G-Shock – 35 ans d’innovation sous haute protection

Créé en 1983 par Casio, G-Shock fait incontestablement partie des marques de montres qui se vendent le mieux. Voici son histoire… De la tristesse et de la déception peuvent naître de très belles choses. On ne compte plus les poèmes, les chansons, ou les romans inspirés de sombres aventures. Ainsi, lorsque Kikuo Ibe voit tomber de son poignet la montre qui lui a été offerte une dizaine d’années plus tôt pas son père, et constate que celle-ci est irrémédiablement brisée, il décide de se donner comme objectif de créer une montre incassable. Ca tombe bien, il travaille alors chez Casio.

Mr Kikuo Ibe

Mr Kikuo Ibe

Tout commence en 1981. Les téléphones portables sont d’énormes talkie-walkies ridicules, et les ordinateurs sont alors réservés à quelques ingénieurs et traders. Quand à Casio, leur département horloger est loin d’être majoritaire, le gros du business étant les calculatrices et caisses enregistreuses.

Aussi, quand Kikuo Ibe va présenter son projet à ses supérieurs, on lui donne l’accord de travailler dessus, à temps perdu. On lui adjoint 2 ingénieurs supplémentaires, Yuichi Masuda, et Takashi Nikaido : la « team tough » était née. Son cahier des charges est simple, mais complexe à la fois. La montre devra répondre à la règle du triple 10 : résister à une chute de 10 mètres de haut, résister à 10 bars de pression (être étanche à 100m), et avoir une pile lui permettant d’offrir 10 ans d’autonomie ! Voila un challenge que plus d’un n’aurait même pas oser relever !

DW-5000 "Project Team Tough"

DW-5000 « Project Team Tough »

Le jeune ingénieur japonais ne ménage pas ses efforts afin d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé. Il a une idée assez claire de ce que devra être sa montre, et à qui elle s’adressera. Ce sera la montre des policiers, des travailleurs manuels, en fait de tous ceux qui sont susceptibles de faire subir les pires outrages à leur montre. Il n’est alors pas question de sports extrêmes ou d’objet de mode !

Gshock construction

De la théorie à la fabrication, des croquis aux tests, les déconvenues sont nombreuses. Mais Kikuo ne baisse pas les bras, montant inlassablement au 3ème étage de son immeuble, afin de précipiter ses précieux prototypes par la fenêtre des toilettes ! L’idée première est de créer une carapace, une coque protectrice pour le module électronique. De prototypes en prototypes, la taille augmente, mais le résultat est toujours le même. Le module ne survit pas à la chute de 10 mètres. Une nouvelle approche consiste en la création d’une structure multicouche, composée de 5 matériaux différents, qui servira à fabriquer la boite abritant le module. Malheureusement, le renforcement d’une partie entraîne une casse ailleurs. Chaque prototype est décortiqué, analysé, renforcé, et testé de nouveau. Le processus semble sans fin.

Le travail est intensif et la fatigue se fait sentir. Après quelques temps, le management de Casio autorise Kikuo Ibe à travailler à plein temps sur son projet.

C’est en observant un enfant jouer avec une balle en caoutchouc que Mr Ibé trouve la solution. Il rentre à son laboratoire, et emballe un module LCD dans une boule faite de bandes de caoutchouc. Le module est « suspendu » dans la balle, entouré d’une structure creuse remplie d’air. La « montre » survit sans problème à la chute du 3ème étage. Kikuo tient la solution. Ne reste plus qu’un détail : faire de cette balle, une montre portable au poignet !

G-Shock ball1

G-Shock ball1

G-Shock ball1

G-Shock ball1

Ainsi née la DW-5000C, la 1ère G-Shock. Nous sommes en 1983. Cet OVNI rectangulaire, à nul autre pareil, va donner naissance à de nombreuses déclinaisons, familles, innovations…

dw-5000

dw-5000

Aujourd’hui, G-Shock est une référence, une icône, une partie de l’histoire de l’horlogerie.

La montre imaginée par Kikuo Ibe ne fût pas immédiatement un succès. Les débuts furent timides, et les clients pour qui elle avait été imaginée ne se précipitèrent pas dessus comme attendu. Il fallut à Casio quelques spots percutants (dans les 2 sens du terme, on y voyait notamment une G-Shock servir de palet de hockey !), et que la scène skate Tokyoïte et les amateurs de sports extrêmes en général l’adoptent, pour que les ventes décollent.

g-shock-red-g-lide-resin-5600

Ainsi adoptée par cette nouvelle clientèle, G-Shock devint une marque « fashion », et les modèles commencèrent à se multiplier. Des carrées, des rondes, des modèles digitaux/analogiques, des modèles en acier, dès 1996, des colorées, des modèles pour enfants, des modèles pour femmes… Et les innovations technologiques continuèrent d’apparaitre, avec de nombreuses premières mondiales.

Aujourd’hui encore, G-Shock offre une des gammes les plus larges du marché, et proposent même des modèles pour accompagner ses clients de la 1ère heure, qui, 35 ans plus tard, ne sont peut-être plus si fan des design 100% plastique et hypertrophiés. Pour eux, G-Shock a créé les séries MT-G et MR-G, des modèles en acier, avec des finitions résolument haut de gamme et même des techniques de martelage ancestrales sur certains modèles comme ceux de la gamme MRG-G2000. Proposés à plusieurs milliers d’euros, (voir le prix ici), ces modèles s’adressent aux quadras qui, dans les années 80/90 portaient des G-Shock, et ont maintenant une situation leur permettant de s’offrir ces modèles de luxe, qui, comme leur illustres ancêtres, ne craignent rien, ou quasiment.

MRG-G2000HT

MRG-G2000HT

Mais entre 1983, et aujourd’hui, tout au long de ces 35 ans, G-Shock n’a cessé de proposer des innovations et des nouvelles fonctions pour plaire au plus grand nombre et répondre aux besoins de ses clients. Quelques exemples :

1987 DW-5600C

    • 1987 DW-5600C
  • 1989, AW-500, 1er modèle analogique (environ 100€)
    1989 AW-500

    1989 AW-500

  • 1992, DW6100, le 1er modèle équipé d’un capteur, en l’occurrence un thermomètre.
    DW-6100

    1992 DW-6100

  • 1993 est une année importante. En effet, c’est l’année du lancement de la 1ère Frogman, la référence DW6300. La Frogman est la 1ère montre de plongée de G-Shock, étanche à 200m en offrant des fonctions spécifiques à cette pratique. Avec son design asymétrique, elle est encore en gamme aujourd’hui, mais dans une version évidement bien plus moderne.
    1993 DW-6300

    1993 DW-6300

  • 1994, DW-6600, le 1er modèle avec un affichage électroluminescent.
    1994 DW-6600

    1994 DW-6600

  • 1995, DW-6900 et son design rond intègre la gamme. Elle est toujours au catalogue (ici). C’est la même année qu’une nouvelle version de la Frogman apparait, avec un boitier en titane, la DW-8200.
    1995 DW-6900

    1995 DW-6900

    1995 DW-8200

    1995 DW-8200

  • 2000, GW-100, surnommée Antman, la 1ère montre radio-pilotée. Elle reçoit les signaux de 2 antennes présentes au Japon, et se met donc automatiquement à l’heure. Elle fait partie de la famille Master of G.
    2000 GW-100

    2000 GW-100

  • 2007, naissance de la Gulfman G-9100, dont toutes les parties métalliques sont en titane (que ce soit sur le modèle homme ou femme) pour une meilleure résistance à la corrosion. Mais également de la Mudman G-9000, un modèle particulièrement résistant aux vibrations, à la boue et à la poussière. La G-Shock G-900 (dispo ici) intègre des fonctionnalités spécifiques pour le chronométrage des épreuves de rallye.
    2007 G-9100

    2007 G-9100

    2007 G-9000

    2007 G-9000

  • 2008 voit la naissance de la Riseman G-9200, 1ère G-shock à intégrer 2 capteurs, un altimètre, et un baromètre/thermomètre.
    2008 G-9200

    2008 G-9200

  • 2009, la DW-5600 accueille une petite sœur solaire, la G-5600, tandis que la GW-7900 (dispo ici) est la 1ère référence à intégrer la réception de 6 stations dans le monde lui permettant de se synchroniser afin d’offrir une précision infaillible, avec la technologie Multi Band 6 Radio Control. Elle est par ailleurs solaire. La Gravitymaster GW-2500, un modèle résistant à plus de 12G, solaire et Multi-Band voit également le jour la même année.
    2009 G-5600E

    2009 G-5600E

    2009 GW-7900

    2009 GW-7900

    2009 GW-2500

    2009 GW-2500

  • 2010, GA-100, un modèle analogique/digital rond toujours en gamme aujourd’hui. Nouvelle version de la Gravitymaster, la G-1250, et sa grande sœur radio-pilotée, la GW-3500
    2010 GA-100

    2010 GA-100

    2010 G-1250

    2010 G-1250

    2010 GW-3500

    2010 GW-3500

  • 2011, la GD-200 (ici pour commander) est la 1ère G-Shock à intégrer un insert en fibre de verre dans son bracelet pour une plus grande résistance. La GDF-100 intègre, elle, un double capteur afin d’afficher les pressions barométriques, mesurer l’altitude et la température. La G-9300 est la nouvelle version de la Mudman, avec une résistance à la boue et à la poussière encore améliorée. La GF-1000 adopte un fond vissé, avec une grenouille, symbole de la Frogman nouvelle génération.
    2011 GD-200

    2011 GD-200

    2011 GDF-100

    2011 GDF-100

    2011 G-9300

    2011 G-9300

    2011 GF-1000

    2011 GF-1000

  • 2012, la nouvelle Gravitymaster, la GW-4000, est la 1ère à revendiquer la certification « Triple-G Resist ». Cette mention garantit à la montre une résistance extrême contre les chocs, vibrations et force gravitationnelle. La GB-6900 est le 1er modèle à intégrer la technologie Bluetooth (voir). Cela permet à la montre de se synchroniser avec le téléphone, et d’afficher sur son écran l’arrivée de SMS ou de mails.
    2012 GW-4000

    2012 GW-4000

    2012 GB-6900

    2012 GB-6900

  • 2013, la Gravitymaster GA-1000 intègre un double capteur qui lui permet notamment d’indiquer à son porteur le cap qu’il est en train de suivre. Toujours dans cette gamme, la GW-A1100 offre la protection « Triple G », une aiguille des secondes en carbone, qui sert à indiquer le cap, et un verre saphir traité anti-reflet. La Rangeman GW-9400 est un des modèles les plus iconiques de la gamme, encore à ce jour. Equipé du triple capteur, et d’une boite intégrant une protection hypertrophiée pour les poussoirs, elle est conçue pour supporter les pires outrages et les pires usages.
    2013 GA-1000

    2013 GA-1000

    2013 GW-A1100

    2013 GW-A1100

    2013 GW-9400

    2013 GW-9400

  • 2014, la Gulfmaster GWN-1000B intègre une somme de fonctions quasi exhaustive : pression barométrique, altitude, compas, température, état des marées, phases de lune… La Skycockpit GPW-1000 est le 1er modèle à intégrer une nouvelle technologie Casio, GPS Hybrid Wave Ceptor. Elle combine la technologie Multi-Band 6, avec un récepteur GPs permettant d’acquérir l’heure et la position des satellites GPS, le tout couplé à la technologie de recharge solaire. Une 1ère mondiale ! La G’Mix GBA-400 ne joue pas dans la même cour. Grâce à la technologie Bluetooth et une application dédiée, elle permet de contrôler le lecteur audio de votre téléphone. Votre commande est au poignet !
    2014 GWN-1000B

    2014 GWN-1000B

    2014 GPW-1000

    2014 GPW-1000

    2014 GBA-400

    2014 GBA-400

  • 2015, une nouvelle icone est présentée, avec la Mudmaster GWG-1000. Grâce au Triple Sensor, et une construction ultra-renforcée, elle est destinée aux pires environnements et offre altimètre, baromètre, thermomètre, compas…. La MTG-G1000 est un concentré du savoir Casio. Le module intègre la technologie GPS Hybrid radio contrôlée solaire, la protection Triple-G, et une construction mixte résiné/métal. Un modèle qui restera dans les annales.
    2015 GWG-1000

    2015 GWG-1000

    2015 MTG-G1000

    2015 MTG-G1000

  • 2016, la Frogman GWF-D1000 intègre maintenant un profondimètre, un compas et un thermomètre indiquant la température de l’eau. Elle s’affirme un peu plus comme une véritable montre de plongée. La Gulfmaster GWN-Q1000 est elle la 1ère à intégrer un quadruple capteur. Outre les fonctions de cap, pression barométrique, température, altitude, elle permet de mesurer la profondeur de la mer. Une compagne idéale pour les missions en mer.
    2016 GWF-D1000

    2016 GWF-D1000

    2016 GWN-Q1000

    2016 GWN-Q1000

  • 2017, la Gravitymaster GPW-2000 est la 1ère montre à offrir un triple mode de synchronisation : bluetooth, Multi-band 6 et GPS. La précision ultime pour les missions aériennes et les rendez-vous galants !
    2017 GPW-2000

    2017 GPW-2000

  • 2018, la Rangeman GPR-B1000 est la 1ère G-Shock à intégrer des fonctions de navigation GPS. (Notons que Casio maîtrise déjà cette technologie, puisque plusieurs modèles de sa gamme Protrek intègre cette technologie, concurrençant ainsi Garmin par exemple) Ce modèle hors norme, tant par sa taille que par ses fonctionnalités est destinée à devenir une nouvelle icône de l’histoire de G-Shock. 1er modèle à intégrer un fond de boite céramique permettant la recharge par induction, chargement solaire, étanche à 200m, verre saphir, boite en acier, bracelet renforcé de fibre de carbone, altimètre, baromètre, heure de lever et de coucher du soleil, marées, bluetooth, elle concentre ce que G-Shock à de meilleur à offrir.
    2018 GPR-B1000

    2018 GPR-B1000

Bien sûr, il y eut des centaines d’autres modèles et l’idée n’était pas ici d’en faire une liste exhaustive, mais juste de pointer quelques modèles remarquables et remarqués. Comme nous venons de le voir, en 35 ans, G-Shock n’a cessé d’évoluer, d’offrir plus de fonctionnalités, plus de modèles afin de répondre à tous les besoins, tous les usages, que ce soit sur terre, air, mer, pour les professionnels, les sportifs ou les simples fans de la marque.

Et s’il ne devait être qu’une évidence, c’est qu’il faut (au moins) une G-Shock dans une collection !

G-shock protoypes

G-shock protoypes

 

 

Texte écrit par Richard S