La Circula DiveSport Titanium plonge à 500 mètres avec style !

Circula divesport titanium face 2
Partager avec vos amis :

Moins de 1000 euros pour une plongeuse en titane étanche à 500 mètres ? C’est ce que propose Circula, avec sa DiveSport Titanium. Dans la quête de la montre de plongée moderne accessible parfaite, la Circula DiveSport Titanium se présente comme une candidate sérieuse, offrant un rapport qualité/prix qui ne laisse pas indifférent. Fruit d’une collaboration étroite avec une communauté de mille amateurs de montres, cette création allemande, animée par un calibre suisse, est une véritable ode à la précision et à la robustesse, le tout avec un design réussi et des caractéristiques qui imposent le respect.

Aujourd’hui, on va découvrir ce qu’elle a à nous proposer, je vais vous donner mon avis sur la question, et on en profitera pour revenir sur les différentes version d’un même calibre en provenance de fournisseurs suisses et sur le réglage de ces calibres par les horlogers des marques, mais d’abord, qui se cache derrière le nom Circula ?

 

Circula, retour rapide sur l’histoire de la marque

Circula divesport titanium face 3

Née en 1955 dans le berceau horloger allemand de Pforzheim, Circula est une marque qui respire l’histoire forte et la passion pour les garde-temps techniques accessibles. Depuis plus de 65 ans, cette maison allemande s’est taillé une petite réputation en fabriquant des montres mécaniques de qualité. Chez Circula, chaque modèle est un hommage à l’artisanat horloger ancestral, mais avec un twist moderne qui fait plaisir à voir, le tout offert à un prix honnête et accessible.

Depuis 2018, Circula a pris un virage audacieux, jonglant toujours entre le respect de son héritage et l’audace de la modernité. Les collections comme l’Aquasport et l’AquaSport GMT sont des clins d’œil nostalgiques aux plongeuses des années 70, tandis que des modèles comme le SuperSport et le DiveSport Titanium dont on parle aujourd’hui réinventent le classique avec panache.

Niveau calibre, la marque ne jure que par les helvétiques de Sellita, synonyme de fiabilité et de très bon rapport qualité/prix. Les équipes visent un mariage parfait entre l’ingénierie allemande et le savoir-faire suisse. Mais ce qui distingue vraiment Circula, c’est son engagement à rendre l’horlogerie de qualité accessible. La marque travaille pour trouver le meilleur équilibre entre qualité, design unique et prix abordable.

Circula divesport titanium tranche 3

L’avenir de Circula s’annonce prometteur, avec une vision claire : continuer à produire des montres de qualité, uniques en leur genre et à des prix raisonnables. La marque passe plusieurs mois à concevoir et prototyper chaque nouveau modèle, témoignant d’un processus créatif toujours en ébullition. Elle fait aussi partie des marques qui échangent en direct avec leur communauté pour faire évoluer les designs et les caractéristiques des modèles. Cela crée un sentiment intéressant d’appartenance à une famille horlogère pour les clients, et cela permet à la maison d’avoir accès à des chiffres et à des études pouvant les orienter dans leurs choix futurs. 

Le choix du nom Circula fait référence aux mouvements circulaires effectués par les différentes roues d’un mouvement mécanique, et un de leurs slogans, “We make precise watches that last”, comprenez “Nous faisons des montres précises qui durent”, appuie encore sur l’aura pragmatique et technique de la maison.

Mais alors comment tout cela se retrouve dans cette DiveSport Titanium ? Avant de découvrir ce qu’elle a dans le ventre, penchons nous sur son design et son style.

Design et configuration

Circula divesport titanium tranche 2

Le boîtier de la Circula DiveSport Titanium en titane sablé de 42 mm de diamètre pour 14,1 mm d’épaisseur est conçu pour résister aux conditions les plus extrêmes, au sec comme sous l’eau, tout en conservant une esthétique raffinée, au service de la lisibilité et de l’ergonomie.

Elle vous semble épaisse ? Pour une montre avec une étanchéité pareille, elle est relativement fine, puisque pour la même étanchéité, on retrouve par exemple la Undone et ses 16,5 mm d’épaisseur, ou la Swiss Military et ses 14,5 mm.

Le choix du titane, un matériau réputé pour sa légèreté et sa résistance, confère à la montre une durabilité très appréciable sans alourdir le poignet.

