CODE41 NB24 Stratom, du nouveau pour les fans de chrono de pilotes urbains !

CODE41 NB24 Stratom
Partager avec vos amis :

Il semble que les équipes de CODE41 n’en aient pas fini avec les chronographes… Voici venu le temps de la troisième version de leur chrono manufacture, le CODE41 NB24 Édition 3, et comme vous allez le découvrir tout de suite, il y a vraiment du nouveau, notamment avec une édition limitée !

Septembre 2023 fut un mois important dans le monde de l’automobile et de l’horlogerie. Le GP Explorer 2 de Squeezie et ses équipes a explosé les compteurs le 9 septembre, et en fin de mois, CODE41, la marque de Lausanne reconnue pour ses montres avant-gardistes et son approche originale de la conception horlogère incluant sa communauté, a dévoilé la nouvelle version de son chronographe manufacture. Inspiré directement du monde de l’automobile et en particulier des 24 h du Mans, le chronographe de la maison a su captiver les amateurs et les passionnés du secteur depuis 2021. Le clin d’œil à cette course mythique, évident avec le “24” dans le nom du modèle, est apprécié des connaisseurs comme de celles et ceux qui découvrent le monde de la course. Et que dire de l’hommage à Nigel Bailly, le pilote professionnel paraplégique ? La référence subtile mais puissante aux initiales “NB” dans le nom de la montre rappelle à toutes et à tous le courage et la détermination de cet homme extraordinaire, ajoutant une dimension émotionnelle à cette pièce d’horlogerie.

D’ailleurs, avant de se pencher sur ce nouveau chapitre du NB24, faisons un petit retour en arrière pour comprendre la genèse, et découvrons les nouveaux exploits de Nigel.

 

 

 Horlogerie, course automobile et CODE41

CODE41 NB24 Stratom bleue

Le monde de l’horlogerie a souvent cherché l’inspiration et la collaboration en dehors de ses frontières traditionnelles, créant des alliances avec d’autres domaines d’excellence. Et lorsque cet art rencontre le monde intense de la course automobile, ça fait des étincelles, comme on l’a souvent évoqué chez LeCalibre, que ce soit à travers des articles ou des vidéos.

Avec sa mécanique de précision, sa vitesse et ses histoires de triomphe et de tragédie, la course automobile captive l’imagination de millions de personnes à travers le monde. C’est plus qu’un sport, c’est une quête incessante de perfection, une lutte constante contre le temps et les éléments. Chaque virage, chaque accélération, chaque dépassement sont un peu comme une danse ou une communion entre l’homme et la machine, dans laquelle une fraction de seconde peut faire la différence entre la victoire et la défaite, entre le succès et la catastrophe. Il n’est donc pas étonnant que l’horlogerie et la course automobile se soient souvent croisés. Les montres de pilotes de course, avec leur précision et leur design souvent engagé, ont été des outils essentiels depuis les premiers jours du sport automobile. Mais plus que cela, elles sont devenues des symboles de la passion, du courage et de l’ingéniosité qui caractérisent cette discipline.

Le chronographe mécanique est peut-être l’expression la plus pure de cette union, et la marque lausannoise a décidé en 2021 de rendre hommage à cet outil en lançant le NB24 dont nous avons parlé en détails et sur lequel nous avons donné notre avis dans un article au moment de sa sortie. Inspiré par les exploits de pilotes comme Nigel Bailly, le CODE41 NB24 n’est pas seulement une montre, c’est une histoire. Une histoire de détermination, de passion, et d’une quête sans fin de perfection et de dépassement de soi. Une histoire dans laquelle l’horlogerie rencontre la course automobile, et où le temps lui-même sera le juge ultime. L’édition 3 dont nous parlons aujourd’hui vient inscrire un nouveau chapitre passionnant à cette épopée des temps modernes. Mais où en est Nigel Baily, pilote qui a participé à la naissance et à l’évolution de ce chronographe ?

