LVMH : Le nouveau pôle horloger sera dirigé par Frédéric Arnault

Partager avec vos amis :

LVMH, leader du luxe en France et dans le monde, vient d’annoncer vendredi 5 janvier 2024, la création d’une nouvelle division Montres pour le groupe. Ce n’est autre que Frédéric Arnault, 29 ans et fils du grand patron, qui en prend les rênes. Le jeune homme s’est fait les dents pendant quelques années, puisqu’il était déjà PDG de la marque TAG Heuer. Il aura désormais aussi sous sa direction, les marques Zenith et Hublot.

« Une vision disruptive »

C’est donc le fils de Bernard Arnault, seconde fortune mondiale, qui a été choisi pour prendre la direction de la nouvelle division Montres de LVMH. Le groupe a communiqué il y a quelques jours, expliquant qu’il serait en charge des marques Zenith, TAG Heuer et Hublot.

Le jeune homme de 29 ans qui a fait ses preuves chez TAG Heuer, restera sous la coupe de Stéphane Bianci, actuel PDG de la division Montres et Joeillerie chez LVMH. Son supérieur dit déjà beaucoup de bien de Frédéric Arnault, saluant « un travail remarquable chez TAG Heuer ces six dernières années ». Il explique dans un communiqué transmis à l’AFP, que « sa vision unique et disruptive du secteur de l’horlogerie a permis à TAG Heuer de connaître une transformation spectaculaire ». Il ajoute qu’il est « enthousiaste à l’idée de voir combien sa vision et ses connaissances contribueront à accélérer encore plus la croissance des marques horlogères de chez LVMH ».

frederic arnault directeur horlogerie lvmh

Un CV déjà solide

Frédéric Arnault a suivi les traces de son père, et est diplômé de l’École Polytechnique. Il a d’abord lancé sa carrière dans le célèbre cabinet de conseil McKinsey, avant de rejoindre le centre de recherche en intelligence artificielle chez Facebook. Sa passion pour l’horlogerie le poussera ensuite à prendre un poste chez TAG Heuer en 2017, d’abord pour superviser le secteur des montres connectées de la marque, avant de devenir PDG de l’enseigne en 2020.

Il va donc désormais superviser la division des montres de luxe du groupe LVMH, et c’est Julien Tornare, qui quitte Zenith pour prendre la tête de TAG Heuer. On sait également que Benoit de Clerck, qui travaillait depuis 25 ans chez le concurrent Richemont, notamment en tant que directeur commercial chez Panerai ces dernières années, a été nommé PDG de Zénith.

Une mission déjà très claire

Frédéric Arnault a une mission claire et précise, qui est « d’assurer une croissance forte et durable pour les Maisons horlogères et de renforcer le rôle de LVMH dans l’industrie des montres de luxe », comme l’explique le communiqué de presse.

Même si ce n’est pas précisé, on peut facilement imaginer que le jeune homme aura pour ambition de marquer de son empreinte ses premières années à ce poste, notamment en rachetant quelques marques prestigieuses. On sait par exemple que LVMH vise depuis plusieurs mois déjà le rachat du groupe Richemont ou possiblement d’une de ses marques les plus emblématiques : Cartier. Il n’est pas impossible de voir ce type de rumeurs ressurgir dans les mois qui viennent.

Cela dit, Richemont a déjà annoncé plusieurs fois ces dernières années que ni le groupe, ni Cartier n’étaient à vendre, mais rien n’est impossible chez LVMH.

Dernière modification de l’article le 08/01/2024

Mathieu

Depuis que mon grand-père m’a un jour ouvert sa Rolex Oyster Perpetual pour m’expliquer comment une montre pouvait fonctionner sans pile en créant elle-même sa propre énergie, je me suis fasciné pour les montres et leurs complications. Je devais avoir environ 18 ans et encore aujourd’hui, je trouve l’ingénierie toujours aussi intéressante.


Partager avec vos amis :
Partager:
Written by Mathieu
Depuis que mon grand-père m'a un jour ouvert sa Rolex Oyster Perpetual pour m'expliquer comment une montre pouvait fonctionner sans pile en créant elle-même sa propre énergie, je me suis fasciné pour les montres et leurs complications. Je devais avoir environ 18 ans et encore aujourd'hui, je trouve l'ingénierie toujours aussi intéressante.