Isabelle Villa : La peintre miniaturiste des marques prestigieuses !

Globe de Coronelli sur une GP Planetarium Tri-Axial Tourbillon

Commençons par une petite devinette : Quel est le point commun entre la Bibliothèque Nationale de France et Girard Perregaux ? 

Indice n°1 :

Girard Perregaux Planetarium Tri-Axial Tourbillon

La Planetarium Tri-Axial Tourbillon de Girard Perregaux (Source GP)

Un deuxième indice ?

Les globes de Coronelli de la BNF

Les globes de Coronelli de la Bibliothèque Nationale de France (Crédit LeCalibre I MichelOnTime)

Oui vous avez bien vu, le petit globe terrestre sur la Girard Perregaux Planetarium Tri-Axial Tourbillon est une reproduction du globe de Coronelli que l’on peut voir dans le hall des Globes de la BNF. Et il est l’œuvre d’Isabelle Villa, peintre miniaturiste spécialisée dans la production de cadrans de montres. C’est l’un des nombreux métiers d’art associés à la haute horlogerie, après ceux que nous avons déjà abordés avec les articles sur Roland Baptiste le graveur, et Bernard Van Ormelingen le guillocheur.

J’ai justement eu l’opportunité de rencontrer Isabelle Villa dans cette salle des globes de Coronelli, aussi appelés globes de Louis XIV. Je connaissais déjà son père, Luis Villa, cadranier réputé qui a travaillé entre autres pour Gerald Genta, Bovet-Fleurier, Dewitt et les Cadraniers de Genève, une entreprise spécialisée dans la fabrication de cadrans pour les grandes maisons horlogères suisses.

La formation

Peut-on pour autant dire que la voie d’Isabelle était toute tracée ? Pas vraiment, en tout cas pas dans le domaine de l’horlogerie. C’est plutôt le côté artistique qui l’attire. Elle rentre à l’école des arts appliqués, qu’elle termine comme major de promotion. Pendant ses études, elle obtient de Bovet-Fleurier une commande pour une pièce unique : un tigre blanc sur un cadran de montre : elle passe l’été derrière le binoculaire.

FL42_Tigre-Blanc

Le tigre blanc, une première œuvre pour Bovet

Elle travaille également sur des illustrations pour livres d’enfants, mais c’est la peinture sur cadran qui va devenir sa spécialité. Son approche est assez technique : elle expérimente différentes techniques de travail pour améliorer encore le réalisme de ses peintures.

Les débuts

Après ses études en 2007, elle s’installe comme indépendante et travaille pour Bovet-Fleurier, pour qui elle réalise plusieurs motifs animaliers. Comme cette montre équipée du système Amadeo, permettant de transformer très simplement une montre en montre de poche, montre de table ou montre bracelet.

Tigre peint sur montre Bovet-Fleurier

Tigre peint sur une montre Bovet Fleurier, équipée du système Amadeo (Source : Isabelle Villa)

Comment se déroule le travail d’un peintre miniaturiste ?

Généralement le client fournit un design prédéfini. Isabelle réalise un prototype, ce prototype est validé par le client, et la production des pièces peut alors commencer.

Isabelle Villa au travail au binoculaire

Isabelle Villa au travail au binoculaire, instrument indispensable au peintre miniaturiste (Source : Isabelle Villa)

Les commandes sont de deux types : d’une part des commandes de pièces uniques ou en nombre très limité, comme par exemple la personnalisation d’un cadran avec ce décor côtier réalisé pour Montblanc à la demande d’un client qui souhaitait retrouver sur sa montre un paysage familier.

Décor maritime sur cadran pour Montblanc

Décor maritime sur cadran pour un client Montblanc (Crédit LeCalibre I MichelOnTime)

D’autre part, les maisons horlogères peuvent passer commande pour des séries de pièces, pour équiper une montre particulière en série limitée.

Chaque pièce est unique puisque le travail est fait entièrement à la main. Chaque matin, la préparation des couleurs se fait à partir des couleurs primaires, chaque nuance est préparée individuellement, ce qui ajoute encore au caractère unique des pièces.

Le temps de réalisation n’est pas compressible, un cadran complet nécessite en moyenne une semaine de travail. Réaliser la même pièce pendant plusieurs semaines d’affilée peut devenir fastidieux. C’est pourquoi il importe de pouvoir alterner avec des commandes particulières, ce qui permet de varier le travail et de garder ainsi la concentration et la motivation nécessaire. Mais les commandes uniques sont assez rares.

Les réalisations

Revenons sur la Girard Perregaux Planetarium Tri-Axial Tourbillon. Le globe qui équipe cette montre d’exception est directement inspiré par le globe de Coronelli de la BNF. Isabelle Villa a reçu une première commande de 15 globes terrestres. Le succès de la montre a été tel que deux autres commandes ont suivi.

Un globe de Coronelli peint par Isabelle Villa

Un globe de Coronelli peint par Isabelle Villa (Crédit LeCalibre I MichelOnTime)

Petite comparaison « de taille » : Isabelle tient le globe de la Girard Perregaux devant le globe de Coronelli qui a servi de modèle.