Nigel Bailly et ses exploits

CODE41 NB24 Stratom rouge 2

Il existe des histoires qui transcendent le temps, des récits humains d’une telle envergure qu’ils deviennent rapidement des sources d’inspiration universelles. Nigel Bailly fait partie de ces figures emblématiques dont le parcours, jalonné d’épreuves et de succès, est venu toucher le cœur des équipes de CODE41 d’abord, de toute leur communauté ensuite, et enfin de passionnés de mécanique partout dans le monde. Né avec une passion dévorante pour la vitesse, Nigel a rapidement été reconnu comme un prodige du monde de la course. Dès l’âge de 6 ans, sa fascination pour tout ce qui roulait vite était claire. Il était de ceux pour qui le rugissement d’un moteur était une mélodie, l’odeur de l’essence un parfum enivrant, et la vitesse un plaisir lié au sentiment de liberté. Mais à 14 ans, un accident de motocross bouleversa son monde. L’impact le rendit paraplégique, le privant de l’usage de ses jambes. Pour beaucoup, un tel événement aurait sonné le glas de leurs rêves, mais pas pour Nigel.

La paralysie n’était pas une fin en soi, mais un nouveau départ, un défi à surmonter. Avec une détermination inébranlable, Nigel a décidé de ne pas laisser cet accident définir son avenir. Son amour de la course n’avait pas disparu, il s’était simplement transformé et adapté à cette nouvelle réalité. Il s’est alors lancé dans le sport automobile, un domaine où, malgré son handicap, il pourrait toujours ressentir l’ivresse de la vitesse et l’adrénaline de la compétition.

C’est ainsi qu’en 2021, avec la participation des équipes de CODE41, Nigel a réalisé l’un de ses rêves les plus chers en participant aux prestigieuses 24 heures du Mans. Aux côtés de Takuma Aoki, lui aussi pilote paraplégique, et du pilote Matthieu Lahaye, Nigel n’était pas là simplement pour participer, mais bel et bien pour concourir et pour prouver que la passion et la détermination peuvent surmonter les plus grands obstacles. À bord d’une Oreca 07 Gibson V8 de 650 chevaux, voiture adaptée aux personnes à mobilité réduite et seule en lice dans la catégorie Innovative Car, ce trio, regroupé sous le nom de Sausset Racing Team 41 (SRT 41), a terminé cette course mythique à la 32e place. Un véritable exploit !

Ce Belge inspirant, en surmontant l’adversité, est devenu une icône non seulement dans le monde du sport automobile, mais aussi pour toutes celles et tous ceux qui cherchent à surmonter les épreuves de la vie. Nigel Bailly est une preuve vivante que l’esprit humain, lorsqu’il est animé par une passion ardente, peut accomplir des merveilles, quelles que soient les circonstances. Sa trajectoire est une ode à la persévérance, à la résilience, et rappelle à chacun de nous que les plus grandes victoires sont souvent celles que l’on remporte sur soi-même. Il semblerait que le fondateur de CODE41 ait retrouvé en cet individu hors normes les valeurs qu’il s’efforçait d’insuffler dans sa maison horlogère depuis le début…

La collaboration avec CODE41

CODE41 NB24 Stratom 1

Cette collaboration symbolise la fusion parfaite de la passion, de la détermination et de l’innovation. La maison CODE41, originaire de Lausanne et née en 2016, s’est assez rapidement imposée sur la scène horlogère suisse grâce à sa vision perturbatrice, combinant transparence totale, concept original et designs audacieux. Ces mêmes qualités ont trouvé un écho profond dans l’histoire personnelle et professionnelle de Nigel, faisant de cette collaboration une évidence.

Dès les premières discussions, il est devenu clair que CODE41 et Nigel partageaient une vision commune : celle de repousser les limites, de briser les conventions et de redéfinir les normes établies. Tandis que Nigel surmontait des obstacles personnels monumentaux pour poursuivre son rêve dans le sport automobile, CODE41 bousculait l’industrie horlogère en rejetant le label “Swiss Made” pour se concentrer sur une transparence totale (notamment avec le label TTO), en montrant aux clients exactement où et comment leurs montres étaient produites et à quel coût. Cette approche honnête et directe a résonné avec des milliers de fans à travers le monde, établissant CODE41 comme un nouvel acteur à suivre.

