Rolex Cosmograph Daytona : Les pierres précieuses s’invitent sur un modèle mythique

Rolex-cosmograph-daytona-2024
Partager avec vos amis :

Parmi les modèles les plus iconiques et recherchés, on cite forcément la Rolex Cosmograph Daytona. Pour cette édition 2024 des Watches and Wonders, Rolex sort deux nouvelles références, toutes les deux possédant un cadran en nacre.

Après une édition en platine célébrant le 60ème anniversaire de la Daytona dévoilée en 2023, Rolex sort désormais une nouveauté résolument différente. Moins de nouveautés technologiques et techniques dont Rolex a le secret, mais une autre force voire un autre art : la décoration. Découvrons de suite de quoi il s’agit.

Un contraste entre plusieurs pierres précieuses

Rolex- Cosmograph-Daytona-nacre

Crédit : Rolex

Avec ce genre de modèle, il est difficile de savoir où poser les yeux tant il peut briller et happer le regard. En effet, de nombreuses pierres et matériaux précieux ont été travaillés pour élaborer ce modèle. Pour commencer, le boîtier est en or blanc 18 carats, ainsi que le bracelet pour l’une des deux références. Ensuite, la lunette où devrait se trouver l’échelle tachymétrique est sertie de diamants, pierres utilisées pour les index également.

Enfin, c’est l’attrait principal de ces nouveaux modèles, le contraste apporté par la nacre. On était habitué au cadran panda, on connaissait le cadran panda inversé, voici une alternative en nacre. En effet, cadran en nacre blanche et sous-cadrans en nacre noire pour l’une et l’inverse pour l’autre. Le rendu est évidemment bien différent d’un cadran panda standard, avec des couleurs beaucoup plus nuancées. C’est un cadran dont on sait qu’il est unique et qui offrira des reflets, en fonction de la lumière, eux aussi exceptionnels. Rolex continue donc d’aller encore plus loin dans le travail alliant horlogerie et joaillerie, et d’autant plus sur ce modèle.

Deux références aux cadrans et aux bracelets différents

Rolex-cosmograph-daytona-2024-deux-modeles

Crédit : Rolex

Deux éléments différencient les deux références dévoilées, la couleur du cadran et le bracelet. Tout d’abord, le cadran de la référence 126589RBR est en nacre blanc et noir. Il est monté sur le bracelet Oysterflex, avec sa boucle sécurisée Oysterlock ainsi que le Glidelock, qui comporte six crans d’environ 2,5 mm, permettant d’ajuster sans effort la longueur du bracelet jusqu’à environ 15 mm.

Pour la référence 126579RBR, c’est un cadran en nacre noir et blanc et le bracelet est quant à lui un Oyster trois maillons en or blanc 18 carats. Ce bracelet comporte également la boucle sécurisée Oysterlock couplée à l’extension Easylink.

Pour ceux perdus parmi les innovations Rolex en termes de bracelets, nous avons un lexique sur le sujet !

Caractéristiques supplémentaires :

  • Diamètre du boîtier : 40mm
  • Etanchéité : 100m
  • Calibre: Rolex 4131 certifié Chronomètre Superlatif
  • Fonctions : Heures, minutes, secondes, chronographe
  • Remontage : automatique
  • 28800 alternances/h
  • Rubis : 47
  • Réserve de marche : 72h

La référence 126579RBR affiche un prix de 63300€ tandis que la 126589RBR coûte 72250€. Des modèles destinés aux amoureux de la joaillerie et des pierres précieuses, dont Rolex connaît déjà de nombreux amateurs.

Dernière modification de l’article le 09/04/2024

Romain Barrier

Je vois l’horlogerie comme un art. Mon intérêt pour celui-ci passe notamment par son histoire, qu’il s’agisse d’une marque, d’un modèle ou encore un personnage marquant. Mêlant l’Histoire et l’horlogerie, j’ai un petit faible pour les montres militaires, de la field watch à la montre de pilote. Et une fois l’histoire racontée, je n’oublie pas l’essentiel, contempler l’œuvre elle-même. Admirer un cadran ou un mouvement, comme on peut admirer un tableau, une sculpture ou encore une architecture…”


Partager avec vos amis :
Partager:
Written by Romain Barrier
Je vois l'horlogerie comme un art. Mon intérêt pour celui-ci passe notamment par son histoire, qu'il s'agisse d'une marque, d'un modèle ou encore un personnage marquant. Mêlant l'Histoire et l'horlogerie, j'ai un petit faible pour les montres militaires, de la field watch à la montre de pilote. Et une fois l'histoire racontée, je n'oublie pas l'essentiel, contempler l'œuvre elle-même. Admirer un cadran ou un mouvement, comme on peut admirer un tableau, une sculpture ou encore une architecture..."