Ce design reflète un équilibre entre fonctionnalité et esthétique. Les lignes épurées du boîtier, les finitions soignées et les proportions harmonieuses donnent à la Circula DiveSport Titanium une allure à la fois robuste et sophistiquée, moderne avec des inspirations plus classiques. C’est une montre qui attire l’œil, non seulement pour ses performances sur lesquelles on reviendra juste après, mais aussi pour son design intemporel qui semble vouloir transcender les tendances. Elle allie la robustesse nécessaire à une tool watch de haut niveau à une élégance qui la distingue dans sa catégorie. Le choix des couleurs proposées, sur lesquelles on va revenir, prouve aussi une certaine volonté de se démarquer et d’apporter une petite touche d’extravagance maîtrisée dans le secteur relativement sobre d’habitude qu’est le monde de la plongeuse.

Circula divesport titanium face 2

Le cadran, joliment texturé et riche en détails, est orné d’index appliqués à la main et d’un imposant rehaut affichant une échelle des minutes et des chiffres marquant toutes les 5 minutes, le tout surmonté d’un verre saphir résistant aux rayures et aux reflets. Les aiguilles de type plongeur, proposant deux couleurs de Luminova différentes (C#X1 vert et BGW9 bleu), assurent une lisibilité optimale dans les profondeurs marines ou dans l’obscurité d’une ruelle la nuit.

La marque offre la possibilité de configurer votre montre selon vos préférences, avec un choix de couleurs intéressant. La pièce de notre test arbore un beau cadran gris, mais il existe également en noir, en bleu pétrole, et en un jaune plus flashy super sympa appelé “Madame Jeanette”. On a aussi différentes options d’inserts de lunette, avec un choix en titane simple, une autre en titane avec revêtement DLC noir, et un dernier en aluminium bleu pétrole. Dernier choix à faire : le bracelet intégré, au choix en caoutchouc noir, ou en titane pour rester dans le thème. Si vous nous suivez depuis un moment, vous connaissez mon amour pour les bracelets caoutchouc, et c’est donc bien celui-là que j’ai choisi et qui est mon préféré sur cette plongeuse. Mais si vous avez un doute, prenez les deux, ils se changent à la main, sans outil. Puisqu’il s’agit de bracelets intégrés, c’est un coup à prendre, mais ça se fait sans trop d’effort avec un peu de patience au début. En plus, le bracelet en titane résiste aux rayures, donc pas de risque de l’abîmer pendant le changement.

Pour voir tous nos articles sur les montres de plongée, c’est par ici !

Caractéristiques techniques

Circula divesport titanium tranche 2

La conception de la Circula DiveSport Titanium montre qu’elle s’adresse à des passionnés plus qu’à des néophytes. Son étanchéité à 500 mètres, sa couronne vissée, sa lunette rotative unidirectionnelle (ici de 120 clics) et son indicateur de réserve de marche sont les éléments indispensables à retrouver sur une montre de plongée. La lunette est conçue pour offrir une manipulation aisée, même avec des gants de plongée, permettant aux plongeurs de suivre avec précision le temps passé sous l’eau. Au sec, elle vous aidera à maîtriser la cuisson Al Dente ou à savoir combien de temps vous avez fait la queue à la poste. Mais plus sérieusement, une caractéristique qui n’est pas souvent prise en compte et pourtant qui devrait quand on sait les coups qu’une montre de plongée peut se prendre sous l’eau, c’est sa résistance aux rayures de 1,200 Vickers !

Au cœur de la Circula DiveSport Titanium, on retrouve le calibre suisse Sellita SW 200-1, un mouvement automatique accessible et réputé qui a fait ses preuves au fil des années. Il annonce 40 heures de réserve de marche et bat à 28,800 alternances par heure.

Circula divesport titanium fond 2

Comme souvent chez ETA , Selitta et autres, les calibres sont proposés en sortie d’usine dans différentes versions, concernant principalement les finitions et les réglages de précision. Pour le SW 200-1, on retrouve par exemple 4 niveaux de précisions, aussi appelés “Grades”.

  • Le Standard, ajusté dans 2 positions, annonce une marge d’erreur de +/- 12 secondes par jour avec un maximum de 30 sec/jour.
  • Le Élaboré, ajusté dans 3 positions, propose lui une marge de +/- 7 sec par jour, avec un maximum de 20 sec/jour.
  • Le Premium est ajusté dans 5 positions, et passe à +/- 4 sec par jour, avec un max de 15 sec/jour.
  • Le Chronomètre, lui, respecte les critères de la certification COSC, à savoir, entre autres, une marge de -4/+6 sec / jour.

Ceux emboîtés dans cette Divesport sont de grade Élaboré, mais ce n’est pas tout. Grâce au réglage fait par les horlogers de Circula en Allemagne, ce SW 200-1 annonce une précision à -5/+7 secondes par jour. Quand Circula disent qu’ils font des montres précisent, ils ne plaisantent pas. Le réglage des calibres par des horlogers en interne, même en provenance de fournisseurs de renom, est très important et permet d’améliorer considérablement les résultats de ces derniers, en plus de permettre un contrôle qualité précis et systématique.

La combinaison de ce mouvement suisse avec un boîtier aussi robuste garantit non seulement une performance sans faille sous l’eau, mais aussi une durabilité à long terme, faisant de la Circula DiveSport Titanium une montre sur laquelle on peut compter année après année, tant pour une utilisation quotidienne que pour aller explorer les profondeurs.

  • Boitier : titane
  • Diamètre boîtier : 42 mm
  • Épaisseur du boîtier : 14,1 mm
  • Entre-corne : mm
  • Verre : saphir
  • Fond : vissé
  • Étanchéité : 500 mètres (50 ATM)
  • Calibre : SW 200-1
  • Réserve de marche : 40 heures
  • Fonctions : heures, minutes, secondes
  • Bracelets : titane ou caoutchouc
  • Prix : 1079€ TTC

Circula DiveSport Titanium : notre avis

Circula divesport titanium tranche 1

La Circula DiveSport Titanium, avec son design moderne et sa robustesse à toute épreuve, s’érige comme une superbe alternative dans le monde des montres de plongée techniques, accessibles, qui vont droit au but sans en faire trop. Elle incarne l’essence même de la montre outil, fusionnant fonctionnalité, durabilité, lisibilité, ergonomie et esthétique dans un ensemble harmonieux et financièrement accessible.

L’accent mis sur la personnalisation est aussi appréciable, permettant à chaque porteur de créer une montre qui lui est propre, sobre ou plus osé, toujours avec une sophistication et une élégance propre à la marque. Designer une plongeuse sans s’inspirer trop directement des géants du secteur n’est pas toujours facile, mais Circula nous montre que c’est clairement dans ses cordes.

Que ce soit pour un usage professionnel en plongée ou pour une utilisation plus classique, la DiveSport Titanium s’adapte parfaitement à toutes les situations, reflétant le caractère et le style de celui qui la porte. Affichée aux alentours des 1,000€ sur leur site officiel, cette pièce offre un rapport qualité/prix franchement intéressant ! Si vous cherchez une plongeuse confortable, qui change un peu sans en faire trop, avec une étanchéité digne de véritables monstres, je trouve cette option vaut vraiment le coup d’être sérieusement considérée.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Dernière modification de l’article le 07/02/2024

jeremy-gremillet-lecalibre

Basé entre Paris et la région de Genève, avec des explorations fréquentes à l’international, mon itinéraire professionnel m’a vu évoluer de l’événementiel en Asie et du secteur immobilier français en passant par des sphères variées telles que la formation, la création multimédia et l’intelligence artificielle. Ma curiosité m’a conduit vers l’horlogerie sur le tard. Depuis des années, je suis fier de pouvoir partager les subtilités de ce domaine sur lecalibre.com, média devenu une véritable référence francophone sur le secteur !


Partager avec vos amis :
Partager:
Written by Jeremy
Basé entre Paris et la région de Genève, avec des explorations fréquentes à l'international, mon itinéraire professionnel m'a vu évoluer de l'événementiel en Asie et du secteur immobilier français en passant par des sphères variées telles que la formation, la création multimédia et l'intelligence artificielle. Ma curiosité m'a conduit vers l'horlogerie sur le tard. Depuis des années, je suis fier de pouvoir partager les subtilités de ce domaine sur lecalibre.com, média devenu une véritable référence francophone sur le secteur !