L’antichoc est un système de sécurité qui protège l’axe de balancier contre les chocs. Le modèle le plus répandu est l’Incabloc, mais d’autres systèmes existent : l’Etachoc (produit par ETA), le système Kif (Rolex), le Diashock (Seiko), ou Parashock (Citizen).

Incabloc décomposé

Le système anti-chocs Incabloc décomposé (Source Incabloc sa)

Sur cette photo, l’axe de balancier serait à gauche, le pivot de l’axe traverse le bloc, le chaton et la pierre percée, et s’appuie sur le contre-pivot. Le ressort-lyre donne à l’ensemble la souplesse qui permet d’encaisser les chocs sans endommager le balancier. Chaque montre compte normalement deux antichocs : l’un est placé dans la platine, et l’autre sur la raquette de réglage, comme sur cette Seiko :

Lexique-antichoc-raquette

Système anti-chocs sur une Seiko (Crédit LeCalibre I MichelOnTime)

« Back to Glossary Index
MichelOnTime
Written by MichelOnTime
Passionné d'horlogerie depuis une dizaine d'années, je m'intéresse autant aux marques qu'aux montres, et suis toujours à la recherche de nouvelles marques. Au-delà des aspects techniques et esthétiques de l'horlogerie, j'aime beaucoup rencontrer les créateurs de marques moins connues, comprendre leur démarche, et les faire connaître. Difficile de vous dire quelles sont mes marques préférées, disons IWC, Tudor, mais aussi Seiko, Ollech & Wajs et Gavox, et beaucoup d'autres. Je porte un intérêt particulier aux Tissot T12, une appellation peu connue et créée à l'occasion de la sortie du film de Cousteau "Le monde du silence" en 1956.