Citizen Eco-Drive Satellite Wave GPS CC3075-80 E: Test et Avis

Citizen-fuseau-horaire-couv

Bientôt, nous vous raconterons la genèse de la Rolex GMT Master, cette montre-outil destinée aux pilotes devenue un véritable monument d’horlogerie. Elle est considérée par beaucoup comme la montre de voyage la plus emblématique de tous les temps, mais cela ne veut pas dire que les autres “Travel Watches” ne méritent pas notre intérêt. De nombreuses maisons horlogères proposent de très intéressantes montres aux complications diverses à destination des voyageurs réguliers, et parfois à des prix bien plus abordables que les sommes contre lesquelles s’échangent les GMT de la marque à la couronne… Pour illustrer mes propos, nous avions déjà parlé d‘une Seiko GMT, mais aujourd’hui, voici notre test de la Citizen Eco-Drive Satellite Wave GPS CC3075-80 E.

Commander maintenant !
 

Citizen : Rapide historique

Citizen-boite

Citizen Watch Co. Ltd., de son nom japonais “Shichizun tokei Kabushiki-gaisha”, est une entreprise japonaise proposant de l’électronique et entre autres des composants pour ordinateurs, mais qui est principalement connue au niveau international pour ses montres. Citizen fabrique et distribue de nombreux garde-temps sous son propre nom, et elle possède également la marque de montres américaine Bulova.

La marque Citizen n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’elle a été déposée en 1918 en Suisse par l’horloger Rodolphe Schmid qui était très actif au japon sur le secteur horloger en tant que négociant. Il a également monté un atelier d’assemblage à Yokohama, puis une fabrique à Tokyo. En 1930, la fusion de la fabrique Schmid et de l’atelier japonais Shokosha donne naissance à l’entreprise Citizen Watch Co à proprement dit. Schmid importe des machines-outils suisses dans l’archipel pour les fabriques Citizen, et travaille en étroite collaboration avec des ingénieurs et horlogers suisses et notamment genevois.

Citizen-ecodrive-verte

Citizen est très clairement le fruit d’un transfert technologique. L’entreprise a longtemps basé son expansion internationale sur des partenariats avec des acteurs internationaux, dont LIP en France. Elle a également ouvert des usines dans le monde entier, comme par exemple en Inde, en Allemagne, à Hong-Kong, en Corée, au Mexique, etc. Aujourd’hui, elle emploie près de 20 000 personnes dans le monde, et est incontestablement respectée dans le secteur horloger.

Elle possède un autre géant du secteur, le fabriquant de mouvements de montres Miyota, qu’elle a lancé en 1959 dans la ville du même nom. Miyota fait partie des plus gros fabricants de calibres au monde, et ses mouvements accessibles et robustes sont un véritable gage de qualité.

À savoir :

En 1993, Citizen lance la première montre à temps atomique multi-bande au monde, avec une marge d’erreur de l’ordre d’une seconde sur 100 000 ans, rien que ça !

 

La technologie Eco-Drive

Citizen-GPS

La montre qui nous intéresse aujourd’hui, la Citizen Eco-Drive Satellite Wave GPS CC3075-80 E, est entrainée par un mouvement à quartz bénéficiant de la technologie Eco-Drive, comme on le découvre dans son nom. Il s’agit d’une des technologies phares développées par Citizen, qui a été mise au point en 1976. Elle consiste à recharger une pile lithium-ion grâce à l’énergie de la lumière, qu’elle soit naturelle ou artificielle. Pour faire simple, cela permet d’avoir les avantages d’une montre à quartz classique, notamment en termes de précision et de coût de production, sans les inconvénients relatifs à la pollution liée entre autres au traitement des piles usagée.

Depuis son invention, Citizen ne cesse d’améliorer cette technologie, et elle a été plusieurs fois saluée, au Japon et ailleurs, pour sa contribution à la protection de l’environnement. Sur cette CC3075-80 E, il est annoncé qu’une fois chargée à son maximum, la batterie durera 7 ans ( oui, vous avez bien lu, 7 ans), en mode d’économie d’énergie.

Citizen Eco-Drive Satellite Wave GPS CC3075-80 E

Un design engagé

Cette nouvelle montre de voyage offre un boîtier rond en PVD noir de 44 millimètres de diamètre, et elle pèse 167 grammes. Elle est donc assez massive et plutôt lourde, ce qui lui donne un look imposant sans en faire trop, qui lui confère une image forte. On se rend tout de suite compte que l’on est on présence d’un produit de qualité une fois l’objet en main.

Citizen-gps-poignet

Le bracelet, lui aussi en PVD noir, est équipé d’une boucle déployante simple avec un fermoir de sécurité et deux boutons pression latéraux pour l’ouverture. Il est agréable au toucher et épouse parfaitement le poignet. J’ai toujours un peu peur de la façon dont le PVD noir vieilli, puisque plusieurs exemples de ma collection en PVD noir ont clairement été usés par le temps et laissent maintenant entrevoir la couleur de l’acier inoxydable sous la couche de finition noire, mais les nouveaux procédés sont censés être bien plus résistants dans le temps. On peut également noter qu’il vous faudra retirer un ou plusieurs maillons de ce bracelet PVD pour le raccourcir, car il ne propose pas de possibilité de micro-ajustement.

Cette Citizen Eco-Drive Satellite Wave GPS CC3075-80 E existe en plusieurs couleurs, dont le rouge qui est très efficace, et un bleu qui nous a été reporté comme posant des problèmes au niveau de la clarté des informations. Le modèle que nous avons testé utilise le vert comme vous pouvez le voir sur les photos ci-contre. Cette couleur vive lui donne un aspect original, presque futuriste, et la fait sortir du lot.

Son design général est sportif, racé et sophistiqué, en grande partie en raison du rendu du cadran. Celui-ci est principalement argenté avec des touches de couleur verte, et travaillé très finement.

Un fin cercle vert marque le lien entre le verre et le réhaut. Juste en dessous de ce cercle coloré, sur la partie haute du réhaut, on trouve une fine bande sur laquelle sont inscrites les lettres correspondant à pas moins de 40 villes autour du monde, qui correspondent chacune à un fuseau horaire différent. En dessous du diminutif de chaque ville, sur la partie basse du réhaut, on remarque d’ailleurs un chiffre indiquant la différence d’heure entre le fuseau horaire correspondant à la ville, et le temps référent, celui du fuseau horaire de Londres qui se trouve à 12h sur le cadran. Par exemple, la première ville après Londres sur le cadran est Paris. On peut alors lire sur cette fine bande PAR, le diminutif de la ville, et en dessous, un +1, signifiant que lorsqu’il est midi à Londres, il est 13h à Paris.

En dessous de ces inscriptions, on tombe sur l’extrémité du cadran, sur laquelle on découvre les marquages des minutes, puis une large bande avec une finition très fine comme “guillochée”, recouvrant un relief en sorte de vagues qui fait penser à une turbine. Cela donne au garde-temps des inspirations proches de l’aéronautique très intéressantes. Au centre du cadran, on trouve un cercle couleur acier foncé poli.

Citizen-gps-voyage

Le rendu du cadran dans son ensemble est superbe, et la réflexion de la lumière selon sa provenance est grandiose. Il s’agit d’un point important prenant en compte le fait que la lumière soit la source de vie de cette montre.

Les aiguilles des heures et des minutes sont des aiguilles « glaive » ajourées, avec l’intérieur de la pointe traité d’un revêtement luminescent pour faciliter la lecture des informations dans l’obscurité. Cependant sur l’ensemble du cadran, seuls ces bouts d’aiguilles sont luminescents. La lecture de l’heure nocturne est donc assez peu claire. La trotteuse, très importante dans l’utilisation de ce garde-temps du futur, est une aiguille lance fine et verte.

Des caractéristiques techniques de haut vol

Citizen-gps-travel

Le mouvement à quartz qui entraine cette montre est le calibre F150. Il s’agit d’un mouvement ultra-performant, aux multiples facettes :

  • Il entraine 3 aiguilles sur le cadran principal
  • Il est équipé d’un calendrier perpétuel jusqu’au 28 février 2100 avec son guichet de quantième à 3h
  • Il offre un sous-cadran entre 7h et 8h indiquant le jour de la semaine, une jauge de réserve de marche, et un indicateur d’enclenchement ou non de l’heure d’été, indiqué par une inscription SMT pour « Summer Time » en anglais.

Cette montre communique avec des satellites à l’aide d’un système de GPS pour identifier le fuseau horaire dans lequel son porteur se trouve, et pour en déduire l’heure exacte. Cela permet une précision hors du commun, et un réglage entièrement automatique.

Citizen-gps-fond

Son boîtier en PVD est fermé avec un verre minéral pour protéger le cadran. Le verre minéral choisi a beau être de très bonne facture, il n’égal pas la résistance aux rayures d’un verre saphir. Le fond du boîtier est emboité, et fait en acier inoxydable sans la finition PVD noire. Ce fond de boite est finement gravé d’inscriptions relatives à la montre, à son GPS, et autres informations.

La montre annonce une étanchéité à 10ATM, ce qui signifie que vous pouvez la garder sous la douche, voire même en allant faire quelques brasses en piscine, mais qu’elle n’est pas conçue pour la plongée.

Conclusion

Citizen Eco-Drive Satellite Wave GPS CC3075-80 E est un véritable condensé de technologie. Il vous faudra un peu de temps pour comprendre les rouages du mécanisme, du GPS, de la réception du temps et autres (Les explications sont plus bas dans l’article), mais tout est relativement simple à comprendre une fois l’objet en main, et surtout, rien n’est superflu. Pour les voyageurs réguliers, cette montre aux 40 fuseaux horaires peut, peut être, réellement faciliter la vie. Le calendrier perpétuel est lui aussi un vrai plus.

C’est une montre qui en impose, qui offre un design bousculant les classiques et qui ne sera donc pas du goût de tout le monde, mais qui à le mérite de proposer quelque chose de nouveau et qui a clairement fait l’objet de recherche importantes tant au niveau technologique qu’artistique. J’entends déjà les puristes s’indigner d’un cadran si chargé et si loin des codes classiques, mais personnellement, ce design m’a convaincu.

Citizen-carte

Je regrette un peu le verre minéral, même si encore une fois il est de très bonne qualité, ainsi que le traitement luminescent uniquement sur la pointe des deux aiguilles principales. Mais dans l’ensemble, c’est une superbe montre contemporaine, robuste, ultra-précise grâce à sa connexion GPS, et qui peut être portée en tant que sportive, ou que montre de soirée.

Citizen a toujours revendiqué une image d’avant-gardiste sur certains points, notamment technologique. La marque japonaise à l’héritage suisse nous prouve encore une fois qu’elle mérite sa place parmi les géants du secteur de l’horlogerie.

Et pour celles et ceux d’entre vous qui se souviennent des années 80, je me joins à Francis Perrin pour ajouter : « On a toujours besoin d’une ccccccccCitizen ! »

Bonus: Explications de son fonctionnement

Voici quelques explications sur son fonctionnement:

Une pression sur le bouton poussoir à 2h va faire tourner l’aiguille du sous cadran pour vous indiquer le niveau de charge pendant quelques secondes, avant de revenir dans sa position de marche normale, qui indique le jour de la semaine.
Cette pression fait également revenir les trois aiguilles du cadran principal à 12h, avant de se remettre dans leur position de marche.

Citizen-ecodrive

Une pression continue sur ce bouton va lancer la trotteuse vers la ville correspondant à votre emplacement GPS, puis la montre se mettra en mode de recherche du signal GPS, et peut le recevoir en 3 secondes minimum. Lorsqu’elle cherche le signal, la trotteuse se loge devant l’inscription verte RX GPS, qui signifie Réception GPS.

Il s’agit d’une des montres les plus rapides du marché concernant la réception GPS. Si vous vous trouvez en intérieur ou dans une zone reculée, il se peut que la recherche prenne quelques secondes de plus. Une fois le signal trouvé, la trotteuse va vous indiquer la ville qui correspond à votre localisation en termes de fuseau horaire, parmi les 40 villes inscrites sur l’extrémité du cadran.

Une pression sur le bouton à 4h va vous indiquer si l’heure correspond à celle reçue par le signal GPS en fonction de là ou vous vous trouvez. C’est la trotteuse qui va se placer devant l’inscription « OK » à 1h si l’heure correspond au signal GPS, ou devant le « NO » à 11h si ce n’est pas le cas.

En maintenant le bouton à 4h appuyé quelques secondes, la trotteuse va aller se loger devant l’inscription verte RX TIME juste après 11h sur le cadran, indiquant que la montre est en cours de réception de l’heure par GPS. Encore une fois, si la réception est un succès, la trotteuse montrera OK sur le cadran, avant de revenir à son travaille de trotteuse classique.

Citizen-bouton

En tirant la couronne pour la mettre dans la position numéro un, vous verrez la trotteuse aller se placer sur la ville de votre fuseau horaire actuelle. En tournant la couronne dans cette position, vous ferez bouger la trotteuse de ville en ville, et l’aiguille des heures et celle des minutes s’adapteront au fuseau horaire de la ville sur laquelle vous vous arrêtez. Cela signifie qu’en faisant tourner la couronne en position 1, vous avez accès instantanément à l’heure dans 40 fuseaux horaires différents, simplement passant votre trotteuse de ville en ville.

Pendant que la couronne est tirée en position 1, une pression sur le bouton poussoir à 4h vous permet de passer l’indicateur d’heure d’été du sous-cadran de ON à OFF et inversement.

👉Commander cette montre chez notre partenaire Ocarat

Citizen Eco-Drive GPS CC3075-80 E : Superbe
  • Fonctionnalités
  • Design
  • Conception/Matériaux
  • Rapport qualité prix
4.8

Résumé

Avantages et inconvénients

Ce que j’ai aimé :

Les 40 fuseaux horaires
Le design original
La précision

Ce que j’ai moins aimé :

Le verre minéral
Le manque d’index luminescents

Commander maintenant !
Share: