La masse oscillante est la pièce qui permet de recharger le ressort de barillet grâce aux mouvements du poignet. Lorsque le fond de montre est transparent, cette pièce est visible à l’arrière de la montre. Elle est souvent décorée de gravures, et sur les mouvements génériques, elle reprend généralement le logo de la marque de la montre. On parle aussi de rotor, mais il ne faut surtout pas confondre avec le balancier, qui n’a rien à voir.

Ici une masse oscillante tout à fait classique sur un mouvement ETA 2834 (Montre Zeno Watch Basel):

Masse Oscillante Zeno

Décoration simple sur une masse oscillante (Crédit LeCalibre I MichelOnTime)

La masse oscillante (rotor) peut être façonnée de manière plus marquée comme sur cette Ollech & Wajs :

Lexique Masse Oscillante OW

Masse oscillante gravée sur une Ollech & Wajs (Crédit LeCalibre I MichelOnTime)

Le plus souvent, la masse oscillante est placée à l’arrière de la montre, mais parfois aussi à l’avant, et même parfois des deux côtés, comme sur certaines montres Perrelet.

masse oscillante double Perrelet

Outre la masse oscillante classique située à l’arrière de la montre, cette Perrelet First Class Double Rotor présente une seconde masse oscillante sur la face avant (Source Perrelet)

masse oscillante cal P181H

Ce tour de magie est possible grâce au mouvement P-181-H (Source Perrelet)

Afin d’avoir un meilleur rendement, la masse doit être aussi lourde que possible, raison pour laquelle elle est parfois en or. Sur cette magnifique montre Dior Grand Bal, le paradoxe est que la masse oscillante est décorée de plumes, ce qui a priori n’est pas très lourd… En fait ces plumes cachent une lourde masse oscillante en or.

Dior Grand Bal

Dior Grand Bal avec masse oscillante décorée de plumes (Source Dior)

La masse oscillante vient généralement au-dessus du mouvement, ce qui épaissit la montre. Le micro-rotor par contre est intégré dans le mouvement, ce qui limite l’épaisseur de l’ensemble, comme sur cette magnifique Lange & Söhne Langematik Perpetual.

Lexique masse oscillante Langematik perpetual

Micro-rotor sur une Langematik perpetual (Source Lange Söhne)

Voici encore une innovation dans ce domaine : Carl F. Bucherer a développé un rotor périphérique, qui tourne autour du calibre sans ajouter d’épaisseur, comme sur ce calibre CFB T300, qui présente en plus un tourbillon :

Masse oscillante peripherique Carl Bucherer

Le calibre CFB T300 de Carl Bucherer avec une masse oscillante périphérique équipe la Manero Tourbillon Double Peripheral (Source Carl Bucherer)

Piaget s’est fait une spécialité des montres ultrafines, et utilise un micro-rotor pour certains de ses modèles. Comme sur cette Altiplano où l’on peut voir le micro-rotor en noir sur lequel est indiqué « Piaget »

Micro-rotor sur une Piaget Altiplano

Micro-rotor sur une Piaget Altiplano (Source Piaget)

« Back to Glossary Index
Partager:
MichelOnTime
Written by MichelOnTime
Passionné d'horlogerie depuis une dizaine d'années, je m'intéresse autant aux marques qu'aux montres, et suis toujours à la recherche de nouvelles marques. Au-delà des aspects techniques et esthétiques de l'horlogerie, j'aime beaucoup rencontrer les créateurs de marques moins connues, comprendre leur démarche, et les faire connaître. Difficile de vous dire quelles sont mes marques préférées, disons IWC, Tudor, mais aussi Seiko, Ollech & Wajs et Gavox, et beaucoup d'autres. Je porte un intérêt particulier aux Tissot T12, une appellation peu connue et créée à l'occasion de la sortie du film de Cousteau "Le monde du silence" en 1956.