Julémont Watches, une nouvelle marque horlogère

julemont-presentation

Bernard Julémont est une figure bien connue des milieux horlogers en Belgique. Il a commencé sa carrière horlogère dans les années 90, en travaillant pour IWC-Porsche Design.

En 1996, il devient importateur pour la Belgique de la marque suisse Dubey & Schaldenbrand, qui est distribuée surtout aux Etats-Unis. Il représente également les montres Oris.

Une première création horlogère

Mais ce qui est sans doute le tournant de sa carrière est la création en 2001 de la marque Raidillon, du nom de ce fameux virage du circuit automobile de Francorchamps, virage très technique que les pilotes les plus audacieux empruntent à plus de 300 km/h. Les montres Raidillon sont caractérisées par un design assez épuré, avec une symbolique forte autour du nombre 55, soit le nombre maximum de participants admis aux 24h de Francorchamps. Sur le cadran le 55 est généralement surdimensionné et les modèles sont limités à 55 exemplaires.

La Raidillon Chronographe “Endurance”, la préférée de Bernard Julémont.

Il revend la marque en 2014 pour se consacrer dans un premier temps à ses autres passions que sont la photographie et les voitures anciennes. Comme c’est souvent le cas lors des rachats de marques, Bernard doit « purger » 3 années avant de pouvoir reprendre une activité dans l’horlogerie. C’est donc à partir de 2017 qu’il se remet à cogiter sur une nouvelle montre.

Il passe du crayon au bloc d’argile, revisite les courbes et joue avec les arêtes vives en s’inspirant de ses autres passions que sont le design, l’architecture et l’Art déco.

La montre Julémont

La montre qui résulte de ses cogitations sort complètement des canons habituels de l’horlogerie. L’aspect général est un boitier de forme tonneau, d’une largeur de 42 mm pour 44 de hauteur.

Julémont Rose Gold

Aspect général du boitier, ici avec la version la plus minimaliste : trois aiguilles, date et réserve de marche (Julémont Rose Gold).

Le cadran n‘est ni rond, ni carré, et la découpe à 12h lui donne ce caractère unique reconnaissable entre tous, cette forme qui sera la véritable marque de fabrique des montres Julémont.

Le verre est asymétrique et hyper-bombé, en verre saphir de dureté 9 (le plus inrayable possible avant le diamant) et traité anti-reflet sur la face intérieure.

Le galbe et ses arêtes douces délimitent les différentes parties du boitier. La couronne est intégrée dans la courbe, ce qui donne à la montre vue de face une très belle symétrie, et protège la couronne d’un arrachage accidentel par frottement sur un vêtement par exemple. Un poussoir permet de commander la fonction du mois.

Julemont_black-mate-profil

Détail de la carrure avec la couronne intégrée et le poussoir commandant la fonction du mois.

Julemont-verre-cadran

Julemont verre cadran

Les aiguilles sont du type Glaive, avec une facette mate et l’autre polie, et insert de SuperLuminova au centre.

Julemont detail aiguilles

Détail des aiguilles Glaives.

Le bracelet est réalisé en Italie en caoutchouc recyclable. La boucle sera architecturée dans le même style que le boitier de la montre, avec le même mélange de rondeur et d’arêtes douces.

Les montres sont assemblées dans un atelier en Italie. Cet atelier possède aussi une filiale en Suisse, il aurait donc été très simple de « faire du Swiss Made »… Mais Bernard ne revendique pas du tout l’appellation « Swiss Made », et c’est tout à fait assumé : son expérience de l’industrie horlogère suisse lui a montré la tromperie qui est souvent associée au label « Swiss Made » et en particulier aux nombreuses marques de luxe suisses qui n’ont souvent de suisse que le calibre. Pour preuve, le calibre qui se retrouve dans les 4 versions de la Julémont est un mouvement automatique japonais éprouvé et fiable : le Miyota 9100.

Les différents modèles

La Julémont est actuellement prévue en quatre modèles bien distincts.

Le premier modèle présente le cadran le plus minimaliste : trois aiguilles avec date et réserve de marche. Le boitier est en acier avec PVD doré, et finition brossée. Le cadran est noir.

Les index sont appliqués, avec de simples petits points à 1h, 3h, 5h, 7h, 9h et 11h. Et des chiffres à 2h, 4h, 8h et 10h. L’index de 12h est occupé par l’aiguille de réserve de marche. Le résultat est un cadran très épuré, avec un discret guichet de date, et un clin d’œil particulier pour le « 2 » très spécial. Les aiguilles sont dorées. La date est en noir brillant sur fond noir mat.

Julemont Gold Black

Julémont Gold & Black.

Le deuxième modèle reprend en outre l’indication du jour de la semaine, l’indication du mois et l’indication 24h, ce qu’on appelle aussi « jour/nuit ». Le boitier est en acier avec PVD anthracite, et finition poli miroir.

Le cadran est blanc, et guilloché sur toute sa surface avec des arcs de cercles concentriques divisés en 12 secteurs. Les index sont appliqués avec de simples petits points. Les aiguilles sont argentées.

Les sous-cadrans présentent un relief intéressant : le centre est sur un plan inférieur au cadran, guilloché de manière circulaire, et les indications sont peintes sur un anneau légèrement incliné vers l’intérieur. Les aiguilles sont noires. La date est en noir sur fond blanc.

Julemont Black white

Julémont Black & White.

Le troisième modèle reprend également toutes les complications mentionnées pour la deuxième version. Le boitier est en acier avec finition PVD anthracite mate.

Le cadran est anthracite avec traitement soleillé. Les index sont appliqués avec de simples petits points. L’aiguille de réserve de marche et la trotteuse sont oranges. Les sous-cadrans sont également en relief comme le modèle précédent.

Julemont black black

Julémont Black & Black.

Enfin le dernier modèle reprend aussi toutes les complications mentionnées ci-avant, mais il casse tous les codes avec un cadran mauve ! Le boitier est en finition acier brossé.

Le cadran est guilloché comme sur le deuxième modèle. Les aiguilles des heures et minutes sont argentées, toutes les autres sont orange. Les sous-cadrans sont également en creux. La date est en noir sur fond blanc.

Julemont steel mauve

Julémont Steel & Mauve.

Une campagne de financement participatif

La philosophie commerciale de Bernard Julémont est claire : offrir un produit original, de qualité et au prix le plus juste, ce qui implique les meilleurs fournisseurs au meilleur prix, et le moins possible de coûts secondaires tels que salons, catalogues, publicités, etc. Quand je lui pose la question, Bernard s’enflamme : « Le produit avant tout, l’élégance, le style, l’audace, la qualité, plutôt que l’image de marque par la pub et les ambassadeurs. Ma montre s’adresse à ceux qui veulent du beau, et qui ont suffisamment confiance en eux que pour ne pas avoir besoin d’exister par le regard des autres. » Tout est dit.

Dans cette optique, le lancement de la Julémont se fera via une campagne de crowdfunding qui devrait débuter début juin. Le principe est assez classique :

  • Les 100 premiers exemplaires de chaque version seront vendus au prix le plus intéressant, en l’occurrence 900€ quel que soit la version.
  • Les exemplaires suivants sont vendus au prix 1 200€.
  • Un remontoir (« winder ») sera offert pour chaque montre commandée en crowdfunding. Le remontoir est fabriqué à la main en Belgique.
Julemont watch winder

Le remontoir qui sera offert pendant la campagne de crowdfunding.

Par la suite, les Julémont se vendront à 1 600€ en boutique et sur le site d’e-commerce.

Un peu d’histoire

Chaque version sera produite en 1117 exemplaires, et chaque montre sera numérotée au dos de 1 à 1117 selon la version.

Et bien sûr, vous vous demandez pourquoi 1117 ? La raison est historique : le nom de famille “Julémont” vient du village de Julémont, situé en Belgique non loin des frontières hollandaise et allemande, à quelques 30 km d’Aix-La-Chapelle. Et 1117 est la date de la plus ancienne référence au village retrouvée dans les archives.

A ce propos, le logo est une croix rouge engrêlée, qui se retrouve sur le blason du village.

Julemont logo croix

Le logo Julémont : une croix rouge engrêlée

Julémont Watches Conclusion

Lorsque qu’une nouvelle marque horlogère se lance sur une plateforme de crowdfunding, on est en droit de se demander quelle est sa légitimité. Il y a tant de petites marques qui ne vivent que le temps d’une campagne de pré-financement participatif et que l’on ne voit plus jamais ensuite. Mais avec Bernard Julémont, les perspectives sont tout autres. Bernard a derrière lui une longue carrière dans l’horlogerie, et a déjà à son actif une marque qui a connu un beau succès : près de 10.000 montres Raidillon vendues sous sa direction.

La montre qu’il nous présente ici est tout à fait singulière et sort des sentiers battus. J’étais prudent lorsque j’ai vu les premières photos, mais après l’avoir eue en main et au poignet plusieurs fois, je la trouve tout à fait séduisante et élégante.

Le modèle à cadran mauve est plus discutable, c’est une question de goût, et j’y vois d’ailleurs une petite pointe de dérision de la part de Bernard face à la diversité de couleurs qui fleurissent sur les cadrans ces derniers temps. « Et pourquoi pas mauve ? » semble-t-il dire. L’avenir nous dira s’il est en avance sur son temps ou si c’était juste une bonne blague.

Bernard a déjà dans ses tiroirs de nouveaux dessins de cadran ainsi qu’une montre pour dame.

Je lui souhaite en tout cas beaucoup de succès avec cette marque intéressante.

👉 Le site Internet des montres Julémont

Julemont au poignet

La montre Julémont : élégante et reconnaissable entre toutes.

 

Share:
MichelOnTime
Written by MichelOnTime
J'ai attrapé le virus de l'horlogerie très tardivement avec l'acquisition de ma première "belle" montre, une IWC Portofino Automatic. J'ai une collection assez éclectique, avec un focus particulier sur les Tissot T12, une appellation peu connue et créée à l'occasion de la sortie du film de Cousteau "Le monde du silence" en 1956. Au-delà des aspects techniques de l'horlogerie, j'aime beaucoup rencontrer des créateurs de marques moins connues et les faire connaître à travers mes deux pages Facebook "Montres intéressantes et abordables", et "Belgian Watch Brands". Je suis très heureux de participer à ce nouveau projet de LeCalibre.com.