3 nouvelles montres recrystallized pour rendre hommage à la première G-Shock

g-shock 40 ans premiere montre
Partager avec vos amis :

Nous fêtons toujours l’anniversaire des 40 ans de G-Shock, qui depuis le début de l’année nous propose de nombreuses références gravées du logo « 40th » au dos de leurs boîtiers. Aujourd’hui, c’est la toute première G-Shock de 1983 qui est mise à l’honneur, la DW-5000C, avec 3 nouvelles montres s’inspirant de ce modèle mythique. On vous les présente !

La première G-Shock

Nous n’allons pas revenir en détail sur l’histoire de G-Shock que nous avons déjà retracée dans un de nos articles, mais pour présenter les nouvelles références anniversaires, nous sommes bien obligés de parler de la toute première G-Shock.

La légende raconte que Kikuo Ibe, alors ingénieur chez Casio au début des années 80, fait tomber sa montre. La chute n’est pas grandiose, mais suffisante pour que la montre se casse. Mécontent, il estime devoir créer une montre pensée pour les travailleurs, capable de résister à une chute de 10 mètres, à une immersion à plus de 10 bars de pression et équipée d’une pile offrant une longue autonomie.

Il monte alors l’équipe « Project Team Tough », qui mettra un peu plus de 2 ans avant de dévoiler une montre presque indestructible : la G-Shock ! Aujourd’hui, ce premier modèle est connu sous la référence DW-5000C et de nombreuses versions différentes ont été créées lors des 4 dernières décennies.

GMW-5000PS et GMW-B5000PG : Un boîtier en acier recristallisé

gmw-b5000pc gmw-5000ps

Les deux premières montres s’inspirent donc de l’iconique DW-5000C, mais sont entièrement en acier inoxydable avec un traitement inédit. G-Shock parle ici de recristallisation de l’acier, avec un durcissement des couches profondes.

Cela permet d’obtenir un résultat très original. En gros, l’acier est recristallisé pour créer des motifs cristallins, qui sont uniques d’une montre à l’autre. On a alors l’impression d’un matériau très brut et je trouve le résultat vraiment intéressant.

Le durcissement en couche profonde est une technologie qui permet d’infuser du carbone à la surface de l’acier. Cela a pour but d’améliorer la résistance du matériau. G-Shock indique que le nouvel acier obtenu est 3 fois plus dur qu’un acier inoxydable classique. Il devrait donc craindre beaucoup moins les chocs et les rayures.

Bien sûr, pour marquer les 40 ans de G-Shock, quelques petits détails sympas se sont glissés sur les designs. On les avait déjà croisés sur d’autres collections anniversaires, comme la Remaster Black Series ou encore sur les G-Shock Flare Red. Le plus visible est le logo du 40ème anniversaire gravé en fond de boîte. On note d’ailleurs que ce fond de boîte est vissé et qu’il est protégé par un revêtement en carbone-diamant.

On découvre aussi la mention « Since 1983 » en bas à gauche du cadran, 4 étoiles sont gravées sur la boucle du bracelet, représentant les 4 décenies de G-Shock, et une autre étoile est intégrée sur le bouton « Mode ».

Des fonctionnalités boostées

Si le design, ou plutôt le format de la montre reste identique à celui de la première G-Shock, les GMW-5000PS et GMW-B5000PG se démarquent par l’inclusion des nouvelles technologies de la marque. Il y a notamment le Super Illuminator qui permet le rétroéclairage, 39 fuseaux horaires ou encore une alerte de batterie faible.

On trouve surtout la technologie « Tough Solar » pour une autonomie quasiment infinie et le Bluetooth qui décuplent les possibilités grâce à l’application Casio Watches. Il permet évidemment de régler l’heure de la montre très facilement, mais aussi d’avoir accès à l’heure mondiale, avec plus de 300 villes. Vous pourrez aussi programmer 5 rappels qui feront biper votre G-Shock, ou encore enregistrer la date, l’heure et la position sur une carte dans l’application, en appuyant simplement sur un bouton de la montre.

Caractéristiques techniques

  • Dimensions du boîtier : 49.3 × 43.2 × 13 mm
  • Poids : 167 g
  • Étanchéité à 200 m
  • Matériau : Acier inoxydable
  • Tough Solar
  • Fonctions : Radio-pilotage multibande 6, 39 fuseaux horaires, Super Illuminator, chronomètre, calendrier, Bluetooth, etc.
  • Prix : 869€

DW-5040PG-1 : Une réinterprétation de la première G-Shock

La montre qui complète le trio est plus simple et moins chère que ses deux sœurs présentées plus haut. Elle reprend presque à l’identique le design de la première G-Shock, mais avec les technologies actuelles. Son boîtier est en acier, couvert d’une lunette en résine biosourcée.

Le cadran n’a pas changé ou presque, on retrouve le même code couleur que sur la G-Shock originelle, avec le mur de briques et le liséré rouge qui l’entoure. Seule la mention « Water Resist 200 m » a été remplacée par « Project Team Tough », un clin d’œil plutôt sympa à l’équipe ayant conçu la première G-Shock.

D’autres différences apparaissent lorsqu’on regarde la montre de plus près. Les boutons sont désormais dorés sur cette nouvelle DW-5040PG-1 et la boucle ainsi que le passant du bracelet sont en acier doré avec le même traitement de cristallisation que les montres présentées précédemment. Un plaquage ionique noir est appliqué sur le fond de boîte, on voit au dos de la montre que le boîtier est acier doré et on retrouve le logo des 40 ans.

Du côté des fonctionnalités, on revient ici à l’essentiel. Il n’y a pas de capteurs solaires, ni de Bluetooth et pas non plus de différents fuseaux horaires. Vous trouverez simplement un calendrier, le chronomètre, le Timer et les alarmes.

Caractéristiques techniques

  • Dimensions du boîtier : 48.9 × 42.8 × 13.8 mm
  • Poids : 78 g
  • Étanchéité à 200 m
  • Matériaux : Acier inoxydable et résine biosourcée
  • Fonctions : Chrono, Timer, alarme, calendrier.
  • Prix : 299 €

Des réinterprétations réussies

G-Shock prend un soin tout particulier à proposer des montres anniversaires très intéressantes, et toujours avec quelques innovations. Ici, le traitement avec recristallisation de l’acier est très original. Cela donne des montres bien plus modernes et très urbaines, qui devraient sans problème séduire les amateurs de la marque. Le prix est de 869 € pour les modèles entièrement en acier recristallisé et 299 € pour la version résine. Ce sont des tarifs qui nous semblent cohérents par rapport au travail réalisé sur les matériaux.

Dernière modification de l’article le 13/03/2024

Mathieu

Depuis que mon grand-père m’a un jour ouvert sa Rolex Oyster Perpetual pour m’expliquer comment une montre pouvait fonctionner sans pile en créant elle-même sa propre énergie, je me suis fasciné pour les montres et leurs complications. Je devais avoir environ 18 ans et encore aujourd’hui, je trouve l’ingénierie toujours aussi intéressante.


Partager avec vos amis :
Partager:
Written by Mathieu
Depuis que mon grand-père m'a un jour ouvert sa Rolex Oyster Perpetual pour m'expliquer comment une montre pouvait fonctionner sans pile en créant elle-même sa propre énergie, je me suis fasciné pour les montres et leurs complications. Je devais avoir environ 18 ans et encore aujourd'hui, je trouve l'ingénierie toujours aussi intéressante.