Notre avis sur les dernières sorties Zenith : Defy et Chronomaster !

Zenith watches 2022

Pourquoi tout le monde parle de Zenith en 2022  ? Est-ce qu’ils copient vraiment Rolex ? Que nous ont-ils présenté aux Watches and Wonders à Genève  en 2022 ? C’est ce que l’on va découvrir aujourd’hui.

Pendant notre visite du salon international Watches and Wonders de Genève de 2022, nous avons eu la chance d’être reçus par de très nombreuses marques sur leurs stands dont certains étaient absolument grandioses, d’autres plus simples et minimalistes. L’un des plus originaux d’après moi était celui de Zenith qui présentait une exposition de leurs chronographes depuis leurs tout débuts jusqu’à aujourd’hui, mais surtout qui contenait la reconstitution d’un atelier d’horloger dans lequel les visiteurs pouvaient venir s’essayer à l’activité, en découvrant une partie d’un calibre El Primero, en apprenant à en démonter certains composants sur les conseils d’experts, etc. C’est pour moi une des meilleures idées du salon en termes d’expérience visiteur et Zenith a certainement marqué beaucoup de monde grâce à cette decision.

Personnellement, j’ai pu rencontrer leurs équipes le dernier jour de salon et l’experience horloger était terminée, mais j’ai croisé beaucoup d’autres visiteurs conquis par le concept. En plus d’offrir un moment privilégié aux visiteurs du salon, c’était aussi pour mettre en avant leur nouvelle expérience horlogère immersive proposée à leur manufacture. Cela dure 3 heures et cela comprend une visite de la manufacture et de leurs différentes expositions dont ce qu’il appellent “le Grenier Secret” et un moment dans les bottes d’un experts horloger dans ce qu’il appellent la “Watch Clinic”.

Pour le moment, ils proposent un module appelé “Maître des chronographes” qui permet de découvrir comment on assemble un calibre El Primero. Un autre module devrait être disponible prochainement et se concentrerait sur la restauration de pièces vintage. Affaire à suivre…

En attendant, penchons-nous sur les nouveautés 2022 que l’on a découvert sur le salon et qui m’ont vraiment donné envie de me plonger dans la marque en profondeur. On finira avec une Luxury Sports Watch qui semble vouloir marcher sur les plates bandes de la Royal Oak et le la Nautilus…

Zenith Chronomaster Sport Édition Boutique

Zenith Chronomaster Sport acier 2022

On commence avec le Chronomaster Sport Édition Boutique et sa lunette en céramique tricolore. La montre reprend en grande partie le design du Chronomaster Sport de 2021, qui s’inspirait lui du Chronomaster Sport de 1969. La version de 2021 avait été pointée du doigt en raison de sa lunette en céramique noire et d’autres caractéristiques esthétiques qui faisaient penser aux Daytona modernes. Personnellement je trouve que le Chronomaster a sa propre identité sportive différente de celle de la Daytona. Je comprends que certains y voient des similitudes voire des inspirations mais on rappelle qu’entre 1988 et 2000, les Daytona étaient équipées de calibres El Primero, ce qui leur a d’ailleurs donné le surnom de Zenith Daytona. La collaboration entre les deux marques est donc reconnue et je pense que ces quelques similitudes entres la Chronomaster et la Daytona moderne devraient plus être vus comme des clins d’oeil sympas plutôt que comme une volonté de copier. Zenith a clairement ses propres équipes de design qui font un travail très intéressant sur la plupart de leurs pièces et copier est hors de question.

Ce Chronomaster 2022 reprend donc des références propres aux anciens chronographes de la marque des années 60 et 70 dont les boutons-poussoirs en forme de pompes, le bracelet acier et les sous-cadrans de trois couleurs qui font partie des signatures des chronos de la marque depuis 1969. Le boîtier est en acier et mesure 41 millimètres de diamètre. La finition soleillée exclusive du cadran argenté est superbe et j’adore ces trois céramiques différentes sur la lunette qui reprend les couleurs grise, anthracite et bleue qui sont si chères à la marque.

Comme on peut le voir à travers le fond de boîte, c’est un calibre El Primero 3600 qui l’entraîne, un mouvement de chronographe automatique manufacture qui permet de mesurer des temps au 10ème de seconde. L’aiguille centrale des secondes du chronographe fait donc un tour complet de cadran en 10 secondes, on découvre le sous-cadran de 60 secondes à 3h et celui de 60 minutes à 6h.  Le petite-seconde est à 9h et le guichet de date à 4h30. Il annonce 60 heures de reserve de marche et bat à 36 000 alternances par heure. Ses finitions sont précises, modestes et très réussies.

C’est la référence 03.3103.3600/69.M3100 qui propose un prix catalogue de 11 700 euros, mais qui est déjà annoncé en rupture de stock au moment d’écrire ces lignes début mai. Sur le marché gris, les rares modèles disponibles sont en ce moment aux alentours de 16 000 euros.

Personnellement, j’ai plus l’habitude de porter des diamètres en dessous de 40 millimètres mais l’équilibre de ce Chronomaster Sport est tellement réussi qu’il est rentré dans mon top 3 des prochains chronographes susceptibles de rejoindre ma collection.