En s’associant avec Nigel, CODE41 a non seulement cherché à célébrer un athlète incroyablement inspirant, mais aussi à renforcer son engagement envers l’authenticité et l’innovation. Le chronographe NB24, avec son design puissant, reflète le voyage de Nigel, capturant sa résilience, son courage et sa quête incessante de perfection. Chaque détail, de la couronne logotée aux disques rotatifs méticuleusement conçus, raconte une partie de son histoire. De plus, l’engagement de CODE41 envers la communauté est également mis en évidence par la façon dont ils ont inclus leurs fans dans le processus de conception, notamment en permettant des votes sur des éléments clé tels que le choix des couleurs, des matériaux, des tailles, etc. Cela montre à quel point la marque valorise l’opinion de ses adeptes, créant un sentiment d’appartenance et d’engagement qui va bien au-delà de la simple possession d’une montre. Vous pouvez aller en apprendre plus directement sur le site de la marque, mais maintenant, place à ce nouveau lancement.

CODE41 NB24 édition 3 : quoi de nouveau ?

CODE41 NB24 Stratom orange

Comme on l’a évoqué, le modèle NB24 classique a été lancé en 2021, marquant une étape majeure pour la marque avec 1 380 pièces vendues en précommande, ce qui témoigne de son succès puisque c’est le meilleur lancement de la maison depuis sa création. Comme il nous en a donné l’habitude, le fondateur Claudio D’amore ne s’est pas arrêté là. Actuellement, la NB24 Edition 2 est disponible avec une livraison express en une semaine, mais il nous a aussi réservé une sacrée surprise pour cet automne.

Cette édition 3, disponible en précommande depuis le 20 septembre 2023, marque l’introduction d’un nouveau cadran coloré aux superbes touches oranges, fruit des votes de la communauté de CODE41, mais ce n’est pas tout. La grosse surprise de cette montre, c’est le fait de la proposer avec deux boîtiers différents, ce qui est assez hors normes, comme aiment le faire ces Lausannois.

Le premier boîtier est celui que l’on connaît sur la NB24 depuis sa sortie. Il garde le nom de NativeDNA et mesure 42 millimètres de diamètre pour 14,5 d’épaisseur. Avec ce boîtier, le NB24 est disponible en deux matériaux différents. On peut le choisir en titane Grade 5, auquel cas la montre pèsera 78 grammes sans le bracelet, ou en Aerocarbon, ce qui baisse son poids à 64 grammes sans le bracelet. On rappelle que l’Aerocarbon est 2 fois plus léger que le titane, et qu’il est d’une densité telle qu’il rend inutile l’utilisation d’un boîtier interne pour assurer l’étanchéité de la montre. La version titane annonce tout de même une étanchéité plus importante à 10 ATM, tandis que la version AeroCarbon s’arrête à 5 ATM. Dans les deux cas, chaque pièce subit un test individuel rigoureux sous cloche pressurisée pour assurer cette étanchéité. Cette version est dores et déjà disponible en différentes configurations, avec une livraison en 7 jours seulement, à partir de 6 738 €.

Le second boîtier proposé pour ce NB24 édition 3 est le Stratom. Le nom vous dit quelque chose ? Normal, c’est le boîtier utilisé dans la CODE41 T360, une montre équipée d’un tourbillon dont les précommandes ont commencé en avril 2023 et dont on vous a déjà parlé. Dans cet article, on décrivait ce boîtier comme plus sportif, aux lignes plus agressives, avec ses quatre vis apparentes et une structure multi-couches permettant de nombreuses combinaisons de matières.

CODE41 NB24 Stratom bracelet titane

Suite à l’adoption de ce boîtier, cette NB24 Stratom passe donc à des dimensions de 42,7 millimètres de diamètre, tout en gardant une épaisseur de 14,5.