Isabelle Villa à la BNF avec son globe de Coronelli

Isabelle Villa à la BNF devant le Globe de Coronelli, avec « son » globe de Coronelli (Crédit LeCalibre I MichelOnTime)

Une vidéo présente de modèle en détail

La série Planétarium Tri Axial existe aussi dans une version Aventurine, avec un globe décoré à la poudre d’or : un autre type de peinture.

Travail à la poudre d’or pour la Girard Perregaux Planétarium Tri Axial Aventurine

Travail à la poudre d’or pour la Girard Perregaux Planétarium Tri Axial Aventurine (Source : Isabelle Villa)

La maison Hermès est un client régulier d’Isabelle Villa. Elle s’inspire des carrés de soie, comme pour ce cadran « The Savana Dance » :

Cadran peint sur le thème « The Savana Dance » pour Hermès

Cadran peint sur le thème « The Savana Dance » pour Hermès (Source : Isabelle Villa)

Et le carré Hermès qui a servi d’inspiration : pouvez-vous retrouver le cadran de montre posé sur le foulard ? Appréciez la différence de taille !

Le Carré Hermès « The Savana Dance »

Le Carré Hermès « The Savana Dance » (Source : Isabelle Villa)

Dans un autre genre (au sens créatif et horloger), Isabelle a réalisé des illustrations pour MB&F, dans le style « Pin up » des années 40.

Deux peintures style « Pin Up » sur la HM4 de MB&F

Deux peintures style « Pin Up » des années 40 sur la HM4 de MB&F (Source MB&F)

Mais de toutes les productions d‘Isabelle Villa que j’ai eu l’occasion de voir, la Fée Muguet est certainement celle que je préfère. Le processus de production de ce cadran mérite vraiment d’être raconté, parce que la beauté du résultat cache bien la complexité de sa réalisation.

Au départ, il y a une fine pièce de nacre. Isabelle commence par peindre un décor à l’arrière de la pièce. Celle-ci est alors renvoyée chez le polisseur qui va affiner la pièce jusqu’à la rendre presque translucide. Isabelle peint alors la face avant du cadran. Ensuite la pièce retourne chez d’autres artisans qui vont appliquer de petits éléments de marqueterie en nacre. Le cadran revient alors chez Isabelle qui va peindre sur les éléments de marqueterie et terminer le travail par le placement de paillettes d’or. La finesse de la nacre et le fait que les deux côtés soient peints donne à cette pièce une véritable « épaisseur », comme un effet 3D. C’est une petite merveille.

Le cadran fini de la montre « La Fée Muguet » de Van Cleef & Arpels

Le cadran fini de la montre « La Fée Muguet » de Van Cleef & Arpels (Crédit LeCalibre I MichelOnTime)

Et voici le cadran installé sur la montre « La fée muguet » de Van Cleef & Arpels.

« La fée muguet » de Van Cleef & Arpels, collection Charm’s

« La fée muguet » de Van Cleef & Arpels, collection Charm’s, série limitée à 22 pièces (Source Isabelle Villa)

Le futur

La réalisation de pièces en série reste bien sûr importante, elle apporte une certaine sécurité dans le travail. Mais dans ce contexte Isabelle Villa n’a que très peu ou pas du tout de contact avec l’utilisateur final de la montre. Or le contact humain apporte un équilibre dans le travail solitaire en atelier. Au-delà de la maîtrise technique acquise aux cours de ces années de travail, Isabelle Villa aimerait développer à l’avenir le côté créatif de son travail, avoir plus de liberté d’expression, par exemple dans la réalisation de pièces uniques pour des particuliers. Ce qui permet par la même occasion d’établir des contacts directs avec le client final.

En conclusion, ce fût un vrai plaisir de rencontrer Isabelle et de découvrir grâce à elle un aspect peu connu de la haute horlogerie. Les artisans horlogers travaillent souvent incognito, cachés jalousement par les grandes maisons. Leur travail est pourtant essentiel dans la production de garde-temps de grand luxe.

Si vous désirez contacter Isabelle, vous pouvez lui faire :

(N’hésitez pas à lui dire que vous venez de notre part)

Globe de Coronelli en cours de finition

Globe de Coronelli en cours de finition (Source Girard-Perregaux)

 

Share:
MichelOnTime
Written by MichelOnTime
J'ai attrapé le virus de l'horlogerie très tardivement avec l'acquisition de ma première "belle" montre, une IWC Portofino Automatic. J'ai une collection assez éclectique, avec un focus particulier sur les Tissot T12, une appellation peu connue et créée à l'occasion de la sortie du film de Cousteau "Le monde du silence" en 1956. Au-delà des aspects techniques de l'horlogerie, j'aime beaucoup rencontrer des créateurs de marques moins connues et les faire connaître à travers mes deux pages Facebook "Montres intéressantes et abordables", et "Belgian Watch Brands". Je suis très heureux de participer à ce nouveau projet de LeCalibre.com.