Zeroo Time T4 The Archer : Un vrai tourbillon à 2800 € ?

Zeroo-Time-T4-The-Archer-avis
Partager avec vos amis :

Une montre Richard Mille Tourbillon s’échange contre plusieurs centaines de milliers d’euros, voir même quelques millions. Malheureusement, le commun des mortels ne peut observer ces mécaniques incroyables que sur le papier glacé des magazines ou sur les réseaux sociaux.

Tout n’est peut-être pas perdu, puisqu’une marque japonaise, encore très peu connue en dehors de ses frontières, nous propose une alternative beaucoup plus accessible. Il s’agit de Zeroo Time avec la T4, une montre tourbillon au format tonneau, qui commence à faire parler dans les communautés de passionnés francophones.

Zeroo Time : Une nouvelle marque japonaise

La marque est très récente, puisqu’elle a été fondée en 2017, dans la banlieue de Tokyo. En 2018, une première montre est présentée, elle porte le nom de Zeroo Art, et c’est une montre de mode, à quartz, sans aiguilles, qui n’est plus produite aujourd’hui.

Assez vite, le fabricant nippon accélère et monte en gamme, avec une première montre tourbillon ronde, mise sur le marché en 2021, la T3. La T4 que nous présentons ici, arrive quelques mois plus tard la même année. Toutes les montres de la marque sont dessinées par Syuu, un designer tokyoïte, qui d’après les informations trouvées sur le site Zeroo Time, aurait travaillé pour plusieurs maisons horlogères, aussi bien au Japon qu’à l’étranger, mais aucune marque n’est citée.

C’est à peu près tout ce que l’on sait sur la marque Zeroo Time, qui jusqu’à présent vendait ses montres essentiellement au Japon et aux États-Unis, mais qui actuellement développe son réseau de revendeurs un peu partout dans le monde.

Zeroo Time T4 The Archer : Un Tourbillon pour un peu plus de 2000 €

zeroo-time-the-archer-test-avis

Dès le premier coup d’œil, on reconnaît l’inspiration, qui ne laisse aucun doute. À l’image de CIGA Design, Zeroo Time s’inspire clairement de Richard Mille. Il ne s’agit pas d’une copie, le design est unique, mais on pense évidemment à la marque suisse lorsqu’on découvre cette T4, surnommée The Archer ou l’Archer, en français.

Si son design fait parler, c’est surtout pour son prix très attractif qui intrigue les amateurs de belles montres. Les tourbillons sont considérés comme le Graal de l’horlogerie de luxe haut de gamme. Ces dernières années, les montres tourbillons se font de plus en plus accessible, je pense par exemple à l’Horage Tourbillon 1 pour 8,000€ ou encore la Chapitre 4 de Ba111od que nous vous avions présenté sur Montre Ton Calibre et qui coûte dans les 6500€. Mais ici, tenez vous prêt car cette marque qui provient du Japon, qui est un pays reconnu pour l’excellent rapport qualité/prix de ces montres, vous propose un tourbillon aux alentours des 2,500€ !

De quoi ravir les amateurs d’horlogerie avec un budget limité ! Reste à savoir s’il y a anguille sous roche ou si la promesse est tenue dans ce test / avis de la montre !

Un look sportif

zeroo-time-boitier-flan-transparent

La Zeroo Time est donc une montre au format tonneau, avec un look résolument sportif. Le boîtier est en acier 316L, de 41 mm de large, pour 48 mm de long et 12.5 mm d’épaisseur. C’est donc d’un garde-temps qui prend un peu de place au poignet et qui se fait remarquer.

Pour se démarquer, Zeroo Time a ajouté ajoute des fentes usinées sur le haut et le bas du boîtier, mais surtout, le squelette est non visible sur le reccto et le verso, mais là ou ils font très fort, c’est qu’il l’est aussi sur les flans de la montre !

On a donc du saphir sur les 4 côtés de la montre ce qui nous offre une vue totale sur le calibre et son tourbillon. À noter que le verre coté verso est incurvé.

La Zeroo Time T4 The Archer est une montre à deux aiguilles, remplies de superluminova, tout comme les points des index des heures placés à la base du rehaut.

On retrouve le nom de la marque sur le rehaut à 12 h, et quelques mentions sur des branches à chaque angle du cadran : « The Archer », « Tourbillon T4 », « Full Skeleton » et « Limited Edition ». Il y a également la mention « Syuu Design » sur le rehaut à 6 h.

Même si la montre est assez imposante, son boîtier incurvé épouse bien le poignet de son porteur et le poids de seulement 85 grammes la rend facile à porter. Elle est montée sur un bracelet en fluoroélastomère, qui affirme encore un peu plus le côté sportif du garde-temps.

La montre n’est étanche qu’à 3 ATM, c’est toujours un peu dommage, surtout pour une montre sport, on aurait apprécié que sa résistance à l’eau soit plus importante, mais c’est souvent le cas sur une montre squelette et on rappelle ici que les 4 faces ou plutôt les 6 faces sont visibles !

Un mouvement tourbillon plus esthétique que technique

fond-de-boite-zeroo-time-the-archer-tourbillon

Le tourbillon à double barillet de la T4 est agréable à observer, c’est une complication presque hypnotique. On rappelle qu’historiquement, les tourbillons étaient conçu pour optimiser la précision des montres en contrant les perturbations dues à la gravité. Pour ce qui est du calibre ZT01 de notre Zeroo Time T4, il offre une précision de plus ou moins 10 à 20 secondes par jour, bien loin des normes de certification COSC se situant entre -4 et +6 secondes par jour.

On imagine donc que certains seront déçus de savoir que ce tourbillon est plus cosmétique… Cela dit, c’est un véritable tourbillon, la cage fait vraiment tourner l’échappement comme le souhaitait Abraham-Louis Breguet lorsqu’il a mis au point la première montre intégrant cette complication. Il n’y a pas de tromperie sur la marchandise.

On note aussi que le calibre Tourbillon ZT01 de la Zeroo Time The Archer est un mouvement à remontage manuel, qui offre une belle réserve de marche de 70 heures et qui permet de mieux voir le calibre au verso de la montre.

Un large choix de couleurs

zeroo time t4 the archer avis

zeroo time t4

La Zeroo Time T4 The Archer est disponible en 24 combinaisons de couleurs différentes. Il y a des boîtiers en acier classique, d’autres avec un revêtement PVD or jaune, or rose ou noir. Ensuite, ce sont les couleurs des bracelets, du rehaut, de la structure supportant le mouvement et de la bague entourant la couronne, qui varient selon les modèles.

C’est plutôt intelligent pour une montre de ce type de laisser un choix aussi important, certains vont préférer une version entièrement noire assez discrète et d’autres se tourneront probablement vers des coloris plus flashy et tape à l’œil.

Zeroo Time T4 The Archer : Notre avis

the-archer-zeroo-time-au-poignet

Comme beaucoup d’amateurs de montres, avec un portefeuille malheureusement limité, cette Zeroo Time T4 et son tourbillon, en alternative à une Richard Mille, pour environ 2800 € seulement, à évidemment titiller notre curiosité. Ses origines japonaises nous rassurent, même si nous avons peu de doutes sur le fait que le mouvement soit fabriqué en Chine.

Elle est originale avec ses 4 faces en verre saphir, son cadran squelette et son boîtier tonneau. Son design séduira bien sûr tous ceux qui rêvent d’une montre RM, et son tourbillon plus cosmétique que technique va attirer les passionnés de mécanique horlogère.

Notre avis est assez partagé. Les retours sur les premières montres sont plutôt bons, le rapport qualité/prix est exceptionnel pour la complication de tourbillon, mais l’utilité de cette complication n’est pas respectée et on peut craindre que le mouvement ne soit pas aussi durable qu’il devrait l’être sur une montre de ce prix. Il y a donc probablement un risque à acheter cette montre, mais si vous voulez un garde-temps avec un tourbillon, à moins de 3 000 €, il n’y a pas d’autres choix.

Dernière modification de l’article le 29/01/2024

Mathieu

Depuis que mon grand-père m’a un jour ouvert sa Rolex Oyster Perpetual pour m’expliquer comment une montre pouvait fonctionner sans pile en créant elle-même sa propre énergie, je me suis fasciné pour les montres et leurs complications. Je devais avoir environ 18 ans et encore aujourd’hui, je trouve l’ingénierie toujours aussi intéressante.


Partager avec vos amis :
Partager:
Written by Mathieu
Depuis que mon grand-père m'a un jour ouvert sa Rolex Oyster Perpetual pour m'expliquer comment une montre pouvait fonctionner sans pile en créant elle-même sa propre énergie, je me suis fasciné pour les montres et leurs complications. Je devais avoir environ 18 ans et encore aujourd'hui, je trouve l'ingénierie toujours aussi intéressante.