Quel que soit le boîtier que vous choisirez, l’entre-corne mesurera 24 millimètres. La montre offre une lecture des informations assez agréable, avec les aiguilles des heures, des minutes, et des secondes du chrono au centre, un sous-cadran de 30 minutes du chrono qui prend la forme d’un disque rotatif à 3 h, un autre disc rotatif à 9 h servant de sous-cadran de petite-seconde, et un guichet de date discrètement positionné à 6 h. Elle est dotée d’un verre saphir traité antireflet, à la fois sur la face avant et sur le fond de boîte. On retrouve du Luminova sur les aiguilles et index, offrant une visibilité sympa dans l’obscurité.

Comme pour la version de 2021, ces pièces sont entraînées par le mouvement chronographe manufacture NB24 à cames, oscillant à une fréquence de 28 800 alternances par heure, annonçant une précision plus qu’appréciable de -5 /+5 secondes par jour.

Pour la création de ce calibre unique, CODE41 a fait appel aux spécialistes de la manufacture Concepto. Cette entreprise suisse a été fondée en 2006 et compte aujourd’hui 120 personnes maîtrisant en interne l’ensemble des savoir-faire horlogers. Pour ce calibre, ils utilisent leur propre base construite sur l’architecture du célèbre Valjoux 7750, calibre réputé comme l’un des tracteurs de chronographes automatiques les plus robustes et les plus efficaces de cette gamme de prix depuis des décennies.

Le calibre du NB24 offre 48 heures de réserve de marche et contient 35 rubis parmi ses 326 composants. Son point principal, la masse oscillante périphérique visible du côté du cadran, reste évidemment de la partie et continue de faire vivre cette pièce originale, sportive et excitante.

Personnellement, c’est cette masse oscillante qui pourrait me faire craquer et me convaincre d’ajouter ce chrono à ma collection. Bien qu’un peu imposant et un brin trop engagé dans l’aspect “industriel” pour moi, ce détail technique me touche et me donne l’impression d’avoir une vraie nouveauté au poignet, ce qui est assez rare de nos jours…

CODE41 NB24 Stratom : Prix et Conclusion

CODE41 NB24 Stratom rouge et noir

De manière générale, cette édition 3 est plus massive que les précédentes et on sent que CODE41 a voulu continuer de s’affirmer avec des designs forts et racés. Ce sont clairement des chronographes sportifs qui seront compliqués à glisser sous une chemise, mais ce n’est pas ce qu’on leur demande. Ces NB24 Stratom sont à l’image d’une grande partie de la course automobile : ils prennent de la place, ils font du bruit, ils divisent, ils s’imposent, et ils font rêver une partie du public, tout en en revoltant certains. Comme d’habitude, la marque ne fait pas dans le démago ni dans la demi-mesure. Elle s’affirme, elle s’engage et elle fait parler.

Le prix catalogue de la NB24 Stratom, qui sera une édition limitée à 200 exemplaires seulement, commence à 7 300 CHF TTC, ou  7 900 € TTC. La marque inclut une garantie de 3 ans, et vous avez 30 jours pour renvoyer votre Stratom si elle ne vous convient pas. Attention, les pré-commandes ne sont ouvertes que jusqu’au 18 octobre 2023 !

Comme on en a souvent parlé, CODE41, avec sa volonté inébranlable de transparence, d’innovation et de collaboration avec sa communauté, a en partie réinventé la façon dont les montres peuvent être perçues et appréciées. Au lieu de simplement créer des montres, CODE41 raconte des histoires, tissant habilement des narrations riches dans chacune de ses pièces.

Alors que le monde horloger continue d’évoluer, des marques comme CODE41, qui unissent technologie, design innovant et récits puissants, semblent bien décidés à laisser une empreinte forte, non seulement dans le monde de l’horlogerie, mais aussi dans les cœurs et les esprits de celles et ceux qui portent et chérissent ces montres originales. En fin de compte, ne serait-ce pas cette capacité à connecter, à inspirer et à émerveiller qui définit l’excellence en matière d’horlogerie et qui prendra le dessus sur la quête de précision extrême dans le futur ?

Dernière modification de l’article le 22/09/2023


Partager avec vos amis :
Partager: