G-Shock DW-5600 : Des montres en papier à monter soi-même !

faire-montre-papier

Petite présentation un peu particulière aujourd’hui, puisqu’il s’agit d’une Casio G-Shock DW-5600 « Paper Craft ». C’est donc une version papier d’une montre généralement incassable, à monter soi-même. C’est donc une activité horlogère, qui devrait vous permettre de tuer un peu le temps en cette période de semi-confinement.

Je me suis laissé tenter par l’expérience, et je vous donne donc mes impressions sur le montage et sur le résultat final… Spoiler : c’était plus dur que je n’aurais pensé, mais le résultat est plutôt pas mal !

Présentation de l’activité

casio papercraft gshock

Casio vous propose de monter une G-Shock à l’échelle réelle, plus vraie que nature ! C’est en tout cas ce qu’on se dit lorsqu’on voit la photo de présentation. J’ai choisi de faire la DW-5600, mais l’horloger japonais propose également la DW-6900, qui me semblait un peu plus compliquée…

G-shock-dw-6500-en-papier

Il faut donc imprimer les PDF suivant :

Pour la DW-5600

G-PAPERCRAFT_DW-5600_Instructions.pdf  (17.96 Mo)

G-PAPERCRAFT_DW-5600_PaperCraft.pdf  (723.5 Ko)

Pour la DW-6900

G-PAPERCRAFT_DW-6900_Instructions.pdf  (2.15 Mo)

G-PAPERCRAFT_DW-6900_Blanc.pdf  (196.74 Ko)

G-PAPERCRAFT_DW-6900_Noir.pdf  (196.74 Ko)

Et pendant que nous sommes dans les liens, pour ceux qui voudraient la “vraie” montre, vous pourrez la retrouver chez notre partenaire. Ici pour la DW-5600 et pour la DW-6900

Il y a plusieurs pages pour les instructions et 2 pages par montre avec toutes les pièces qui composent la montre. Il faut imprimer au format A4 pour avoir notre G-Shock à la bonne échelle. Pour la DW-5600, on trouve 7 pièces à découper pour le boîtier et 10 pièces pour le bracelet.

Vous aurez besoin d’un ciseau assez fin, d’un cutter et d’un tube de colle. Il faut également une planche à découper (j’ai utilisé un grand magazine) afin de ne pas découper la table du salon ou de la cuisine à chaque coup de cutter…

Mes impressions pendant le montage !

G-shock-dw-6500-diy

La découpe est relativement longue. Toutes les pièces sont petites, il y a de nombreux angles et il faut s’appliquer. Vous aurez besoin de 40 minutes environ pour découper proprement l’ensemble des pièces.

Le montage du bracelet est relativement simple. Seule la boucle est un peu compliquée, et elle n’a jamais tenue correctement sur mon modèle.

Le boîtier est plus délicat à monter. Il y a de nombreux points de colle et il faut attendre qu’un point de colle sèche avant de passer au suivant, sinon on décolle le point précédent. Vous devez donc faire preuve de patience.

Sur chaque pièce, Casio a bien marqué les angles, mais c’est tout petit et donc très compliqué pour mes gros doigts de plier correctement puis de coller au bon endroit en ajustant parfaitement l’angle. Il faut donner du volume et retrouver la forme légèrement arrondie de la montre… C’est ce qui est le plus difficile.

En s’appliquant et en prenant son temps, on finit tout de même par y arriver. Attention de bien coller le module avec l’écran dans le bon sens… Je l’ai collé à l’envers la première fois, après plus d’une heure de montage, j’ai failli faire une dépression… Heureusement, j’avais imprimé les pièces en double.

Enfin, la montre quasiment terminée, il ne manquait plus que le fond du boîtier. Et là, c’est l’enfer… Il faut coller 6 coins en même temps, en maintenant la forme finale de la montre… Je n’y suis jamais arrivé et j’ai fini par tricher un peu. Le dos de ma montre Casio Paper Craft n’est donc vraiment pas très joli, pas très étanche…

Le résultat final

casio paper craft

Il m’aura fallu environ 2 heures et demi pour monter complètement la montre. Avant d’imprimer les documents je pensais que ce serait bien plus rapide. Je n’avais pas fait de montage en papier depuis le CM1 sûrement (environ 30 ans…) alors je manquais sans aucun doute de pratique.

Cela dit, le papier, c’est très (trop) souple, il faut maintenir chaque point de colle, il y a de tout petits points de colle à réaliser, qu’il faut bien laisser sécher avant de passer au suivant, et au final on perd beaucoup de temps à attendre que la colle prenne. Lorsqu’on se presse un peu trop, ça se décolle et on s’énerve (enfin, moi je m’énerve…).

Quoi qu’il en soit, sans être parfait, mon montage de la montre G-Shock en papier fait illusion. Ma compagne a cru que c’était une véritable montre lorsqu’elle est rentrée. Elle est parfaitement à l’heure, mais une seule fois par an, puisque le mouvement et le cadran sont eux aussi en papier.

Au final, même si c’était un peu stressant à certains moments, l’expérience était sympa et le résultat est plutôt pas mal. Si vous avez quelques heures à perdre, que vous aimez l’horlogerie et les maquettes, alors c’est une activité que vous allez apprécier.

Partager: