, bel et bien dans la lignée des “Paul Newman”, voilà une Rolex Daytona 6264 avec son célèbre cadran exotique. Cette référence ne fut produite que pour un an entre 1970 et 1971. Les pièces similaires s’échangeant sur le marché en 2018 sont parties aux alentours de 250 000 euros.

Rolex Daytona 6264 “Pulsation Dial”

Mayer Rolex Daytona 6264 with Pulsation Dial

Encore une 6264, mais encore plus rare grâce à son “Pulsation Dial”. Cela signifie que l’on trouve une échelle permettant de lire les pulsations cardiaques d’un patient sur l’extrémité du cadran. Il s’agirait donc de commandes spécifiques de la part de médecins qui utilisaient alors leurs Rolex comme de véritables outils de travail. Il semblerait qu’il n’existe que 8 ou 10 pièces comme celle-ci et son prix est estimée aux alentours d’un million d’euros. Toujours plus.

Rolex Daytona 6269 “Original Rainbow”

Mayer Rolex Daytona 6269 Original Rainbow

Continuons dans les Daytona d’exception avec cette référence 6269 en or sertie de diamants taille brillant sur la lunette et sur le cadran, considérée comme faisant partie de celles qui ont lancé le mouvement des “Rainbow”. Cette référence, ici montée sur un bracelet Jubilé, est souvent considérée comme plutôt féminine, mais cela n’empêche pas le musicien de l’arborer avec fierté.

En mai 2018, une pièce comme celle-ci s’est vendue lors d’une vente aux enchères pour 605 000 francs suisses, soit presque 560 000 euros.

Rolex Daytona 6270

Mayer Rolex Daytona 6270

Toujours dans la Daytona vintage en or et diamants représentant le début du “Rainbow”, on découvre une référence 6270 qui fait elle aussi partie d’une production totale estimée à une dizaine de pièces. Un peu plus masculine avec sa lunette sertie de diamants taille baguette, toujours aussi tape à l’oeil, mais diablement sexy, elle fait partie des graals de nombreux collectionneurs, tant en raison de son histoire et de ce qu’elle représente qu’au niveau de son prix.

En 2014, Christie’s a vendu aux enchères une pièce similaire pour 905 000 francs suisse soit plus de 830 000 euros. On peut estimer qu’aujourd’hui, elle flirte elle aussi avec le million d’euros.

Rolex Daytona 116598RBOW et 116599RBOW

John Mayer Daytona Rainbow or blanc

Après les premières Rainbow, voilà les dernières Rainbow. John possède 2 pièces dont nous avions parlé dans notre article sur la collection de Mark Wahlberg : la Rolex Daytona 116598RBOW  “Rainbow” en or jaune et la 116599RBOW “Rainbow” en or blanc. Ces deux pièces pour le moins ostentatoires font très souvent partie des collections de vrais passionnés, comme nous le confirme ici monsieur Mayer. Pour le commun des mortels, ces références semblent être de simples bijoux bling-bling, mais pour les passionnés, elles retranscrivent une logique, un concept, une vision et elles véhiculent un message. Mi-2021, la version or jaune se trouvait parfois d’occasion aux alentours de 350 000 euros et celle en or blanc entre 300 000 et 340 000 €.

Rolex Submariner 5514 Comex

Mayer Rolex Submariner 5514 Comex

Sortons enfin des Daytona pour aujourd’hui, mais continuons un peu chez Rolex. Le voilà avec une Submariner 5514 Comex. Comme il l’explique dans son interview avec Hodinkee, il s’agit d’une 5513 modifiée pour pouvoir suivre les plongeurs en eaux très profondes de la Comex, “Compagnie Maritime d’Expertise”. Il s’agissait en réalité d’un prototype avant l’arrivée de la Sea-Dweller. Rolex a donc ajouté une valve à hélium et le fond de boite est gravé au nom de la compagnie française de plongée. Elle garde l’inscription d’étanchéité à 200 mètres sur le cadran, mais elle est en réalité capable de survivre aux changements de pression lors de la remontée après une plongée à saturation grâce à la valve en question qui laisse s’échapper l’hélium et évite de faire sauter le verre comme c’est très souvent le cas avec les montres qui n’en sont pas pourvues.

Rolex Submariner Comex 1680

Mayer Rolex Submariner Comex 1680

Encore une Submariner en rapport avec la compagnie maritime, cette fois-ci avec le logo beaucoup plus présent puisqu’il passe du côté du cadran. Il semblerait que ces références, entre autres en raison de leur étanchéité limitée à 200 mètres, aient été réservées aux employées de la Comex travaillant dans les bureaux et non pas aux plongeurs en eaux très profondes comme l’était la référence précédente.

Rolex Submariner 5517

Mayer Rolex Submariner 5517

Troisième Submariner pour John, celle qu’il appelle “The military Sub” ou “The Grail Submariner”, la référence 5517. Elle offre un cadran aux index traités au tritium pour la luminescence comme le prouve le logo T à 6 h, une lunette rotative bien spécifique avec un marquage chaque minute et des barrette fixes entre les cornes. John explique que cette montre est d’une robustesse à toute épreuve, qu’elle n’aura pas de problème en cas de choc contre une poignée de porte ou autres et qu’elle a très certainement été violemment malmenée par ses premiers propriétaires qui l’utilisaient eux aussi comme des outils de travail.

Rolex pre-Submariner 6200

Mayer Rolex pre-Submariner 6200

Mayer semble décidément intéressé par les outils de plongée et nous présente ici sa Rolex pre-Submariner de 1953. L’appellation Submariner, qui changera le monde de l’horlogerie tout entier, n’était pas encore officiel et n’apparaît donc nulle part sur la montre. La montre ne possède pas de protège couronne ni de marquage typique d’une montre de plongée sur la lunette, mais on découvre les chiffres 3, 6 et 9 sur le cadran emprunté à la Explorer de l’époque.

Une pièce similaire s’est vendue aux enchères en octobre 2017 pour 579 000 dollars, soit un peu plus de 490 000 euros. La référence de monsieur Mayer est en parfait état et je pense que l’on peut parler d’une valeur dépassant sans problèmes les 500 000 euros.

Rolex “Double Red” Sea Dweller

Mayer Rolex Double Red Sea Dweller

Toujours en rapport avec les grandes profondeurs, le chanteur explique s’être offert une Rolex “Double Red” Sea Dweller, plus communément appelée DRSD. Il s’agit de la première Sea-Dweller équipée de la valve à hélium, signature qui restera sur tous les modèles d’après. Elle fut produite de 1967 à 1977 avant d’être remplacée par la référence suivante. Elle offre un guichet de date à 3 h, information importante pendant les plongées à saturations qui durent souvent plusieurs jours, mais n’est pas équipée du cyclope grossissant, tout simplement parce que la technique de fixation de cette loupe à l’époque n’était pas assez résistante pour les conditions pour lesquelles était conçue la Sea-Dweller. Pour en savoir plus sur cette pièce, allez lire notre article sur l’histoire passionnante de la Sea-Dweller.

Rolex GMT Master II 116719BLRO

John Mayer Rolex GMT Master II 116719BLRO

Lors de plusieurs interviews, le musicien explique beaucoup apprécier la complication GMT sur une montre, permettant d’afficher plusieurs fuseaux horaires simultanément. Selon ses dires à propos des GMT , “They are World-Ready“, comprenez “elles sont prêtes à affronter le monde“. Détail utile pour un artiste qui sillonne le monde de long en large à longueur de temps. C’est donc sans surprise que l’on découvre dans sa collection une Rolex GMT Master II 116719BLRO, une pièce entièrement en or blanc avec un cadran noir et une lunette “Pepsi”. Il explique s’être offert cette pièce en 2015 chez un AD Rolex de New-York, en même temps que Benjamin Clymer , le créateur d’Hodinkee, s’est offert la sienne. On peut donc dire qu’à l’époque, les modèles entièrement en or étaient relativement facilement accessibles, du moment que l’on avait le porte-feuille adéquat. John a même fait graver le fond de boîte de la sienne au logo de son groupe “The Grateful Dead”. La référence se trouve d’occasion aux alentours de 35 000 voire 40 000 euros.

Rolex GMT Master II 116710BLNR

John Mayer Rolex GMT Master II 116710BLNR

Toujours dans les multiples fuseaux horaires, il possède également une Rolex GMT Master II 116710BLNR, surnommée la Batman lorsqu’elle est sur son bracelet Oyster (on rappelle que sur un bracelet Jubilé, elle est surnommée la “Batgirl”). John s’est offert cette pièce en 2013 et elle se trouve aujourd’hui d’occasion entre 15 000 et 20 000 euros. Il expliquait en 2013 qu’il s’agissait d’une des montres qui le suivaient pendant ses tournées.

Tudor Black Bay 41 “Undefeated”

Mayer Tudor Black Bay 41 Undefeated

Non, ce ne sont certainement pas toutes les Rolex de monsieur Mayer, mais ce sont toutes celles dont on parlera aujourd’hui. On change de crèmerie, tout en restant relativement proche de l’esprit d’Hans Wilsdorf puisqu’on découvre ici une Tudor Black Bay faite en collaboration avec Undefeated, un magasin spécialiste de baskets et autres sneakers basé à Los Angeles depuis sa fondation en 2002. En effet John Mayer ne collectionne pas uniquement les montres, il est aussi fan de mode et d’accessoires en tout genre. Il semblerait qu’il soit reconnu comme un client fidèle par Undefeated puisque la marque lui a tout simplement offert cette pièce en guise de remerciement.

Tudor n’a pas l’habitude d’accepter les collaborations de ce style, mais il faut croire qu’Undefeated a su trouver un terrain d’entente. Cette Black Bay offre un boîtier de 41 millimètres de diamètre, une lunette rotative à l’insert bleu et un cadran noir. Le prix catalogue de la Black Bay 41 tourne autour de 3 300 euros, mais difficile d’estimer cette pièce sur mesure.

Tudor Black Bay GMT M79830RB

John Mayer Tudor Black Bay GMT

De retour avec l’une de ses complications préférées, John a aussi été vu portant une Tudor Black Bay GMT M79830RB. Cette pièce en acier au boîtier de 41 millimètres lui aussi est entraînée par le MT5652, un calibre automatique manufacture certifié COSC. Elle annonce une étanchéité à 200 mètres et monsieur Mayer la porte sur un bracelet acier. Son prix catalogue avoisine les 3 800 euros.

IWC Big Pilot 5002

Mayer IWC Big Pilot 5002

Autre marque dans la collection incroyable du chanteur :  IWC, “The International Watch Company”. Dès son premier passage dans “Talking Watches” en 2013, il nous présentait sa IWC Big Pilot qui avait déjà 10 ans à l’époque et il expliquait à quel point il appréciait sa lisibilité, sa facilité d’utilisation concernant notamment le changement d’heure et son design en général. C’est entre autres pour ces raisons qu’il la portait sur scène pendant des années au début des années 2000.

Cette référence 5002 au style pilote très affirmé fut la première Big Pilot. Elle fut lancée en 2002, année à laquelle son boîtier de 46 millimètres de diamètre n’est pas passé inaperçu, tout comme son énorme couronne en forme d’oignon devenue si caractéristique du modèle. Elle est entraînée par le calibre automatique manufacture 5011 qui a fait son apparition avec la référence 5002 et qui offre une impressionnante réserve de marche de 7 jours, mais qui manquait un peu de précision et a vite été remplacé. D’occasion, une 5002 en bonne condition se trouve aux alentours de 8 000 euros.

IWC Aquatimer Jacques Cousteau IW354806

Mayer IWC Aquatimer Jacques Cousteau IW354806

Seconde montre de la marque pour le passionné : une IWC Aquatimer Jacques Cousteau IW354806 avec un superbe cadran bleu soleillé que John considère comme l’un de ses cadrans préférés. Cette montre de plongée plutôt modeste offre un boîtier de 42 millimètres et 2 couronnes à 2 h et 4 h. L’une est utilisée pour régler l’heure comme une couronne classique, alors que la seconde sert à faire tourner la lunette interne de la montre sous le verre. Cette dernière est graduée comme une lunette rotative sur une montre de plongée classique et est donc utilisée pour chronométrer les temps de plongée ou tout autre événement.

Cette référence fut lancée en 2004, annonce une étanchéité à 1000 mètres et est entraînée par un ETA 2892-A2 décoré spécialement par la marque. Il s’agit d’une édition limitée à 1953 pièces rendant hommage à Jacques Cousteau et à son film The Silent World sorti en 1953. Jacques Cousteau est un plongeur de renom qui a fait beaucoup pour le monde de l’horlogerie dont nous avons parlé dans notre article et vidéo à propos des montres de plongée.

D’occasion, cette pièce annonce un prix aux alentours de 4 000 euros. John explique qu’apprécier ce type de montre alors que l’on possède une collection à plusieurs millions est un peu comme collectionner les Ferrari et dire “J’adore la Ford Focus! ” Une bien belle comparaison pour cette montre robuste, efficace, avec une forte personnalité.

Audemars Piguet Royal Oak 26574 à quantième perpétuel

Mayer Audemars Piguet Royal Oak 26574 quantieme perpetuel

Entre autres lors d’un shooting pour GQ et lors d’un évenement AP, on a pu voir le musicien aux multiples facettes avec une Audemars Piguet Royal Oak 26574 à quantième perpétuel entièrement en or rose avec un cadran bleu au motif Grande Tapisserie, typique de la collection. C’est le mouvement automatique manufacture 5134 qui l’entraîne et qui permet de donner la date exacte en prenant en compte les années bissextiles, tout en indiquant la phase de lune. D’occasion, elle est affichée entre 160 000 et 200 000 euros.

Audemars Piguet Concept GMT Tourbillon White Ceramic

John Mayer Audemars Piguet Concept GMT Tourbillon White Ceramic

Toujours chez la marque du Brassus, la star expliquait en 2019 que l’une des pièces qu’il porte le plus est une Audemars Piguet Concept GMT Tourbillon à la lunette et aux ponts centraux en céramique blanche. Cette version lancée en 2014 est montée sur un bracelet en caoutchouc blanc et arbore un style ultra sportif flirtant avec le futuriste. Son cadran partiellement et joliment ajouré laisse entrevoir un tourbillon à 9 h, un indicateur d’un second fuseau horaire à 3 h (complication favorite de John) et un indicateur de position de couronne à 6 h. Son boîtier en titane mesure 44 millimètres de diamètre pour 16,06 d’épaisseur et elle annonce une étanchéité à 100 mètres, elle peut donc être portée comme une montre de sport, si vous êtes prêt à arborer une pièce à 200 000 euros pendant votre footing ou vos longueurs…

Audemars Piguet Royal Oak Concept Tourbillon Chronographe Squelette Automatique

John Mayer Audemars Piguet Royal Oak Concept Tourbillon Chronographe Squelette Automatique

On reste chez AP et dans la collection Concept avec une Audemars Piguet Royal Oak Concept Tourbillon Chronographe Squelette Automatique, cette fois-ci montée sur un bracelet en caoutchouc bleu qui accentue encore l’aspect sportif et excentrique. Il s’agit de la première montre à remontage automatique dans la collection Concept et c’est grâce à une masse oscillante périphérique en platine, visible du côté du cadran. Le boîtier de 44 millimètres est en titane microbillé, alors que les poussoirs et la couronne sont en céramique noire. On retrouve un sous-cadran de 30 minutes du chronographe à 3 h et le tourbillon à 6 h. Le tout est étanche à 100 mètres et le prix estimé est aux alentours de 350 000 euros.

Audemars Piguet Royal Oak Extra-Thin Tourbillon 26515OR

John Mayer Royal Oak ExtraThin Tourbillon 26515OR

On repasse sur du un peu plus discret et habillé avec cette Audemars Piguet Royal Oak Extra-Thin Tourbillon entièrement en or rose. Monsieur Mayer explique d’ailleurs que pour lui, l’alliage d’or rose propre à Audemars Piguet est le plus réussi du secteur. Sur un cadran or rose au motif grande tapisserie, on retrouve un superbe tourbillon dans sa cage à 6 h. Son prix avoisinerait les 190 000 euros.

Patek Philippe 5164A Travel Time Aquanaut “Tiffany Dial”

Joh Mayer Patek Philippe 5164A Travel Time Aquanaut Tiffany Dial

Autre marque de la Sainte Trinité qui fait partie de pratiquement toutes les collections des plus gros passionnés d’horlogerie et qu’apprécie particulièrement John Mayer : Patek Philippe. Lors de son premier passage chez Hodinkee en 2013, il avait déjà présenté cette Patek Philippe 5164A Travel Time Aquanaut. Lors de son second passage en 2019, il explique qu’elle fait maintenant partie des montres qu’il porte le plus souvent. Il explique également que d’après lui, cette pièce indique que son porteur possède une collection digne de ce nom. Il plaisante même en conseillant à celles et ceux qui veulent faire croire qu’ils ont bel et bien une collection impressionnante au coffre de s’offrir cette référence.

La Aquanaut fut lancée en 1997 et se base sur le design de la Nautilus en plus sportif et plus contemporain pour l’époque. Cette version mesure 40,8 millimètres de diamètre et est étanche à 120 mètres, elle propose elle aussi l’affichage d’un second fuseau horaire ainsi qu’un guichet indiquant s’il fait jour ou nuit à l’heure locale et à l’heure du domicile.

Elle est proposée sur un bracelet Tropical et monsieur Mayer en possède plusieurs. En 2013, il portait cette pièce sur un bracelet noir, alors qu’on la voit sur une version appelée “Camo Green” en 2019. Il explique d’ailleurs que ce bracelet vert n’est plus en production et que les bracelets originaux s’échangent contre de petites fortunes, avant de montrer qu’il en possède deux encore sous blister.

Patek Philippe Aquanaut 5065A

mayer Patek Philippe Aquanaut 5065A

Il n’en a pas fini avec les Aquanaut. Le voilà avec une Patek Philippe Aquanaut 5065A, une autre pièce en acier de 38 millimètres avec un cadran vert kaki aux aiguilles et index luminescents et aux discrets détails rouges, accordé avec le bracelet Tropical vert kaki lui aussi. Il s’agirait d’une pièce unique faite spécialement par Patek Philippe à la demande du musicien de renom.

Plusieurs sources parlent aussi d’une Patek Philippe Aquanaut Extra Large 5167A mais nous n’avons pas réussi à confirmer ces dires. Si vous l’avez vu porter cette pièce, n’hésitez pas à nous faire parvenir les images.

Patek Philippe 5970G

Mayer Patek Philippe 5970G

John Mayer appelle la Patek Philippe 5970G “La Daytona de chez Patek”. Il nous montre ici sa version au cadran blanc et au boîtier en or blanc de 40 millimètres. La 5970 fut produite de 2004 à 2011, la plus courte période de production pour une Patek Philippe à quantième perpétuel. Elle est considérée par beaucoup comme l’une des montres à grandes complications les plus faciles à porter au quotidien. Il s’agit de la dernière référence de la marque qui utilise un mouvement manuel développé sur une base de chronographe de chez Lemania, très largement modifiée par Patek Philippe qui a entre autres ajouté son module de quantième perpétuel. Sur les versions suivantes, le mouvement sera entièrement manufacture.

John insiste sur le fait que sa version n’a rien de spécial. Pas de logo “Tiffany”, pas d’édition limitée ou autres. Il a raison, mais cela n’empêche pas cette référence de se vendre d’occasion aux alentours de 160 000 euros.

Patek Philippe 5971P

john mayer Patek Philippe 5971P

On reste dans la même veine, mais on rajoute un superbe travail de joaillerie : le voilà avec une Patek Philippe 5971 à quantième perpétuel et sa lunette sertie de diamants baguette. Cette montre au boîtier en platine de 40 millimètres au cadran noir fait partie des pièces préférées du chanteur. Elle est entraînée par le même calibre que la référence précédente, mais les diamants la font évidemment sortir du lot. D’occasion, elle affiche régulièrement des prix dépassant 300 000 euros.

Patek Philippe 5004G Salmon Dial sur mesure

John Mayer Patek Philippe 5004G Salmon Dial

Encore une pièce faite sur mesure en 2012 pour le musicien par la marque : la Patek Philippe 5004G avec un cadran saumon et des aiguilles luminescentes pour que John puisse lire l’heure sur scène. Elle est également gravée “Mr. J.C. Mayer” sur le fond de boîte. Il s’agit d’un chronographe à quantième perpétuel et de la toute première pièce sur mesure qu’à reçu John.

La référence 5004 fut lancée en 1996 et produite pendant 15 ans. John porte la sienne sur un bracelet en cuir et il explique que cela lui donne une aura encore plus solennelle et originale qu’elle ne l’est déjà.

En tant que pièce unique, il est très difficile de l’estimer. On sait en revanche qu’en 2015, une pièce similaire s’est vendue aux enchères aux alentours de 355 000 euros.

Patek Philippe 5270G

Mayer Patek Philippe 5270G

Lors d’une cérémonie des Grammys Awards, il portait une Patek Philippe 5270G, une pièce en platine elle aussi équipée d’un chronographe et d’un quantième perpétuel qui se vend parfois aux enchères aux alentours de 110 000 euros.

Armitron “Star Wars”

Mayer Armitron Star Wars

Nous avons parlé de sa première “vraie” montre, mais qu’en est-il de sa première montre tout court ? Il s’agirait d’une Armitron “Star Wars”, une montre digitale sur laquelle on retrouve les droïdes C-3PO et R2-D2, qu’il aurait reçu alors qu’il n’était qu’un enfant. John en parle avec beaucoup de nostalgie et dit se souvenir qu’il considérait cette montre comme un véritable ami.

I remember looking at it, and it was my friend. It was one of the biggest things I ever owned in my life, if you were to amortize it in terms of where you were in your life and what it meant to me.

Casio G Shock DW6900JM20-8

Casio G-Shock John DW6900 Mayer Edition

Il a donc commandé des pièces uniques à Patek Philippe, mais il a aussi collaboré avec des marques plus raisonnables comme nous le prouvent les Casio G-Shock DW6900 John Mayer Editions. 3 éditions furent designées par le chanteur en personne et la plus récente, d’un bleu pâle très efficace, s’inspire du clavier Casiotone SK-5, un des premiers instruments de musique sur lesquels il a commencé à s’exprimer lorsqu’il était enfant. Ces montres digitales en édition limitée offrent toutes les options d’une G-Shock classique et annoncent un prix catalogue de 180 dollars à leur sortie, soit un peu plus de 150 euros, mais sont toutes écoulées très rapidement.

Dernière modification de l’article le 23/08/2023

jeremy-gremillet-lecalibre

Basé entre Paris et la région de Genève, avec des explorations fréquentes à l’international, mon itinéraire professionnel m’a vu évoluer de l’événementiel en Asie et du secteur immobilier français en passant par des sphères variées telles que la formation, la création multimédia et l’intelligence artificielle. Ma curiosité m’a conduit vers l’horlogerie sur le tard. Je suis fier de désormais pouvoir parager les subtilités de ce domaine sur lecalibre.com, média devenu une véritable référence francophone sur le secteur !


Partager avec vos amis :
Partager:
Written by Jeremy
Basé entre Paris et la région de Genève, avec des explorations fréquentes à l'international, mon itinéraire professionnel m'a vu évoluer de l'événementiel en Asie et du secteur immobilier français en passant par des sphères variées telles que la formation, la création multimédia et l'intelligence artificielle. Ma curiosité m'a conduit vers l'horlogerie sur le tard. Je suis fier de désormais pouvoir parager les subtilités de ce domaine sur lecalibre.com, média devenu une véritable référence francophone sur le secteur !