D’autres nouvelles versions du Chronomaster Sport ont aussi été présentées sur le salon 2022 mais je n’ai pas pu les avoir entre les mains. On retrouvait une version entièrement en or rose avec un cadran blanc et une autre dans le même métal avec un cadran noir. Ces deux pièces annoncent des prix catalogue de 37 400 euros.

La dernière est une version bi-ton acier et or rose avec un cadran argenté au prix catalogue de 16 700 euros.

Zenith Chronomaster Open

Zenith Chronomaster Open or rose 2022

Deuxième pièce grandiose présentée au salon, la Chronomaster Open qui comme son nom l’indique nous offre une interprétation du coeur ouvert. La double ouverture entre 9h et 11h laisse entrevoir le coeur battant du mouvement El Primero 3604, une ré-interprétation du 3600 adapté pour offrir un spectacle très efficace à travers l’ouverture à la forme originale. Il s’agit donc aussi d’un mouvement de chronographe automatique manufacture qui mesure des temps au 10ème de seconde, qui bat à 36 000 alternances par heure et qui annonce 60 heures de réserve de marche. Il ne propose en revanche pas d’indication de date.

J’aimais beaucoup les coeurs ouverts au début de mon parcours de passionné, mais ils me touchent beaucoup moins maintenant, un peu comme les montres squelettes dont je parlais dans un test il y a peu. Donc cette Chronomaster Open me touche un peu moins que le Chronomaster Sport dont on parlait plus tôt, mais son diamètre de 39,5 millimètres me fait vraiment de l’oeil aussi.

Zenith Chronomaster Open acier cadran bleu 2022
j’ai essayé une version en acier au cadran bleu, et une autre au superbe boîtier en or rose et au cadran argenté. Il existe aussi une version acier au cadran noir mat. Dans tous les cas, on retrouve des sous-cadrans à 3h et à 6h reprenant des couleurs bleue et anthracite encore une fois en hommage aux couleurs des chrono Zenith de 1969, alors que le sous-cadran des petites secondes à 9h est en hésalite, un matériau plastique dérivé du plexiglass qui est souvent utilisé pour les verre de montre, notamment sur certaines Omega Speedmaster Moonwatch. Ce sous-cadran transparent permet donc de voir les secondes qui s’écoulent tout en observant le coeur battant au second plan. Astucieux et très efficace visuellement.

Si vous voulez en voir plus sur ce calibre, vous pouvez aussi retourner la montre et découvrir un fond en verre saphir qui laisse admirer une belle masse oscillante joliment travaillée et ajourée reprenant entre autres le logo de Zenith, ainsi que le reste du mouvement avec ses très belles finitions qui parviennent à rester modestes tout en démontrant le savoir-faire des experts horlogers de la marque.

Les version en acier sur bracelet acier annoncent des prix catalogue de 9 700 euros et celle en or rose sur un bracelet en cuir de veau, qui est ma préférée, est elle à 19 600 euros.

Zenith Defy Skyline

Zenith Defy Skyline 2022

Autre montre mise en avant au salon mais que je n’ai pas non plus pu voir, la nouvelle Defy Skyline, une montre octogonale qui reprend les codes des premières DEFY de 1969. Et oui ! Zenith avait sortie une Sports Watch au boîtier octogonale 3 ans avant l’arrivée de la Audemars Piguet Royal Oak de Genta ! Il s’agissait de la Defy A3642 qui Était étanche à 30 ATM et qui fut rapidement surnommée le Coffre Fort. Elle fut réinterprétée en début d’année 2022 avec la DEFY REVIVAL A3642, puis ce fût au tour de la Defy Skyline de faire son apparition.

Cette Defy Skyline 2022 est en acier et a un boîtier octogonale de 41 millimètres de diamètre ainsi qu’une lunette dodécagonale facettée. Elle offre un beau cadran bleu soleillé à motif reprenant l’étoile de Zenith. Il s’agit d’ailleurs du tout premier cadran à motif de la marque. Elle est entraînée par le El Primero 3620, un calibre automatique manufacture qui permet d’indiquer la date à 3h, mais surtout les dixièmes de seconde dans le sous-cadran à 9h. Il annonce lui aussi une réserve de marche de 60 heures.

Prix catalogue pour la montre montée sur un bracelet acier et son bracelet caoutchouc bleu : 8 300 euros, annoncé en rupture de stock sur le site officiel

Avec son étanchéité à 10 ATM et son bracelet intégré original, est-ce que Zenith nous présenterait ici une belle alternative dans le monde de la Luxury Sports Watch ? Est-ce que d’après vous les inspirations Genta sont trop poussées, en gardant en tête le fait que la première Defy octogonale est sortie 3 ans avant la Royal Oak ? Personnellement je la trouve sympa et l’aspect “hommage” ou “inspiration” ne me choque pas, je le trouve même plutôt réussi. Par contre ma préférée pour cette année reste le Chronomaster Sport.

Zenith nous prouve à nouveau son envie d’aller de l’avant et de proposer des pièces marquantes dont on va se souvenir quelques temps. Chez Le Calibre, on est convaincus et on a hâte de voir ce qu’ils nous réservent pour la suite…

Partager: